Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 24987
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par johanono » 01 août 2018, 08:48:01

Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Selon un récent sondage, 100 % des soignants se disent épuisés et 50 % ont déjà connu un burn-out. (Illustration) LP/Benoit Durand
Après des années de déni, la souffrance des médecins et des infirmiers est enfin devenue un problème que l’on prend à bras-le-corps dans des unités spécialisées que nous avons pu visiter.

Article complet sur http://www.leparisien.fr/societe/sante/ ... 839528.php
C'est inquiétant, parce que ça laisse à penser qu'il y aura, à l'avenir, de moins en moins de vocations...

Avatar du membre
Spartiate
Messages : 1069
Enregistré le : 09 avr. 2018, 07:22:16

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Spartiate » 01 août 2018, 10:12:14

Oui, c'est déjà le cas dans la médecine générale. Ma soeur aide-soignante qui travaillait en EHPAD a été dégoûtée de son métier dès lors qu'elle ne pouvait plus le faire correctement. Lorsqu'on est obligé d'éjecter un patient ou un résident en quelques minutes, et ainsi de faire du travail bâclé contre son gré, on remet en cause sa vocation et tout ce qu'on a pu apprendre pendant des années.

Ça me rappelle la séquence vidéo avec Fillon qui répondait froidement à des aide-soignantes exténuées qu'il était grosso modo désolé mais que l'urgence était de réduire les dépenses publiques. C'est un discours de plus en plus présent dans la vie politique français qui paraît-il est un "discours de vérité".

Avatar du membre
johanono
Messages : 24987
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par johanono » 01 août 2018, 10:57:59

Le discours selon lequel "on paye trop d'impôts" est également très présent dans la société française. Alors c'est toujours le même problème : il faut savoir ce qu'on veut, on ne peut pas à la fois se plaindre de payer trop d'impôts et se plaindre ensuite que les dépenses publiques ne sont pas assez élevées dans tel ou tel domaine.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7838
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nolimits » 03 févr. 2019, 20:47:06

Chaque année, ils sont plus nombreux à se donner la mort. Agriculteurs, policiers, personnels hospitaliers, patrons de petite entreprise, chômeurs, sont les premières victimes de ce mal insidieux. Enquête sur un fléau lié à l'évolution de la société du travail, dont le politique tarde à prendre la mesure.
Les chiffres sont effrayants mais tellement récurrents qu'on n'y prête plus guère attention. Bien sûr, on se dit que le malaise est profond, qu'il va falloir faire quelque chose. Et puis passe le temps… A la mi-janvier, un sombre bilan des suicides de policiers - avec, selon l'expression consacrée, « leur arme de service » - a déjà été dressé. « Neuf de nos collègues se sont donné la mort depuis le début du mois. La moyenne annuelle oscille entre 30 et 50. Nous en avons eu 35 en 2018, 51 en 2017 », a annoncé Dominique Le Dourner, secrétaire national en charge des risques psychosociaux au syndicat Unité SGP Police. Toutes les catégories sont touchées, commissaires, officiers, adjoints de sécurité, personnel administratif et technique. BAC, CRS, salle de commandement. L'Haÿ-les-Roses, Cherbourg, La Rochelle. De la même manière, à chaque crise agricole, des exploitants à bout parlent de leurs voisins pendus, la solitude, les charges écrasantes et la désespérance.

Policiers et agriculteurs sont les professionnels les plus emblématiques de ce fléau. Mais de plus en plus souvent on évoque des médecins, des infirmières, des aides soignantes, dans les hôpitaux publics, services d'urgence et psychiatriques en tête. Les Ehpad aussi. La pression constante, le harcèlement moral et le manque de moyens sont souvent les raisons avancées par ceux qui ont décidé de se donner la mort. Des vagues de suicides touchent aussi certaines grandes entreprises (Orange, La Poste, Renault). Les causes y sont similaires, même si la hiérarchie fait le maximum pour éviter d'être mise en cause, justifiant ces tragédies par des « problèmes personnels » des employés.

Quand on perd son travail, on perd la médecine qui va avec. On estime que, parmi les chômeurs, il y a une augmentation de 15 000 morts par rapport à la même population si elle avait conservé son travail, dont 400 morts violentes. »
Marianne - ICI

Les suicides dus au travail n'ont jamais été aussi nombreux. On ne s'en occupe pas. Les statistiques ne sont même pas clairement posés.
C'est sociétal et national, ce serait bien d'en parler un peu non ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51748
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nombrilist » 03 févr. 2019, 21:00:16

Il n'existe pas de statistique sur les suicides liés au travail. Surtout pas, malheureux ! Les grosses boîtes et surtout l'Etat employeur n'y ont aucun intérêt.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7838
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nolimits » 04 févr. 2019, 12:42:04

Nombrilist a écrit :Il n'existe pas de statistique sur les suicides liés au travail. Surtout pas, malheureux ! Les grosses boîtes et surtout l'Etat employeur n'y ont aucun intérêt.
Je ne te rejoins pas sur le diagnostic : tout ce qui n'est pas fait ne l'est pas forcément de manière intentionnelle ( d'autant que le suicide dans une société à culture catholique comme la nôtre est quand même un sujet qui n'est pas loin d'être tabou) Mais je pense, qu'à l'heure où l'on passe des heures à discuter des bobos aux pieds des GJ il y a peut-être du temps disponible pour se pencher et réfléchir sur ce phénomène en pleine expansion qui nous concerne tous : travailleurs ET chômeurs.


Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1146
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par fan2machiavel » 04 févr. 2019, 12:57:59

Et puis déjà si les gens arrêtaient de se comporter de manière odieuse avec les médecins (et d'ailleurs pas que les médecins...) cela améliorerait nettement la situation.
Le bashing sur les réseaux sociaux fait beaucoup de mal aussi.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51748
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nombrilist » 04 févr. 2019, 19:51:39

Nolimits a écrit :
04 févr. 2019, 12:42:04
Nombrilist a écrit :Il n'existe pas de statistique sur les suicides liés au travail. Surtout pas, malheureux ! Les grosses boîtes et surtout l'Etat employeur n'y ont aucun intérêt.
Je ne te rejoins pas sur le diagnostic : tout ce qui n'est pas fait ne l'est pas forcément de manière intentionnelle ( d'autant que le suicide dans une société à culture catholique comme la nôtre est quand même un sujet qui n'est pas loin d'être tabou) Mais je pense, qu'à l'heure où l'on passe des heures à discuter des bobos aux pieds des GJ il y a peut-être du temps disponible pour se pencher et réfléchir sur ce phénomène en pleine expansion qui nous concerne tous : travailleurs ET chômeurs.
Ce ne serait pas bien compliqué de faire des stats sur les suicides au travail ou liés au travail. Si l'Etat ne le fait pas, il y a une raison et perso, je n'ai pas besoin de chercher bien loin.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7838
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nolimits » 04 févr. 2019, 20:30:13

Nombrilist a écrit :
04 févr. 2019, 19:51:39
Nolimits a écrit :
04 févr. 2019, 12:42:04
Nombrilist a écrit :Il n'existe pas de statistique sur les suicides liés au travail. Surtout pas, malheureux ! Les grosses boîtes et surtout l'Etat employeur n'y ont aucun intérêt.
Je ne te rejoins pas sur le diagnostic : tout ce qui n'est pas fait ne l'est pas forcément de manière intentionnelle ( d'autant que le suicide dans une société à culture catholique comme la nôtre est quand même un sujet qui n'est pas loin d'être tabou) Mais je pense, qu'à l'heure où l'on passe des heures à discuter des bobos aux pieds des GJ il y a peut-être du temps disponible pour se pencher et réfléchir sur ce phénomène en pleine expansion qui nous concerne tous : travailleurs ET chômeurs.
Ce ne serait pas bien compliqué de faire des stats sur les suicides au travail ou liés au travail. Si l'Etat ne le fait pas, il y a une raison et perso, je n'ai pas besoin de chercher bien loin.
Non, ce n'est pas si facile de faire des stats (et les employeurs l'ont bien compris !) car en effet, dans la plupart des cas, on évoque des "problèmes personnels" pour expliquer le suicide. Mais, comme l’œuf et la poule, quel événement est la cause primaire ? Le travail ou les problèmes personnels ? (on peut comprendre qu'un flic qui voit sa famille 1 WE/9 puisse avoir des problèmes perso, qu'un chômeur en pleine dérive puisse avoir des problèmes perso. etc...). L'article, très bien fait, précise qu'en cas de mort violente, si c'est un homicide, il y a enquête, si c'est un suicide il n'y en a pas.
Seule la MSA a mis en place un système "d'alerte risque suicides" avec tout un réseau qui peut faire remonter des inquiétudes.
Ce n'est donc pas forcément facile, mais faire quelque chose de mieux que ce que nous avons me paraît indispensable : on sauverait peut-être plus de vie qu'avec le 80 (qui fâche tout le monde) et apporter du soutien à ceux qui souffrent dans leur travail me paraît dans l'air du temps.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51748
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nombrilist » 04 févr. 2019, 20:35:34

On pourrait faire 2 classes statistiques: les avérés et les suspectés.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7838
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nolimits » 04 févr. 2019, 20:42:04

Nombrilist a écrit :
04 févr. 2019, 20:35:34
On pourrait faire 2 classes statistiques: les avérés et les suspectés.
Pourquoi pas oui ! Et je vois surtout, une enquête lorsqu’il y a suicide, en lien avec la médecine du travail ou les caisses de sécu. (ce ne serait pas très coûteux en plus)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7838
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Taux de suicide, burn-out... SOS médecins en détresse

Message non lu par Nolimits » 04 févr. 2019, 20:49:23

On pourra noter que les bobos aux pieds des GJ ont plus de succès dans l'actualité que les suicides dus aux conditions de travail...

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré