Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 35696
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par johanono » 13 sept. 2022, 12:40:36

Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Euthanasie et suicide assisté seront à l'ordre du jour de cette convention lancée par le Président, à l'issue de l'avis rendu ce mardi 13 septembre par le Comité d'éthique.

suite
Le sujet est important, on notera que le président lance encore un nouveau bidule supposément consultatif au lieu de s'en remettre tout de suite au Parlement. On verra bien sur quoi ça débouchera...

Camille
Messages : 3246
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Camille » 13 sept. 2022, 12:47:24

Macron est globalement un conservateur. Il va tenter un texte "en même temps" (l'euthanasie mais à toutes petites doses, avec des conditions très sévères) alors même qu'il y a un large consensus sur le sujet au sein de la population française. Mais on dirait qu'il préfère séduire les tradis...

Kadavre
Messages : 1271
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Kadavre » 14 sept. 2022, 09:16:29

Ça me paraît normal que sur un sujet sensible comme ça, le président avance avec prudence et s'entoure de précautions. Il ne peut pas imposer l'euthanasie brutalement, sans prendre en compte l'avis du CCNE et des professionnels de santé, notamment ceux qui travaillent dans les services de soins palliatifs.

Il y a un consensus dans la population si on en croit les sondages, mais c'est moins net chez les professionnels de santé, et moins net encore au parlement, puisque aussi bien LR que le RN critiquent ce projet de loi.

Sur ce sujet, peut-être qu'un référendum serait utile, à la fois pour s'assurer que le consensus en faveur de l'euthanasie est bien solide, et aussi pour contourner les parlementaires qui pourraient s'y opposer pour des raisons politiciennes.

Avatar du membre
johanono
Messages : 35696
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par johanono » 14 sept. 2022, 09:27:53

Il y a déjà un Comité consultatif national d'éthique qui existe... Quant aux médecins, il n'y a qu'à qu'à consulter leurs syndicats. On peut aussi consulter quelques associations telles que l'Association pour le droit de mourir dans la dignité. On peut aussi analyser la législation belge, qui qui peut constituer une bonne base de travail. Sur la base de toutes ces analyses et consultations, le gouvernement peut très bien élaborer un projet de loi, et le soumettre à référendum s'il le juge utile. Qu'est-ce que c'est que cette manie, chez Macron, de vouloir créer tout le temps de bidules citoyens consultatifs ? Est-ce une nouvelle mode ?

D'accord, on lui a reproché un exercice très vertical du pouvoir. Est-ce une raison pour faire de la consultation un objectif en soi ? Le rôle du pouvoir politique, c'est de trancher !

Camille
Messages : 3246
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Camille » 14 sept. 2022, 14:28:23

En effet, sauf qu'il faut préciser qu'en plus de consulter tous azimuts, il ne tire jamais aucune conclusion politique de ses consultations et reste bien souvent dans le status quo. C'est pour ça aussi que le CNR est à juste titre boycotté.

On a suffisamment de retours d'expériences de pays voisins pour statuer sur la question, entre les pays qui ont adopté l'euthanasie active (où c'est un tiers qui donne la mort) comme la Belgique, les Pays-Bas et l'Espagne ; et les pays qui ont adopté le suicide assisté (où c'est le patient lui-même qui déclenche sa mort) comme la Suisse ou l'Autriche. La France a de ce point de vue (encore une fois) une des législations les plus rigides du continent.

Malheureusement, il est probable qu'au terme de cette consultation, le président soit encore moins éclairé sur la question et envahi d'avis contraires. A priori, il pourrait compter sur le soutien de la NUPES pour faire passer son projet, mais voudront-ils - NUPES comme Macronie - être associés ensemble dans la liste des députés qui ont voté pour ?

Papibilou
Messages : 11442
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Papibilou » 16 sept. 2022, 19:25:06

On n'a qu'à copier le texte de loi belge. Ça marche chez eux, pourquoi pas chez nous ?

Papibilou
Messages : 11442
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Papibilou » 17 sept. 2022, 12:43:44

Papibilou a écrit :
16 sept. 2022, 19:25:06
On n'a qu'à copier le texte de loi belge. Ça marche chez eux, pourquoi pas chez nous ?
https://www.admd.be/information/legislation-belge/

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 15449
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Yakiv » 07 oct. 2022, 08:45:13

Une illustration de ce qui se passe en Belgique.
J'ai bien peur qu'on ne se rende même pas compte du nombre de "dérives" qu'il peut y avoir dans ce domaine.
Les Français qui sont tellement pour l'euthanasie feraient bien d'u réfléchir à 2 fois.
Le Figaro a écrit :
Belgique : 24 ans et en «souffrance psychique», elle obtient le droit d'être euthanasiée

Par Clémentine Maligorne
Publié le 02/07/2015 à 06:00, mis à jour le 02/07/2015 à 17:30


En Belgique, l'euthanasie n'est plus un sujet tabou. Toutefois, un cas y fait débat : une femme de 24 ans, souffrant d'une dépression profonde, a obtenu le droit d'être euthanasiée. Une décision que ne comprennent pas certains spécialistes français du cerveau.
(...)

Un cas pas si isolé
Le cas de Laura n'est pas isolé. Sur environ 1.900 euthanasies réalisées chaque année, une soixantaine de cas concernent des personnes souffrants de maladies d'ordre psychiatrique (bipolaire, Alzheimer, dépression profonde), estime Jacqueline Herremans, également membre de la commission de contrôle euthanasie en Belgique. «En Flandre, la question de l'euthanasie est abordée d'une manière plus libérée qu'en Belgique francophone. 79% des demandes d'euthanasie sont formulées en langue néerlandaise contre 21% en langue francophone», ajoute-t-elle.

Psychologues et neurologues français «perplexes»
En France, le cas de Laura laisse perplexe les spécialistes des maladies du cerveau. «Sur le principe, ce n'est pas parce que c'est une maladie psychiatrique que c'est différent des autres maladies. Certaines maladies psychiatriques ont un niveau de souffrance inimaginable», souligne Bruno Falissard, psychiatre etprofesseur de médecine à l'université Paris-Sud.

« Aujourd'hui il existe une panoplie de soins »
«Mais le caractère irréversible de l'euthanasie pose problème, alors qu'aujourd'hui il existe une panoplie de soins. Actuellement, par exemple, on fait des tests thérapeutiques sur des dépressions ultrarésistantes en stimulant, avec des électrodes, des zones profondes du cerveaux.» «Des résultats très encourageants existent déjà sur des formes sévères de troubles obsessionnels compulsifs ou sur des maladies de Parkison.»
(...)
https://www.lefigaro.fr/international/2 ... nasiee.php

Kadavre
Messages : 1271
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par Kadavre » 07 oct. 2022, 09:53:56

Yakiv a écrit :
07 oct. 2022, 08:45:13
Une illustration de ce qui se passe en Belgique.
J'ai bien peur qu'on ne se rende même pas compte du nombre de "dérives" qu'il peut y avoir dans ce domaine.
Les Français qui sont tellement pour l'euthanasie feraient bien d'u réfléchir à 2 fois.
L'euthanasie de personnes en fin de vie et le suicide assisté sont 2 choses très différentes. Je pense que la future loi française ne concernera que les personnes en fin de vie.

Après, le droit au suicide peut très bien se défendre, mais c'est un autre sujet.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1942
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Fin de vie : Emmanuel Macron lance une consultation citoyenne en vue d'une loi pour 2023

Message non lu par fan2machiavel » 07 oct. 2022, 12:18:08

Je l'ai déjà dit le sujet est beaucoup plus complexe qu'il n'y parait de prime abord et ce genre de cas polémique est loin d'être le premier dont j'entends parlé en Belgique.
Perso je suis pour un droit à l'euthanasie mais ultra restrictif. Pour rappel je suis véto, je pratique des euthanasies. Je vois clairement des cas où l'euthanasie est une chance car cela empêche des souffrances inutiles mais il y a de nombreux cas qui sont plus que problématiques (et on ne parle que d'animaux).
Bref ce n'ai pas une mauvaise chose de ne pas se précipiter sur ce sujet. Pour rappel lorsque l'euthanasie a été réalisée il n'y a pas de retour en arrière.
Quant à la distinction euthanasie/suicide assisté elle est loin d'être aussi évidente qu'on ne le croit et cela fait justement parti des points à mettre au clair.

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré