Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Vous souhaitez parler des problèmes de religion dans notre pays ou parler de philosophie c'est içi
Avatar du membre
artragis
Messages : 8032
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par artragis » 08 oct. 2021, 19:20:30

Il y a deux choses gênante avec la formule choisie : parler de chose "au dessus des lois de la république", en 2021, c'est assez clairement connoté "étude montaigne". Jusque là c'était présenté comme l'appanage des musulmans, et là un responsable religieux bien de chez nous utilise cette formule sans être spécifiquement provoqué. Du coup ça confirme que la question initiale du rapport de l'IM était juste ridicule (ou alors ça signifie que les chrétiens sont tous cessessionnistes, je trouve cette hypothèse bien plus coûteuse que celle de la question stupide).

Deuxième chose, le fait qu'il défende le secret de la confession dans les affaires de pédocriminalité dont il a été montré qu'elles étaient plus fréquente dans les rangs de l'église qu'ailleurs montre que par ce biais l'église savait qu'elle hébergeait des prédateurs et qu'elle n'a rien fait. Et c'est assez choquant.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1656
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par fan2machiavel » 08 oct. 2021, 19:25:14

Nombrilist a écrit :
08 oct. 2021, 14:05:26
Si, ça permettra (i) que ces criminels ne se sentent pas absous de leur pêché et (ii) que les confesseurs n'aient pas à subir un dilemme moral.
Sur un péché grave (ce qui est le cas de la pédophilie), le prêtre confesseur peut tout à fait conditionner l'absolution à une pénitence. Et je ne trouverais pas illogique que la pénitence comporte a minima le fait de se dénoncer aux autorités quitte à lui proposer de l'accompagner pour le soutenir dans cette démarche. Pour le coup je pense que les autorités ecclésiastiques gagneraient à légiférer dans ce sens, je pense que cela sera plus efficace que de revenir sur le secret de la confession.
La confession ce n'est pas juste un quart d'heure à dire ses péchés au confesseur qui absout automatiquement de tous les péchés cela doit être une vrai démarche de repentance.
Camille a écrit :
08 oct. 2021, 14:13:25
Au risque de me répéter, le secret de la confession n'est pas inscrit dans les textes sacrés, c'est une règle qui a été rédigée par des hommes.
Un prêtre doit donc être capable de discernement, et trahir des injonctions de l'Eglise (qui n'ont "que" 800 ans, rappelons-le) ne fera pas de lui un mauvais chrétien. À la limite, ça ferait de lui un mauvais prêtre.
Je te l'ai déjà dis la religion ne se résume pas uniquement à ce qu'il y a dans les livres sacrés. C'est nettement plus compliqué que çà.
johanono a écrit :
08 oct. 2021, 17:09:51
Et est-ce que ça existe souvent, un criminel qui avoue son crime à un prêtre lors d'une confession ? A mon avis, c'est très rare. Donc la question du secret de la confession a une portée plus symbolique que pratique, non ? :gratte:
Bin de ce que j'ai compris justement ce n'est pas si rare que çà. Sans oublier les témoignage des victimes. Que l'a dis nombrilist plus haut, beaucoup des prètres pédophiles étaient connus par d'autres biais que le secret de la confession et clairement l'Eglise a failli sur la gestion de ces cas.
Ce que je dis par contre c'est que si on enlève le secret de la confession, cela ne permettra pas de détecter plus facilement les pédophiles (qui ne confesseront pas ces péchés) et que en plus l'Eglise se prive d'un outils pour tenter d'accompagner spirituellement les pédophiles en question (l'accompagnement en question devant selon moi systématiquement passer par le fait de se dénoncer aux autorités)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 11310
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par Nolimits » 11 oct. 2021, 09:15:40

Le garde des Sceaux a répondu à la déclaration du président de la Conférence des évêques, qui affirmait que le secret de la confession était «plus fort que les lois de la République».
Nouvelle charge de l’Etat contre l’Eglise, cette fois-ci menée par Éric Dupond-Moretti. Interrogé par la chaîne d’information LCI ce vendredi, le garde des Sceaux a estimé que les prêtres ont «l’impérieuse obligation», lorsqu’ils ont connaissance de faits de pédocriminalité dans le cadre de la confession, d’alerter pour «mettre un terme à ces faits».

«Si un prêtre reçoit dans le cadre de la confession, soit d’une victime, soit d’un auteur, la connaissance de l’existence de faits qui se déroulent […], alors il a l’impérieuse obligation de mettre un terme à ces faits», a déclaré Éric Dupond-Moretti.

Si l’ecclésiastique ne le fait pas, «cela s’appelle non-empêchement de crime ou de délit», a martelé le garde des Sceaux. «S’agissant du secret professionnel, il n’est pas absolu, comme d’ailleurs le secret médical en la matière et si le prêtre reçoit la confidence, soit par une victime soit par un auteur, de faits qui seraient prescrits ou passés alors il n’est pas tenu par le secret professionnel», a encore souligné Éric Dupond-Moretti.

L’entourage du ministre a par la suite précisé ces propos. Les prêtres peuvent «alerter les autorités ou utiliser tout autre moyen» qui permettrait de mettre «fin» aux crimes, comme par exemple en prévenant les proches des victimes présumées.
ICI

Pour remettre le cloché au centre du village...(pardon, je n'ai pas pu m'empêcher ! :mrgreen: )

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60256
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par Nombrilist » 11 oct. 2021, 10:44:37

Selon le président du CEF, qui est également l’archevêque de Reims, le secret de la confession a «toujours été respecté par la République française».
Ce qui n'est pas faux et très ennuyeux pour tous nos politiques qui n'ont jamais rien trouvé à y redire jusqu'à ce que l'autre la ramène un peu trop fort.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1656
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par fan2machiavel » 18 oct. 2021, 11:11:42

Très bonne vidéo d'un prêtre au sujet de la pédophilie dans l'Eglise:
https://www.youtube.com/watch?v=-Vhi-Rp4-8Q

Pour résumer:
- Il conforme les problèmes de pédophilie dans l'Eglise, son ampleur et la couverture de pédophiles par l'institution
- Ce genre de comportement n'a rien de nouveau a tel point qu'on en parle dans la bible
- Le point de vu de la Bible est très clair sur ce sujet: non seulement les prêtres en question sont largement condamnable d'un point de vu religieux mais aussi tous ceux de l'institution qui ne les condamne pas (avec une condamnation réel, il ne s'agit pas juste de faire un sermon au coupable, il faut l'empêcher de nuire)
- Même si le secret de la confession est sacré, l'absolution qui en découle n'a rien d'automatique et ne doit donc pas être donné si le pécheur en question ne répare pas ses fautes (ce qui induit a minima d'aller se dénoncer)
- Il faut aller écouter les victimes ou a minima les orienter vers quelqu'un qui saura le faire
- L'Eglise a un devoir moral supérieur aux autres institutions de faire le ménage dans ses rangs (en clair quand bien même ce serait pire ailleurs, ce ne serait pas une excuse pour ne rien faire)
- Ceux a l'extérieur de l'Eglise qui luttent contre ces abus ont raison de le faire et doivent être aidés.
Bref, il y a de grave disfonctionnement dans l'Eglise, c'est un devoir pour chaque catholique d'œuvrer pour régler le problème car l'Eglise a le devoir d'être irréprochable plus que le reste de la société. Mais par contre, il est faux de dire que par nature le catholicisme soutient de quelque manière que ce soit la pédophilie et qu'il ne faut pas confondre les institutions catholiques (qui ont largement failli et sont totalement condamnable de ce fait) et le catholicisme en lui même

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60256
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par Nombrilist » 18 oct. 2021, 15:41:41

C'est quoi le catholicisme si il ne se définit pas par qui que ce soit qui le représente ?

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1656
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par fan2machiavel » 18 oct. 2021, 16:05:02

Nombrilist a écrit :
18 oct. 2021, 15:41:41
C'est quoi le catholicisme si il ne se définit pas par qui que ce soit qui le représente ?
C'est l'ensemble des fondements religieux du catholicisme.
On va prendre un autre exemple imagé. Imaginons que dans un pays les représentant d'un parti écologique soient en réalité de très gros pollueurs couverts par l'ensemble du parti. Diraient ont que l'écologie prône la pollution? Non. On critiqueraient les pollueurs en questions ainsi que ceux qui les ont couvert mais cela ne signifie pas que l'écologie est la défense de la pollution.
Pour le catholicisme c'est pareil. La pédophilie est fondamentalement à l'opposé des valeurs catholiques mais tu as des individus qui la pratiquent au sein de l'Eglise et ils ont été protégés par l'institution. Il est normal que cela suscite de la colère d'autant plus que l'Eglise se doit être encore plus exemplaire que les autres, cela signifie une remise en question profonde des institutions mais cela ne remet pas en question les fondement du catholicisme en eux même.
Disons le clairement, tu aura beau regarder le dogme catholique dans le sens que tu veux celui ci condamne sans ambiguïté la pédophilie. Raison de plus pour que les institutions soient irréprochable sur ce point et malheureusement force est de constater qu'elles ont été loin de l'être.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60256
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Eglise en France: 330 000 victimes de viols et d'abus sexuels en 70 ans

Message non lu par Nombrilist » 18 oct. 2021, 17:01:04

fan2machiavel a écrit :
18 oct. 2021, 16:05:02
Nombrilist a écrit :
18 oct. 2021, 15:41:41
C'est quoi le catholicisme si il ne se définit pas par qui que ce soit qui le représente ?
C'est l'ensemble des fondements religieux du catholicisme.
On va prendre un autre exemple imagé. Imaginons que dans un pays les représentant d'un parti écologique soient en réalité de très gros pollueurs couverts par l'ensemble du parti. Diraient ont que l'écologie prône la pollution?
L'analogie est un peu limitée, car un parti écologique ne se pose pas en tant qu'organisme unique représentant en chef de l'écologie dans le monde.

Répondre

Retourner vers « Philo / Religion »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré