Sexualité : sport intensif rime avec baisse de la libido masculine

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 52658
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Sexualité : sport intensif rime avec baisse de la libido masculine

Message non lu par Nombrilist » 22 mai 2018, 08:23:57

asterix a écrit :
13 févr. 2018, 22:50:37
Nombrilist a écrit :
10 mars 2017, 19:59:29
"Vous remarquerez aussi que si le sport pratiqué "raisonnablement" rallonge l'espérance de vie, les sportifs de haut niveau (je parle ici de sport très physiques, cyclisme, athlétisme ...) à l'inverse on plein de problèmes en veillissant et meurent souvent prématurément"

En fait c'est faux. C'est une idée reçue. Les sportifs de haut niveau ont une espérance de vie supérieure à la moyenne.
Il n'y pas de sport de haut niveau sans un minimum de dopage. Cela va de l'anti inflamatoire aux amphétamine, en passant pas la cortisone.
Je connais un ancien marathonien amateur de haut niveau: il est cramé à 68 ans, visage creusé, effroyablement maigre, et neurasthénique, car il rêve de courir pendant toute la nuit, mais le jour, le corps en manque de cette addiction, il est mal. Très mal. Sa pharmacienne m'a laissé savoir ce qu'il a consommé durant sa vie... édifiant. En tout cas cela fait des années qu'il n'a pas une tête à avoir de la libido ce pauvre homme, d'ailleurs sa femme, cocue par le sport de monsieur, a changé de "monsieur", un adepte d'un vrai sport de couple cette fois, depuis longtemps.

Tous les surmenages créent une baisse de libido.

:yeah:

Messieurs, faites la vaisselle avec Madame: très émoustillant, et autrement plus utile que des tours masturbatoires de jardin public en solitaire. :D

@Nombrilist il serait intéressant de connaitre tes sources chiffrée. Car j'ai vu traîner d'autre chiffres je ne sais ou, qui indique une surconsommation médicamenteuse des sportifs, aux frais de la sécu bien entendu.
Une surconsommation médicamenteuse n'implique pas un décès plus précoce.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1600
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Sexualité : sport intensif rime avec baisse de la libido masculine

Message non lu par asterix » 22 mai 2018, 19:52:20

Nombrilist a écrit :
22 mai 2018, 08:23:57

Une surconsommation médicamenteuse n'implique pas un décès plus précoce.
Oui tant que qu'une étude ne le prouve pas. Genre d'étude assez dérangeante pour qu'elle ne se fasse pas.

Il en en a tout de même qui sont morts très diminué, suite à des traitement trop longs au anti-inflammatoires stéroïdiens ou au paracétamol à dose maximale.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Golgoth