Cannabis thérapeuthique

Vous souhaitez parler des problèmes liés à la santé (Sécurité Sociale, maladie...) dans notre pays, venez en parler içi
Avatar du membre
onu
Messages : 391
Enregistré le : 04 avr. 2012, 15:01:30

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par onu » 11 juin 2012, 13:26:45

Lyly a raison lorsqu'elle parle d'utilisation du cannabis a visées thérapeutiques. Bien sûr la validation d'un tel usage doit se faire au cas par cas en fonction des circonstances de fait, et cette réalité n'a absolument rien a voir avec la polémique de légalisation du cannabis sous sa forme "fumable" qui, elle, est extrêmement nocive pour la santé mentale.
Le cannabis thérapeutique a été autorisé a titre exceptionnel par la chambre criminelle de la Cour de cassation - je ne me rappelle plus la date de l'arrêt ni son nom- dans le cas d'un homme paraplégique qui se faisait des tisanes de chanvre pour soulager ses douleurs. Visiblement, des expertises médicales concluant aux bienfaits d'un tel traitement ont convaincus la chambre criminelle.
A ne pas confondre, je le répète, avec l'utilisation de la marijuana à des fins "ludiques", encore moins d'user de cannabis sous sa forme de "shit", encore plus nocive, qui détruit le cerveau à long terme et décuple les humeurs de manière anormale chez certaines personnes. Il n'existe pas de drogues dures et de drogues douces, simplement des drogues dont les effets peuvent être durs ou doux en fonction du métabolisme d'un individu et de la durée de sa consommation de la drogue. Allez fumer du shit pendant vingt ans, je vous garantie que vous serez dans un état bien plus lamentable que celui qui en fume depuis deux jours.
La santé publique et plus particulièrement la santé mentale ne se transige pas, sous prétexte qu'il est plus facile de lutter contre le crime en faisant légalement disparaitre ce dernier. Un peu lâche, mais techniquement bien pensé. Seul souci : décriminaliser le cannabis n'enlèvera rien aux conséquences sur les individus de ses utilisations. Faconner une société de légumes et de gens ultra violents ne fait selon moi pas partie des buts de l'Etat, sous prétexte qu'il veuille se décharger de certaines responsabilités pénales. Enlever le pénal, c'est conserver l'acte immoral qui se cache derrière ce qu'on pénalisait autrefois. On enlève une couverture légale, mais le contenu dangereux et antisocial est encore là. Hypocrisie, donc.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par mps » 11 juin 2012, 16:26:16

il y avait donc un mélange de cerveau et de bon sens dans la salle ?

;glod;
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par lyly » 12 juin 2012, 08:34:57

J'ai fait mon stage de sensibilisation aux stupéfiants hier. j'ai appris beaucoup de choses.
Entre autre, que jusqu'en 70, on tolérait que les gens usent du cannabis chez eux. ..

En ce qui me concerne, j'ai une idée bien précise de mes désirs concernant le cannabis.
Pour une légalisation du cannabis thérapeutique. et
Pour une dépénalisation de la culture de cannabis à des fins personnelles.

Car les petits traficants ne seront pas plus à l'aise avec ces lois là qu'ils ne le sont maintenant avec l'interdit.
Ya même un gars qui s'est fait contrôlé par la BAC et ils l'ont laissé partir en p^renant la moitié de sa consommation ........ icon_eek

Hier, sur 14, j'étais la seule cultivatrice. Il y avait 10 " jeunes mecs, dont 4 " revendent " à coup sur.
Après, yavait 1 nana de 50 ans qui avait 10 grammes sur elle. Un mec, pareil.
Et ... une femme de 67 ans qui s'est faite goler avec 10 grammes de shit qu' elle ameenait à son fils de 47 ans en prison .... :mrgreen:

je suis la seule à passer sous le coup d'une composition pénale. Les autres n'ont même pas d'amende !! Alors qu'ils participent tous sans exception au trafic d'une manière ou d'une autre.
Ca me pose quand même un léger soucis ............
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par mps » 12 juin 2012, 09:10:48

Très rock & roll, ce stage, dirait-on !

Cela me fait songer à cette mère de famille qui, un jour de ménage fou, avait trouvé une valise étrange sous le lit de son fils de 15 ans. Elle s'en empare, se rue dans un centre anti-drogue, et trouve des gens très fort pour nommer l'assortiment de drogues contenus dns la valise. Elle explique que cela vient de son gosse, elle pleure, on lui répond "ça, Madame ..." Elle insiste, on lui conseille de voir un psy.

Explication le soir avec son fils : oui, il se drogue, il a commencé enpiquant de l'argent dans son sac, mais c'était maigre. Depuis, il deale et ne mets plus les pieds à l'école. Elle n'a jamais reçu de carte d'absence ... l'école considérant qu'à 15 ans, un enfant ne doit plus référer à ses parents :evil:

Elle file chez l'éminent psy spécialisé, pour entendre cette sentence : "vous êtes une mère abusive, vous devez admettre le droit de vote fils à se suicider" !!! Voila qui aide.

La dame a décidé de l'être, "abusive" ! Elle a renoncé à son emploi, à son logement, fait les valises, et s'est installée dans une verte campagne à proximité d'une bonne école encore clean, et se trouvant un travail à domicile pour être toujours présente.

Elle témoignait avec son fils, désormais agé de 24 ans, totalement sorti de ses problèmes, et ayant acquis entretemps un brillant diplôme et une situation enviable.

Se droguer est un accident de la vie, qui mérite une vraie mobilisation pour s'en sortir.

Pas des parents complices qui jouent les passeurs :evil: :evil: :evil:
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par lyly » 12 juin 2012, 10:19:33

Hop hop hop. Ce stage était très instructif. Je n'ai rien à en redire.
Tous les jeunes sans exception travaillait hier. Puis je parlait d'une maman de 67 ans et de son fils de 47 ... lol c'est pas un bébé le man :lol:

Ce qui me choque à moi, c'est comment l' Etat encourage les dealers d'une certaine manière ...
L' Etat se rend complice de ces trafics. Moi, j'ai payé une amende, et pas eux.

Ya clairement tout à revoir.
Se droguer est un accident de la vie, qui mérite une vraie mobilisation pour s'en sortir.
C'est tellement vaste ce que tu dis. Et boire un verre de vin ? c'est quoi ?
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par mps » 12 juin 2012, 16:26:43

Un verre de vin, cela donne des centenaires.

Pas vraiment le cas de drogués.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par lyly » 12 juin 2012, 16:30:23

Qu' appelles tu un drogué ?

Parce que si on compare l'effet de l'alcool sur le foie ainsi que les méfaits du cannabis, on est loin des idées reçues.
A savoir que boire un verre de vin tous les jours altère plus l' organisme que de consommer du cannabis tous les jours.
Je parle de prises particulières. Car le plus dangereux dans le cannabis, c'est la combustion et le fait d'y mélanger du tabac.
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Nico37
Messages : 18500
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par Nico37 » 17 juin 2012, 17:46:51

Tours : l'appel du 18 joints 17/06/2012

Les militants protestent contre « la prohibition » en vigueur envers le cannabis.

Avec deux jours d'avance sur le calendrier, l'appel du 18 joints a été organisé, samedi, place du Maréchal-Leclerc, à Tours.

(...)
OperationActeDeConscienceCitoyenne <http://www.facebook.com/OperationActeDe ... eCitoyenne>

Action collective et solidaire en forme de désobéissance civile avec pour objectif la régulation du cannabis produit en France sous forme d'un club privé de consommateurs, le CSCF, Cannabis Social Club Français qui répond aux conditions du code de conduite suivant :

CODE DE CONDUITE DU CANNABIS SOCIAL CLUB FRANÇAIS

En raison de l'absence de cadre légal pour la culture du cannabis à usage personnel, nous, quelques consommateurs et consommatrices de cannabis de toute l'Europe, avons été à l'origine de notre propre modèle de régulation et de contrôle.

Ce modèle, appelé Club Social du Cannabis , permet d'éviter que les consommateurs de cannabis soient impliqués directement dans des activités illégales, et de garantir un certain nombre de conditions quant à la santé publique et à la sécurité.

Les Clubs Sociaux du Cannabis (CSC) sont des associations déclarées, a but non-lucratif composées d'adultes qui consomment du cannabis. Ils peuvent être mis en place légalement dans des pays où la culture pour usage personnel a été décriminalisée.

En France ce n'est pas encore le cas, pour que le CSCF puisse agir de façon expérimentale afin de préparer le changement des lois sur la culture de cannabis pour usage personnel, il faut que nous, consommateurs* et des autoproducteurs* nous nous engagions collectivement dans une résistance citoyenne et solidaire et que dans un acte collectif de désobéissance civile, n'écoutant que notre conscience citoyenne imposions immédiatement les changements nécessaire à la mise en place du CSCF.
Selon l'article 12 de la Charte des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne, "toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et d'association à tous les niveaux".

Si malgré tout nous sommes poursuivi, nous exigerons d'être jugés collectivement et que la loi soit scrupuleusement appliquée, à savoir: cour d'assise spéciale et perpétuité...une telle cour serait une première en France...alors en + pour des centaines de "criminels vert auto-déclaré à l'avance"... ce serait embarrassant !!! voir encombrant pour la machine judiciaire...

Les CSC organisent la culture collective d'une quantité de cannabis correspondant à la consommation personnelle de ses adhérents. La capacité de production d'un CSC est basée sur l'estimation de la consommation annuelle globale et d'une réserve raisonnable pour compenser un risque de récolte
réduite ou de vols, et avoir une "production de secours" pour des personnes qui consomment du cannabis pour des raisons médicales. Le règlement intérieur d'un CSC inclut un protocole sur la gestion d'excédents éventuels.

Avant d'être membre d'un club, le postulant doit déclarer être consommateur de cannabis ou fournir un certificat médical sur son diagnostic afin de vérifier si cette personne souffre d'une maladie pour laquelle le cannabis est indiqué. La référence étant la liste publiée régulièrement par l'IACM (International Association for Cannabinoid Medicines).

Les CSC ont un protocole d'adhésion de leurs nouveaux membres qui inclut une explication de leurs droits et de leurs devoirs, une estimation de la quantité consommée et une conversation privée sur l'histoire de leur consommation. Cela permet aux clubs d'identifier des consommations problématiques
(psychopathologie) et de répondre à cette situation. Les Clubs Sociaux du Cannabis appliquent une politique effective de prévention et de réduction des risques, favorisant des pratiques plus sûres de consommation de cannabis pour ses membres.

Les Clubs Sociaux du Cannabis possèdent un registre exhaustif sur la consommation effective de leurs membres à partir de la culture collective, registre qui contiendra au moins le numéro du membre, la quantité retirée et la date du retrait. Ce registre devra être géré de façon à garantir la protection des données à caractère personnel. Par ailleurs, les quantités distribuées seront limitées afin d'éviter que soit facilité l'usage de tierces personnes.

Les Clubs Sociaux du Cannabis possèdent un registre exhaustif de la culture, dans lequel l'association relèvera les dates et les cultures programmées, ainsi que les méthodes utilisées pour la culture et les quantités récoltées propres à la consommation. Des inspections aléatoires auront lieu sur les cultures par des représentants de l'administration afin de vérifier l'emplacement, les mesures de sécurité et le volume estimé de la production.

Les méthodes de culture, traitement après récolte etc. répondent aux normes de l'agriculture biologique et de développement durable.

Une fois réalisé le contrôle de la récolte et quantifié le volume final de la production, l'association émettra une autorisation écrite pour le transport de la production depuis le lieu de culture jusqu'au local où est finalisée la distribution contrôlée.

Les Clubs Sociaux du Cannabis se caractérisent par leur transparence, leur organisation démocratique et non-lucrative. Ils fonctionnent comme une association, avec un libre accès à la comptabilité pour les membres de façon à ce qu'ils puissent voir comment les prix sont calculés et comment est dépensé l'argent. Les CSC organisent une assemblée générale au moins une fois par an où sont discutés et approuvés les rapports annuels. Ces rapports incluent un compte-rendu complet des recettes et des dépenses de l'année fiscale précédente, en accord avec les règles établies.

Les Clubs Sociaux du Cannabis peuvent décider d'employer du personnel qui devra recevoir une rémunération raisonnable.. Ils contribuent ainsi à la création d'emplois, à la relance économique et à l'économie du budget attribué à la prohibition.

Contrairement aux fournisseurs de cannabis qui opèrent sur le marché illégal, les Clubs Sociaux du Cannabis sont disposés à dialoguer avec les autorités pour faire connaître leur méthodes et le cadre de l'élaboration d'une régulation légale du cannabis. Les autorités locales auront un intérêt dans cette régulation qui facilitera le contrôle des CSC pour assurer une manière transparente et sûre de travailler . Ainsi, ils créent une alternative au marché noir, évitant l'accès des mineurs au cannabis, ils contribuent à la réduction de dépenses publiques et génèrent des impôts. Pour le CSC la régulation présente l'intérêt de garantir le statut légal de son organisation et de ses activités.

*: qui adhèrent pleinement au présent code de conduite ainsi qu'au moyen utilisé pour obtenir les changements nécessaires à son application
"Secours vert" est un concept né d’une discussion, plus généralement d’une constatation hélas trop souvent observée.

On parle de plus en plus souvent, dans la presse locale et nationale, de situations tout à fait ubuesques. Situations où des malades se font dépouiller de leur traitement par la police, sous prétexte que ce traitement est interdit dans la législation française.

« Secours vert » est un réseau d’entraide d’urgence pour des personnes atteintes de maladies graves qui recourent au cannabis afin de soulager leurs douleurs. Le but est d’apporter une aide matérielle, financière ou juridictionnelle aux malades qui sollicitent ce réseau de solidarité, en faisant appel à la générosité de donateurs.

« Secours vert » est une association de fait, initiative citoyenne sans existence légale, étant donné le contexte législatif français pouvant considérer cette opération comme une multitude d’I.LS. (Infractions à la Législation sur les Stupéfiants). Prenant en compte l’action de la PRISAM (Patients et Réseau d’Information sur les Alternatives Médicales), pour laquelle les poursuites judiciaires auront causé de nombreux soucis à son initiateur, dont des conséquences directes sur sa santé, « Secours vert » accomplira donc sa mission de manière clandestine.

Nous plaidons une réforme de la loi française relative aux stupéfiants pour que cesse cette « mise en danger d’autrui », consistant à priver un patient, cultivateur ou non de cannabis, d’un remède qui le soulage de manière optimum, sans comparaison avec les médicaments synthétiques, ne parlons pas des effets secondaires...

« Secours vert » souligne pour justifier son action de désobéissance civile que le législateur est responsable de « non assistance à personne en danger », en choisissant d’ignorer le problème et de maintenir une loi dont les effets "secondaires" sont souvent plus graves que ceux des substances elles-même.

Rappelons que la loi française sur les stupéfiants interdit « la production, le transport, la cession, l’usage... » de produits stupéfiants. Face à cette réalité, « Secours vert » s’organise comme un réseau de résistants, et appelle à la désobéissance civile et collective pour une solidarité compassionnelle revendiquée et effective.

lyly
Messages : 2884
Enregistré le : 31 déc. 2011, 17:22:21

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par lyly » 18 juin 2012, 19:37:01

Je suis contre la légalisation du cannabis.
Je suis contre une marge de tolérance concernant les cultivateurs. 3 plants .
Je suis Pour la légalisation du cannabis thérapeutique.

Je ne ressens pas le besoin de faire partie d'une asso pour le moment. " Pour vivre heureux, vivons cachés " :D
[hr]


« Ce que tu donnes est à toi pour toujours, ce que tu gardes est perdu à jamais. » - Proverbe soufi

Nico37
Messages : 18500
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par Nico37 » 11 déc. 2012, 18:55:51

Cannabis thérapeutique : « mes parents ont dû accepter ma manière de me soigner »

Des centaines de malades atteints de pathologies lourdes consomment du cannabis pour se soigner. Alors que cette pratique semble leur apporter un réel soulagement, elle demeure illégale en France, où elle souffre de l’amalgame avec le débat sur les drogues. Témoignages.

On diagnostique à Nadine une anorexie infantile à l’âge de quatre ans. Quarante ans plus tard, celle que tout le monde appelle Nad souffre toujours de cette maladie. Cette habitante de l’agglomération lyonnaise raconte son parcours, émaillé de tentatives de suicides, de séjours en hôpital psychiatrique et d’antidépresseurs.

(...)

Nico37
Messages : 18500
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par Nico37 » 28 févr. 2013, 18:44:58

Marisol Touraine lance une étude sur le cannabis thérapeutique Marc Pédeau 28/02

La ministre de la Santé envisage l'utilisation d'un spray à base de cannabis. Ce serait une première en France ou le cannabis est interdit, même à usage thérapeutique.

Il est disponible dans la plupart des pays d'Europe mais pas en France. Marisol Touraine souhaite que l'agence du médicament (ANSM) étudie le dossier du Sativex, un médicament à base de cannabis. Le but: soulager certains patients atteints de sclérose en plaques.

"L'indication thérapeutique de ce spray concerne des douleurs et contractures sévères et résistantes (aux autres traitements, ndlr) de certains patients atteints de sclérose en plaques (SEP)", indique le ministère de la Santé. A l'étranger, le Sativex (laboratoires Bayer) est utilisé par des malades de cancer avancé.

(...)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51507
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par Nombrilist » 28 févr. 2013, 18:55:48

Une bonne chose. La morphine est autorisée dans le médical. Alors pourquoi pas le THC ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24450
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par El Fredo » 28 févr. 2013, 19:34:08

D'autant plus qu'il donne des résultats probants dans le cas de la sclérose en plaques, maladie terrible s'il en est.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Pascale
Messages : 2438
Enregistré le : 20 févr. 2012, 22:34:27
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)
Localisation : Jérusalem

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par Pascale » 01 mars 2013, 09:48:21

J ai vu un reportage à l instant sur ce médoc . Le rêve de tout
malade atteint de la sclérose ..
Un docteur expliquait que ça n agissait que sur la douleur
et n avait rien a voir avec un joint.
- Tu sais qui je suis ?
- Une débauchée, luxurieuse, corrompue, déréglée, voluptueuse, immorale, libertine, dissolue, sensuelle, polissonne, baiseuse, dépravée, impudique, vicieuse...
Louis Calaferte

Nico37
Messages : 18500
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Cannabis thérapeuthique

Message non lu par Nico37 » 01 mars 2013, 11:05:56

Pascale a écrit :J ai vu un reportage à l instant sur ce médoc . Le rêve de tout
malade atteint de la sclérose ..
Un docteur expliquait que ça n agissait que sur la douleur
et n avait rien a voir avec un joint.
Evidemment tout comme la morphine ne fait pas planer (mais il y a des effets secondaires non négligeables même s'ils sont temporaires).

Répondre

Retourner vers « Santé »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré