Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 24262
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par johanono » 04 oct. 2018, 16:37:26

Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

14 cas de bébés nés sans mains, bras ou avant-bras ont été recensés dans plusieurs départements. L’enquête sanitaire n’a cependant pas pu révéler les causes de ces anomalies.

Image

Article complet sur https://www.francetvinfo.fr/sante/gross ... 70309.html
Peut-être un futur scandale sanitaire en perspective. Mais qui risque de ne pas être résolu tout de suite, tant que les causes ne sont pas déterminées.

Avatar du membre
hérisson
Messages : 264
Enregistré le : 13 sept. 2015, 15:34:06

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par hérisson » 08 oct. 2018, 00:04:06

En effet, ce scandale sanitaire risque de ne pas être résolu tout de suite. Les scientifiques sont dépassés dans beaucoup de domaines. Les recherches pour le virus du SIDA qui traînent depuis des décennies en sont la démonstration.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24262
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par johanono » 19 oct. 2018, 11:16:17

Pesticides. « C'est aux scientifiques de prouver » l'impact sur la santé selon Didier Guillaume

Après l'affaire des bébés nés sans bras dans l'Ain, le nouveau ministre de l'Agriculture estime sur RTL vendredi que la preuve n'est pas apportée que les pesticides en soient à l'origine.

Article complet sur https://www.ouest-france.fr/politique/d ... me-6026614

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 723
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par Spartiate » 19 oct. 2018, 11:47:20

On apprend par ailleurs que la lanceuse d'alerte est sur le point d'être licenciée.
Mais pourquoi Santé Publique France - qui dépend du ministère de la Santé - arrête-t-elle son enquête sur le mystère des « bébés sans bras » ? Et comment se fait-il que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, ne s’exprime pas sur ce sujet ? Ces interrogations, et cette colère, ont été mises sur la place publique, ce jeudi, par deux anciennes ministres de l’Écologie, Delphine Batho (députée, Génération Ecologie), et Corinne Lepage (avocate, aujourd’hui à la tête de l’association Justice Pesticides). Elles se sont exprimées dans le cadre d’une conférence de presse à l’initiative de Michèle Rivasi (députée européenne écologiste, spécialisée dans les scandales sanitaires).

(...)

Le sujet est d’autant plus troublant que la lanceuse d’alerte, Emmanuelle Amar, directrice du Remera, une structure qui recense les malformations dans la région Rhône-Alpes, fait l’objet d’une procédure de licenciement, de même que les cinq personnes qui travaillent avec elle au sein de cette association. Elle a été reçue mardi par les Hospices civils de Lyon, qui verse les salaires aux salariés de Remera, pour son entretien préalable au licenciement. « On nous a dit que notre licenciement sera effectif le 31 décembre… sauf si une solution est trouvée d’ici là », nous déclare la chercheuse.

En effet, les tutelles - l’Inserm, et la région Rhône-Alpes - ont annoncé il y a quelques mois la suppression des financements, de 140 000 euros. Toutefois, Santé publique France, un autre co-financeur, a annoncé récemment qu’elle pourrait les prolonger… mais avec une autre équipe, ce qui complique encore la situation. « On veut empêcher un lanceur d’alerte de faire son travail. La décision de l’Inserm a été prise alors qu’Yves Lévy, le mari d’Agnès Buzyn, était à la tête de cet organisme… », tacle Delphine Batho, qui va auditionner Emmanuelle Amar à l’Assemblée, au sein de la commission Santé Environnement, mardi prochain.

« Il y a des lois pour protéger les lanceurs d’alerte, cela doit s’appliquer à Emmanuelle Amar », ajoute-t-elle. « Cette décision ne tient pas debout, ajoute Corinne Lepage. Soit c’est un licenciement économique… Mais ce n’est pas le cas, car Santé publique dit qu’il va maintenir ses financements au Remera. S’agit-il alors d’un licenciement pour faute ? Mais laquelle ? On ira aux prudhommes si nécessaire pour la défendre. »

L’entourage d’Agnès Buzyn assure que « la ministre ne veut absolument pas enterrer l’affaire. Personne ne veut fermer les registres de détection des malformations. Mais il y avait un problème avec ce registre-là, le Remera, qui ne fonctionnait pas bien. On ne déjuge pas Santé publique France, mais on reste attentif à l’évolution de ce dossier, bien sûr. »

http://www.leparisien.fr/societe/bebes- ... 922868.php
Bon, si on résume l'affaire, l'Agence nationale de santé publique nous dit qu'elle ne sait pas d'où vient cette surreprésentation de malformations mais qu'elle ne compte pas approfondir les recherches. Et aujourd'hui, on trouve un prétexte pour licencier la lanceuse d'alerte.

Je vais me faire qualifier de complotiste mais m...., il y a quelque chose qui cloche ici.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par politicien » 21 oct. 2018, 13:20:02

Bébés sans bras : Agnès Buzyn annonce "une nouvelle enquête"

Interpellée par la lanceuse d'alerte, la ministre a annoncé une autre enquête avec une méthodologie différente.

Image



publié le 21/10/2018 à 13:11 mis à jour le 21/10/2018 à 13:17



Emmanuelle Amar et son équipe sont convoquées à un entretien préalable au licenciement pour le 31 décembre prochain. La directrice générale du Remera, Registre des malformations en Rhône-Alpes, avait alerté sur le phénomène de bébés nés sans bras dans le département de l'Ain. Selon elle, l'équipe paye son implication dans l'affaire. Emmanuel Amar a décidé d'interpeller directement Agnès Buzyn ce dimanche 21 octobre, dans La Question en plus du Grand Jury dont la ministre de la Santé est l'invitée.
Sa question, limpide, interroge l'ouverture d'une enquête sur ces malformations, tandis que des voix s'élèvent pour dénoncer le manque d'action du gouvernement sur ce dossier. "Bonjour Madame la ministre, comme vous le savez, le conseil scientifique du registre Remera a confirmé l'existence d'un agrégat de malformations dans l'Ain. Quelles investigations allez-vous ordonner ?", lui demande-t-elle.

(...)

"Dans l'Ain, il y a un débat entre les scientifiques pour savoir s'il y a un excès de cas. (...) Ces sept cas ont été étudiés, les familles ont été vues par Santé Publique France. Nous avons décidé avec François de Rugy, de relancer une enquête, parce qu'on ne peut pas se satisfaire de dire 'on n'a pas trouvé de cause', annonce la ministre. (...) On a une autre agence, l'Agence de sécurité environnementale (ANSES) (...) donc on relance une enquête avec ces deux agences en même temps, pour voir si leurs regards croisés entre les médecins purs et durs de SPF et des personnes qui connaissent mieux l'environnement trouveront une cause."

(...)

Article complet sur https://www.rtl.fr/actu/politique/bebes ... 7795271539
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par Golgoth » 23 oct. 2018, 19:10:33

J'ai quand même l'impression qu'il est difficile de caractériser une vraie surreprésentation, vu le faible nombre de cas. Faudrait que je me penche sur les détails statistiques, mais "beaucoup" de cas dans un secteur précis, c'est aussi possible du fait du hasard, il faudrait calculer les intervalles de confiance. @Nombrilist , un avis ?
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1126
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par fan2machiavel » 23 oct. 2018, 20:57:15

Mon point de vu là dessus:
tout d'abord comme dis plus haut, il faut savoir s'il ne s'agit pas tout simplement d'effet de loupe. C'est à dire qu'un taux de malformation statistiquement normal soit considéré comme anormal car on se met à en parler. Ce n'est pas si rare que çà et beaucoup de "scandales sanitaires" se résument souvent à çà.
En partant de l'hypothèse qu'il ne s'agisse pas d'un effet de loupe:
Je trouve tout de même qu'on se précipite un peu vite sur l'hypothèse des pesticides alors que (au moins en médecine vétérinaire) la plupart des causes d'augmentations de malformations sont le plus souvent virale (BVD, Schallenberg...). Avec la mondialisation les virus circulent vite et il n'est impossible qu'un virus encore non répertorié se mettent à provoquer des dégâts assez rapidement (comme cela a été le cas avec Schallenberg chez les bovins qui était totalement inconnu du monde véto il y a 10 ans). A noter, par honnêteté, en autre cause de malformation chez les animaux, il y a la cause parasitaire (néosporose) ou bactérienne (brucellose, fièvre Q) mais je les évacue assez vite car ces causes sont plus facilement détectés même lorsqu'elles ne sont pas répertoriées.
Le problème avec l'hypothèse des pesticides c'est que cela semble assez localisé alors que le marché de l'alimentation en France est assez centralisé surtout pour les produit d'agriculture intensive. Logiquement, on devrait avoir une augmentation plutôt généralisé en France à la rigueur plus marqué dans les grandes métropoles plus consommatrices de ces denrées. On pourrait dire que ce n'est pas via l'alimentation mais par aérosol que la toxicité se ferait (ce qui ne serait pas idiot car beaucoup de pesticides sont toxiques par cette voie) mais dans ce cas ce serait surtout les agriculteurs qui seraient les plus touchés et je ne voie pas d'information dans ce sens.
En fait le seul cas pouvant expliquer cette effet local avec les pesticides serait que cela passe par les circuit cours. Cela n'est pas impossible. On parle souvent des grosses entreprises mondiales des pesticides mais les plus petits ne sont pas forcément mieux, ils sont parfois même pire. Un certains nombres jouent sur une image de petites entreprises par opposition aux multinationales et disent vendre des produits sains, naturels voire compatibles avec le bio, il n'est pas si rare d'avoir des produits interdits car hautement toxiques sans leurs soupes. L'agriculteur croit de bonne fois utiliser un produit sans danger mais pollue en réalité plus qu'un ultra intensif.
Un autre hypothèse dans le toxique que je ne vois pas évoqué: des rejets chimiques par une entreprise quelconques. Cela expliquerait facilement cette épidémiologie locale.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50947
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par Nombrilist » 23 oct. 2018, 21:40:46

@Golgoth , je serais bien incapable de réaliser de telles analyses. D'ailleurs, je ne sais même pas si l'ensemble des malformations observées est dû à l'altération du même mécanisme biologique au cours du développement ou bien si différents mécanismes sont en jeu à chaque malformation (ce qui du coup doit nous amener à raisonner différemment). ça serait intéressant d'avoir accès au rapport, pour voir, et de lire ensuite les critiques des scientifiques.

@fan2machiavel , il semble que les augmentations de malformations soient arrivées dans 3 départements différents en même temps.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1126
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par fan2machiavel » 23 oct. 2018, 22:05:44

3 départements en même temps cela reste du local. A la rigueur la coté multi focal réduit l'hypothèse du rejet toxique (et encre on peut avoir 3 mêmes usines dans ces 3 départements) mais pour le reste cela ne change rien.
-Pour le virus, on a des tas de modes de transmissions compatibles avec plusieurs foyers
-Pour les vendeurs de produits phyto soit disant naturel, ils couvrent généralement plusieurs départements (sans que ceux ci soient forcément reliés)
-Pour les pesticides plus classiques cela ne change rien non plus au raisonnement
-L'effet loupe est pour le coup plus probable sur plusieurs foyers séparés avec la médiatisation.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50947
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par Nombrilist » 23 oct. 2018, 22:10:58

Oui, je pensais au rejet toxique. Pour moi, aucune chance que ce soit cela. Le reste, pourquoi pas. Tiens, il semble que dans l'Ain, plusieurs veaux au sein d'un même GAEC soient nés sans membres.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3176
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par Cheshire cat » 26 oct. 2018, 13:30:25

Les malformations du fait d'intoxication dépendent fortement du stade de la grossesse.
Les évènements signalés se sont produit en peu de temps, mais il faut travailler avec des données plus précises.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Bébés nés sans bras ou sans main : aucune cause isolée pour le moment

Message non lu par politicien » 30 oct. 2018, 20:20:54

Bébés sans bras : onze cas suspects supplémentaires dans l’Ain

30 oct. 2018, 16:40:06

Si ces cas sont confirmés, cela portera à 18 le nombre d’enfants touchés dans ce département entre 2000 et 2014.

Si ces cas sont confirmés, cela portera à 18 le nombre d’enfants touchés dans ce département entre 2000 et 2014.



Nouveau rebondissement dans l’affaire des bébés nés sans bras. Mardi en fin d’après-midi, l’agence Santé publique France a annoncé avoir identifié onze nouveaux cas suspects d’enfants nés avec une malformation des membres supérieurs dans l’Ain. Parmi eux, sept sont nés entre 2000 et 2008 et quatre entre 2009 et 2014. Si ces cas se révélaient vraiment des agénésies transverses des membres supérieurs - terme médical qui désigne ces malformations congénitales -, ils viendraient s’ajouter aux sept déjà signalés par le Registre des malformations congénitales en Rhône-Alpes (Remera), portant le nombre d’enfants touchés dans l’Ain sur la période 2000-2014 à dix-huit.


C’est grâce à l’analyse des données hospitalières du département que ces nouveaux cas ont été découverts. Pour l’heure, Santé publique France reste prudente et continue d’investiguer. «Nous sommes en train de nous assurer que nous avons bien identifié tous les cas, explique Anne Gallay, directrice du département de maladies non transmissibles et traumatismes à Santé publique France. Dans un second temps, il faudra confirmer qu’il s’agit bien d’agénésies transverses des membres supérieurs.»

Nouvelle enquête


Au début du mois d’octobre, l’Agence avait révélé l’existence de cas groupés de bébés nés sans mains, sans bras ou avant-bras dans des périmètres très restreints de l’Ain, de Loire-Atlantique (trois naissances entre 2007 et 2008) et de Bretagne (quatre naissances entre 2011 et 2013). À ce moment-là, l’Agence avait estimé que seuls les cas identifiés en Bretagne et Loire-Atlantique étaient en excès par rapport à la moyenne nationale. En revanche, les cas découverts dans l’Ain n’avaient pas été jugés suspects. Quoi qu’il en soit, aucune cause commune susceptible d’être impliquée dans ces malformations n’avait pu être identifiée.

(...)



Article complet sur http://sante.lefigaro.fr/article/bebes- ... ans-l-ain/
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré