Vache folle : l'Etat condamné à payer 10 millions d'euros

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32195
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 10 juil. 2010, 20:04:00

Bonjour,  La France est-elle allée trop loin dans le principe de précaution lors de la crise de la vache folle? Le Conseil d'Etat considère que c'est le cas. Jeudi, la plus haute juridiction administrative a condamné l'Etat pour avoir interdit la commercialisation du ris de veau en 2000 pendant l'épidémie d'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).   Résultat : la France devrait payer des indemnités supérieures à 10 millions d'euros aux entreprises (abattoirs et négociants) qui ont porté l'action en justice il y a une dizaine d'années.   Le Conseil d'Etat a estimé que l'Etat français avait outrepassé son rôle en interdisant le 10 novembre 2000 et ce jusqu'au 1er octobre 2002 la commercialisation du thymus de bovin, ou ris de veau.  Réglementation européenne Pour la juridiction administrative, la France aurait dû s'en tenir à la réglementation européenne qui dans une décision du 29 juin 2000 n'avait pas interdit la vente du ris de veau, sauf au Royaume Uni et au Portugal. Le ministre de l'Agriculture de l'époque, Jean Glavany, avait pris sa décision suite à un avis de l'Agence française de sécurité sanitaire (Afssa), alors dirigée par Martin Hirsch, qui avait fait valoir une «mesure de précaution». Forte de la décision du Conseil d'Etat, la fédération nationale de l'industrie et des commerces en gros des viandes (FNICGV) a prévenu qu'elle allait demander au ministre de l'Agriculture, Bruno Le Maire, «l'abrogation de toutes les mesures sanitaires nationales» non conformes au droit européen. Cela concerne par exemple les têtes de mouton dont la vente est interdite en France, mais autorisée dans d'autres pays européens.  La crise de la vache folle a éclaté dans les années 1990 quand les consommateurs se sont inquiétés de la transmission à l'homme de l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) via l'ingestion de viande bovine. Apparue en Grande-Bretagne, cette infection dégénérative du système nerveux des bovins s'est étendue à plusieurs pays d'Europe occidentale et dans une moindre mesure à Israël, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon. En 1996, l'Union européenne - après la France et d'autres pays - impose l'embargo sur tous les bovins et leurs produits dérivés provenant du Royaume-Uni. Le marché de la viande bovine est en chute libre. 158 personnes seraient mortes au Royaume-Uni et neuf en France de la maladie dite de la vache folle, variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.  Qu'en pensez vous ?  A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50892
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 10 juil. 2010, 20:35:00

J'en pense que ces enfoirés feraient mieux de se faire tous petits après avoir tué tant de personnes avec leur viande contaminée. Si on les écoutait, il faudrait aussi redonner de la farine animale aux vaches. En tout cas, merci le principe de précaution. Et personnellement, sur ce coup comme sur bien d'autres, j'emmerde l'Europe.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 10 juil. 2010, 20:50:00

Bonsoir,
Nombrilist a écrit :
J'en pense que ces enfoirés feraient mieux de se faire tous petits après avoir tué tant de personnes avec leur viande contaminée. Si on les écoutait, il faudrait aussi redonner de la farine animale aux vaches. En tout cas, merci le principe de précaution. (...)

Je n'en pense pas moins que toi, voire beaucoup plus, mais ce serait un autre sujet... 
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 10 juil. 2010, 21:49:00

158 morts en Angleterre (chiffres donnés au conditionnel) et 9 en France, sur combien de millions de gens qui ont bouffé du boeuf ? Le chiffre est si faible  qu'il ne peut serir à detrminer même le rapport de cause à effet.

D'autant plus que la période d'incubation chez l'homme est extrèment longue, alors que les  cas signalés l'ont été simultanément ou presque avec l'atteinte du bétail.

La maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) est une dégénérescence du système nerveux central caractérisée par l'accumulation d'un prion (forme anormale d'une protéine qui peut transmettre la maladie). La période d'incubation se compte en années, voire en décennies avant qu'apparaissent des troubles de l'équilibre et de la sensibilité, puis une démence.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Maladie_de ... eldt-Jakob

On y voit aussi que la contamination directe n'est que supposée, qu'elle nécessiterait un agent interne particulier, bref qu'on ne sait pas grand chose.

Mais le principe de précaution est entré dans les moeurs, et on ne l'en délogera pas. S'il n'y avait pas eu assez de vaccins H1N1 en Europe les Ministres se seraeitn fait scalper, mais s'il y en a trop, on les traite de pourris. Si on avait laissé vendre des abats sans que les avancées scientifiques n'en démontrent l'inocuité, c'était le scandale : à présent, ce sontles dommages et intérêts !

A moins qu'une boule de cristal permette à nos dirigeants d'anticiper les résultats d'études scientifiques, les risques de plantag'e excèdent largement ceux de  succès.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50892
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 10 juil. 2010, 21:57:00

Tout à fait. Et c'est le principe même du principe de précaution.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 23 juil. 2010, 15:57:00

L'UE est sur le point d'autoriser de nouveau le mélange de farine animal pour les bovins, c'est reparti pour un tour.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 juil. 2010, 18:54:00

Nuance. Les farines de poulet pour le cochons, les farines de  cochons pour les poulets, et pas de farines animales pour les bovins.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 23 juil. 2010, 22:05:00

mps a écrit :Nuance. Les farines de poulet pour le cochons, les farines de  cochons pour les poulets, et pas de farines animales pour les bovins.
D'après ce que j'ai entendu à Itélé, il était bien question de redonner de la farine animale aux bovins.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 23 juil. 2010, 23:35:00

Mauvaise télé icon_confused

Ce que je te rapporte, c'était la déclaration du Comissaire européen, aujourd'hui, à la Foire Agricole de Libramont, la plus importante d'UE.

http://www.rtbf.be/info/societe/ue/la-m ... n-train-de…

Tu verras qu'il s'agit bien de farine animales pour les "non-ruminants".
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 24 juil. 2010, 11:55:00

mps a écrit :Mauvaise télé icon_confused
Ce que je te rapporte, c'était la déclaration du Comissaire européen, aujourd'hui, à la Foire Agricole de Libramont, la plus importante d'UE.

http://www.rtbf.be/info/societe/ue/la-m ... n-train-de…

Tu verras qu'il s'agit bien de farine animales pour les "non-ruminants".
C'est possible, mais je doute que les industriels et les multinationales, aidés par les poilitique achetés ou vendus, ne reviennent pas à leurs vieux démons.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 24 juil. 2010, 12:32:00

Doute donc ... icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50892
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 28 juil. 2010, 13:18:00

Il est évident que ça va de nouveau déraper. Qui peut faire la différence entre de la farine de volaille et de la farine de bovin ? ça va frauder à mort, c'est couru d'avance ! Si ça passe, j'arrête la viande, car je commence à en avoir de marre d'être gouverné par une bande d'allumés de droite (la commission européenne) prônant un néo-libéralisme sauvage.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 28 juil. 2010, 16:48:00

D'abord, la composition des farines, c'est comme le Port salut, c'est écrit dessus.

Le  principe adopté par l'UE est parfaitement fondé et raisonnable :

- les porcs et les poulets sont des omnivores, quipeuvent donc ingurgiter des farines animales sans inconvénient.

- les bovins et autres ruminants sont des herbivores, et ne recevront donc pas d'aliments carnés.

Tu peux remballer tes cris pour manifs enfantines ! icon_biggrin icon_biggrin icon_biggrin
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50892
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 28 juil. 2010, 21:19:00

Aaaah, du raisonnement à la mps, comme on les aime !
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Léa
Messages : 191
Enregistré le : 30 juin 2010, 00:00:00

Message non lu par Léa » 28 juil. 2010, 21:45:00

Bonsoir ;)
Nombrilist a écrit :Il est évident que ça va de nouveau déraper. Qui peut faire la différence entre de la farine de volaille et de la farine de bovin ? ça va frauder à mort, c'est couru d'avance ! Si ça passe, j'arrête la viande, car je commence à en avoir de marre d'être gouverné par une bande d'allumés de droite (la commission européenne) prônant un néo-libéralisme sauvage.
Et sinon, il y a pas mal d'autres excellentes raisons pour arrêter, si tu veux...
« Le respect que nous souhaitons obtenir de l’homme envers ses semblables n’est qu’un cas particulier du respect qu’il faudrait ressentir pour toutes les formes de vie… »
Claude Levi-Strauss

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré