Quel avenir pour la Syrie ?

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
wesker
Messages : 29185
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par wesker » 19 mai 2018, 20:08:36

J'ai le sentiment qu'au delà de la situation en Syrie, ce sont des enjeux geopolitiques, d'influences territoriales mais aussi de rapports de force entre les grandes puissances mondiales qui se jouent, sur ce territoire où les forces du régime et les organisations criminelles semblent lutter au grand désarroi d'une large partie de la population.

Caberlin
Messages : 935
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Caberlin » 19 mai 2018, 20:35:23

Yakiv a écrit :
19 mai 2018, 12:38:01
Donc en gros, vous voyez à terme un statut quo dans les régions kurdes de Syrie ? (grande autonomie de facto)
Moscou défend la fédéralisation du pays, mais Damas et Téhéran y sont opposés.
Dans le kurdistan syrien, kurdes et chrétiens ne sont pas emballés à revenir à une Syrie baasiste centralisée. Qui serait le retour à l'arabisation de ce territoire.
Modifié en dernier par Caberlin le 19 mai 2018, 20:42:58, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4348
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 20:36:31

wesker a écrit :
19 mai 2018, 13:07:59
Yakiv...La problématique est qui a autorité pour juger de la moralité de frappes qui s'effectuent en dehors de tout mandat international ?
En théorie "personne".
Mais bon, c'est la théorie.
Voilà pourquoi il est à mon avis nécessaire de réformer le fonctionnement de l'ONU et de son conseil de sécurité qui a une légitimité internationale mais qui est aussi totalement inefficace.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4348
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 20:39:46

Incognito a écrit :
19 mai 2018, 14:39:17
Le seul scénario dans lequel ça me paraît probable implique une présence durable des américains en Syrie. A noter qu’un tel scénario affaiblirait considérablement les critiques américaines et européennes contre la présence russe en Ukraine et en Géorgie.

Je peux imaginer un scénario dans lequel les américains se retirent et Assad et les kurdes négocient un accord. Dans ce cas, j’imagine que les kurdes voudront garder une certaine autonomie. Mais Assad n’acceptera certainement pas que cette autonomie s’étende à tous les territoires tenus actuellement par les kurdes, vu que la majorité de ces territoires ne sont pas kurdes mais arabes.

Je peux aussi imaginer un scénario dans lequel les américains se retirent et Assad reconquiert tous les territoires tenus par les kurdes par la force. Ou alors Assad reconquiert une bonne partie de ces territoires par la force et conclut un accord avec les kurdes en fin de parcours.
D'accord mais il y a quelque chose que je ne saisis pas.
A ce que je sache, les Américains ne sont pas présents au sol en Syrie.
Ou bien vous pensez qu'ils sont présents dans les zones sous contrôle kurde ?

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4348
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 20:44:20

Incognito a écrit :
19 mai 2018, 19:34:53
Sans commentaire ...

FF32FCB8-B448-46C1-A289-81B75569C543.jpeg
Oui, dans le même genre de document.

https://www.youtube.com/watch?v=BnM2bQJitjw

Incognito
Messages : 2526
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 21:59:26

Yakiv a écrit :
19 mai 2018, 20:39:46
Incognito a écrit :
19 mai 2018, 14:39:17
Le seul scénario dans lequel ça me paraît probable implique une présence durable des américains en Syrie. A noter qu’un tel scénario affaiblirait considérablement les critiques américaines et européennes contre la présence russe en Ukraine et en Géorgie.

Je peux imaginer un scénario dans lequel les américains se retirent et Assad et les kurdes négocient un accord. Dans ce cas, j’imagine que les kurdes voudront garder une certaine autonomie. Mais Assad n’acceptera certainement pas que cette autonomie s’étende à tous les territoires tenus actuellement par les kurdes, vu que la majorité de ces territoires ne sont pas kurdes mais arabes.

Je peux aussi imaginer un scénario dans lequel les américains se retirent et Assad reconquiert tous les territoires tenus par les kurdes par la force. Ou alors Assad reconquiert une bonne partie de ces territoires par la force et conclut un accord avec les kurdes en fin de parcours.
D'accord mais il y a quelque chose que je ne saisis pas.
A ce que je sache, les Américains ne sont pas présents au sol en Syrie.
Ou bien vous pensez qu'ils sont présents dans les zones sous contrôle kurde ?
Il y a à peu près 2000 soldats américains en Syrie, dans les territoires tenus par les kurdes. Ce n’est pas un secret.
https://www.usatoday.com/story/news/wor ... 486763002/
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4348
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 22:05:38

D'accord, merci.
2000 soldats américains pour (entre autres choses) conseiller les forces du gouvernement syrien ?
Surprenant, non ?

Caberlin
Messages : 935
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Caberlin » 19 mai 2018, 22:17:33

Non, pour soutenir les Kurdes et leurs alliés !

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4348
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 22:34:22

Je cite l'article.

Incognito
Messages : 2526
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 22:56:59

Ce genre de “conseil” par exemple:
http://uk.businessinsider.com/artillery ... ?r=US&IR=T
Modifié en dernier par Incognito le 19 mai 2018, 22:59:19, modifié 1 fois.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Incognito
Messages : 2526
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 19 mai 2018, 22:58:16

Yakiv, pourquoi est-ce que vous prenez les déclarations de participants à un conflit armé au sérieux?
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4348
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Yakiv » 19 mai 2018, 23:06:34

Incognito a écrit :
19 mai 2018, 22:58:16
Yakiv, pourquoi est-ce que vous prenez les déclarations de participants à un conflit armé au sérieux?
C'est vous qui avez fourni cette source et c'est un titre de presse sérieux et indépendant il me semble.

Incognito
Messages : 2526
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 20 mai 2018, 08:20:22

Il semblerait que les forces de Daesh dans la poche de Yarmouk ont capitulé cette nuit.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Incognito
Messages : 2526
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Incognito » 20 mai 2018, 11:32:48

Incognito a écrit :
15 avr. 2018, 14:20:56
Quoi qu’il en soit, cette affaire ne va quasi-certainement rien changer au cours de la guerre en Syrie.

Je pense que le gouvernement syrien va d’abord vouloir reconquérir les 3 dernières poches complètement encerclées: celle de Yarmouk au sud de Damas, le Qualamoun Oriental au nord-est de Damas, et la poche de Rastan au nord de Homs. Tout indique que le gouvernement va commencer par la poche de Yarmouk, qui est tenue par Daesh et qui sera probablement la plus dure à prendre. Je pense que la reprise de ces trois poches durera quelques mois.

L’elimination de ces trois poches libérera les forces armées considérables qui les encerclaient. Elles viendront bien à point pour reprendre les deux principales enclaves tenues par les rebelles: l’enclave de Daraa à la frontière jordanienne, et celle d’Idlib.

Se posera ensuite la question des territoires tenus par les turcs, et ceux tenus par les kurdes et les américains et leurs alliés français et britanniques (s’ils sont encore là).
La capitulation de Daesh est confirmée.

Et bien, les choses évoluent plus vite que ce que je ne pensais il y a encore un mois.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
asterix
Messages : 835
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par asterix » 20 mai 2018, 12:34:02

Caberlin a écrit :
19 mai 2018, 20:35:23
Yakiv a écrit :
19 mai 2018, 12:38:01
Donc en gros, vous voyez à terme un statut quo dans les régions kurdes de Syrie ? (grande autonomie de facto)
Moscou défend la fédéralisation du pays, mais Damas et Téhéran y sont opposés.
Dans le kurdistan syrien, kurdes et chrétiens ne sont pas emballés à revenir à une Syrie baasiste centralisée. Qui serait le retour à l'arabisation de ce territoire.
C'est une bonne posture de Moscou. La posture européenne est également bonne, même excellente. Trump a ce mérite de sortir les européens de leur bourgeoisie lascive: faites votre propre défense, et si vous voulez commercer avec le moyen orient, bombez le torse au lieu de présenter un bedon de rassasié.
L'Iran bien sur, est dans une logique que la Russie connait bien: retrouver de la puissance internationale après avoir été les parias du monde, l'un par le communisme, l'autre par l'islamisme d'état.
Mais l'un comme l'autre ont fait l'objet de sanction économiques ridicules et contre-productives, qui ont une grande par dans la posture actuelle de ces pays respectifs. Hier soir sur France 5, "échappées belles" faisait la démonstration que Moscou et la Russie ne se sont jamais autant transformés que depuis les sanctions. L'occident n'a pas obtenu gain de cause, et n'aura pas, mais les pays "stigmatisés" ne se sont que confortés dans leur vision, et force est de constater, avec succès.
Nous n'échapperons pas à un désir de revanche Iranien et Syrien. Il ne sera pas guerrier. L'Europe est en train de comprendre, enfin, (et donc pas l'Amérique), la spécificité orientale, et la grande limite de l'universalisme que nous voulons lui imposer, par néocolonialisme inavoué. Ingérence, ça sonne mieux.
Commerçons avec l'Iran, laissons le moyen orient s'organiser comme il le veut. C'est le meilleur moyen d'abord de calmer leur courroux anti-occidental, mais aussi le meilleur moyen de les manœuvrer un peu par la suite. Ces peuples sont extrêmement intelligents et instruits, une jeunesse est en train de poindre, d'étudier, et de braver les Ayatollahs un peu plus chaque jour. Ces gens veulent des Peugeots, des Airbus, des trains. Pourquoi en les privant de cela, les retrancher dans un programme nucléaire.
Peut être que je me trompe, mais connaissant bien le Liban, je suis persuadé que le monde chiite est beaucoup plus souple que le monde wahhabite ou salafiste, qu'il a fait preuve de cohabitation avec les chrétiens et kurdes, bien qu'il soit, évidemment, antisioniste. Mais quel musulman ne l'est pas?
Donc effectivement, l'alternative aux baasistes est forcément, pour le moment, dans le sillage de Hezbollah, très puissant au Liban, ou il "pratique" son alter ego chrétien. Il est clair que ces trois pays, vont constituer un axe, et ce n'est peut être pas négatif. Il faut démontrer cela aux saoudiens, et ce n'est pas une mince affaire. En tout cas tenter de les calmer. Parce que pour qu'ils se range dans le camp USA/Israël, faut reconnaître que c'est peu "orthodoxe" pour le géniteur financier officieux de daesh et al quaïda ou al nosra.

N'oublions jamais que nous devons aux Chiites, à Hezbollah, au Kurdes, et aux Russes, quoi qu'on en dise, l'éradication territoriale de daesh, et la préservation relative des chrétiens, et du Liban sévèrement menacé (j'ai vu cela de mes yeux en 2015 à Baalbek dans la Bekaa). Mais aussi, tout compte fait, un Bachar El Assad en position d'intérim. Il ne saurait tarder qu'il en soit question à plus ou moins longue échéance.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : hérisson