Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7163
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nolimits » 09 déc. 2016, 18:48:24

Équipées de caméra cachée, deux militantes se sont rendues dans un café à Sevran, en Seine-Saint-Denis, pour comprendre la situation. La réponse du gérant fut alors édifiante : "Dans ce café, il n'y a pas de mixité. On est à Sevran, on n'est pas à Paris. T'es dans le 93 ici ! C'est des mentalités différentes, c'est comme au bled."
http://www.rtl.fr/actu/politique/report ... 7786197527

Que faire de cette information ?
- elle sort opportunément dans ces périodes électorales ?
- elle démontre un réel problème sociétal sur l’égalité homme/femme ?
- elle démontre que bafouer nos valeurs et nos lois ouvertement n'inquiète plus personne ?
- elle démontre que les journalistes aiment bien ce type de fait divers (marginal ?) qui va leur procurer un gros trafic internet avec tous les "haters" décérébrés qui vont se déchaîner ?
- elle démontre...à vous de vous exprimer !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51168
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nombrilist » 09 déc. 2016, 19:55:38

Il aurait été intéressant d'avoir des expériences indépendantes dans une vingtaine de cafés dans des villes différentes ou des quartiers différents. Là, juste un café tenu par un gros kon, c'est un peu faible comme échantillonnage.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24492
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par johanono » 09 déc. 2016, 20:04:16

Non, ça n'est pas qu'un café tenu par un gros c... Le reportage est plus large que ça. Je n'arrive pas à insérer directement la vidéo, car le format n'est pas bon, mais tu pourras voir le repartage ICI. C'est très inquiétant, on a même peur pour ces militantes.

En fait, ce reportage illustre très bien la dégradation de la condition des femmes dans certaines banlieues. Les féministes feraient mieux de s'attaquer à ce problème de société, au lieu de perdre leur énergie sur des polémiques sans intérêt. Le problème, c'est que c'est la culture musulmane qui est en cause, donc beaucoup de féministes renoncent à dénoncer ce problème, de peur d'être taxées d'islamophobie.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51168
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nombrilist » 09 déc. 2016, 20:07:07

Combien de bars ont été testés ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24492
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par johanono » 09 déc. 2016, 20:11:33

Tu as vu le reportage ou quoi ? Le reportage te dit clairement qu'il n'a pas que dans les bars qu'il y a des problèmes, que les femmes sortent dans le square de la cité HLM en rasant les murs, qu'elles se font intimider dans la rue...

D'ailleurs, je pense que le titre du topic est mal formulé. La question "les femmes peuvent-elles..." n'a pas lieu d'être, car elle sous-entend un risque potentiel, une possibilité, une éventualité. Or dans la réalité de la vraie vie, les femmes sont effectivement chassées de l'espace public dans certains quartiers, renvoyées à la maison. C'est la loi du bled qui s'applique effectivement dans certains quartiers français où la population est majoritairement de culture musulmane.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51168
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nombrilist » 09 déc. 2016, 20:16:19

Je n'ai pas le temps de regarder la vidéo et l'article est extrêmement mal écrit, on ne comprend rien. De toute façon, oui j'ai vécu dans l'un de ces quartiers. Je n'y ai quasiment jamais croisé une fille. Et pourtant, il y en avait. Et je parle de ça il y a 25 ans.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24492
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par johanono » 09 déc. 2016, 20:17:17

L'article est assez mal écrit, oui. Mais la vidéo du reportage est édifiante, effrayante.

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par signora » 09 déc. 2016, 20:54:31

elle démontre qu'on ouvre enfin les yeux !
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
johanono
Messages : 24492
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par johanono » 15 déc. 2016, 21:57:28

Manifestement, ce reportage est décrié :
Sexisme dans un bar de Sevran : Clémentine Autain met en cause le reportage de France 2

Le 7 décembre dernier, un reportage du journal de 20h de France 2 avait suscité un certain émoi ; il montrait que, dans certains quartiers de France, les femmes devenaient indésirables dans l'espace public. Se promener en jupe ou boire un café en terrasse devenait un véritable défi pour elles. Une "révolution discrète", selon David Pujadas.

(...)

Caroline Sinz, journaliste à France 2 et auteure de cette enquête, si elle explique qu'"il fallait briser cette loi du silence", prend néanmoins d'infinies précautions pour ne stigmatiser personne : "J'espère que je n'ai pas été caricaturale. Je n'ai pas pointé du doigt, j'ai posé les choses. A chacun de se faire son idée. Je ne regarde pas les choses avec une orientation politique mais il fallait dire 'attention, regardez le sort de ces femmes'."

La bien-pensance contre-attaque


En dépit de ses précautions, le reportage de Caroline Sinz a suscité de nombreuses réactions outrées, rapportées par L'Express. Ce qui choque manifestement, c'est le parallèle dressé entre la discrimination des femmes et la religion musulmane. Ainsi, le 9 décembre sur RTL, Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du Numérique, estimait qu'il ne fallait pas faire d'amalgame : "Le problème, c'est que l'on ne voit pas cela en terme de discrimination mais que l'on parle tout de suite de religion et de laïcité. En l'occurrence, c'est une discrimination à l'égard des femmes."

La réaction la plus remarquée est sans doute celle de la communiste Clémentine Autain, conseillère municipale de la ville de Sevran et conseillère régionale d'Île-de-France, qui a voulu apporter un démenti cinglant aux allégations des militantes de La Brigade des mères. Dans un tweet, elle a posté une photo d'elle dans le bar de Sevran où avait eu lieu le reportage de France 2, mettant en doute l'honnêteté de ce dernier ; l'élue du Front de Gauche a interpellé le CSA pour avoir accès à l'intégralité des bandes du film, qu'elle semble donc suspecter de trucage (trop stigmatisant, sans doute, pour être vrai...) :

suite
Ces réactions indignées viennent essentiellement des gens de gauche, dont notamment la très féministe Clémentine Autain. Ces gens-là ne s'indignent pas du sort fait aux femmes dans certains quartiers. Non, ils s'indignent du fait que ce reportage pourrait aboutir à "stigmatiser" l'islam.

Clairement, de nombreux mouvements féministes sont mal à l'aise pour dénoncer la dégradation de la condition des femmes dans certains quartiers de banlieue, car ils ont peur d'être accusés d'islamophobie. Pourtant, c'est grave, ce qui se passe dans ces quartiers... Mais ces féministes n'osent pas en parler, alors préfèrent perdre leur temps sur des sujets totalement dérisoires tels que la féminisation de certains titres... :mrgreen:

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7163
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nolimits » 21 janv. 2017, 13:59:26

Women’s March : ce qu'il faut savoir sur le défilé anti-Trump, plébiscité par Beyoncé
Les Américaines n'en ont pas fini avec Donald Trump. Elles prévoient de manifester le 21 janvier, au lendemain de son investiture.
En France aussi, une Marche est également prévue le 21 janvier à 14h, au départ du Mur de la paix au Champ-de-Mars, à Paris. La Ligue des droits de l'Homme explique en ces termes sa démarche : "Nous sommes tou-te-s mobilisées alors que le nouveau président des États-Unis s’apprête à appliquer l’idéologie violemment sexiste, lesbophobe, homophobe, xénophobe et raciste qu’il a défendue durant toute sa campagne."
Plusieurs organisations féministes françaises ont signé l'appel de la ligue, telles que Les Chiennes de Garde, Les Glorieuses, Osez le féminisme, mais aussi plusieurs partis politiques dont le PCF et la Parti Socialiste.
RTL -ICI
Les organisations féministes françaises ont l'air plus préoccupées par Trump que par...ce qui se passe à 20km de Paris !

Avatar du membre
johanono
Messages : 24492
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par johanono » 09 févr. 2018, 15:57:38

France Télévisions reconnaît un « bug » après le reportage sur un bar de Sevran

Des représentants des chaînes de télévision ont été auditionnés par les membres de la mission sur les quartiers prioritaires de la ville. Le Jockey Club y était présenté comme un bar interdit aux femmes.

Image

Article complet sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/ ... _3236.html
L'article est assez mal rédigé.

J'incline à penser que les journalistes de France Télévisions se voient reprocher d'être sortis des clous du politiquement correct et d'avoir honteusement stigmatisé nos riches banlieues peuplées de pépites de la diversité qui sont autant de chances pour la France.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4528
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Jean » 09 févr. 2018, 17:46:03

Ce qui fait peur c'est la phrase "résumé" : "C'est le bled ici"

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7163
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nolimits » 25 nov. 2018, 20:36:40

Laïcité : Marlène Schiappa dénonce "les décisions d'élus locaux qui vont dans le sens de la non-mixité"
Marlène Schiappa s'insurge de la décision de certains élus locaux de prendre des mesures pour séparer hommes et femmes dans certains lieux publics de quartiers sensibles.
"Je m'oppose à toutes les décisions d'élus locaux qui vont dans le sens de la non-mixité : les créneaux spécifiques pour les femmes dans les piscines, le fait de séparer les femmes et les hommes dans les transports en commun… "
De ces trois jours passés à Trappes, l'élue se rappelle de "lieux difficiles d’accès aux femmes". "J’ai voulu aller saluer les femmes et les hommes qui font leur marché mais les autorités me l’ont déconseillé", explique Marlène Schiappa. "Nous y sommes quand même allés avec mon collègue Julien Denormandie (ministre chargé de la Ville, ndlr) et nous avons constaté qu’il y a des endroits où c’est compliqué pour les femmes de se rendre. Pas le marché en l’occurrence mais certains cafés oui", raconte Marlène Schiappa.
Marlène Schiappa estime que la laïcité est "attaquée par l’obscurantisme et l’ignorance".
E1 - ICI
Ca paraît juste complètement dingue ! En France ! C'est quand même une ministre qui nous dit ça, pas des pseudos-journalistes.
Si quelqu'un avait encore des doutes, là, c’est plus clair.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51168
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nombrilist » 25 nov. 2018, 20:52:41

Bon, et maintenant, que propose Schiappa ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 7163
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les femmes peuvent-elles être "effacées" des lieux publics dans certains quartiers populaires ?

Message non lu par Nolimits » 25 nov. 2018, 20:56:48

Nombrilist a écrit :
25 nov. 2018, 20:52:41
Bon, et maintenant, que propose Schiappa ?
oh ben rien surtout ! Pas de stigmatisation. Oublions vite ce fâcheux événement (je cherche les smiley du singe qui se ferme les yeux, se bouche les oreilles et se masque la bouche)

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré