Quel est le poids du hasard dans l'apparition des cancers ?

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1108
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Quel est le poids du hasard dans l'apparition des cancers ?

Message non lu par fan2machiavel » 11 janv. 2015, 20:35:41

Les cancers qui touchent les jeunes, les siècles précédent, on ne savait généralement pas que c'était des cancers (sauf pour les cancers du sein en phase terminales qui était par ailleurs une maladie honteuse donc fortement sous diagnostiquée)


Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1108
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Quel est le poids du hasard dans l'apparition des cancers ?

Message non lu par fan2machiavel » 11 janv. 2015, 22:39:34

on voit que le nombre de mort par tumeur diminue entre 2000 et 2011
certainement grâce à de meilleurs traitements

Avatar du membre
karoline
Messages : 3181
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Quel est le poids du hasard dans l'apparition des cancers ?

Message non lu par karoline » 12 janv. 2015, 14:04:37

politicien » 02 Jan 2015, 19:45:07 a écrit :Bonjour,
Le cancer, une histoire de malchance plus que d'environnement ou de mauvais gènes ? C'est la thèse étonnante de deux chercheurs américains, dont les travaux sont publiés dans la revue Science du 2 janvier. Selon les estimations de Cristian Tomasetti et Bert Vogelstein (Johns Hopkins Kimmel Cancer Center, Baltimore), les deux tiers de l'incidence des tumeurs malignes de l'adulte relèveraient essentiellement d’un mauvais hasard, rançon de mutations aléatoires survenant lors des divisions des cellules souches. Les facteurs de risque classiques (tabac, alcool, alimentation, virus, polluants...) ou une susceptibilité génétique n’interviendraient que dans un tiers des cas. Des cancérologues français soulignent toutefois des limites méthodologiques : les cancers du sein et de la prostate, les plus fréquents, n’ont ainsi pas été étudiés.

Les deux Américains sont partis d'un constat bien connu: l'incidence des cancers est très variable selon les organes. Ainsi, le risque de se voir diagnostiquer une tumeur maligne au cours de la vie est de 6,9 % pour le poumon ; 0,6 % pour le cerveau ; et seulement 0,00072 % pour les cartilages du larynx. Certes, écrivent-ils, les écarts sont dûs en partie à l’exposition à des substances cancérigènes ou à une susceptibilité génétique, mais cela n'explique pas tout. Pourquoi par exemple les cancers de l'intestin grêle sont-ils 20 fois moins fréquents que ceux du colon ou du rectum ?
« Une maladie du vieillissement »

Pour évaluer la part du hasard (effet stochastique) comparativement aux autres facteurs, les chercheurs ont pris en compte la dynamique de renouvellement des cellules souches dans les tissus. On peut en effet supposer que plus le nombre de divisions est élevé, plus le risque de mutations aléatoires et donc de cancer augmente.

(...)
Image Les causes exogènes de cancers, comme la pollution, l’alimentation surévalués ?
« C’est une approche séduisante, et leurs graphiques sont impressionnants, souligne le professeur Fabien Calvo (Institut Gustave Roussy), directeur scientifique de Cancer Core Europe, qui fédère six centres européens de recherche sur le cancer. En fait, ces résultats confortent la théorie classique selon laquelle les cancers sont une maladie du vieillissement, puisque les risques sont proportionnels au nombre total de divisions des cellules souches. »

(...)

Cancers du sein et de la prostate pas pris en compte
L’inventaire des gènes de prédisposition aux cancers – impliqués dans 5 % à 10 % des cas – est loin d’être terminé, notent cependant les spécialistes français. Surtout, les deux tumeurs les plus fréquentes (sein et prostate) n’ont pas été prises en compte dans l’étude, ce qui pourrait modifier le poids énorme du hasard (65 %, avec un intervalle de confiance large) avancé par les Américains.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr[/align]
Qu'en pensez vous ?
Je pense qu'il aurait été plus honnête de conclure en disant qu'on connaît la cause de nombreux cancers, (virus, alimentation, soleil, tabac, génétique, chimie, réunion de plusieurs facteurs, etc.) mais qu'il reste un pourcentage dont on ne connaît toujours pas la cause.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50531
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Quel est le poids du hasard dans l'apparition des cancers ?

Message non lu par Nombrilist » 12 janv. 2015, 15:57:37

C'est effectivement ce qu'il faut conclure, tout en n'oubliant pas que les 2 cancers les plus fréquents n'ont pas été pris en compte dans l'analyse.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré