Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Vous souhaitez parler des problèmes d'écologie, c'est ici
Avatar du membre
El Fredo
Messages : 25538
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par El Fredo » 27 août 2019, 23:19:52

Nombrilist a écrit :
27 août 2019, 20:55:05
Les premier et troisième liens incluent la Russie (80% du total), l'Ukraine et la Turquie. Je pense que tu voulais parler de l'UE.
Non je parle de l'Europe au sens géographique. Mais si on se restreint à l'UE c'est le même constat.

http://draaf.occitanie.agriculture.gouv ... de-l-union
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55330
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Nombrilist » 28 août 2019, 00:35:52

@Nolimits et @Yakiv , comme l'a fait remarquer @Hector , la déforestation de l'Amazonie, ça date de bien avant Bolsonaro. Elle a pris son essor dès Dilma Roussef et Lula a bien ouvert la voie. OK, ça accélère encore sous Bolsonaro, mais rien ne dit que ça n'aurait pas encore accéléré sous Roussef. Et tant que c'était eux, personne ne leur disait rien, tout allait bien. Bizarre non ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55330
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Nombrilist » 28 août 2019, 00:38:33

El Fredo a écrit :
27 août 2019, 23:19:52
Nombrilist a écrit :
27 août 2019, 20:55:05
Les premier et troisième liens incluent la Russie (80% du total), l'Ukraine et la Turquie. Je pense que tu voulais parler de l'UE.
Non je parle de l'Europe au sens géographique. Mais si on se restreint à l'UE c'est le même constat.

http://draaf.occitanie.agriculture.gouv ... de-l-union
OK merci, c'est indiscutable.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 9326
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Europe Ecologie – Les Verts (EELV)

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Yakiv » 28 août 2019, 08:28:15

Nombrilist a écrit :
28 août 2019, 00:35:52
@Nolimits et @Yakiv , comme l'a fait remarquer @Hector , la déforestation de l'Amazonie, ça date de bien avant Bolsonaro. Elle a pris son essor dès Dilma Roussef et Lula a bien ouvert la voie. OK, ça accélère encore sous Bolsonaro, mais rien ne dit que ça n'aurait pas encore accéléré sous Roussef. Et tant que c'était eux, personne ne leur disait rien, tout allait bien. Bizarre non ?
C'est plutôt faux à l'égard des chiffres qu'on peut observer.

Lula, c'est 2003 - 2011, puis Roussef jusqu'à 2019.
Lula arrive lorsque la déforestation estt à son maximum et ils sont progressivement parvenus à la réduire de façon significative.
En 2017-2018, le rythme de déforestation est 4 fois moins important qu'à l'arrivée de Lula.
Amazonie.png
Amazonie.png (76.99 Kio) Vu 310 fois

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55330
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Nombrilist » 28 août 2019, 08:39:00

En effet, dont acte. L'article que j'ai lu (dans un journal soi-disant sérieux) racontait donc des âneries. Merci d'avoir vérifié.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 28982
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par johanono » 28 août 2019, 17:18:25

Feux en Amazonie. Bolsonaro exige encore que Macron se « rétracte », avant toute discussion

Nouvelle volte-face dans la polémique entre les chefs d’État français et brésilien. Jair Bolsonaro exige à nouveau qu’Emmanuel Macron retire la réponse qu’il avait faite après les commentaires que ce premier avait tenu sur l’épouse du second.

suite
Les choses sont claires : ce mec n'a aucune volonté de préserver la forêt amazonienne, il préfère plutôt se perdre dans des polémiques stériles.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 9326
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Europe Ecologie – Les Verts (EELV)

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Yakiv » 28 août 2019, 18:47:16

Nombrilist a écrit :
28 août 2019, 08:39:00
En effet, dont acte. L'article que j'ai lu (dans un journal soi-disant sérieux) racontait donc des âneries. Merci d'avoir vérifié.
L'article que tu as lu aura peut-être fait un focus sur les 4-5 dernières années. Et de ce point de vie là, si on restreint son analyse à 2014-2018, on pourrait conclure que la déforestation a pas mal augmenté sous le second mandat Roussef. Tout dépend du point de départ qui est retenu. Reste que l'arrivée de la gauche correspond quand même à une diminution importante de la déforestation sur 15 ans.

Voilà pourquoi il sera très intéressant de consulter les chiffres des années à venir, pour conclure si oui ou non, nos critiques et nos inquiétudes étaient proportionnées. Mais pour le moment, elles se basent surtout sur un jmenfoutisme assumé du président brésilien et des chiffres mensuels très mauvais (comparatif juillet 2019 / juillet 2018).

Avatar du membre
Snark
Messages : 2369
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Snark » 28 août 2019, 20:10:19

Le blaireau du jour :
L'Express. Les conclusions de ce rapport sur l'obésité des adolescents sont-elles inquiétantes ?

Laurent Fidalgo. Ces chiffres ne sont pas inquiétants, dans la mesure où ils ne sont pas surprenants.
En tant que nutritionniste, sur le terrain, je vois bien que les adolescents en situation de surpoids
ou d'obésité sont de plus en plus nombreux. Je pense que c'est une fatalité, du fait du mode de vie des adolescents :
l'obésité n'est qu'une conséquence normale de la malbouffe et de la sédentarité.

Je pense même que ces chiffres pourraient encore augmenter, pour atteindre
jusqu'à 30 % d'adolescents en surpoids dans quelques années.
Il faut bien comprendre que l'obésité est une maladie multifactorielle.
https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 95876.html

Il doit aussi trouver normale la déforestation qui permet de produire tant de malbouffe
et l'obligation d'affichage du nutriscore éternellement reportée .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 10409
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Nolimits » 28 août 2019, 20:34:49

Modo : j'ai pas squizze (j'ai hésité) mais hs total.

Avatar du membre
Snark
Messages : 2369
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Incendies en Amazonie:

Message non lu par Snark » 28 août 2019, 21:32:20

Nolimits a écrit :
28 août 2019, 20:34:49
Modo : j'ai pas squizze (j'ai hésité) mais hs total.
Il y a un rapport méme indirect entre la déforestation au Brésil et la production
de la malbouffe qui rend obèses nos ados en Europe .

Un brillant éditorialiste radiophonique du matin précisait doctement
que si on réduisait notre consommation de volaille ( souvent pas bonne )
en Europe ça éviterait de produire du soja transgénique en Amérique du sud .

Il va falloir changer nos modes de vie pour que la planète - y compris nous -
aille mieux .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 10409
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Nolimits » 28 août 2019, 22:13:52

Modo : @Snark les prochains posts qui n'ont aucun lien (nutri-score, obésité des ados, surpoids and co...) avec le sujet seront supprimés. Il y a des sujets dédiés à ça, merci de les utiliser.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2829
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Spartiate » 30 août 2019, 11:52:03

Le "reboisement" de l'Europe en trompe-l'oeil :
Délaissées par les agriculteurs à la faveur de l'automatisation, des parcelles entières sont reconquises par la nature, en particulier dans les régions montagneuses du sud de la France. Au total, les zones forestières françaises ont doublé depuis les années 1820. "Il faut mettre ces chiffres en perspective, nuance Patrice Martin, garde forestier dans le Jura. Beaucoup des surfaces aujourd'hui qualifiées de "forêts" dans le cadastre ne sont en réalité que des friches et des prairies abandonnées. Il faudra beaucoup de temps avant de pouvoir les considérer comme telles."

Membre du Syndicat national unifié des personnels des forêts et de l'espace naturel (SNUPFEN), Patrice Martin est loin de partager la vision enthousiaste des forêts françaises présentée par nos voisins britanniques. En septembre et octobre dernier, il a organisé une marche des forestiers à travers la France pour alerter contre la "marchandisation" du patrimoine forestier. "Au départ, l'Office national des forêts est censé avoir trois services : l'exploitation de la forêt, sa gestion, et l'accueil du public. Ces deux dernières missions sont en train de disparaître au profit d'une industrialisation des forêts", regrette-t-il.

Dans son viseur : le remplacement des forêts naturelles par des plantations "intensives" en monoculture, dont les arbres sont, à terme, destinés à être coupés et vendus. "Le meilleur exemple de cette tendance est la multiplication des sapins Douglas : ils ont d'abord été plantés dans la forêt des Landes, mais on en trouve aujourd'hui dans le Limousin ou encore dans le Morvan". Venant d'Amérique du Nord, le sapin Douglas pique depuis les années 50 l'intérêt des forestiers et des industriels. "Ils ont une croissance rapide et fournissent un bois qui n'a pas besoin d'être entretenu en extérieur, ce qui le rend parfait pour sa commercialisation", note Brigitte Musch généticienne au département recherche et développement de l’Office national des forêts (ONF).

Mais la plantation de ce bois enchanteur pose problème à nombre de forestiers : "La monoculture est souvent plus vulnérable dans son ensemble aux champignons, qui peuvent faire des ravages sur une seule forêt", avance Patrice Martin. Pas de quoi rassurer, alors que 17% des forêts françaises ne comptent qu'une seule essence. Autre grief : l'atteinte à la biodiversité. "Un arbre, c'est un écosystème à lui tout seul, avec ses insectes, ses bactéries, ses champignons, ses oiseaux, poursuit-il. On se prive de forêts avec des feuillus, des conifères, des centaines d'espèces différentes, et la diversité qui va avec". D'autant que l'exploitation intensive des sapins de Douglas affecte aussi les sols : "Les coupes rases à répétition tassent la terre et l'empêchent de respirer. C'est désastreux pour les espèces en sous-sol comme les vers de terre", ajoute le forestier.

https://www.marianne.net/societe/l-heur ... francaises
On me rétorquera peut-être "sophisme de la solution parfaite" mais je serais prudent avant de pousser un cocorico.

Et je ne parle même pas des importations illégales de bois qui sont légions en France. Et comme le montre ce rapport de Greenpeace ( https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/ ... France.pdf ) les opérations de blanchiement sont bien rodées, et montre par ailleurs les limites de la traçabilité des grumes.

Après, on peut aussi se contenter de la politique des tout petit pas parce que l'écologie, ça commence à bien faire.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55330
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Nombrilist » 30 août 2019, 20:00:19

Merci @Spartiate , monoculture intensive d'une espèce non native... Dire de la France protège sa forêt, c'est comme de dire qu'un champ de blé est un espace vert.

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 9326
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Europe Ecologie – Les Verts (EELV)

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par Yakiv » 30 août 2019, 23:36:22

Spartiate a écrit :
30 août 2019, 11:52:03
Le "reboisement" de l'Europe en trompe-l'oeil :
Délaissées par les agriculteurs à la faveur de l'automatisation, des parcelles entières sont reconquises par la nature, en particulier dans les régions montagneuses du sud de la France. Au total, les zones forestières françaises ont doublé depuis les années 1820. "Il faut mettre ces chiffres en perspective, nuance Patrice Martin, garde forestier dans le Jura. Beaucoup des surfaces aujourd'hui qualifiées de "forêts" dans le cadastre ne sont en réalité que des friches et des prairies abandonnées. Il faudra beaucoup de temps avant de pouvoir les considérer comme telles."

Membre du Syndicat national unifié des personnels des forêts et de l'espace naturel (SNUPFEN), Patrice Martin est loin de partager la vision enthousiaste des forêts françaises présentée par nos voisins britanniques. En septembre et octobre dernier, il a organisé une marche des forestiers à travers la France pour alerter contre la "marchandisation" du patrimoine forestier. "Au départ, l'Office national des forêts est censé avoir trois services : l'exploitation de la forêt, sa gestion, et l'accueil du public. Ces deux dernières missions sont en train de disparaître au profit d'une industrialisation des forêts", regrette-t-il.

Dans son viseur : le remplacement des forêts naturelles par des plantations "intensives" en monoculture, dont les arbres sont, à terme, destinés à être coupés et vendus. "Le meilleur exemple de cette tendance est la multiplication des sapins Douglas : ils ont d'abord été plantés dans la forêt des Landes, mais on en trouve aujourd'hui dans le Limousin ou encore dans le Morvan". Venant d'Amérique du Nord, le sapin Douglas pique depuis les années 50 l'intérêt des forestiers et des industriels. "Ils ont une croissance rapide et fournissent un bois qui n'a pas besoin d'être entretenu en extérieur, ce qui le rend parfait pour sa commercialisation", note Brigitte Musch généticienne au département recherche et développement de l’Office national des forêts (ONF).

Mais la plantation de ce bois enchanteur pose problème à nombre de forestiers : "La monoculture est souvent plus vulnérable dans son ensemble aux champignons, qui peuvent faire des ravages sur une seule forêt", avance Patrice Martin. Pas de quoi rassurer, alors que 17% des forêts françaises ne comptent qu'une seule essence. Autre grief : l'atteinte à la biodiversité. "Un arbre, c'est un écosystème à lui tout seul, avec ses insectes, ses bactéries, ses champignons, ses oiseaux, poursuit-il. On se prive de forêts avec des feuillus, des conifères, des centaines d'espèces différentes, et la diversité qui va avec". D'autant que l'exploitation intensive des sapins de Douglas affecte aussi les sols : "Les coupes rases à répétition tassent la terre et l'empêchent de respirer. C'est désastreux pour les espèces en sous-sol comme les vers de terre", ajoute le forestier.

https://www.marianne.net/societe/l-heur ... francaises
On me rétorquera peut-être "sophisme de la solution parfaite" mais je serais prudent avant de pousser un cocorico.

Et je ne parle même pas des importations illégales de bois qui sont légions en France. Et comme le montre ce rapport de Greenpeace ( https://cdn.greenpeace.fr/site/uploads/ ... France.pdf ) les opérations de blanchiement sont bien rodées, et montre par ailleurs les limites de la traçabilité des grumes.

Après, on peut aussi se contenter de la politique des tout petit pas parce que l'écologie, ça commence à bien faire.
Et pourquoi ne pas y consacrer un fil à part entière ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33621
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Incendies en Amazonie: "Notre maison brûle, littéralement", Emmanuel Macron alerte sur "une crise internationale"

Message non lu par politicien » 31 août 2019, 09:24:12

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Ecologie / Environnement / Agriculture »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré