Traité de Lisbonne : Une nouvelle union européenne

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 24 déc. 2009, 11:46:00

Traité de Lisbonne : Une nouvelle union européenne
Image
Le traité de Lisbonne est entré en application depuis le premier décembre. Enfin l'Europe aura des institutions permettant d'éviter les inévitables blocages inévitables dans une Europe à 27.

Ce qui change ?
Plus de démocratie :
- Le parlement européen aura plus de pouvoirs dans la création des lois.
- Les parlements nationaux auront aussi un rôle renforcé, en vertu du principe de subsidiarité.
- Le droit d'initiative citoyenne : 1 million d'européens peuvent exiger que la commission présente une proposition. C'est la première fois que les citoyens peuvent directement demander une loi.
- La possibilité pour un état de se retirer de l'Union. Aussi étrange que ça puisse paraître, aucun mécanisme n'avait été prévu pour la sortie d'un état de l'Union.

Plus d'efficacité :
- Extension du vote à la majorité et nouvelle qualification de la majorité (55 % des états et 65 % de la population). Il est impossible de continuer à 27 avec la règle de l'unanimité.
-Extension des compétences de l'Union relatives à la liberté, la sécurité, la justice, la lutte contre le terrorisme, la criminalité, la politique énergétique, la santé publique, la protection civile, le changement climatique, les services d'intérêt général, la recherche, l'espace, la cohésion territoriale, la politique commerciale, l'aide humanitaire, le sport. La lutte contre le changement climatique devient prioritaire.

Plus de droits :
La charte des droits fondamentaux entre dans le droit positif. On passe d'une affirmation de valeurs communes à un droit contraignant.

Une visibilité internationale :
- L'Union est incarnée par son président, Herman Van Rompuy. Son rôle prendra progressivement plus d'importance, même si pendant six mois il subsistera une présidence "tournante" de l'Europe, celle de l'Espagne de Zapatero. Les sommets UE-pays tiers relèveront de la présidence tournante. Mais le président Van Rompuy a déjà marqué son autorité en exigeant que les sommets européens se déroulent sans les ministres des affaires étrangères.
- Catherine Ashton, haute représentante aux affaires étrangères, a un service diplomatique propre. L'Union pourra dorénavant avoir ses propres ambassades.

http://politique-blog.over-blog.fr/arti ... 24714.html
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 déc. 2009, 14:54:00

Ça promet ....
Décidément on se fout bien de la tronche des citoyens dans cette histoire, car je le rappelle, la majorité a rejeté le TCE ... alors quand je lis que l'on aura plus de démocratie, je me marre doucement.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 déc. 2009, 15:00:00

Moi, quand je me marre, c'est surtout de voir ces avancées remarquables, et de songer qu'il s'est trouvé les énergumènes pour tenter de refuser le Traité de Lisbonne.

C'était mieux sous Nice, sans doute ? icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 24 déc. 2009, 17:12:00

Oui, car cela bloquait l'évolution d'une Europe dont plusieurs pays, par référendum n'ont pas voulu. Que l'on ne vienne pas me parler de démocratie dans ces conditions.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 déc. 2009, 17:32:00

Non, Lancelot, cela ne bloquait par l'UE, cela empêchait simplement sa démocratisation et sa possibilité par exemple de chercher des accords sociaux.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

PatJol
Messages : 1832
Enregistré le : 03 juin 2009, 00:00:00
Contact :

Message non lu par PatJol » 25 déc. 2009, 22:00:00

Il y a des gens qui confondent processus de ratification, peu démocratique, et le contenu du traité, beaucoup plus démocratique.
Dans une discussion, le difficile, ce n'est pas de défendre son opinion, c'est de la connaître.
André Maurois

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 26 déc. 2009, 11:26:00

On se fout du contenu du traité dans la mesure ou celui ci a été rejeté par le peuple qui a jugé bon de ne ne pas y adhérer.
On ne construit pas la démocratie par la voyoucratie qui consiste à se foutre du résultat d'un vote. Si l'on admet l'hypothèse contraire, a savoir que le vote des citoyens n'a pas d'importance, on ouvre la porte à tous les totalitarismes et à ce qui en découle.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 26 déc. 2009, 12:46:00

Il suffit donc de totalement désinformer les gens (Lisbonne interdira l'avortement, par exemple, comme l'a affirmé Halimi) et que ces gens votent donc en totale méconaissance de cause, pour leur infliger à jamais le fruit de leurs erreurs ?

La seule véritable erreur est d'avoir voulu, originalité douteuse, court-circuiter la démocratie parlementaire représentative qui est la base nos nos sociétés, pour se lancer dans un très rock & roll "referendum" icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 26 déc. 2009, 13:01:00

Non l'erreur n'a pas droit de cité dans cette affaire. Que les personnes votent suivant leur conviction ne te regarde pas. Personne ne te demande pourquoi tu gobes toutes les conneries émanant de la droite, alors laisse donc à chacun le droit de se décider suivant ses raisons et pas suivant les tiennes, ce sera déjà un début de démocratie.
je maintiens qu'un régime qui propose un référendum et ne respecte pas son résultat, est une voyoucratie qui n'a à donner de leçons à personne et ferait mieux de la fermer quand il parle de république et des valeurs qui lui sont associées. Les dirigeants de l'époque se comportent exactement comme les racailles des cités, ni plus ni moins.

Il n'y a pas lieu de respecter ces gens la.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Yakiv