Quel avenir pour la Syrie ?

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31835
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par politicien » 16 nov. 2011, 22:44:54

Bonjour,
Demande de démission de la part du roi de Jordanie, nouvelles sanctions européennes et radiation de la Ligue Arabe… La pression s’est accentuée sur le pouvoir Syrien depuis quelques jours. Assez pour entraîner un départ de Bachar al-Assad ? Où les occidentaux vont-ils devoir intervenir en Syrie comme en Libye ? Depuis la mi-mars, plus de 3 500 personnes sont mortes dans la répression en Syrie. Le point sur la situation.

Des sanctions et des menaces
L’Union européenne a haussé le ton contre le régime de Bachar al-Aassad, ce lundi. Les dirigeants européens ont conclu un « accord préliminaire » visant à étendre ses sanctions contre le régime à 18 proches du pouvoir, ainsi qu’à geler des prêts européens dans le pays.

Cet accord doit maintenant être formellement validé par les ministres européens des affaires étrangères réunis à Bruxelles. Outre ces sanctions, la France, par la voix de son ministre des affaires étrangères, Alain Juppé, appelle à trouver un moyen de « protéger davantage » les populations civiles en Syrie face à « l’entêtement sanguinaire du régime de Damas » contre les contestataires.

(...)

La Ligue Arabe hausse le ton
Début novembre, la Ligue Arabe pensait avoir trouvé un début d’issue à la crise en Syrie. La Syrie avait accepté un plan de paix négocié avec l’organisation panarabe qui devait mettre un terme à la répression du pouvoir contre l’opposition. Le problème c’est que le régime s’est servi de cet accord pour « s’acheter du temps » mais n’a pas cessé la répression.

Les dirigeants des principaux pays arabes ont donc décidé de monter le ton contre Bachar al-Assad. Réunis samedi au Caire, les ministres des Affaires étrangères de ces pays ont décidé de suspendre la participation de la Syrie, à la Ligue Arabe, à compter de mercredi.

La mesure peut paraître « anodine » mais elle est clairement significative, de la part de pays traditionnellement réticents à s’ingérer dans les affaires intérieures d’autres Etats membres. Damas ne s’y est pas trompé en réagissant avec colère à sa suspension des instances de la Ligue, approuvée par les chefs de la diplomatie de 18 des 22 pays membres. Le pays affirme que de telles décisions ne peuvent être prises qu’à l’unanimité et accuse l’organisation d’appliquer un programme anti-syrien et pro-occidental.

Un pays au bord du chaos économique
En revanche, la Ligue n’a pas évoqué les sanctions économiques qu’elle pourrait prendre contre Damas. D’autant plus que le pays doit déjà subir cette année un sévère retournement à la baisse de son économie, que les recettes du tourisme se sont asséchées, que le commerce a chuté, que la production pétrolière a plongé et que les autorités ont bien du mal à trouver des acheteurs pour leur pétrole.

(...)

« Je pense que c’est très improbable. Même avec une volonté politique, ce serait difficile à appliquer sur le plan logistique », a-t-il affirmé, ajoutant que la Turquie voisine et l’Irak dépendaient tous deux du commerce de transit syrien pour leurs exportations et leurs importations.

Vers une intervention comme en Libye ?
Cette hypothèse paraît aujourd’hui plus qu’improbable. Contrairement au scénario libyen, lorsque l’organisation panarabe avait sollicité en mars l’instauration d’une zone d’exclusion aérienne sur le pays, préparant le terrain à une intervention de l’Otan, les mesures prises, ce week-end, par la Ligue ne prévoient pas de requérir l’usage de la force.

(...)

Mais comme l’a souligné Hamad Bin Djassim, Premier ministre du Qatar, lors de la réunion de la Ligue : « Nous ne voulons pas d’intervention étrangère ». Et d’ajouter : « Il n’est pas question d’armer (l’opposition) ni d’appeler à une zone d’exclusion aérienne. Personne à la Ligue ne parle de cela. »

Des sanctions à l'Onu ?
D’ailleurs, au sein de l’Onu, les occidentaux devront se heurter aux refus de la Chine et de la Russie d’intervenir militairement en Syrie. Ces deux pays étaient déjà contre l’opération en Libye. Même si, selon Chris Phillips, la décision de suspension de la Ligue arabe pourrait d’une certaine façon amener la Chine à assouplir son opposition à une résolution de l’Onu qui condamnerait la répression syrienne.

« C’est un message clair à la Chine : vous n’avez pas besoin de soutenir Assad pour continuer à être du côté (des pays arabes) », a t-il dit.
(...)

« S’il continue simplement à ne pas tenir compte des signes envoyés par le monde arabe et la communauté internationale, ce sera de plus en plus dur pour lui », a déclaré Rami Khouri, directeur de l’Institut Issam Fares de Beyrouth. En l’absence d’avancées, la Ligue arabe pourrait selon lui accroître sa prise de contacts avec l’opposition avant de « ne plus parler qu’à l’opposition comme seule représentante légitime du peuple syrien. »
Retrouvez l'intégralité de cet article sur Ouest France
Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Ilikeyourstyle » 17 nov. 2011, 00:06:53

Assad finira comme Khadafi.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par mps » 17 nov. 2011, 15:57:24

Oui, et la Syrie comme la Lybie !
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Vincendix » 17 nov. 2011, 16:38:17

mps a écrit :Oui, et la Syrie comme la Lybie !
Non la Libye par comme la Syrie !
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par racaille » 18 nov. 2011, 01:58:32

Le sort de la Syrie serait déjà joué s'il y avait des ressources naturelles abondantes à piller. Il y a bien du pétrole et du gaz mais d'après ce que j'ai lu la production ne cesse pas de baisser d'années en années ; pas sûr que cela justifie une invasion militaire...
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31835
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par politicien » 18 nov. 2011, 09:10:19

Bonjour,

Pour toi racaille, seul des intérêts économiques font qu'il y a une intervention ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Vincendix » 18 nov. 2011, 09:30:14

politicien a écrit :Bonjour,

Pour toi racaille, seul des intérêts économiques font qu'il y a une intervention ?
Pour moi aussi, exemple entre le Koweit et le Tibet !
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50213
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Nombrilist » 18 nov. 2011, 18:28:21

Les raisons économiques et politiques.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par mps » 18 nov. 2011, 23:33:49

Disons que les croisés se sont fait manipuler par l'appat du gain, et ont servi de bulldozers aux islamistes.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31835
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par politicien » 18 nov. 2011, 23:46:58


Le chef de la diplomatie française, Alain Juppé, a estimé vendredi 18 novembre lors d'une visite à Ankara qu'"il est maintenant trop tard" pour le régime syrien pour qu'il ait une chance de rester en place, faute d'avoir engagé les réformes demandées par la communauté internationale. Il a également ajouté que "le moment est venu d'accentuer les sanctions" contre le régime syrien, "qui n'a rien voulu savoir".

"Inacceptable"

"La situation n'est pas tenable", et "la poursuite de la répression est inacceptable", a assuré le locataire du Quai d'Orsay. "Il n'est pas normal que le Conseil de sécurité (de l'Onu) ne se soit pas prononcé jusqu'à présent", a-t-il aussi dit. "J'espère que ceux qui bloquent toute résolution prendront conscience de la réalité", a encore déclaré le ministre français.

(...)

La Turquie durcit le ton

Vendredi, il a de nouveau rencontré Ahmet Davutoglu, cette fois dans la capitale. Les deux hommes devaient ensuite s'adresser à la presse.

Le ministre français se rendra au Moyen-Orient après sa visite en Turquie, notamment aux Emirats Arabes Unis.

(...)

[BBvideo 425,350]http://www.wat.tv/video/juppe-moment-es ... exyh_.html[/BBvideo]

Retrouvez l'intégralité de cet surImage
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par mps » 19 nov. 2011, 10:38:18

A partir de quand un Etat doit-il renoncer à faire respecter l'ordre public ? C'est là la seule question.

100.000 types qui mettent le souk, est-ce "la volonté populaire" ou un putch (ici soutenu de l'extérieur).

L'Etat doit-il dès que ça braille, renoncer à protéger les biens et les personnes, et filer en douce en abandonnant la rue ?

Lors de mai 68, et après avoir laissé faire un petit temps, De Gaule n'a-t-il pas mis fin à la "chienlit" ? J'aimerais entendrfe Juppé à ce sujet ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par lancelot » 19 nov. 2011, 10:42:41

encore un crime de lèse dictateur, n'est ce pas mps ?

Avatar du membre
Vincendix
Messages : 2491
Enregistré le : 01 oct. 2011, 16:50:32

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Vincendix » 19 nov. 2011, 11:14:21

Il n'y a que des méchants Syriens qui veulent virer le président Bachar, cet homme est un saint, s'il torture et tue, ce n'est pas pour son plaisir, mais uniquement pour le bien de son pays. (dixit MPS)
Comme un collier de joyaux rares dont le fil rompu laisse lentement tomber des gouttes de lumière, la vie égrène nos jours.Georges Clemenceau

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50213
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par Nombrilist » 19 nov. 2011, 11:19:07

"100.000 types qui mettent le souk, est-ce "la volonté populaire" ou un putch (ici soutenu de l'extérieur)."

En général, quand on tente un putsch, on essaie de s'armer un minimum. Et on essaie aussi d'avoir l'armée derrière soi.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Quel avenir pour la Syrie ?

Message non lu par mps » 19 nov. 2011, 17:39:12

encore un crime de lèse dictateur, n'est ce pas mps ?

Tu éludes ma question. A partir de quel nombre de protestataires faut-il leur céder le pouvoir ?

A mon avis - mais je suis une gourde de démocrate - au-delà de 50 %.

Mais toi, tu vas m'expliquer que les 1/86èmes comme en Egypte, c'est le top de la démocratie ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré