La marchandisation de la misère

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 10 août 2009, 22:49:00

Comment New York se débarrasse de ses SDF
Samedi, 08 Août 2009 09:41
Pour faire faire des économies au contribuable, le maire «offre» des allers simple aux sans-abris pour n'importe où dans le monde.

Michael Bloomberg a trouvé la solution miracle pour résoudre le problème de la pauvreté dans sa ville : offrir aux SDF un billet sans retour à destination d'où ils veulent dans le monde… dont la France. Et en l'occurrence Granville, petit port de la Manche. Dont le maire n'en revient pas.

En deux ans, 550 familles ont bénéficié de ce «traitement de faveur» selon le New York Times. Destinations : cinq continents et 24 pays différents. La seule condition pour être éligible est que le candidat ait un proche qui accepte de le recueillir.

Et voilà comment une famille de cinq Américains (les deux parents et leurs trois enfants) va se retrouver à Granville, où vit un proche de la mère. Coût du voyage : 6.332 dollars incluant les cinq billets d'avion, ainsi que le train jusqu'à Granville. Une bonne affaire pour les finances de New York. La ville est en effet légalement tenue de prendre en charge l'hébergement de ses SDF à travers le financement du programme d'aide et de refuge des sans-abris, à hauteur de 36.000 dollars par an et par famille. Le but est donc de faire des économies «dans l'intérêt du contribuable», selon les mots du maire, mais pour la bonne cause : ailleurs, l'herbe est bien plus verte, il serait vraiment idiot de ne pas saisir cette occasion de repartir à zéro, explique-t-il en substance.

Son homologue de Granville, lui, trouve ça «proprement scandaleux». «Quel cynisme ! Quand j'ai su ça, j'ai tout de suite fait le parallèle avec les charters que l'on affrète en France pour renvoyer chez eux, au Mali ou au Sénégal, les travailleurs immigrés… C'est la marchandisation de la misère !» (...)

Les cinq nouveaux émigrés auraient sans doute pu plus mal tomber. Mais comment se passe l'intégration pour les autres ? Les pays d'accueil ont-ils leur mot à dire ? Le directeur-adjoint du cabinet d'Eric Besson assure qu'il n'est pas au courant : «Pour nous, ça n'existe pas. Nous n'avons pas eu connaissance de cette affaire. Nous n'avons été contactés ni par le consulat ni par la police aux frontières. Je suis interrogatif. On va faire une enquête approfondie.»
Du côté de la police aux frontières, on n'en a «pas entendu parler». Quant à la la préfecture de la Manche, elle n'a pas reçu de demande de titre de séjour.

(Source : Rue89)



Après avoir mis en concurrence les travailleurs de la planète en délocalisant les productions, c'est au tour des SDF de bénéficier de "l'externalisation" (nouveau vocable à la mode dans la sphère merdiatique) ...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 11 août 2009, 08:41:00

Un étranger sans titres ni droits, s'il ne peut assurer sa propre subsistance et celle de sa famille,  a vocation a ête renvoyé chez lui, bien entendu.

La plupart des pays ont des règles précises : entrée das le pays uniquement si on a un contrat de travail (et un via délivré à l'ambassade située dans le pays d'origine). Interdiction de faire appel à l'aide sociale ou au chôlage pendant les 5 premières années de travail, sans quoi c'est le retour immédiat. Interdiction de demander le regroupement familial, tant qu'on n'a pas prouvé d'isposer d'un logement adéquant et de ressources suffisantes pour faire vivre les personnes que l'on souhaite "importer".

C'est donc bien gentil au Maire de NY de prendre en charge le retour en famille de gens qui, en principe, devraient être en prison. Une méthode "soft" pour un devoir absolu, qui est de protéger les finances de ses administrés.

La marchandisation de la misère existe bel et bien, mais pas à ce niveau. Elle est le fait des passeurs, desinnombrables incasables qui se font une niche dans des associations vivant de "combats pour les sans-papiers" et tout le socio-business qui va avec.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Garance
Messages : 650
Enregistré le : 28 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Ile de France

Message non lu par Garance » 11 août 2009, 13:16:00

C'est donc bien gentil au Maire de NY de prendre en charge le retour en famille de gens qui, en principe, devraient être en prison.




Les SDF seraient donc de dangereux criminels, que la justice américaine devrait juger pour délit de pauvreté, et envoyer croupir derrière les barreaux d'une prison ? ... icon_eek ... vous nagez en plein délire ... il serait grand temps de lever le pied sur la camomille ... icon_mrgreen

Avatar du membre
artragis
Messages : 7195
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 11 août 2009, 14:51:00

MPS... de ta part je m'attendais plutôt à un parallèle du type "il est scandaleux d'aller jeter ses ordure dans le jardin du voisin" mais apparement tu défends le maire de New York. Pas moi.
Pour moi mettre à contribution des étranger pour soigner son propre pays, et sans qu'il y ait quelquonque retour ça s'appelle éliminer les tâches noires. On veut faire de New York un modèle? Mais voila la crise l'a fait éffondrer ce modèle. Alors que fait-on? On envoit la misère now yorkaise à l'étranger pour que seul reste la richesse et donc le modèle qui de se fait est le moins pire faute d'être le meilleur.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 11 août 2009, 23:07:00

Salauds de pauvres !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 août 2009, 11:48:00

Pour moi mettre à contribution des étranger pour soigner son propre pays, et sans qu'il y ait quelquonque retour ça s'appelle éliminer les tâches noires. On veut faire de New York un modèle? Mais voila la crise l'a fait éffondrer ce modèle.
Ne confonds pas/. Il ne s'agit pas de nobles travailleurs étrangers qui auraient embelli NY, mais bien de SDF qui squattent.

Or, si tu connais bien NY, il n'y a pas un m² de libre, ni la moindre possibilité d'extension, pusque c'est un ensemble d'îles.

Les 3/4 des gens qui travaillent à NY vivent dans le New Jersey ou le Connecticut, et se tapent deux heures de navette matin et soir.

Il est donc exclu de pouvoir loger ces SDF.

Alors, c'est bien gentil de leur proposer d'aller s'établir là où ils ont des attaches familiales, non ? et d'en pus leur offrir le voyage ....

Le citoyen américain bosse dur, ne demande rien à personne, mais ne tolère pas que l'argent public file en charité débile pour des types qui sot généralement des alcolos ou de drogués (qui, pour cela, ont de l'argent). 
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
artragis
Messages : 7195
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 12 août 2009, 12:37:00


Alors, c'est bien gentil de leur proposer d'aller s'établir là où ils ont des attaches familiales, non ? et d'en pus leur offrir le voyage ....
alors c'est bien gentil de donner des bouches à nourrir à des familles qui ont déjà du mal à joinre les deux bouts.
mais ne tolère pas que l'argent public file en charité débile
L'argent publique distribué par la france est équivalent aux dons privés américains... tout ça pour la charité débile.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 12 août 2009, 15:31:00

Tout bêtement, ces départs subsidiés sont fait sur base volontaire. 534 familles en ont profité depuis deux ans et sont ravies.

Qui a dit que les familles dont ils se raprochent sont dans la misère ? Assertion gratuite.

Au contraire, ces départs volontaires prennent un certain temps, parce qu'il faut que le dossier soit clair, et la faisabilité prouvée.

A fuond, ce qui vous rend malade, c'est qu'UNE famille ait choisi la France ...
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Ayahuasca
Messages : 1095
Enregistré le : 13 août 2009, 00:00:00

Message non lu par Ayahuasca » 12 août 2009, 22:58:00

Il me semble qu'il y a malentendu, il s'agit bien d'éjecter avant tout des SDF étatsuniens qui peuvent prouver, aléatoirement de toute évidence, qu'ils sont une connaissance dans tel ou tel pays pouvant les héberger.

Mais bon, de toutes façons, rien de tel qu'une bonne giclée de Malodor.
"Oh, but you can't expect to wield supreme executive power just because some watery tart threw a sword at you." Dennis, Monty Python's Holy Grail

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 août 2009, 08:53:00

Toujours cette passion ignoble de mettre une étiquette "indigent irrémédiable" sur le front des gens, en de développer un socio-business ...

S'il est clair que ces sdf n'ont aucun avenir, ni aucune possibilité de logement dans NY, ils peuvent très bien trouver le bonheur dans une fermette en Grèce ou au costa Rica, et y trouver un petit job qui leur permette de vivre décemment. Difficle d'être plagiste ou éleveur d'oies à NY ...

Jacques Brel parlait des bigottes qui craignent qu'on leur vole leurs pauvres   icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 14 août 2009, 19:13:00

je viens de lire les postes c est cynique a souhait.
les usa sont les premiers fabriquer du pauvres, et les pauvres les genes???.
ils sont incapable d avoir un systeme sociale, alors ils les deportent, chez les autres.
et cela pour qu une minoritée de riches soillent toujours plus riche..
et bientot l etanasie pour les pauvres qui ne peuvent payers leurs soins
la caravane passe et les chiens aboient

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré