L'Europe veut révolutionner son agriculture

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32136
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par politicien » 13 oct. 2011, 21:26:09

Bonjour,
« Une rédéfinition de la PAC est nécessaire ». C'est ce qu'a expliqué, mercredi, le commissaire chargé de l'Agriculture, le Roumain Dacian Ciolos. Et pour allier la parole aux faits, il a présenter sa réforme des subventions agricoles européennes pour l'après 2013, sur la période 2014-2020. Sur la base de ses propositions, l'Union Européenne décide donc de mettre les agriculteurs « au vert » en évaluant une partie des aides par rapport au respect de l'environnement. Mais Bruxelles a aussi décidé de rendre la politique agricole commune (PAC) plus équitable en plafonnant les subventions, malgré quelques réticences du secteur.

Dacian Ciolos a notamment soumis l'idée de lier 30% des aides versées aux quelque 12 millions d'exploitations de l'Union européenne à des pratiques plus « vertes » comme la diversification des cultures, le maintien de pâturages permanents, et la préservation de réservoirs de biodiversité ou d'éléments de paysage sur au moins 7% des surfaces arables.
(...)

Un plafonnement des aides contesté
Mais Bruxelles ne s'est pas arrêtée là dans sa révolution agricole. Car une autre mesure phare a été présentée. Il s'agit du plafonnement des aides de la PAC. Celles-ci seront dégressives à partir de 150.000 euros par an et par ferme, et ne pourront pas dépasser les 300.000 euros. L'Allemagne ou encore le Royaume-Uni s'opposent à cette limitation des subventions, brandissant le risque d'un morcellement de leurs grandes exploitations (de plus en plus nombreuses dans l'UE).

Autre sujet de débat mecredi à Bruxelles, la PAC sera désormais exclusivement reversée à l'avenir à des « agriculteurs actifs ». Elle était notamment critiquée par la Cour des comptes européenne notamment pour avoir donné des aides à des clubs de golf ou à des aéroports.
(...)

Des négociations à venir
Toutefois, l'heure n'est pas encore au rééquilibrage équitable des enveloppes allouées à chaque Etat. La France continue d'être le premier bénéficiaire et perdra relativement peu, tandis que les pays d'Europe de l'Est continueront à toucher des primes à l'hectare nettement en deçà de la moyenne européenne. D'ailleurs, à l'issue des débats, des dizaines d'agriculteurs baltes ont protesté contre ce compromis qu'ils jugent désavantageux.

Les propositions de Dacian Ciolos doivent désormais faire l'objet de négociations entre les députés européens et les 27 gouvernements. La première réunion doit avoir lieu le 20 octobre prochain. Et les discussions qui promettent d'être tendues tant les différences existent entre les pays. Ainsi, le ministre italien de l'Agriculture a, par exemple, jugé la réforme « globalement insatisfaisante », tandis que son homologue britannique a critiqué des propositions qui « en l'état nous ramènent en arrière ».
(...)

Retrouvez l'intégralité de cet article sur France Soir.fr


Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2011, 21:35:50

L'article ne parlant pas vraiment de tous les aspects de la réforme, j'ai du mal à me prononcer. Je sais par exemple que ces tarés de la CE voulaient éliminer les quotas laitiers. Pour ce qui est du plafonnement des subventions, très bien. Pour ce qui est du fait qu'on paie moins un balte qu'un français, tout à fait normal (mais je pense que c'était déjà le cas). Parcontre, les 7% dédiés à l'environnement, c'est bien entendu du pipeau.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par johanono » 15 oct. 2011, 00:54:26

Je demande à voir. L'idée de conditionner l'octroi des aides européennes au respect de certaines pratiques écologiques telles que la préservation des pâturages va plutôt dans le bon sens. Le plafonnement des aides est également une bonne chose, car ça permettra de préserver les plus petites exploitations au détriment des plus grosses.

Attention cependant : l'idéal reste que les agriculteurs puissent vivre de leur production, au lieu de vivre des subventions. Et pour cela, il leur faut des prix garantis, suffisamment rémunérateurs. Ce qui passe par une remise en cause de l'ouverture des marchés, car c'est bien cette concurrence avec les pays à bas coûts de production qui entraîne une chute des cours. Le projet de réforme ne dit rien sur ce point.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Nombrilist » 15 oct. 2011, 07:56:10

La baguette de pain passerait à 3 euros. Y es-tu préparé ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par mps » 15 oct. 2011, 10:11:29

Bien sûr que l'idéal serait que les fermiers vivent de leur travail, et ne soient pas subventionnés comme une vulgaire réserve d'indiens ! Mais ...

Il y a belle lurette que ce n'est plus envisageable. A partir du moment où il a fallu payer des lois sociales et répondre à des critères administratifs abominables, les fermes où oeuvraient 15 personnes ont dû se contenter d'une ou deux au mieux. Et donc s'endetter pour acquérir un matériel qui automatise à peu près toutes les activités. Bref, c'est devenu relativement invivable sans subventions.

Remonter le prix des denrées est tout aussi utopique : leurs cotations sont internationales, et les exportateurs se bousculent au portillon.

A vouloir jouer "social" et "principe de précautions", on a cassé le jouet. Et bien, dansons maintenant icon_evil
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Nombrilist » 15 oct. 2011, 20:59:55

Je n'ai pas bien compris le délire dans lequel tu es parti.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Libre Plume » 16 oct. 2011, 17:38:12

Les agriculteurs ont compris que dans l’économie de marché, les consommateurs ont toujours raison. Au fait, Jean de La Fontaine était un fabuliste qui ne manquait pas d’ironie, car dans son siècle il n’y avait pas de justice sociale. La fourmi payait la gabelle et la cigale exploitée ou non travaillait dans les champs pour manger.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par johanono » 18 oct. 2011, 13:27:33

Nombrilist a écrit :La baguette de pain passerait à 3 euros. Y es-tu préparé ?
Toujours le même discours catastrophiste de la part des euro-mondialistes : faire peur en faisant croire que la remise en cause de l'euro-mondialisme augmentera le coût de la vie, poussera notre pays à la ruine, etc. Pourtant, le prix des denrées payées aux agriculteurs compte pour une faible part du prix du produit fini payé par le consommateur. L'augmentation des prix payés aux agriculteurs impacterait très peu le prix payé par le consommateur, et ferait économiser des milliards d'euros de subventions publiques.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24017
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par El Fredo » 18 oct. 2011, 14:26:07

Si tu crois qu'une sortie de l'UE aboutirait à une diminution des subventions agricoles, tu planes grave.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Nombrilist » 18 oct. 2011, 18:21:07

"Pourtant, le prix des denrées payées aux agriculteurs compte pour une faible part du prix du produit fini payé par le consommateur."

Tu connais la part ? De plus, si tu enlèves les aides, les GMS et les transformateurs n'achèteront plus en France. Ils iront se fournir ailleurs. Les aides ne sont pas destinées à subvenir aux agriculteurs. Leur premier objectif est d'empêcher la délocalisation agricole. Le fait que ça subvienne aux agriculteurs n'est pas une fin, mais un moyen.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par johanono » 18 oct. 2011, 19:26:53

El Fredo a écrit :Si tu crois qu'une sortie de l'UE aboutirait à une diminution des subventions agricoles, tu planes grave.
Sortie de l'UE, ça dépend pour quoi faire. Disons qu'à partir du moment où des cours rémunérateurs sont garantis aux agriculteurs, alors ceux-ci peuvent vivre de leur production et n'ont plus besoin de subventions pour survivre.
Nombrilist a écrit :"Pourtant, le prix des denrées payées aux agriculteurs compte pour une faible part du prix du produit fini payé par le consommateur."

Tu connais la part ? De plus, si tu enlèves les aides, les GMS et les transformateurs n'achèteront plus en France. Ils iront se fournir ailleurs. Les aides ne sont pas destinées à subvenir aux agriculteurs. Leur premier objectif est d'empêcher la délocalisation agricole. Le fait que ça subvienne aux agriculteurs n'est pas une fin, mais un moyen.
Dans une logique libre-échangiste, oui, tu as raison, puisque la conséquence du libre-échangisme est en effet de mettre nos agriculteurs en concurrence avec des producteurs étrangers aux coûts de production moindres. D'où la nécessité de casser cette logique libre-échangiste en restaurant un protectionnisme, européen ou national. Avec le protectionnisme, nos producteurs ne sont plus en concurrence avec des producteurs étrangers aux coûts de production moindres, ce qui évite la chute des cours, garantit à nos producteurs des prix rémunérateurs et évite d'avoir à verser de coûteuses subventions.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Nombrilist » 18 oct. 2011, 19:30:43

C'est en effet une autre façon de faire.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par lancelot » 18 oct. 2011, 19:40:44

Oui, mais avec le protectionnisme, on n'exporte plus, ou peu. ( Le pb est que nombre de nos voisins sont importateurs de produits français, que ce soit sur le secteur de l'agro alimentaire, de l'industrie, du luxe, etc etc ...)


Réduire la voilure agricole pour s'auto suffire est aussi un impératif.

on limite du coup les subventions car celle qui vont aux producteurs qui sont intégrés dans une filière export disparait. Bénéfice : On se fache avec personne, tout en baissant les subventions. Limiter les aides aux filières qui produisent pour être consommé en france. Encore faudrait il être prêt à accepter de voir un pan de notre économie être en situation de devoir se reconvertir ...

C'est pas gagné.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par johanono » 18 oct. 2011, 20:57:23

Oui, il faut avoir conscience que la solution protectionniste implique de renoncer au mythe de la vocation exportatrice de l'agriculture française. Mais c'est ce qui pourrait arriver de mieux à nos agriculteurs. Car en effet, l'agriculture française exporte aujourd'hui, mais à quel prix ?

Dans l'espoir d'exporter à l'étranger, la France a abaissé toutes ses barrières douanières. Cela permet à nos producteurs d'exporter quelques productions, mais cela les met également en concurrence avec des producteurs étrangers aux coûts de production plus faibles. Les clients (c'est-à-dire la grande distribution) vont jouer la concurrence avec les producteurs étrangers, nos producteurs sont obligés de s'aligner pour rester concurrentiels, et c'est comme cela que les cours chutent. Mais l'Europe est riche et a de l'argent à dépenser, alors elle compense partiellement ces chutes de cours par des subventions massives, sauf que cela ne suffit pas pour permettre à nos agriculteurs de vivre décemment de leur production.

Par ailleurs, contrairement à une idée communément répandue, l'Europe n'est pas autosuffisante alimentaire, notamment parce qu'elle doit importer massivement le soja nécessaire à l'alimentation du bétail, lequel soja est très généralement génétiquement modifié...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'Europe veut révolutionner son agriculture

Message non lu par Nombrilist » 18 oct. 2011, 22:01:38

On pourrait être autosuffisants. Mais il faudrait changer de mode alimentaire.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot]