Pétition : BLOOM s'oppose à la pêche électrique en mer du Nord

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Répondre
Avatar du membre
Calvero
Messages : 447
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Pétition : BLOOM s'oppose à la pêche électrique en mer du Nord

Message non lu par Calvero » 06 nov. 2017, 09:31:18

Pétition : BLOOM s'oppose à la pêche électrique en mer du Nord

Interdite depuis 1998, la pêche électrique est toujours pratiquée en mer du Nord grâce à des dérogations et pourrait bien revenir en force. Mobilisation.
Par Raphaëlle Dormieu - 2 novembre 2017

Les populations de poissons dans les mers d’Europe ont tellement chuté que les pêcher coûte désormais plus que ça ne rapporte. Mais au lieu de préférer une pêche plus responsable qui laisse le temps aux poissons de se reproduire, les industriels néerlandais ont décidé d’essorer l’océan jusqu’à la dernière goutte… en délogeant les poissons plats cachés sous les sédiments à grands renforts de décharges électriques.

La Commission de la pêche du Parlement européen est sur le point de décider si la pêche électrique peut être considérée comme une méthode dite « conventionnelle », ce qui permettrait d’autoriser cette pratique dans toute l’Europe. Il s’agit de décharges électriques envoyées dans la couche sédimentaire, au fond de la mer, afin de capturer plus facilement les poissons plats qui s’y enfouissent.

Bien que cette technique ait été interdite en 1998 par la Commission européenne, des dérogations « à titre expérimental » ont été établies à la demande des Pays-Bas. Depuis, 5% de la flotte de chalutiers de chaque État membre sont autorisés à s’équiper pour la pêche électrique.

L’argument avancé ? La pêche électrique causerait moins de dommages sur l’océan que celle des chaluts profonds « conventionnels ». Elle permettrait en effet de moins remuer les fonds marins et de moins consommer de carburant. La méthode est pourtant des plus violentes sur les espèces marines pêchées, tout comme sur celles qui ne le sont pas, les juvéniles notamment. BLOOM explique :

« Les poissons remontés dans les chaluts montrent souvent des brûlures, des ecchymoses et des déformations du squelette consécutives à l’électrocution.

De plus, il existe encore de grandes incertitudes à propos de l’impact sur les poissons électro-sensibles (requins et raies), pour lesquels aucune étude n’a jamais été réalisée sur leur réponse à des champs électriques tels que ceux générés par la pêche électrique. »

La technique est si efficace et radicale qu’elle pourrait transformer l’océan en véritable désert d’ici quelques années si nous ne nous mobilisons pas.

Grâce à la signature de 900 000 personnes, l’association BLOOM était parvenue à faire interdire le chalutage profond en 2016. Alors faisons de nouveau entendre nos voix auprès des décideurs européens en signant cette pétition de toute urgence.

Parce que l’union fait la force, faisons reculer les industriels néerlandais et ramenons la Commission européenne à la raison.

Source : https://positivr.fr/petition-associatio ... r-du-nord/
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Pétition : BLOOM s'oppose à la pêche électrique en mer du Nord

Message non lu par mordred » 06 nov. 2017, 11:45:19

Pour commencer; il n'y a qu'à interdire la pêche pendant deux ou trois ans. Payer les pêcheurs pour des travaux d'intérêts généraux. Qu'on ne me dise pas qu'il n'y a pas d'argent. Quand un maire se paie un tramway et un téléphérique inutiles pour sa ville; ça me fait rigoler (total de la note : 80 millions d'euros. ben voyons !).
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50574
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Pétition : BLOOM s'oppose à la pêche électrique en mer du Nord

Message non lu par Nombrilist » 06 nov. 2017, 21:00:53

J'ignorais que cette méthode était utilisée en pêcherie professionnelle. Effectivement, ça doit être hautement efficace.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32063
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Pétition : BLOOM s'oppose à la pêche électrique en mer du Nord

Message non lu par politicien » 16 janv. 2018, 21:07:13

Notre-Dame-des-Landes : l'évacuation de la ZAD semble imminente

16 janv. 2018, 12:29:44

VIDÉO - Alors que des centaines de CRS seraient arrivés, ce mardi, dans la région de Nantes et de Rennes, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb,..

Image



VIDÉO - Alors que des centaines de CRS seraient arrivés, ce mardi, dans la région de Nantes et de Rennes, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a assuré que l'État était prêt «à maintenir l'ordre républicain».



Le compte à rebours est lancé. D'ici à deux semaines, Emmanuel Macron devra trancher sur l'épineux dossier de Notre-Dame-des-Landes et décider de la construction d'un nouvel aéroport ou de l'agrandissement de celui de Nantes-Atlantique. Quelle que soit cette décision, la «zone à défendre» (ZAD) - dans laquelle sont concentrés une partie des opposants au projet d'un nouvel aéroport - sera évacuée de ses «éléments les plus radicaux». C'est ce qu'a annoncé le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, invité sur France 2 mardi matin. Il ajoute: «Évidemment, nous sommes toujours prêts à maintenir l'ordre républicain».


D'après des informations de Ouest France , les préparatifs liés à l'évacuation de la ZAD semblent s'accélérer avec l'arrivée, ce mardi, de forces de sécurité dans les régions de Nantes et de Rennes. Selon le quotidien régional, des centaines de CRS ont commencé à arriver, et des hôtels auraient été réservés pour héberger les forces de l'ordre «entre la semaine prochaine et le 15 février».


» LIRE AUSSI - Notre-Dame-des-Landes: «une décision de l'État n'a que trop tardé»


Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, évalue quant à lui à «quelques dizaines, peut-être une centaine», les personnes radicalisées présentes dans la ZAD. Également interrogé sur la question de son évacuation mardi matin, Benjamin Griveaux a déclaré: «Une chose est sûre, c'est que si le projet d'aéroport est maintenu à Notre-Dame-des-Landes, il faudra évacuer la ZAD pour les besoins de la cause». À l'inverse, si le gouvernement décide d'abandonner le projet au profit d'une modernisation de l'aéroport existant de Nantes-Atlantique, «il n'y a plus de raison pour les Zadistes de rester à Notre-Dame-des-Landes», a-t-il expliqué. Et au porte-parole d'abonder dans le sens du ministre de l'Intérieur: «S'ils refusent de partir, il faudra l'emploi proportionné des forces de l'ordre». Le 17 décembre , Christophe Castaner mentionnait lui aussi une issue claire. «L'évacuation de la ZAD se fera par la force si nécessaire», déclarait alors le délégué général de La République En Marche.

Deux semaines pour reprendre la ZAD


(...)




Article complet sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... vacues.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré