Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31383
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par politicien » 28 oct. 2014, 07:24:31

Bonjour,
Le gouvernement à l’épreuve après la mort de Rémi Fraisse, 21 ans, en marge d’un rassemblement organisé contre le projet de barrage de Sivens. Un rapport pointe les faiblesses du projet.

Le projet de barrage de Sivens sera-t-il le boulet du gouvernement de Manuel Valls, comme l’a été Notre-Dame-des-Landes, longtemps accroché aux pieds de Jean-Marc Ayrault, son prédécesseur ? Ce dossier semble en prendre le chemin et de la façon la plus tragique qui soit avec la mort ce week-end de Rémi Fraisse, 21 ans, survenue en marge d’un rassemblement organisé contre cet ouvrage dont le chantier est le théâtre de heurts de plus en plus vifs et fréquents entre forces de police et opposants.

Les similitudes avec le projet d’aéroport du grand ouest sont frappantes, bien qu’il soit sans commune mesure avec celui poursuivi dans le Tarn (8,5 millions d’euros d’investissement contre 550 millions, 34 hectares de foncier en jeu contre 1.650 hectares). Mais comme lui, le barrage à l’étude a été validé par un débat et une enquête publics. Comme pour lui, collectivités locales et milieux socio-économiques, via l’Agence de Bassin Adour-Garonne, se sont fortement impliqués pour lui faire voir le jour. Et ils n’entendent pas reculer.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Les Echos.fr
(...)

Le projet de barrage-réservoir d'1,5 million de m3 d'eau stockée est soutenu par le conseil général du Tarn, qui le juge indispensable pour irriguer les terres agricoles alentour et affirme qu'une autre zone humide sera recréée. Très critique sur le projet, le rapport juge cependant « difficile » d'arrêter le chantier, « compte tenu de l'état d'avancement des travaux et des engagements locaux et régionaux pris avec la profession agricole ». Il propose d'améliorer le projet sur plusieurs points.

« SANS RÉELLE ANALYSE DES SOLUTIONS ALTERNATIVES POSSIBLES »
Etabli par deux ingénieurs généraux des ponts, eaux et des forêts, ce rapport doit être rendu public par la préfecture du Tarn dans le courant de cette semaine, peut-être dès lundi. Il critique tout d'abord une évaluation « contestable » des besoins « réels » d'irrigation, évoquant « une surestimation du volume de substitution destiné à l'irrigation d'au moins 35 % ». Un surdimensionnement qui s'explique par une estimation des besoins établie « sur des données anciennes et forfaitaires ».

« Le choix d'un barrage en travers de la vallée a été privilégié sans réelle analyse des solutions alternatives possibles », une situation d'autant « plus regrettable que le coût d'investissement rapporté au volume stocké est élevé », note le rapport.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Nombrilist » 28 oct. 2014, 07:56:03

Encore un machin à rétrocommissions en nature.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21641
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par johanono » 28 oct. 2014, 08:29:04

Sur le projet de barrage en lui-même, je ne pense pas grand-chose. Ce projet est-il nécessaire ? Coûte-t-il trop cher ? Je n'en sais trop rien, je ne connais pas les tenants et aboutissants du dossier.

Cependant, j'entends ça et là certains commentaires suggérant au gouvernement d'abandonner ce projet, sous prétexte qu'il y a eu un mort. Et ça, c'est vraiment du grand n'importe quoi. Si ce projet est utile, il faut le faire, peu importe qu'il y ait eu un mort.

Alors que ce jeune homme soit mort est bien triste. Mais on remarquera surtout que, parmi ceux qui ont manifesté sur les lieux du barrage et dans d'autres villes de France, il y avait des nervis d'extrême-gauche/anarchistes, des mecs pour qui n'importe quel prétexte est bon pour casser du flic et briser des banques et des magasins. Et qui, suite à cette mort, peuvent désormais donner libre cours à leur technique du martyr.

Certains nervis d'extrême-gauche/anarchistes disent l'avoir vu tomber. Pourtant, ce sont les flics qui ont repêché le corps, je crois. Est-ce à dire que ces gugusses qui l'ont vu tomber sont coupables de non assistance à personne en danger ?

Et ces casseurs reçoivent le soutien d'une certaine classe politique gauchiste, par exemple Cécile Duflot qui fait de la récupération politique en demandant une commission d'enquête parlementaire. Totalement scandaleux et indécent. icon_frow

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1726
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Clavier56 » 28 oct. 2014, 09:41:24

Ne nous voilons pas la face
Il est probable que c'est un tir tendu de grenade qui l'a tué.
Ce gentil jeune homme comme beaucoup de manifestants a voulu se faire une montée d'adrénaline en allant voir de près ceux qu'on appelait autrefois les " anars " puis "autonomes" ou plus récemment en Allemagne les "black blocks " (activistes de mouvements libertaires ultra-violents) bref des casseurs .
à force de balancer des pierres aux mobiles en leur compagnie, il s'en est pris une !
Le Préfet comme tous les autres préfets est un parfait crétin d'avoir envoyé les gendarmes ,
le ministre de l'Intérieur est responsable mais pas coupable selon l'excellente formule inventée par une brave socialiste experte en passage de ballon.
Sic transit gloria mundi....
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Naudeon
Messages : 1239
Enregistré le : 26 oct. 2011, 20:04:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Naudeon » 28 oct. 2014, 09:44:07

<< Si ce projet est utile, il faut le faire >>

Et inversement, s'il n'est pas justifié, il faut arrêter les travaux !
Techniquement, il me semble qu'on peut toujours les arrêter. Les investissements déjà engagés ne doivent pas entrer en considération.
Asinus asinum fricat

Naudeon
Messages : 1239
Enregistré le : 26 oct. 2011, 20:04:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Naudeon » 28 oct. 2014, 09:47:39

Clavier56 » 28 Oct 2014, 10:41: 24 a écrit :Le Préfet comme tous les autres préfets est un parfait crétin d'avoir envoyé les gendarmes ,
....
Ah oui, et qu'aurait-il dû faire d'après toi ?
Question: Ce René Fraisse était-il encagoulé ?
Asinus asinum fricat

Avatar du membre
johanono
Messages : 21641
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par johanono » 28 oct. 2014, 09:54:52

Le Préfet comme tous les autres préfets est un parfait crétin d'avoir envoyé les gendarmes ,
Et puis quoi encore ? Il y a des casseurs qui viennent, et toi, tu voudrais que le préfet laisse faire ? N'importe quoi... :mrgreen:

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1726
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Clavier56 » 28 oct. 2014, 10:53:49

On les laissait faire leur rave party avec les écolos ....il n'y avait rien à protéger
Les gendarmes sont une muleta qu'on agite devant le taureau tout le monde le sait bien
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Avatar du membre
johanono
Messages : 21641
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par johanono » 28 oct. 2014, 11:09:23

Il y avait des engins de chantier à protéger...

Je trouve curieuse cette idée, assez répandue, consistant à rendre les forces de l'ordre responsables, de par leur simple présence, des incidents qui peuvent parfois émailler telle ou telle manifestation. Que cette manie émane de fanatiques gauchistes, cela peut se comprendre, car on sait que ces gens-là n'aiment pas tout ce qui représente de près ou de loin l'autorité de l’État. Qu'elle vienne d'un sympathisant FN (censément attaché à l'ordre publique) est en revanche beaucoup plus surprenant.

L'ampleur médiatique prise par cette affaire signifie que Rémi Fraisse est en train de devenir un nouveau Malik Oussekine. Et c'est là qu'on peut mesurer les difficultés rencontrées par les forces de l'ordre dans les opérations de maintien de l'ordre. En effet, on demande en principe aux forces de l'ordre de neutraliser les casseurs. Sauf qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs : face à des casseurs violents, il peut arriver que les forces de l'ordre soient elles aussi obligées de recourir à la violence pour les neutraliser, et parfois, il y a des dégâts collatéraux... Si on veut que les forces de l'ordre mettent vraiment les casseurs hors d'état de nuire, alors il faut accepter l'éventualité de tels dégâts collatéraux... Sauf qu'aujourd'hui, quand un manifestant décède, cela tourne à l'affaire d'Etat, il y a des irresponsables pour dénoncer les violences des forces de l'ordre, et le gouvernement se retrouve en difficulté politique. C'est ainsi que nos gouvernements, ainsi que la hiérarchie du ministère de l'Intérieur, donnent désormais aux forces de l'ordre des consignes de laxisme prudence : surtout éviter tout débordement, et tant pis si cela implique de laisser agir les casseurs.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21641
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par johanono » 28 oct. 2014, 11:28:11

Sivens : pour Cazeneuve, les écologistes «instrumentalisent» la mort de Rémi Fraisse

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉOS - Les élus EELV pointent la responsabilité de l'État après la mort d'un jeune de 21 ans ce week-end dans une manifestation contre le projet de barrage dans le Tarn.

«C'est une situation intolérable qui fait une tache indélébile sur l'action du gouvernement», lâche Cécile Duflot ce mardi matin sur France Info. Très remontés ce mardi matin, les élus écologistes font bloc dans les médias pour mettre en cause l'action du ministère de l'Intérieur et le silence gouvernemental après la mort dans la nuit de samedi à dimanche de Rémi Fraisse, jeune manifestant contre le barrage du Sivens, dans le Tarn.

suite
Voilà qui est bien dit de la part de Cazeneuve.

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1726
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Clavier56 » 28 oct. 2014, 11:30:55

johanono » 28 Oct 2014, 12:09:23 a écrit :Il y avait des engins de chantier à protéger... .
ben non...! fifille;
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par freeze » 28 oct. 2014, 12:30:26

Naudeon » 28 Oct 2014, 10:47:39 a écrit :
Clavier56 » 28 Oct 2014, 10:41: 24 a écrit :Le Préfet comme tous les autres préfets est un parfait crétin d'avoir envoyé les gendarmes ,
....
Ah oui, et qu'aurait-il dû faire d'après toi ?
Question: Ce René Fraisse était-il encagoulé ?
on ne sait rien de cette tragédie encore, laissons la justice suivre son cours
mais on voit débouler les commentaires niaiseux de certains ...................

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par freeze » 28 oct. 2014, 12:31:40

Clavier56 » 28 Oct 2014, 10:41:24 a écrit :Ne nous voilons pas la face
Il est probable que c'est un tir tendu de grenade qui l'a tué.
Ce gentil jeune homme comme beaucoup de manifestants a voulu se faire une montée d'adrénaline en allant voir de près ceux qu'on appelait autrefois les " anars " puis "autonomes" ou plus récemment en Allemagne les "black blocks " (activistes de mouvements libertaires ultra-violents) bref des casseurs .
à force de balancer des pierres aux mobiles en leur compagnie, il s'en est pris une !
Le Préfet comme tous les autres préfets est un parfait crétin d'avoir envoyé les gendarmes ,
le ministre de l'Intérieur est responsable mais pas coupable selon l'excellente formule inventée par une brave socialiste experte en passage de ballon.
Sic transit gloria mundi....
source de tes allégations fantasmagoriques ?

Avatar du membre
johanono
Messages : 21641
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par johanono » 28 oct. 2014, 13:45:06

La mort de Rémi Fraisse réveille le spectre de l'affaire Malik Oussekine

C'est la première fois qu'il a un mort en marge d'une manifestation depuis le décès très médiatisé de Malik Oussekine en 1986.

Des analyses complémentaires à l'autopsie doivent permettre d'en savoir plus sur les circonstances de la mort de Rémi Fraisse, victime d'une explosion dans la manifestation contre le barrage de Sivens, notamment sur l'origine de l'explosif et donc du tir. Mais sans attendre les résultats, plusieurs politiques et commentateurs ont rapproché le drame du barrage de Sivens à l'affaire Malik Oussekine, ce jeune étudiant tué par des policiers en 1986 en marge d'une manifestation étudiante contre un projet de réforme universitaire.

La députée écologiste Cécile Duflot a été la première à dégainer ce matin: si elle a admis que Rémi Fraisse avait été tué «dans des conditions qui restent à définir», elle n'a pas hésité à comparer sa mort à celle de Malik Oussekine: «Il y a trois jeunes qui sont morts dans des manifestations depuis 1977: Vital Michalon [militant écologiste tué en 1977 lors d'une manifestation anti-nucléaire NDLR], Malik Oussekine et aujourd'hui Rémi Fraisse». «Depuis 1986 et Malik Oussekine, il n'y avait pas eu de mort dans une manifestation» a renchérit sa camarade Emmanuelle Cosse, la secrétaire générale d'EELV, sur les ondes de France Inter. Pour le directeur de Médiapart Edwy Plenel, cela ne fait aucun doute, l'histoire se répète.

suite

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1726
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Barrage de Sivens : un mort et un projet contreversé

Message non lu par Clavier56 » 28 oct. 2014, 14:43:48

freeze » 28 Oct 2014, 13:31:40 a écrit :
Clavier56 » 28 Oct 2014, 10:41:24 a écrit :Ne nous voilons pas la face
Il est probable que c'est un tir tendu de grenade qui l'a tué.
Ce gentil jeune homme comme beaucoup de manifestants a voulu se faire une montée d'adrénaline en allant voir de près ceux qu'on appelait autrefois les " anars " puis "autonomes" ou plus récemment en Allemagne les "black blocks " (activistes de mouvements libertaires ultra-violents) bref des casseurs .
à force de balancer des pierres aux mobiles en leur compagnie, il s'en est pris une !
Le Préfet comme tous les autres préfets est un parfait crétin d'avoir envoyé les gendarmes ,
le ministre de l'Intérieur est responsable mais pas coupable selon l'excellente formule inventée par une brave socialiste experte en passage de ballon.
Sic transit gloria mundi....
source de tes allégations fantasmagoriques ?
Tu n'as qu'a t'imaginer que je travaille chez Médiapart :mrgreen:
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré