Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Vous souhaitez parler des Français, de leurs origines (régions françaises, de leur cultures... ), et ceux dont on ne parle pas (SDF, sans papiers...) c'est ici
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31882
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par politicien » 23 oct. 2016, 09:58:12

Bonjour,
En 2015, plus de la moitié des cœurs des villes moyennes avaient un taux de commerces vides supérieur à 10 %. Le gouvernement va débloquer une enveloppe de 1 million d’euros pour financer les stratégies de développement urbain.


« Avec près d’un rideau sur dix baissé, la vacance commerciale s’aggrave et touche fortement les centres des villes moyennes en France. »

Un phénomène qualifié de « préoccupant » par le rapport sur la revitalisation commerciale des centres-villes de l’Inspection générale des finances (IGF) et du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), rendu public jeudi 20 octobre dans l’après-midi par le ­gouvernement.

A cette occasion, la secrétaire d’État au commerce, Martine Pinville, a annoncé que le gouvernement va débloquer une enveloppe de... 1 million d’euros pour « financer dès que possible les stratégies de développement urbain, les nouveaux partenariats entre les acteurs publics et privés, et le développement du management de centre-ville », et lutter ainsi contre cette désertification commerciale d’un certain nombre d’agglomérations de taille moyenne.

Cette somme proviendra du FISAC (Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce). « C’est aux décideurs locaux d’aider chacun à trouver sa place », a déclaré la secrétaire d’État, préconisant une concertation plus grande entre structures publiques, élus et organisations de commerçants.

Les villes de moins de 100 000 habitants sont les plus touchées
L’état des lieux, commandé en février par le ministère du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité et par le secrétariat d’Etat au commerce, à l’artisanat, à la consommation et à l’économie sociale et solidaire, est assez alarmiste.

« Avec un taux moyen de vacance commerciale dans les centres des villes moyennes en France qui dépasse les 10 % en 2015, en augmentation sur les dix dernières années, la dévitalisation commerciale de nombreux centres-villes en France se confirme », constate le document.

(...)
Image
[/align]

qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par Hector » 23 oct. 2016, 10:02:35

J'en pense que les élus qui signent des permis de construire à Carrefour, Leclerc, Auchan et cie sont des corrompus.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50311
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par Nombrilist » 23 oct. 2016, 10:04:06

Rien compris. Après avoir laissé se développer les HGMS, ils veulent mettre les centre-ville sous perfusion ? On va payer deux fois ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par mordred » 23 oct. 2016, 11:27:51

Deux grandes artères se succèdent à Brest, séparées par la place de la Liberté (Mairie) : rue Jean-Jaurés et rue de Siam.
Le tramway, non-indispensable, a coulé la moitié des commerces de la rue Jean-Jaurés. Quelques magasins commencent à baisser les rideaux rue de Siam.

Dans ma commune de 8000 habitants, il y a une place centrale. Sur cette place et autour, cinq locaux commerciaux sont vides.

A Brest comme dans ma commune, les maires parlent de redynamiser le petit commerce depuis des années. Ca ne coûte rien de le dire !
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23834
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par El Fredo » 23 oct. 2016, 21:15:52

Ce qui tue les centres-villes c'est surtout la spéculation immobilière qui fait que les petits commerces sont remplacés par des banques et des assurances, rien de tel pour flinguer l'ambiance d'une rue.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Caberlin
Messages : 948
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par Caberlin » 23 oct. 2016, 21:47:23

C'est plutôt l'avidité de CFE, ex-taxe professionnelle, des élus ! La CFE rapporte plus que des TH ou TF des habitants !!!

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par Francis_15 » 23 oct. 2016, 22:15:25

En tout cas c'est plutôt cool, les prix baissent en centre-ville (J'habite dans une agglo de 50 000 h). Ma femme a pu ouvrir sa boutique pour un loyer raisonnable ...

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par mordred » 24 oct. 2016, 11:07:22

Francis_15 » 23 Oct 2016, 22:15:25 a écrit :En tout cas c'est plutôt cool, les prix baissent en centre-ville (J'habite dans une agglo de 50 000 h). Ma femme a pu ouvrir sa boutique pour un loyer raisonnable ...
Le mari d'une ancienne commerçante vous souhaite bonne chance.

On a fermé en 2003. Fournisseurs payés; prêts réglés. Pas de casse. Pas beaucoup de salaire non plus.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 23306
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par johanono » 24 oct. 2016, 13:39:17

Le problème, c'est que les gens sont drogués à la voiture, et préfèrent aller faire leurs courses dans des grandes surfaces en périphérie où il sera facile de se garer plutôt que d'aller dans un centre-ville où le stationnement et la circulation sont difficiles. Qu'on le veuille ou non, le fait est que les centres-villes sont d'architecture ancienne, ils n'ont pas été conçus pour la circulation automobile, il est donc très difficile d'y circuler en voiture.

Au demeurant, on constatera que le déclin commercial frappe peu les centres-villes des grandes métropoles (car dans ces grandes métropoles, les réseaux de transports en commun sont très développés, on peut donc s'y déplacer facilement autrement qu'en voiture). La crise frappe surtout les centres-villes des petites villes, celles où les systèmes de transports en commun sont dérisoires et où la voiture reste le seul moyen de transport potable.

Et comme en plus, ces dernières années, au nom de l'écologie, les élus locaux n'ont eu de cesse de rendre encore plus difficile la circulation automobile dans leurs centres-villes (zones 30, réduction de l'espace de voirie consacré à la circulation automobile, réduction du nombre de places de stationnement, réduction du nombre de places gratuites de stationnement, multiplication des sens interdits, etc.) : le déclin commercial s'en est trouvé accéléré.
Modifié en dernier par johanono le 24 oct. 2016, 13:57:44, modifié 1 fois.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 23306
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par johanono » 24 oct. 2016, 13:43:37

Hector » Dim 23 Oct 2016 - 10:02 a écrit :J'en pense que les élus qui signent des permis de construire à Carrefour, Leclerc, Auchan et cie sont des corrompus.
Pas nécessairement. Les élus sont surtout obsédés par l'emploi, et par la perspective de permettre à leur commune d'avoir des rentrées fiscales importantes. Alors quand apparaît la possibilité d'installer une grande surface sur le territoire de la commune, il est très difficile, pour les élus locaux concernés, de dire non.

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par Francis_15 » 24 oct. 2016, 16:46:55

Le problème, c'est que les gens sont drogués à la voiture, et préfèrent aller faire leurs courses dans des grandes surfaces en périphérie où il sera facile de se garer plutôt que d'aller dans un centre-ville où le stationnement et la circulation sont difficiles. Qu'on le veuille ou non, le fait est que les centres-villes sont d'architecture ancienne, ils n'ont pas été conçus pour la circulation automobile, il est donc très difficile d'y circuler en voiture.
T'as tout compris, pas besoin d'aller chercher d'explication ailleurs.

Le seul truc a faire pour redynamiser les centres villes, c'est de tout raser, et de reconstuire avec des parking souterrains, Absolument aucun intérêt économique, ni autre d'ailleurs ...

Le mieux c'est encore de laisser faire, les prix baisseront et cela aura au moins le mérite de permettre l'ouverture de commerces et d'activités plus humbles avec peu de rentabilité.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 23306
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par johanono » 24 oct. 2016, 17:39:00

Dans certains centres-villes, il y a a surtout des rues étroites, sombres, sinueuses, avec des bâtiments peu fonctionnels, exigus... En constatant cela, je me suis fait la même réflexion que tout : pour redynamiser ces quartiers, il faudrait tout raser, et reconstruire des rues plus larges, avec des bâtiments plus fonctionnels, et des places de stationnement.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 23306
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par johanono » 30 nov. 2017, 12:25:21

Le Sénat veut revitaliser les centres villes

Le Sénat a créé un groupe de travail chargé de présenter avant l'été des propositions pour revitaliser les centres villes en déclin. "Alors que le gouvernement vient d'annoncer un plan en 2018 pour les seules villes moyennes, le Sénat veut peser dans le débat" et "n'oublier aucun territoire", indiquent ses services dans un communiqué.

Article complet sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/ ... villes.php

sandy
Messages : 1282
Enregistré le : 02 août 2015, 20:51:11

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par sandy » 30 nov. 2017, 12:53:00

johanono a écrit :
24 oct. 2016, 13:39:17
Le problème, c'est que les gens sont drogués à la voiture, et préfèrent aller faire leurs courses dans des grandes surfaces en périphérie où il sera facile de se garer plutôt que d'aller dans un centre-ville où le stationnement et la circulation sont difficiles. Qu'on le veuille ou non, le fait est que les centres-villes sont d'architecture ancienne, ils n'ont pas été conçus pour la circulation automobile, il est donc très difficile d'y circuler en voiture.

Au demeurant, on constatera que le déclin commercial frappe peu les centres-villes des grandes métropoles (car dans ces grandes métropoles, les réseaux de transports en commun sont très développés, on peut donc s'y déplacer facilement autrement qu'en voiture). La crise frappe surtout les centres-villes des petites villes, celles où les systèmes de transports en commun sont dérisoires et où la voiture reste le seul moyen de transport potable.

Et comme en plus, ces dernières années, au nom de l'écologie, les élus locaux n'ont eu de cesse de rendre encore plus difficile la circulation automobile dans leurs centres-villes (zones 30, réduction de l'espace de voirie consacré à la circulation automobile, réduction du nombre de places de stationnement, réduction du nombre de places gratuites de stationnement, multiplication des sens interdits, etc.) : le déclin commercial s'en est trouvé accéléré.
Je suis presque totalement d'accord sauf suru ne chose:
Tu oublie de preciser que les "grandes surfaces en périphérie où il sera facile de se garer " sont egalement bien moin chère que les petits commerce de centre ville!
C'est un petit poney blanc, dans les monts d'émeraude et il emporte mon cœur!

En ligne
Heleth
Messages : 616
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Le déclin commercial des centres-villes s’aggrave

Message non lu par Heleth » 30 nov. 2017, 17:38:21

johanono a écrit :
24 oct. 2016, 17:39:00
Dans certains centres-villes, il y a a surtout des rues étroites, sombres, sinueuses, avec des bâtiments peu fonctionnels, exigus... En constatant cela, je me suis fait la même réflexion que tout : pour redynamiser ces quartiers, il faudrait tout raser, et reconstruire des rues plus larges, avec des bâtiments plus fonctionnels, et des places de stationnement.
Je suis d'accord avec vous.

Par exemple : Nantes est absente de la carte car son centre ville est très dynamique. Les artères principales sont très larges. Ce sont d'anciens bras de la Loire ou son affluent l'Erdre qui ont été comblés et jamais construit. Voitures et tramways y cohabitent sans trop de souci et il y a beaucoup de parking sur les anciens quais. A cela il faut conjuguer des secteurs piétionniers très conviviaux (terrasses, absence de voiture). On y trouve même des commerces qu'on ne trouvent pas en périphérie (FNAC, Galeries Lafayette et autres magazins de luxe).

Répondre

Retourner vers « La France sa diversité et ses oubliés »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré