Enquête sur le gâchis afghan

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31305
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Enquête sur le gâchis afghan

Message non lu par politicien » 06 nov. 2013, 18:35:09

Bonjour,
L'engagement des Américains et des Occidentaux dans la guerre d'Afghanistan touche à son terme, puisque le départ des troupes étrangères sous commandement de l'ISAF devrait être effectif fin 2014. La période est donc propice à de premiers bilans de ce conflit qui a commencé le 5 octobre 2001 par les premiers bombardements de missiles de croisière américains et britanniques. Celui que nous propose aujourd'hui le journaliste Hervé Asquin est très éclairant.

Longtemps chargé du suivi de la défense française pour l'Agence France-Presse, pour laquelle il assure aujourd'hui la couverture de l'Élysée, il s'est rendu à de nombreuses reprises au "Royaume de l'insolence". Clair, informé et concis, le propos de son ouvrage titré La guerre la plus longue est sans douté mieux défini par le sous-titre : "l'Occident dans le piège afghan". Les chiffres parlent d'eux-mêmes : en douze ans de guerre, à ce jour, les forces occidentales ont perdu 3 395 hommes, dont 2 290 Américains, 446 Britanniques et 88 Français. Sur la même période, les pertes civiles sont évaluées entre 16 000 et 20 000 morts. En décembre 2001, lorsque se terminent à Berlin les négociations internationales sur l'avenir de l'Afghanistan, Asquin rappelle que tout le monde est d'accord pour "mettre fin au tragique conflit en Afghanistan" en battant le rappel des bons sentiments pour "la réconciliation nationale, une paix durable, la stabilité et le respect des droits de l'Homme".

Corruption
Où en est-on de ces bonnes intentions ? Aux antipodes, répond Asquin, qui prend pour exemple ces milliards engloutis en pure perte dans des projets de développement pourtant censés aider la population à sortir du Moyen Âge, tout en s'attirant "les bonnes grâces de la population pour garantir la libre circulation des convois alliés et recueillir du renseignement de terrain. Mais, en Afghanistan, cette stratégie a buté sur la corruption d'institutions gouvernementales perçues comme prédatrices".

Le pire est à venir : "Aux yeux de nombreux Afghans, les talibans ont fini par faire figure de rempart contre les abus du pouvoir légitime et de ses représentants locaux. Même la justice talibane, expéditive et brutale, rendue par les conseils tribaux informels et illégaux, est apparue plus légitime qu'un système judiciaire occidental maladroitement plaqué sur cette société traditionnelle." À tel point que l'on est en droit de penser, tout comme Hervé Asquin, que l'Afghanistan se retrouvera après le départ des Occidentaux sensiblement dans la situation qu'ils avaient trouvée à leur arrivée !

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Point.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Enquête sur le gâchis afghan

Message non lu par Vincendix » 06 nov. 2013, 19:37:55

Hervé Asquin enfonce des portes ouvertes, dès le début de l'intervention occidentale, les observateurs connaissant le terrain, et en particulier de nombreux journalistes internationaux ont prédit un fiasco. La population de l'Afghanistan est à l'image du paysage, rude et hostile envers les étrangers.
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré