Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32562
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par politicien » 16 janv. 2014, 21:15:38

Bonjour,
Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne s'est prononcé, jeudi 16 janvier, contre l'euthanasie passive décidée par les médecins de Vincent Lambert, un tétraplégique en état de conscience minimale, hospitalisé au centre hospitalier universitaire (CHU) de Reims. Cette décision avait été prise en accord avec sa femme, Rachel Lambert, et une partie de sa famille. La justice a enjoint aux médecins de maintenir l'alimentation et l'hydratation de Vincent Lambert.

Le tribunal a estimé que le contenu de la volonté de Vincent Lambert « ne pouvait être déterminé avec un degré de certitude suffisant » et a jugé que « c'est à tort que le CHU de Reims avait considéré que M. Lambert pouvait être regardé comme ayant manifesté sa volonté d'interrompre ce traitement ».

« LES VOLONTÉS DE VINCENT N'ONT PAS ÉTÉ RESPECTÉES »

Il a également estimé que « la poursuite du traitement n'était ni inutile ni disproportionnée et n'avait pas pour objectif le seul maintien artificiel de la vie ». Le CHU, le neveu de Vincent Lambert et son épouse, qui affirme que Vincent Lambert avait exprimé avant son accident son refus d'un maintien de vie artificiel, vont déposer un recours auprès du Conseil d'Etat.

« C'est rajouter de la violence à la violence », a déploré Rachel Lambert, pour qui « le laisser partir est l'ultime preuve d'amour qu'on peut lui apporter ». Cette décision « risque de créer une jurisprudence fâcheuse », a pour sa part regretté Me Bruno Lorit, l'avocat de François Lambert, le neveu du patient, qui « attendai[t] une décision moins générale et bien plus centrée sur le cas spécifique de Vincent ». Un avis partagé par le docteur Eric Kariger, chef du service de médecine palliative du CHU de Reims, qui estime que « les volontés de Vincent n'ont pas été respectées ».

(...)

La loi actuelle « comporte des ambiguïtés qu'il faut lever, puisqu'on voit bien qu'il y a des appréciations différentes entre les médecins, la famille et les juges sur ce que cette loi permet de faire », a souligné la ministre, se refusant toutefois à fournir un calendrier précis.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12832
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Baltorupec » 16 janv. 2014, 21:28:13

Il me semble difficile de commenter cette affaire. En effet, il s'agit d'un cas très particulier et judicierement complexe, il me semble notamment à cause d'un conflit familial. Si je peux donner mon avis sur l'euthanasie d'une manière générale, il me semble difficile de donner mon avis sur ce cas précis.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19204
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Golgoth » 16 janv. 2014, 21:55:30

C'est terrible que cette famille se déchire après un tel drame. Difficile de commenter ou juger quoi que ce soit en fait, j'espère ne jamais être à leur place.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par FIFE » 16 janv. 2014, 22:11:38

On ne va pas euthanasier un homme qui n'est pas en phase terminale ....

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12832
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Baltorupec » 16 janv. 2014, 22:33:19

Vincent Lambert est tétraplégique. Un certain nombre de personnes souhaiteraient être euthanasié dans cette éventualité (dont moi), de plus, cet homme est en état de conscience minimal (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_ ... ce_minimal). M. Lambert avait demandé d'être euthanasié dans ce cas de figure.

Je n'ai pas d'avis sur la question juridique comme je l'ai déjà dit. Le tribunal a mis en cause le flou sur le souhait qu'avait émis M.Lambert. Cependant, si son souhait aurait été émis plus clairement, j'aurais été pour que sa volonté soit respectée.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19204
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Golgoth » 17 janv. 2014, 09:00:22

Comme quoi il vaut mieux le formuler par écrit et le déposer chez le notaire, comme un testament...
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Nico37
Messages : 18536
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Nico37 » 18 janv. 2014, 00:54:30

Bien d'accord, en incluant le don d'organe...

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32562
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par politicien » 18 janv. 2014, 10:20:07

Bonjour,
Un seul juge se penche d’ordinaire sur les requêtes en référé-liberté. Mais « vu le caractère inhabituel » de la question soulevée, c’est une formation collégiale de neuf magistrats qui a examiné l’affaire Vincent Lambert au tribunal administratif de Châlons-en-Champagne. Le fait que le tribunal impose à une équipe médicale de suspendre une décision d’arrêt des traitements d’un patient est une première. Jamais, d’ailleurs, un tribunal n’avait eu à se prononcer sur une question de fin de vie à ce stade. Seules des cours d’assises ont été amenées, a posteriori, à en traiter.

La suite aura son importance. Si le Conseil d’Etat est saisi en appel et qu’il confirme la décision du tribunal, sa décision fera jurisprudence. Si la procédure s’arrête là, cela constituera un précédent.

L’affaire soulève le problème de l’absence de directives anticipées pour préciser les souhaits du patient, ainsi que plusieurs questions autour de la loi Leonetti. Le député UMP, lui-même, a dit prendre acte « avec surprise » de l’ordonnance du tribunal, jugeant qu’elle « risque de fragiliser la loi actuelle ».

Médecins ou juges, qui a le dernier mot ?
C’est la place même du médecin qui paraît remise en cause, le tribunal ayant jugé que l’obstination déraisonnable n’était pas établie, pas plus que la volonté du patient de ne pas vivre dans un état de dépendance. Des appréciations qui relèvent, dans la loi, de la compétence du corps médical.

Raison pour laquelle le docteur Véronique Fournier, du centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin, trouve la décision des juges contestable : « C’est incroyable, et surtout très grave qu’un tribunal se substitue aux médecins, et contrôle leur prescription. » Ce médecin, qui a participé, pour l’épouse, à la procédure collégiale lancée par le CHU de Reims, voit là « un mélange des rôles, et une confusion des pouvoirs ».

« Décider de la légalité, c’est le métier des juges, rappelle au contraire François Vialla, professeur de droit médical. Mais il est clair que cette fois, la mission était nouvelle : ils étaient interpellés non sur un appel d’offres ou tout autre chose, mais sur la vie d’une personne. »

Les médecins voient deux dérives possibles après cette décision : la judiciarisation des affaires de fin de vie, et la poursuite des pratiques d’acharnement thérapeutique, dont la loi Leonetti voulait préserver le patient. C’est ce que craint par exemple la Société française d’accompagnement et de soins palliatifs. Le risque est qu’à l’avenir, par facilité, les médecins rechignent à se lancer dans des réflexions sur l’opportunité d’un arrêt de traitement.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
germinal
Messages : 1005
Enregistré le : 19 mars 2012, 16:17:27

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par germinal » 18 janv. 2014, 22:26:39

cette affaire est triste non seulement pour ce pauvre homme dans un état indigne depuis trop longtemps mais aussi pour ses proches, ses parents semblent le traiter comme si il était mineur jusqu'à leur propre mort
et dire que ce fait tragique va faire cancaner les politicards de tous bords
si les singes savaient s'ennuyer ils pourraient devenir des hommes ( Goethe )

Nico37
Messages : 18536
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Nico37 » 18 janv. 2014, 23:29:32

Il semble que les parents soient motivés par des raisons religieuses...

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12832
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Baltorupec » 19 janv. 2014, 11:53:08

Leurs raisons les concernent eux-seuls.
Je pense que c'est bien que la justice ait tranchée sur ce sujet. Il y a cependant une question qui se pose, quelle légitimité médicale a la justice pour trancher sur des questions qui peuvent sembler porter autant sur des points médicaux que des points judiciaires ?
Malgré tout, je n'aimerais pas être à la place de M.Lambert. Je ne souhaiterais pas un tel acharnement médical si cela m'arrivait.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

phoenix72
Messages : 3321
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par phoenix72 » 19 janv. 2014, 14:44:35

Médecins ou juges, qui a le dernier mot ?
C’est la place même du médecin qui paraît remise en cause, le tribunal ayant jugé que l’obstination déraisonnable n’était pas établie, pas plus que la volonté du patient de ne pas vivre dans un état de dépendance. Des appréciations qui relèvent, dans la loi, de la compétence du corps médical.


Ce qui me gêne dans cette histoire c'est le choix du décideur final ,les médecins donnent leurs avis sur des faits ,quant aux magistrats j'ai bien peur que leurs propres croyances interfèrent sur la réalité du problème.
Il serait bien en tant que notre souhait de fin vie soit transcrit dans la carte vitale ainsi que les dons d'organes pour écarter les conflits familiaux.

Nico37
Messages : 18536
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par Nico37 » 19 janv. 2014, 14:50:01

Excellente suggestion :!:

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32562
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par politicien » 28 janv. 2014, 18:48:35

Bonjour,
Son combat continue. Rachel, l'épouse de Vincent Lambert, fait appel devant Conseil d'État contre la décision de la justice administrative qui a interdit "l'arrêt du maintien en vie artificielle" de son mari, a-t-elle annoncé mardi. "Je fais appel devant le Conseil d'État contre la décision de la justice administrative qui a interdit de cesser le traitement et l'arrêt du maintien vie artificielle", a-t-elle déclaré mardi. "Le laisser partir est un geste d'amour"' a-t-elle réaffirmé.

Vincent Lambert, 38 ans, est tétraplégique et en état pauci-relationnel (état de conscience minimale) sans espoir de récupération depuis un accident de la route. Il est hospitalisé depuis cinq ans.

Son épouse avait donné son accord à l'arrêt des soins en concertation avec l'équipe médicale du CHU de Reims où il se trouve actuellement, mais les parents, des catholiques traditionalistes, ont saisi la justice pour s'y opposer.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Point.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

phoenix72
Messages : 3321
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:00:00

Re: Affaire Lambert : la justice s'oppose à l'euthanasie passive du patient

Message non lu par phoenix72 » 29 janv. 2014, 10:27:37

Donc une épouse n'a aucune légitimité devant la justice ,alors cela sert à quoi le contrat de mariage ?

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré