Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33621
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par politicien » 28 avr. 2020, 16:26:09

Bonjour,

Voici les annonces d'Edouard Philippe sur le déconfinement :
Le premier ministre prend la parole devant les députés
«Voilà donc le moment où nous devons dire à la France comment notre vie va reprendre.» Le premier ministre Édouard Philippe prend la parole devant l'Assemblée nationale. «Depuis le 17 mars dernier, notre Pays vit confiné.»

«Si le confinement a constitué une étape nécessaire, il pourrait, s’il durait trop longtemps, entraîner des effets délétères, Il a été un instrument efficace. Pour lutter contre le virus, souligne le chef du gouvernement. Pour contenir la progression de l’épidémie. Pour éviter la saturation de nos capacités hospitalières et, ce faisant, protéger les Français les plus fragiles.»

«Il nous faut donc, progressivement, prudemment, mais aussi résolument, procéder à un dé-confinement aussi attendu que risqué», poursuit-il.


«Il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai», déclare Édouard Philippe

Le déconfinement ne pourra avoir lieu sans une large diffusion du port de masques, selon Édouard Philippe. Il faudra «d’abord augmenter la production nationale de masques chirurgicaux autant que faire se peut. Ce n’est pas simple, mais nous y sommes parvenus, en doublant d’abord et en atteignant bientôt 5 fois sa production initiale. Ensuite, réserver le stock existant aux soignants hospitaliers. Réserver les masques aux soignants, c’était refuser de les distribuer à d’autres. C’est un choix difficile. Un choix contesté. Un choix que j’ai estimé nécessaire». Enfin, le gouvernement se lancera dans la production de masques en tissus.

» LIRE AUSSI - Des financements pour «accroître» la production de masques sanitaires

Le premier ministre a ainsi nié tout risque de pénurie. «Les données des douanes le montrent : il rentre bien plus de masques dans le pays que le Gouvernement n’en commande. Et croyez-moi, on en commande, puisque nous recevons près de 100 millions de masques chirurgicaux par semaine désormais, et que nous recevrons près de 20 millions de masques grand public lavables à compter de mai».

Les collectivités ont été incitées à passer commande également: le gouvernement les soutiendra «en prenant en charge 50% du coût des masques dans la limite d’un prix de référence. Et nous avons réouvert les marchands de tissus et les ateliers de couture, et diffusé des guides pratiques de confection de masque, afin que chacun se mobilise pour en produire».

Édouard Philippe fixe pour objectif 700.000 tests par semaine
«À la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier nos tests. Nous nous sommes fixés l’objectif de réaliser au moins 700.000 tests virologiques par semaine au 11 mai», annonce Édouard Philippe. «Pourquoi 700.000 ?», poursuit-il. «700.000 nous donne la marge qui nous permettra, en plus des tests des chaînes de contamination de mettre en œuvre des campagnes de dépistage comme nous l’avons déjà engagé pour les Ehpad notamment.»

» LIRE AUSSI - Les premiers tests sérologiques annoncés en France cette semaine

«Nous allons enfin faire passer à 100% la prise en charge de ces tests par l’assurance maladie», déclare-t-il. «Dès lors qu’une personne aura été testé positive, nous engagerons un travail d’identification et le test de tous ceux, symptomatiques ou non, qui auront eu un contact rapproché avec elle. Tous ces cas contacts seront testés et seront invités à s’isoler, compte tenu des incertitudes sur la durée d’incubation.»

Isolement : «Notre politique repose sur la responsabilité individuelle»

«L’objectif final de cette politique ambitieuse de tests, c’est de permettre d’isoler au plus vite les porteurs du virus afin de casser les chaînes de transmission», a poursuivi le premier ministre. «Une mesure de précaution collective», a-t-il souligné. «Notre politique repose, à cet égard, sur la responsabilité individuelle et la conscience que chacun doit avoir de ses devoirs à l’égard des autres», a alors annoncé Édouard Philippe.

Si «des dispositifs de contrôle, s’ils devaient être nécessaires», sont prévus, l’objectif est de compter «sur le civisme de chacun». Dès lors «nous laisserons le choix à la personne testée positive de s’isoler chez elle, ce qui entraînera le confinement de tout le foyer pendant 14 jours, ou bien de s’isoler dans un lieu mis à sa disposition, notamment dans des hôtels réquisitionnés.»


StopCovid fera l'objet d'un «vote spécifique»

L'application de traçage StopCovid, dont la généralisation est envisagée par le gouvernement, a suscité des craintes au sein de l'opposition et même de la majorité. Édouard Philippe s'est attardé sur le sujet. «Un grand nombre de responsables politiques m’ont fait part de leurs interrogations sur ce type d’instrument, sur les questions que son utilisation ne manquerait pas de poser en termes de libertés publiques. Ces questions, j’ai déjà eu l’occasion de le dire, me paraissent fondées. Elles doivent être posées. Elles doivent être débattues».

» LIRE AUSSI - StopCovid: le pari de la souveraineté numérique

L'application n'est en revanche pas opérationnelle à ce stade. Dès lors, Édouard Philippe a indiqué qu'un vote ultérieur serait organisé: «il me semble donc que ce débat est prématuré. Mais je confirme mon engagement : lorsque l’application en cours de développement fonctionnera et avant sa mise en œuvre, nous organiserons un débat spécifique, suivi d’un vote spécifique».

«Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai»
«Comme je vous l’indiquais, nous allons procéder progressivement et en différenciant en fonction des territoires», déclare le premier ministre. «Progressivement parce qu’il ne faut pas laisser repartir l’épidémie. Parce que nous voulons éviter une deuxième vague.» Et d'avertir: «Je le dis aux Français, si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai, ou nous le ferons plus strictement», avertit le chef du gouvernement.

«Si tout est prêt le 11 mai, alors commencera une phase qui durera jusqu’au 2 juin», poursuit-il. «C’est fin mai que nous statuerons notamment sur la réouverture des cafés et des restaurants. C’est donc en gravissant des marches de trois semaines que nous allons avancer. En étant attentif à l’effet de nos décisions, et au comportement de nos concitoyens.»

Certains départements pourraient connaître un confinement «plus strict»
Édouard Philippe indique que le déconfinement ne prendra pas la même forme en fonction des départements, et de la vitesse de propagation du virus dans leurs populations.«Il est logique que, tout en gardant la plus extrême prudence, nous proposions un cadre de déconfinement adapté aux réalités locales de l’Hexagone comme de l’Outre-mer».

Dès lors, des indicateurs seront fixés pour déterminer «les départements où le déconfinement doit prendre une forme plus stricte». «Ces indicateurs seront cristallisés le 7 mai, afin de déterminer quels départements basculent le 11 mai en catégorie "rouge" ou "vert"», indique ainsi Édouard Philippe. Ils prendront en compte les capacités hospitalières du département, le système local de tests et le nombre de cas nouveaux sur une période de sept jours.

Réouverture des lycées, en premier les lycées professionnels, début juin
«Nous déciderons fin mai si nous pouvons rouvrir les lycées, en commençant par les lycées professionnels, début juin», a poursuivi le premier ministre.

Port du masque prohibé en maternelle, obligatoire au collège

Pour la reprise des cours, «le port du masque est prohibé en maternelle». Il n'est pas non plus «recommandé, compte tenu des risques de mauvais usage, à l’école élémentaire». Toutefois, l’Éducation nationale «mettra des masques pédiatriques à disposition des directeurs d’école, pour les cas particuliers, par exemple si un enfant présente des symptômes, le temps que ses parents viennent le récupérer».
Enfin, le gouvernement s'engage à fournir «des masques aux collégiens qui peuvent en porter et qui n’auraient pas réussi à s’en procurer».

15 élèves maximum par classe ou enseignement à distance

Les enfants devront pouvoir suivre une scolarité, soit au sein de leur établissement scolaire, «dans la limite maximale de 15 élèves par classe», a précisé le premier ministre, «soit chez eux, avec un enseignement à distance qui restera gratuit bien évidemment». Dernière option : «en étude (si les locaux scolaires le permettent) ou dans des locaux périscolaires mis à disposition par les collectivités territoriales, pour des activités de sport, santé, culture ou civisme.»

Des groupes de 10 enfants maximum en crèche
«Les crèches seront également rouvertes», continue Édouard Philippe. «L’accueil par groupes de 10 enfants maximum sera possible, avec la possibilité d’accueillir plusieurs groupes de 10 enfants si l’espace le permet et si les conditions sont réunies pour que les groupes ne se croisent pas.»

«Cette réduction des capacités posera, au moins dans un premier temps, la question des priorités d’accueil», concède le premier ministre. «Il me semble que l’impossibilité de télétravail pour un couple d’actifs ou les difficultés rencontrées par les familles monoparentales devront être prises en compte dans ces critères. Les enfants des soignants et des professeurs devront également être prioritaires.»

«Le port du masque grand public sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance», annonce-t-il. «Bien sûr, il n’y aura pas de port du masque pour les enfants de moins de 3 ans.»


Le télétravail doit se maintenir «partout où c’est possible»

Tous les salariés français ne prendront pas le chemin du travail le 11 mai, insiste Édouard Philippe. «Le télétravail doit être maintenu partout où c’est possible, au moins dans les 3 prochaines semaines. Je le demande avec fermeté aux entreprises. Personne n’en ignore les contraintes, mais celui-ci doit se poursuivre pour limiter le recours aux transports publics et pour limiter plus globalement les contacts». Il martèle: «Il n’y a pas sur ce sujet un avant et un après 11 mai».

» LIRE AUSSI - Managers : six conseils pour bien gérer le déconfinement

Dans certaines professions, le télétravail n’est en revanche pas possible. Dans ces cas, «la pratique des horaires décalés dans l’entreprise doit être encouragée. Elle étalera les flux de salariés dans les transports et diminuera la présence simultanée des salariés dans un même espace de travail».

Les commerces, saufs les cafés et restaurants, pourront rouvrir le 11 mai

«Aujourd’hui, seuls certains commerces essentiels sont ouverts. Tous, sauf les cafés, restaurants, pourront ouvrir à compter du 11 mai», a annoncé Édouard Philippe. «Les marchés, pour lesquels l’interdiction est aujourd’hui la règle et l’autorisation l’exception, seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu’ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières.»

» LIRE AUSSI - Coronavirus : 110 députés de la majorité favorables à une réouverture des restaurants dès le 15 mai

Chacun de ces commerces «devra respecter un cahier des charges strict, limitant le nombre de personnes présentes en même temps dans le magasin et organisant les flux, afin de faire respecter la règle de la distance minimale d’un mètre par personne sans contact autour d’elle», a précisé le premier ministre. Il devra bien également «veiller à la protection de son personnel».

Enfin, «un commerçant pourra subordonner l’accès de son magasin au port du masque».

Par ailleurs, «les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir, au-delà des sections alimentaires déjà ouvertes, les centres commerciaux de plus de 40.000 m2 qui risquent de susciter de tels mouvements de population».


Décision fin mai sur une réouverture des bars, cafés et restaurants «après le 2 juin»
Le gouvernement prendra «une décision sur les bars, cafés et restaurants fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin».

Masque obligatoire, trafic plus important... Le plan du gouvernement pour les transports
Édouard Philippe a détaillé les mesures envisagées pour limiter la propagation du virus dans les transports.

L’offre de transports urbains va augmenter. «70% de l’offre de la RATP sera disponible le 11 mai  et nous devons remonter rapidement à l’offre nominale», indique le premier ministre.
Faire baisser la demande, «en favorisant le télétravail, en étalant les horaires, en demandant aux Français de considérer que les transports aux heures de pointes doivent être réservés à ceux qui travaillent».
Réserver les transports «à certaines heures à certaines populations» pourra être envisagé localement.
Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, métros comme bus.
Les opérateurs devront s’organiser pour permettre, même dans le métro, de respecter les gestes barrières. «Cela veut dire, par exemple, que la capacité du métro parisien sera réduite à moins de 30% du nominal», précise Édouard Philippe.
Pour les déplacements inter-régionaux ou inter départementaux, l'offre sera réduite afin de les limiter.
Les bus scolaires circuleront à moitié-vide, avec obligation de port du masque pour les collégiens et les chauffeurs. Il en sera de même dans les VTC.

Médiathèques, bibliothèques et petits musées pourront rouvrir dès le 11 mai
«Parce qu’ils peuvent fonctionner plus facilement en respectant les règles sanitaires, les médiathèques, les bibliothèques et petits musées (...) pourront rouvrir leurs portes dès le 11 mai», a annoncé le premier ministre. «A contrario, les grands musées, qui attirent un grand nombre de visiteurs (...) les cinémas, les théâtres et les salles de concert, où l’on reste à la même place dans un milieu fermé, ne pourront pas rouvrir.»

«Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation»
«Enfin, le déconfinement, c’est le retour de la vie sociale», déclare Édouard Philippe qui rend hommage à «tous nos aînés». «Comme vous le savez, nous demanderons à nos aînés de continuer à se protéger», détaille-t-il. «Je demande aux personnes de plus de 65 ans de la patience. Les visites privées, quand elles reprennent, doivent être entourées de précaution, comme les sorties.»

«Je voudrais d’abord commencer par dire ce qu’il sera à nouveau possible de faire», déclare Édouard Philippe. «Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf, comme je l’ai dit, pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel.»

«Il sera possible, les beaux jours aidant, de pratiquer une activité sportive individuelle en plein air», poursuit-il. «Les parcs et jardins, si essentiels à l’équilibre de vie en ville, ne pourront ouvrir que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active. Par mesure de précaution, les plages resteront inaccessibles au public au moins jusqu’au 1er juin.»

Pas de cérémonies religieuses avant le 2 juin

«Je sais l’impatience des communautés religieuses», a souligné Édouard Philippe. Néanmoins, si «les lieux de culte pourront continuer à rester ouverts», ils ne pourront toujours pas «organiser de cérémonies avant le 2 juin».

Les cérémonies funéraires resteront autorisées, comme c'est le cas actuellement «dans la limite de 20 personnes». Par ailleurs, les cimetières seront à nouveau ouverts au public dès le 11 mai. Les mairies devront par ailleurs continuer à «proposer, sauf urgence, le report des mariages».

Rassemblement publics ou privés limités à 10 personnes
Enfin, pour "éviter les rassemblements qui sont autant d’occasion de propagation du virus", les rassemblements sur la voie publique comme dans les lieux privés seront "limités à 10 personnes".

Projet de loi pour proroger l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 23 juillet et encadrer le déconfinement
Le premier ministre proposera au Parlement d’adopter prochainement une loi "qui, en plus de proroger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 23 juillet, autorisera la mise en œuvre des mesures nécessaires à l’accompagnement du déconfinement", a précisé encore Edouard Philippe. Ce projet de loi sera soumis à l’examen du Conseil des Ministres samedi, au Sénat et à l’Assemblée Nationale la semaine prochaine.

Cette loi permettra notamment d'encadrer plusieurs dispositifs nécessaires pendant le déconfinement. Par exemple, pour permettre à des "personnes de l’assurance maladie" de participer aux enquêtes qui traceront les contacts d'une personne ayant contracté le covid-19.

Autre exemple donné par le premier ministre : la limitation des déplacements entre régions ou entre départements. "Si nous voulons éviter que la circulation du virus ne s’accélère dans des zones jusque-là préservées, il nous faudra limiter cette possibilité de se déplacer, au moins dans un premier temps", a expliqué le premier ministre.

https://www.lefigaro.fr/sciences/2020/0 ... ionale.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 9312
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Europe Ecologie – Les Verts (EELV)

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Yakiv » 28 avr. 2020, 17:08:39

La logique "départementale" est sans doute ce qu'il y avait de mieux à faire.
On a heureusement évité les modalités par grande région.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55329
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2020, 17:11:18

J'ai beaucoup apprécié que Philippe précise que la rentrée du 12 mai ne se fera pas si toutes les conditions nécessaires ne sont pas réunies à ce moment-là. J'ai aussi beaucoup apprécié qu'il admette que la question des libertés publiques vis à vis de l'application StopCovid soit débattue car il y a un sujet. Un bon point aussi sur le fait qu'il faille continuer le télétravail au maximum.
Parcontre, parler de la réouverture des restos dès le 2 juin ne me paraissait pas nécessaire en plus d'être nettement improbable puisque même la rentrée des lycées a été repoussée à cette date. ça donne l'impression fausse que l'épidémie est quasi terminée. Alors que non. J'insiste: les hôpitaux sont toujours saturés à ce jour. Et rouvrir des choses non essentielles comme les bibliothèques et les musées alors que l'hôpital ne s'est pas encore remis de l'épidémie, ça me paraît totalement insensé.

Avatar du membre
johanono
Messages : 28973
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par johanono » 28 avr. 2020, 17:19:41

Le plus important, c'est quand même l'annonce de l'arrêt définitif du championnat de France de football. Bonne nouvelle pour le Stade rennais, mauvaise nouvelle pour Jean-Michel Aulas ! :mrgreen:

A part ça, on va s'apercevoir que le déconfinement va bientôt poser davantage de problèmes que le confinement.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2857
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par les orteils » 28 avr. 2020, 18:24:35

Je n'étais pas dispo pour écouter mais je viens de lire que les rassemblements de plus de 5000 personnes sont repoussés à septembre et que ceux de plus de 10 personnes sont interdits...
ça veut dire qu'une fête de 4000 personnes pourrait se tenir en juillet ?
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55329
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2020, 18:26:48

les orteils a écrit :
28 avr. 2020, 18:24:35
Je n'étais pas dispo pour écouter mais je viens de lire que les rassemblements de plus de 5000 personnes sont repoussés à septembre et que ceux de plus de 10 personnes sont interdits...
ça veut dire qu'une fête de 4000 personnes pourrait se tenir en juillet ?
On ne sait pas et à mon avis, des rassemblements de 4000 personnes en juillet, faut oublier.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2857
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par les orteils » 28 avr. 2020, 18:29:29

Ce serait du bon si on veut pas créer un nouveau cluster foyer.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Hector
Messages : 9666
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Hector » 28 avr. 2020, 19:21:06

johanono a écrit :
28 avr. 2020, 17:19:41
Le plus important, c'est quand même l'annonce de l'arrêt définitif du championnat de France de football. Bonne nouvelle pour le Stade rennais, mauvaise nouvelle pour Jean-Michel Aulas ! :mrgreen:

A part ça, on va s'apercevoir que le déconfinement va bientôt poser davantage de problèmes que le confinement.
En effet, chez nous plus personne ne veut prendre le métro/RER pour revenir bosser ... :mur:
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 10409
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Nolimits » 28 avr. 2020, 19:26:30

Ouf, on retrouve notre (presque) liberté avec quelques contraintes. Comme ça va faire du bien ! Pouvoir se déplacer (et voir du monde !) sans cette p*** d'attestation ! Psychologiquement, c'est un grand soulagement.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 10409
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Nolimits » 28 avr. 2020, 19:27:52

Hector a écrit :
johanono a écrit :
28 avr. 2020, 17:19:41
Le plus important, c'est quand même l'annonce de l'arrêt définitif du championnat de France de football. Bonne nouvelle pour le Stade rennais, mauvaise nouvelle pour Jean-Michel Aulas ! :mrgreen:

A part ça, on va s'apercevoir que le déconfinement va bientôt poser davantage de problèmes que le confinement.
En effet, chez nous plus personne ne veut prendre le métro/RER pour revenir bosser ... :mur:
Ouf, grâce à l'action réfléchie des benêts jaunes, on a encore plein de diesels pour nous amener au boulot !

Avatar du membre
Hector
Messages : 9666
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Hector » 28 avr. 2020, 21:21:10

Nos salariés parisiens n'ont pas tous des voitures. Les parkings de La Défense ne sont pas dimensionnés pour 180 000 voitures (il y a 180 000 personnes qui bossent à La Défense).
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55329
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2020, 21:34:14

Les routes de la Défense non plus d'ailleurs.

Avatar du membre
johanono
Messages : 28973
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les annonces du plan de déconfinement :

Message non lu par johanono » 28 avr. 2020, 21:50:13

Nolimits a écrit :
28 avr. 2020, 19:26:30
Ouf, on retrouve notre (presque) liberté avec quelques contraintes. Comme ça va faire du bien ! Pouvoir se déplacer (et voir du monde !) sans cette p*** d'attestation ! Psychologiquement, c'est un grand soulagement.
Je ne partage pas ton optimisme. Certes, il n'y aura plus besoin d'attestation pour sortir de chez soi. Mais on va bientôt s'apercevoir que la contrainte n'est que déplacée. Plus besoin d'attestation, mais... un masque obligatoire, et beaucoup de stress, au moment de prendre le métro. Plus besoin d'attestation, mais... une prise de tête pour l'organisation des écoles. Plus besoin d'attestation, mais... une prise de tête pour l'organisation du travail dans beaucoup d'entreprises.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55329
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les annonces du plan de déconfinement :

Message non lu par Nombrilist » 28 avr. 2020, 22:05:54

johanono a écrit :
28 avr. 2020, 21:50:13
Nolimits a écrit :
28 avr. 2020, 19:26:30
Ouf, on retrouve notre (presque) liberté avec quelques contraintes. Comme ça va faire du bien ! Pouvoir se déplacer (et voir du monde !) sans cette p*** d'attestation ! Psychologiquement, c'est un grand soulagement.
Je ne partage pas ton optimisme. Certes, il n'y aura plus besoin d'attestation pour sortir de chez soi. Mais on va bientôt s'apercevoir que la contrainte n'est que déplacée. Plus besoin d'attestation, mais... un masque obligatoire, et beaucoup de stress, au moment de prendre le métro. Plus besoin d'attestation, mais... une prise de tête pour l'organisation des écoles. Plus besoin d'attestation, mais... une prise de tête pour l'organisation du travail dans beaucoup d'entreprises.
Plus besoin d'attestation, mais... interdit de sa balader sans un Smartphone activé.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 10409
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les annonces du plan de déconfinement : "protéger, tester, isoler"

Message non lu par Nolimits » 28 avr. 2020, 22:20:17

@johanono @Nombrilist je n'ai jamais dit que ce serait facile collectivement. Mais individuellement, avouez quand même que pouvoir de nouveau sortir de chez soi, quand on veut, comme on veut, voir du monde, pouvoir accéder à des commerces...c'est quand même déjà sacrément revivre !
Pour mémoire : pour le moment, on a le droit d'aller faire du running à 1km autour de chez soi pendant 1h max, seul, en faisant une attestation dérogatoire et hors couvre-feu !!(mon village est en couvre-feu à partir de 20h)

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré