Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3184
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par Cheshire cat » 06 août 2017, 11:15:42

fan2machiavel a écrit :
04 août 2017, 12:43:53
(...)
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=1597
(...)
Ce document fait état d'expérimentations de vaccins sur les chiens. (p56)
Vers un vaccin humain ?

Il est vrai que ceux qui mettent en doute l'efficacité des traitements scientifiquement reconnus sont un peu les mêmes que les anti-vaccins ...
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par Nombrilist » 06 août 2017, 11:30:39

Un vaccin contre la maladie de Lyme, je prends. Dès qu'on met un pied à la campagne, on est pris d'assaut par ces saletés. Même dans l'herbe rase.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1132
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par fan2machiavel » 06 août 2017, 13:11:03

Cheshire cat a écrit :
06 août 2017, 11:15:42
fan2machiavel a écrit :
04 août 2017, 12:43:53
(...)
http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=1597
(...)
Ce document fait état d'expérimentations de vaccins sur les chiens. (p56)
Vers un vaccin humain ?

Il est vrai que ceux qui mettent en doute l'efficacité des traitements scientifiquement reconnus sont un peu les mêmes que les anti-vaccins ...
le vaccin contre la maladie de lyme chez le chien n'est plus au stade expérimental mais au stade commercial de plus en plus important, dans ma patientèle environ un tiers des chiens sont vaccinés

Avatar du membre
johanono
Messages : 24549
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par johanono » 26 sept. 2018, 15:19:36

«Non, tout le monde n’a pas Lyme» : le coup de g..... du professeur Bricaire

Pour l’infectiologue François Bricaire, la pathologie transmise par la tique est trop souvent diagnostiquée à tort. Selon une étude, moins de 10 % des patients l’ont vraiment.

Image

Article complet sur http://www.leparisien.fr/societe/sante/ ... 902666.php

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par Nombrilist » 26 sept. 2018, 21:42:48

Je ne comprends pas bien les propos de ce Monsieur. Pour lui, la forme chronique de Lyme qui se déclare 2, 10 ou 20 ans plus tard n'existe pas ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 135
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par Mewtow » 26 sept. 2018, 22:24:20

Par "forme chronique de Lyme", il veut parler d'un diagnostic controversé, considéré comme pseudo-scientifique par la communauté médicale, qu'il ne faut pas confondre avec un Lyme qui se déclare après quelques années sans traitements.

Sauf erreur, ce que tu as en tête, Nombrilist, est un cas de Lyme qui n'a pas été diagnostiqué après la piqure et qui a trainé durant quelques mois ou années avant de se manifester par des symptômes divers (neurologiques, cutanés, autres). Dans ce cas, on parle simplement de "maladie de Lyme" au stade secondaire ou tertiaire, sans y affubler le caractère chronique. D'ordinaire, quelques semaines de traitement antibiotique suffisent à tuer la bactérie. Si un traitement antibiotique de quelques semaines ne soigne pas les symptômes et/ou que les tests ne montrent pas la présence de la bactérie, un médecin digne de son métier doit en déduire que le patient n'a pas de maladie de Lyme.

Ce qui porte le nom de "maladie de Lyme chronique" est un ensemble non-spécifique de symptômes causé par Lyme, qui non seulement ne serait pas détecté par les tests usuels, mais qui résisterait aussi après un traitement antibiotique de quelques semaines (durée classique et suffisante)... Selon les charl.. pardon, partisans de ce diagnostic, un traitement de quelques semaines permettrait à la bactérie de survivre dans le corps, en se cachant quelque part où les tests normaux ne pourraient pas la détecter. Le moyen serait alors d'essayer un traitement antibiotique, même chez les patients pour lesquels les tests montrent l'absence de la bactérie, et ce durant plusieurs mois ou années pour vraiment tuer la bactérie "cachée".

De plus, les symptômes du Lyme chronique ne ressemblent pas à ceux d'une maladie de Lyme, quelque soit son stade (y compris à un stade diagnostic tardif). En fait, il s'agit de symptômes divers et variés, proches de problèmes du quotidien : anxiété, maux de tête, douleurs diverses et variées sans explications claires, etc. Autant dire que c'est n'importe quoi...

Plus d'informations ici : Chronic Lyme Disease, wiki anglais.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19104
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par Golgoth » 26 sept. 2018, 22:43:47

Mewtow a écrit :
26 sept. 2018, 22:24:20
Par "forme chronique de Lyme", il veut parler d'un diagnostic controversé, considéré comme pseudo-scientifique par la communauté médicale, qu'il ne faut pas confondre avec un Lyme qui se déclare après quelques années sans traitements.

Sauf erreur, ce que tu as en tête, Nombrilist, est un cas de Lyme qui n'a pas été diagnostiqué après la piqure et qui a trainé durant quelques mois ou années avant de se manifester par des symptômes divers (neurologiques, cutanés, autres). Dans ce cas, on parle simplement de "maladie de Lyme" au stade secondaire ou tertiaire, sans y affubler le caractère chronique. D'ordinaire, quelques semaines de traitement antibiotique suffisent à tuer la bactérie. Si un traitement antibiotique de quelques semaines ne soigne pas les symptômes et/ou que les tests ne montrent pas la présence de la bactérie, un médecin digne de son métier doit en déduire que le patient n'a pas de maladie de Lyme.

Ce qui porte le nom de "maladie de Lyme chronique" est un ensemble non-spécifique de symptômes causé par Lyme, qui non seulement ne serait pas détecté par les tests usuels, mais qui résisterait aussi après un traitement antibiotique de quelques semaines (durée classique et suffisante)... Selon les charl.. pardon, partisans de ce diagnostic, un traitement de quelques semaines permettrait à la bactérie de survivre dans le corps, en se cachant quelque part où les tests normaux ne pourraient pas la détecter. Le moyen serait alors d'essayer un traitement antibiotique, même chez les patients pour lesquels les tests montrent l'absence de la bactérie, et ce durant plusieurs mois ou années pour vraiment tuer la bactérie "cachée".

De plus, les symptômes du Lyme chronique ne ressemblent pas à ceux d'une maladie de Lyme, quelque soit son stade (y compris à un stade diagnostic tardif). En fait, il s'agit de symptômes divers et variés, proches de problèmes du quotidien : anxiété, maux de tête, douleurs diverses et variées sans explications claires, etc. Autant dire que c'est n'importe quoi...

Plus d'informations ici : Chronic Lyme Disease, wiki anglais.
Dans le doute, je mets quand même des cuissardes quand je sors en prairie humide :mrgreen2:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3184
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par Cheshire cat » 27 sept. 2018, 16:07:56

Dans un article que j'ai déjà cité:
Il existe cependant bien un « syndrome post-Lyme ». Il touche des patients qui ont été effectivement atteints par la maladie de Lyme et ont bénéficié d’un traitement antibiotique adapté. Pour l’agence Santé publique France [11], reprenant les conclusions d’un rapport de 2014 du Haut conseil de la santé publique [12] ainsi que les recommandations de la conférence de consensus de 2006, « plusieurs arguments conduisent à ne pas retenir la responsabilité d’une infection active à Borrelia burgdorferi senso lato dans ce syndrome ». Il ne s’agit donc pas de bactéries Borrelia vivantes qui auraient résisté aux antibiotiques et qui coloniserait de façon chronique les tissus du patient, mais de symptômes parfois rencontrés après que la maladie a été éradiquée, par exemple des séquelles inflammatoires, et qui disparaissent progressivement
http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article2840

On pourrait donc voir une maladie de Lyme chronique là où il n'y a que des séquelles d'une maladie de Lyme guérie.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

stephie
Messages : 6
Enregistré le : 22 sept. 2018, 11:27:42

Re: Maladie de Lyme : pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer ?

Message non lu par stephie » 03 oct. 2018, 15:26:01

La borréliose de Lyme est une maladie infectieuse aux symptomes variés avec de nombreuses formes cliniques. c’est certain que des mesures de prévention sont vraiment à prendre car ce risque est souvent sous-estimé , notamment par les forestiers, c’est reconnu comme une maladie professionnelle : voir " la prévention des risques des travaux forestiers " : http://www.officiel-prevention.com/form ... dossid=244

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré