Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Vous souhaitez parler des Français, de leurs origines (régions françaises, de leur cultures... ), et ceux dont on ne parle pas (SDF, sans papiers...) c'est ici
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par johanono » 05 nov. 2019, 11:21:26

Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a confirmé la mise en place d'objectifs chiffrés pour faire face aux métiers en tension. Le premier ministre fera d'autres annonces mercredi.

suite
:ok:

Papibilou
Messages : 7393
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Papibilou » 05 nov. 2019, 18:07:35

Si les quotas visent à réguler l'immigration clandestine, ils est peu probable que ça fonctionne.
En revanche si c'est destiné à combler les emplois des entreprises qui ne trouvent pas à recruter, ça peut marcher. Et après tout, si les français ne veulent pas de certains boulots il vaudra mieux un migrant qui s’intégrera que laisser l'emploi vacant, ce qui n'est bon ni pour l'entreprise, ni pour le budget social, ni pour le budget de l'état

En ligne
Avatar du membre
signora
Messages : 3806
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par signora » 05 nov. 2019, 18:57:17

C'est une solution pour réguler l'immigration régulière. Mais quand même il faudrait arriver à ce que certains postes soient assumer par des chômeurs. L'histoire de 6 mois de travail sur 2 ans ... peut peut être obliger à prendre certains emplois non qualifiés.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2370
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par les orteils » 05 nov. 2019, 19:21:57

Peut-être. Espérons...
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Hector » 05 nov. 2019, 21:08:46

johanono a écrit :
05 nov. 2019, 11:21:26
Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a confirmé la mise en place d'objectifs chiffrés pour faire face aux métiers en tension. Le premier ministre fera d'autres annonces mercredi.

suite
:ok:
Immigration: voulue par Macron, la loi sur les quotas a déjà été votée sous Sarkozy
Les quotas d’immigration n’étaient pas le rêve de Nicolas Sarkozy mais son cauchemar. Depuis que l’on sait que Matignon envisage l’instauration prochaine de quotas de travailleurs immigrés pour répondre aux besoins des métiers dits «sous tensions», les commentateurs, qui semblent avoir perdu la mémoire, déclarent tout de go: «Les quotas d’immigration, Sarkozy en rêvait, Macron l’a fait». Un contresens historique.

À lire aussi : Immigration économique: des «quotas» seront instaurés l’été prochain
C’est Nicolas Sarkozy lui-même qui avait instauré cette politique de l’immigration «choisie», il y a treize ans, avant d’y renoncer face à son échec. Il avait ouvert les portes à l’immigration de travail par la loi du 24 juillet 2006 relative à l’immigration et à l’intégration. Mais c’était compter sans les effets de la crise de 2008, puis de la vague migratoire du printemps arabe de 2011.

C’est Guéant qui a enterré l’immigration choisie
Résultat: en avril 2011, le président Sarkozy fait machine arrière. Et c’est Claude Guéant, alors ministre de l’Intérieur, qui est chargé d’enterrer ce généreux projet. «Il n’y avait pas de crise quand, en 2007, le gouvernement s’est lancé dans une politique privilégiant l’immigration professionnelle», expliquait alors l’entourage de l’hôte de Beauvau.

Il justifiait ainsi sa décision en 2011: «Le taux de chômage des étrangers (hors CEE) vivant sur le territoire français atteint 24%, soit deux fois environ le niveau que connaissent les nationaux.» «Concentrons-nous sur une meilleure intégration des étrangers déjà entrés sur le sol français», disait en substance le ministre de l’Intérieur.

La pression du Printemps arabe était trop forte
Aujourd’hui, la situation économique n’est pas franchement meilleure. L’Insee indique toujours pour ces dernières années: «Le taux de chômage des étrangers (20 %) est deux fois supérieur à celui des personnes de nationalité française (9 %). Cette différence est encore plus marquée pour les étrangers non originaires de l’Union européenne (UE), notamment les femmes (27 %).»

Par ailleurs, la France subit les contrecoups d’une crise migratoire dont tous les spécialistes s’accordent à dire qu’elle est de bien plus grande ampleur que celle du printemps arabe. Ce qui a échoué hier, peut-il réussir aujourd’hui dans un contexte encore plus instable? Pour l’heure, quotas ou pas, plus des trois-quarts des illégaux censés quitter le territoire national restent en France. Le problème de l’immigration n’est pas tant celui des entrées d’étrangers en situation légale que celui des éloignements quasi impossibles des clandestins.

Un serpent de mer politique
Nicolas Sarkozy, François Fillon...puis Emmanuel Macron. L’idée de quotas d’immigration a plus de quinze ans et a d’abord été agitée par la droite. Dès 2003, le ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy oppose immigration «subie» et immigration «choisie», «en fonction des besoins de notre économie». Deux ans plus tard, il déclare que la question des quotas par «professions» ou par «pays» doit faire l’objet d’un débat «sans tabou».

L’ex-premier ministre François Fillon devient ensuite le promoteur numéro un des quotas: en 2012, il propose un vote annuel au Parlement pour fixer un nombre total d’étrangers admissibles en France. En 2017, il promet même d’«inscrire dans la Constitution» ce principe, plafonnant l’immigration professionnelle mais aussi familiale.

Face à lui, le candidat Macron se prononce alors contre de tels quotas, dans l’hebdomadaire protestant Réforme, «parce qu’on ne sait pas les faire respecter». Pourtant, deux ans plus tard, le président évoque, dans sa lettre aux Français, la possibilité de «fixer des objectifs annuels définis par le Parlement». Son premier ministre annonce en novembre des quotas sur l’immigration professionnelle.
Macron qui voudrait refaire une loi votée puis abrogée sous Sarkozy, bonne mère , quel faschisme ambiant.

Je propose des quota à Macron: philippins 7%, chrétiens du Liban 7%, chrétiens de Syrie 7%, chrétiens d'Egypte 7%, chrétiens de Côte d'Ivoire 7% , chrétiens du Cameroun 7%, chrétiens du Congo 7%, chrétiens du Venezuela 7%, chrétiens du Mexique 7%, chrétiens boers d'Afrique du Sud (avec quelques jeunes bien bâtis pour le 5 de devant du XV de France), chrétiens de Chine 7%, chrétiens de Madagascars 7%, israéliens 7%, etc ...
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2589
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Spartiate » 05 nov. 2019, 21:56:53

Si c'est pour avoir des évangéliques, non merci. On ne ferait que remplacer les musulmans par leurs alter égos.

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Hector » 05 nov. 2019, 22:54:56

Je n'ai pas parlé des évangélistes, nous n'avons pas besoin de ceux-là.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
artragis
Messages : 7312
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par artragis » 06 nov. 2019, 07:21:56

tu as dit chrétiens, donc les évangélistes en font partie, comme les protestant et les orthodoxes. Et comme la France est un pays a-religieux aucun intérêt de filtrer sur la religion.

Façon les quotas, en France ne servent à rien puisque la majeure partie de l'immigration économique est une immigration qualifiée qui arrive dans des secteurs non tendus. C'est de l'affichage c'est tout.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 53551
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Nombrilist » 06 nov. 2019, 08:09:10

Oui, c'est de l'affichage et ça ne dit rien sur la limitation de l'immigration autre, qui plus est.

Avatar du membre
johanono
Messages : 26964
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par johanono » 06 nov. 2019, 08:48:14

Je suis partagé concernant cette histoire de quotas.

Pour moi, tout ce qui contribue à limiter l'immigration de masse va dans le bon sens. Donc les quotas vont dans le bon sens, je ne peux que les approuver.

Ceci dit, il est bien évident que bien d'autres facteurs contribuent à cette immigration de masse, et le gouvernement n'en parle pas. Quid du regroupement familial ? Quid des procédures d'expulsion des clandestins et autres déboutés du droit d'asile ?

@Hector a évoqué la sélection des immigrés selon leur pays d'origine, et selon leur culture. Une telle sélection est nécessaire : les immigrés de culture chrétienne ne créent évidemment pas les mêmes tensions sociales que les immigrés musulmans. Au nom de quoi la France n'aurait-elle pas le droit de choisir ses immigrés selon leur origine ? Mais c'est un sujet tabou, et le gouvernement n'en parle pas. C'est dommage.

La manœuvre politique du gouvernement est assez grosse : annoncer des mesures sur l'immigration, pour donner des gages de fermeté à l'opinion publique, et accessoirement embêter la droite. Il va donc se passer ce qui se passe souvent dans le débat politique français : ça va polémiquer abondamment sur une mesure à la forte portée symbolique, mais à la portée pratique finalement assez dérisoire.

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 2589
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Spartiate » 06 nov. 2019, 10:20:19

Le plus important, c'est de savoir que c'est une grossière manoeuvre politique. La portée de ces quotas sera éminement faible et d'ailleurs, je doute que la France soit l'une des destinations européennes les plus attractives pour les immigrés éduqués. L'essentiel est drainé par le Royaume-Uni et l'Allemagne. Ils s'installent également en Espagne, au Portugal ou en Italie pour bénéficier d'un coût de la vie moins élevé.

Caberlin
Messages : 1212
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Caberlin » 06 nov. 2019, 11:50:23

L'immigration économique, c'est 13 % des entrées.
"Ils ne se révolteront que lorsqu’ils seront devenus conscients et ils ne pourront devenir conscients qu’après s’être révoltés" - George Orwell, «1984»

Papibilou
Messages : 7393
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Papibilou » 06 nov. 2019, 17:55:46

Le regroupement familial c'est 90 000 régularisations par an. C'est donc le gros morceau. Or il semble que l'arsenal juridique existe mais n'est pas appliqué. C'est donc sur ce point que doit porter l'effort, les quotas n'étant là que pour combler les emplois que les français ne veulent pas et pas pour limiter l'immigration.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Jeff Van Planet » 06 nov. 2019, 19:21:18

@johanono et aussi pour ceux qui se posent les mêmes questions:
https://www.lefigaro.fr/flash-actu/ame- ... t-20191106
cet article ne fait que du survol mais a le mérite de faire du point par point.

EDITE:
un arcitle de RTL qui contredit le premier concernant le regroupement:
https://www.rtl.fr/actu/politique/immig ... 7799395494
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Hector
Messages : 8468
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Immigration économique : des «quotas» seront instaurés l'été prochain

Message non lu par Hector » 06 nov. 2019, 23:39:22

artragis a écrit :
06 nov. 2019, 07:21:56
tu as dit chrétiens, donc les évangélistes en font partie, comme les protestant et les orthodoxes. Et comme la France est un pays a-religieux aucun intérêt de filtrer sur la religion.

Façon les quotas, en France ne servent à rien puisque la majeure partie de l'immigration économique est une immigration qualifiée qui arrive dans des secteurs non tendus. C'est de l'affichage c'est tout.
J'ai dit chrétien. J'aurais du dire [chrétiens-évangélistes-créationnistes endurcis]. Bref et étant catholique oecuménique, je n'ai rien contre les orthodoxes russes ou grecs ou autre, les coptes, les arméniens, les protestants luthérien-calvinistes-anglicans-méthodistes-pentecôtistes-adventistes et je vous en passe. Par contre, les évangélistes sont peu recommandables et les intégristes créationnistes pas plus, je les classe dans les dangereux.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « La France sa diversité et ses oubliés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré