Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Avatar du membre
asterix
Messages : 1077
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par asterix » 25 mars 2018, 19:24:59

Yakiv a écrit :
25 mars 2018, 11:59:57
D'autre part, on peut aussi se demander si la justice est assez sévère (au moins pour les suivants) et se demander s'il ne faudrait pas alourdir les peines pour les meurtriers. Le débat repose aussi un peu là-dessus.
Oui, c'est bien le débat. La justice doit réfléchir à mieux protéger les victimes et leur mémoire, sans forcément avoir trop d'aspect punitif supplémentaire, en tout cas rien qui ne nuise à la réinsertion et à la repentance. Il y a bien des cas ces dernières années, même depuis 40 ans, après la vague angéliste qui a suivit la fin de la peine de mort, qui portent à croire que finalement les coupables sont des victimes, par une sulfureuse "psychologisation" démontrant tantôt des enfances malheureuses, ou des malchances sociétales. Attention, préventivement, je précise que je suis pour l'abolition de la peine de mort, je vois venir les foudres. Mais c'est juste que dans le packaging de cette abolition, s'est installé l'angélisme et le misérabilisme, au point ou les victimes riches heureuses et épanouies devenaient coupables de ne pas être pauvre et ravagé par la drogue. Cela a été un bon sujet maladroitement traité par la sarkozie, du coup rien n'est résolu, en tout cas pas tout.

Le cas Cantat est donc un cas d'école, qui doit ouvrir des réflexions, n'en déplaise @Jeff Van Planet.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5635
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Yakiv » 25 mars 2018, 19:31:19

asterix a écrit :
25 mars 2018, 19:24:59
Attention, préventivement, je précise que je suis pour l'abolition de la peine de mort, je vois venir les foudres.
Pas les miennes, j'espère. :P

Cela dit, je peux concevoir pour partie (et pour partie seulement) les hypothèses sociétales dans la petite délinquance. Par contre, je pense que cette petite délinquance ne peut pas du tout être traitée, ni réfléchie, de la même façon que les crimes qui impliquent la mort des victimes.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1077
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par asterix » 25 mars 2018, 20:06:16

Yakiv a écrit :
25 mars 2018, 19:31:19
asterix a écrit :
25 mars 2018, 19:24:59
Attention, préventivement, je précise que je suis pour l'abolition de la peine de mort, je vois venir les foudres.
Pas les miennes, j'espère. :P

Cela dit, je peux concevoir pour partie (et pour partie seulement) les hypothèses sociétales dans la petite délinquance. Par contre, je pense que cette petite délinquance ne peut pas du tout être traitée, ni réfléchie, de la même façon que les crimes qui impliquent la mort des victimes.
Non, pas particulièrement les tiennes rassures toi :D !

Mais tu as raison, on ne peut pas traiter la petite délinquance de la même manière. Seulement, je pense juste, que ce qui est commun à toutes les délinquances actuellement, dans le traitement, a été précisément le problème que j'évoque. Même Mesrine est devenu une victime! Il n'y a que dans le terrorisme, et encore, certain se battent pour rapatrier des daesh de Syrie ou d'Irak, sous prétexte que leur justice (je ne vois pas en quoi) n'est pas légitime. Eux aussi sont en passe de devenir des victimes. Faut arrêter. Qu'en penses tu?
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17980
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 31 mars 2018, 08:47:34

asterix a écrit :
25 mars 2018, 19:24:59
Yakiv a écrit :
25 mars 2018, 11:59:57
D'autre part, on peut aussi se demander si la justice est assez sévère (au moins pour les suivants) et se demander s'il ne faudrait pas alourdir les peines pour les meurtriers. Le débat repose aussi un peu là-dessus.
Oui, c'est bien le débat. La justice doit réfléchir à mieux protéger les victimes et leur mémoire, sans forcément avoir trop d'aspect punitif supplémentaire, en tout cas rien qui ne nuise à la réinsertion et à la repentance. Il y a bien des cas ces dernières années, même depuis 40 ans, après la vague angéliste qui a suivit la fin de la peine de mort, qui portent à croire que finalement les coupables sont des victimes, par une sulfureuse "psychologisation" démontrant tantôt des enfances malheureuses, ou des malchances sociétales. Attention, préventivement, je précise que je suis pour l'abolition de la peine de mort, je vois venir les foudres. Mais c'est juste que dans le packaging de cette abolition, s'est installé l'angélisme et le misérabilisme, au point ou les victimes riches heureuses et épanouies devenaient coupables de ne pas être pauvre et ravagé par la drogue. Cela a été un bon sujet maladroitement traité par la sarkozie, du coup rien n'est résolu, en tout cas pas tout.

Le cas Cantat est donc un cas d'école, qui doit ouvrir des réflexions, n'en déplaise @Jeff Van Planet.
Là il faut m'expliquer pourquoi je suis pris à parti comme ça. ça ne se justifie pas du tout.

J'ai bien dit dans mon message précédent que les peines sont dans une durée limitée et ça n'en déplaise aux moralistes de comptoirs. J'ai même rajouté que l'on peut discuter des durées des peines, mais qu'une fois cette durée purgée, alors le citoyen redevient un citoyen comme les autres.

t'es en train de dire que les gens qui commentent des homicides involontaires (donc pas des meurtriers, parlons français SVP) doivent être punis à vie? franchement je préfère qu'on les tue, c'est plus humain! je dis ça et pourtant vous savez tous ce que je pense des détraqués qui prônent la peine de mort!
Parce que si on suit la logique de repentance (vocabulaire bien catho dis au passage) celui qui casse quelque chose chez quelqu'un devra toute sa vie remplacer cette objet? celui qui me vole ma voiture, devra m'acheter des voitures toute ma vie? Celui qui fait une fois un excès de vitesse devra se voir retirer son permis et en plus avoir une interdiction à vie de repasser le permis? et pourquoi pas interdiction à vie d'utiliser les routes?

Non les peines sont limitées dans le temps et une fois la peine purgée, alors on revient à la vie normale, sauf cas de maladie mentale (exemples: pédophilie, psychopathie...) et dans le cas d'un homicide involontaire, la clause psychologique est indubitablement hors de cause.
Et en disant ça je me bat pour vous tous, car aucuns de vous n'est à l'abris d'un homicide involontaire, un accident de la route est si vite arrivé. Pensez-y.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17980
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 31 mars 2018, 08:59:45

asterix a écrit :
25 mars 2018, 19:03:51
Jeff Van Planet a écrit :
25 mars 2018, 09:15:25
@asterix :
Tu dis qu'il s'agit d'un cas unique d'artiste qui était en prison et qui continue son art et "deux lignes" plus tard tu m'apportes sur un plateau l'exemple de Verlaine.

Quand à la comparaison avec Amy Winehouse, elle est au contraire très pertinente, car il s'agit du même élan de puritanisme qui fait que seul des personnes jugées "morale" auraient le droit que l'on parle d'elles, seul des personnes irréprochables moralement auraient le droit de monter sur un podium ou une scène.

Dans un état de droit les seules limitation de la citoyenneté et des droits qui vont avec se sont les condamnations qui sont toutes limitées dans le temps. Cantat a purgé sa peine, il est redevenu citoyen et peut temps qu'il le veut chanter, faire des concerts et tout ça.
On peut aussi débattre pendant des heures pour savoir si sa peine fut assez longue ou non, s'il aurait ou non fallut rajouté 10 ans ou 15 ans, mais ça c'est un tout autre débat. Mais quoi qu'il en soit après sa peine, il redevient un citoyen comme un autre et peut faire tous ce que n'importe quel citoyen peut faire. Concert inclus.


Quand à l'insulte à l'humanité, j'ai envie de dire que c'est exagéré. Il s'agit ici de deux junkies qui se sont engueuler violemment (la dope aidant à faire monter le ton) et Cantat pris par la dope a eu une réaction de junkie: irrationnelle et disproportionnée. S'il n'est plus sous dope (ça a dû lui servir de leçon!) il n'y a plus de risques qu'il recommence.
Oui je comprends sur quel registre tu te place.

Non, justement, Verlaine n'a pas pu PUBLIER son art pendant longtemps, c'est bien pour cela que j'en parle. Ne soit pas obtus, que Cantat fasse de l'art ne dérange personne, pas même les Trintignan. Ce n'est tout de même pas difficile à comprendre que c'est l'exposition publique et la publicité du personnage qui pose problème.
Tu mets l'acte sur le dos de la drogue, ok, mais cela ne réduit pas les responsabilité. On dirait que tu relativises (?)... et que c'est la faute à la fatalité. Hop hop hop...
Alors là mon pauvre ami, tu es tombé bien bas. Je cite la phrase qui m'a fait éprouver de la peine pour toi:
<<que Cantat fasse de l'art ne dérange personne, pas même les Trintignan. Ce n'est tout de même pas difficile à comprendre que c'est l'exposition publique et la publicité du personnage qui pose problème.>>
qu'il fasse du spectacle ne te dérange pas c'est que ces spéctacles soient publiques qui te dérange. J'ai envie de dire lol.
sérieusement qu'il soit publique ou pas OSEF, et que ceux que ça dérange se fassent une raison: il a purgé sa peine.


<<On dirait que tu relativises (?)>>
Je ne relativise rien du tout, j'explique pourquoi il n'est pas un assassin qui n'attends que de recommencer mais un mec qui a déraper. Faudrait ne pas être de mauvaise foi et ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit. Vu que je n'ai visiblement pas été clair, je recommence:

Cantat n'est pas un meurtrier, il a commit un homicide involontaire, la différence est qu'un meurtre a préméditation et révèle une dangerosité, alors que l'autre relève de circonstances. Mauvais endroit au mauvais moment à faire la mauvaise chose.
Dans les deux cas il y a mort d'homme (dans ce cas de femme) et une punition doit être appliquée. Mais en aucuns cas la même punition, il faut que les deux actes qui ont des degrés distincts aient des punitions différentes, mais après l'appliquation de la punition, la punition est levée, il peut redevenir publique ça ne relève de la volonté de personne pas même la tienne.

Et me faire passer pour un neuneu angélique ne changera rien à ce faite: dans une démocratie les peines sont limitées dans le temps et une fois la peine purgée, et bien l'ancien délinquant revient à la vie publique s'il le veut même si ça ne plait pas à ces petites majestés qui s'accordent un droit de censure.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Baltorupec » 31 mars 2018, 09:09:25

Jeff Van Planet a écrit :
31 mars 2018, 08:59:45
dans une démocratie les peines sont limitées dans le temps
Non, il y a beaucoup de démocraties qui ont la perpétuité ou la peine de mort, voir qui pour les détenus violents ont le droit de le maintenir enfermé après la peine. Il me semble que c'est le cas de la Norvège.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
asterix
Messages : 1077
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par asterix » 31 mars 2018, 14:13:16

Jeff Van Planet a écrit :
31 mars 2018, 08:47:34

Et en disant ça je me bat pour vous tous, car aucuns de vous n'est à l'abris d'un homicide involontaire, un accident de la route est si vite arrivé. Pensez-y.
Juste te répondre là dessus parce que tu as l'air bien énervé (à tort parce que je ne te prend pas à parti).
Un homicide involontaire, tout le monde sait ce que sait. Seulement justement, en terme de législation routière, être en alcoolémie ou narco-positif, est ce toujours un homicide involontaire? Donc ainsi, tu me demande de penser à mon défunt beau frère tué par un chauffard à 1.9 grammes?... lorsque tu dis "pensez y"... t'inquiète pas, on y pense. Et d'ailleurs on se demande encore si c'est un homicide involontaire, tant les conditions dans lesquelles il s'est mis (le chauffard), s'il était possible de survivre en le croisant. :gratte:

Allez, je m'en vais parler d'autre chose...
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Jean
Messages : 4528
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Jean » 31 mars 2018, 18:53:10

Il est clair qu'il existe tout un panel de meurtres.

C'est d'ailleurs pour cela qu'il y a des juges et une large plage de sanction.

Mais dans le cas de Cantat si je me souviens (à vérifier peut-être) on parlait de 23 coups.

Ca donne le temps de réfléchir...



On pourrait d'ailleurs, afin d'apporter un peu de rigueur à tout cela, travailler sur une IA proposant une peine sur la base des textes mais aussi de la jurisprudence. Le juge n'intervenant qu'en contrôle.

Cela éviterait les incompétences et les partis pris...

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par signora » 31 mars 2018, 23:15:40

@Jeff Van Planet Cantat n'est pas un meurtrier, il a commis un homicide involontaire, la différence est qu'un meurtre a préméditation et révèle une dangerosité, alors que l'autre relève de circonstances. Mauvais endroit au mauvais moment à faire la mauvaise chose.
Dans les deux cas il y a mort d'homme (dans ce cas de femme) et une punition doit être appliquée. Mais en aucuns cas la même punition, il faut que les deux actes qui ont des degrés distincts aient des punitions différentes, mais après l'appliquation de la punition, la punition est levée, il peut redevenir publique ça ne relève de la volonté de personne pas même la tienne.

Et me faire passer pour un neuneu angélique ne changera rien à ce faite: dans une démocratie les peines sont limitées dans le temps et une fois la peine purgée, et bien l'ancien délinquant revient à la vie publique s'il le veut même si ça ne plait pas à ces petites majestés qui s'accordent un droit de censure.
Je vais assez dans ton sens. Mais je suis fatiguée de le répéter ... ;)
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17980
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 01 avr. 2018, 09:29:32

asterix a écrit :
31 mars 2018, 14:13:16
Jeff Van Planet a écrit :
31 mars 2018, 08:47:34

Et en disant ça je me bat pour vous tous, car aucuns de vous n'est à l'abris d'un homicide involontaire, un accident de la route est si vite arrivé. Pensez-y.
Juste te répondre là dessus parce que tu as l'air bien énervé (à tort parce que je ne te prend pas à parti).
Un homicide involontaire, tout le monde sait ce que sait. Seulement justement, en terme de législation routière, être en alcoolémie ou narco-positif, est ce toujours un homicide involontaire? Donc ainsi, tu me demande de penser à mon défunt beau frère tué par un chauffard à 1.9 grammes?... lorsque tu dis "pensez y"... t'inquiète pas, on y pense. Et d'ailleurs on se demande encore si c'est un homicide involontaire, tant les conditions dans lesquelles il s'est mis (le chauffard), s'il était possible de survivre en le croisant. :gratte:

Allez, je m'en vais parler d'autre chose...
Première chose je suis très calme et rien ne te permet de dire le contraire. C'est un forum, pas un chat ou une conversation, si je sens que je peux m'énerver, je vais prendre un verre d'eau et je revient zen.


Temps qu'il n'y a pas de préméditation ça reste involontaire. Même avec 1.9 grammes d'alcool dans le sang. La seule différence c'est qu'il y a circonstances aggravantes et qu'il doit avoir une peine plus lourde que le mec sobre qui a un accident et qui commet le même homicide involontaire.

Voici une notion de droit de base:
Pour qu'il y ait préméditation il faut qu'il y ait planification de l'acte, exemple le mec qui tua Kennedy a 1) acheté l'arme avec l'intention de le tuer 2) a recueilli des infos sur les déplacements du président 3) repéré les lieux pour trouver un "bon" endroit pour tirer et prévoir sa fuite.
Le mec qui a 2 grammes d'alcool dans le sang n'a pas prévu de tuer, sont acte n'est en rien comparable à la préméditation. En revanche, comme je l'ai signalé juste au dessus, l'alcool est un facteur aggravant car il nuit aux réflexes et limite les possibilités d'éviter un accident. Mais en aucuns cas ne permet de mettre dans la case du meurtrier.

Ce qui me fait rebondir sur ce que disait @Jean à propos des 23 coups (je n'ai pas non plus vérifié le chiffre) qui laissent le temps de réfléchir.
En effet, pour quelqu'un dans un état normal ça laisse le temps de réfléchir, et ça en ferait un sadique, mais pour quelqu'un sous psychotropes, c'est différent car ils ne réfléchissent pas, ils sont dans l'émotion, dans l'émotion de l'instant, et temps que l'énervement n'est pas passé, ils ne se rendent compte de rien d'autres que de leur petit énervement.

ça explique aussi pourquoi il téléphona à son avocat plutôt qu'aux urgences, car ce qui dicta son comportement était toujours dicté par l'émotion, l'émotion suivante étant "mais qu'est-ce qui va m'arriver maintenant?".

Donner 23 patates ça prends quoi? environ une minute? en une minute un junkie n'est pas redescendu de sa petite émotions (l'énervement) et continue de taper.
Et comprenons nous bien avant que quelqu'un aussi submergé par ses petites émotions que ne l'était Cantat à ce moment là ne me dise que je suis un monstre qui essaye de justifier l'injustifiable, je répète pour la troisième fois dans ce même message ce que j'ai dit: c'est une circonstance aggravante, pas atténuante, mais ça le disqualifie d'être désigné comme un malade mentale qui serait sadique et qui devrait, au nom de la petite senssibilité bourgeoise, subir la censure.

Merci de m'avoir lu.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5635
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Yakiv » 01 avr. 2018, 10:48:21

asterix a écrit :
25 mars 2018, 20:06:16
Non, pas particulièrement les tiennes rassures toi :D !

Mais tu as raison, on ne peut pas traiter la petite délinquance de la même manière. Seulement, je pense juste, que ce qui est commun à toutes les délinquances actuellement, dans le traitement, a été précisément le problème que j'évoque. Même Mesrine est devenu une victime! Il n'y a que dans le terrorisme, et encore, certain se battent pour rapatrier des daesh de Syrie ou d'Irak, sous prétexte que leur justice (je ne vois pas en quoi) n'est pas légitime. Eux aussi sont en passe de devenir des victimes. Faut arrêter. Qu'en penses tu?
Que les familles essaient de sauver leurs enfants, c'est le jeu et ça se comprend, je ne vois pas comment on peut le leur reprocher.
Je vais donner une illustration simple. Moi, je suis favorable à la peine de mort à l'encontre des meurtriers, tous les meurtriers à de rares exceptions (cas de légitime défense par exemple), parce que je pense que c'est une contribution à la notion de justice et de bien commun. Par contre, si tu me demandes si je ferais tout pour essayer de sauver un de mes enfants qui se rendrait coupable d'un assassinat ou de pire encore, je te dirai que c'est plus que probable. Je crois que c'est un sentiment humain normal.
De toute manière, le problème ne se pose pas vraiment puisque l'état français ne s'active pas beaucoup pour sauver ses concitoyens terroristes de la peine de mort à l'étranger (même si l'état a normalement un devoir d'assistance juridique il me semble) et que ça gêne pas grand monde (là encore, c'est compréhensif).

Avatar du membre
asterix
Messages : 1077
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par asterix » 01 avr. 2018, 19:46:04

Yakiv a écrit :
01 avr. 2018, 10:48:21
asterix a écrit :
25 mars 2018, 20:06:16
Non, pas particulièrement les tiennes rassures toi :D !

Mais tu as raison, on ne peut pas traiter la petite délinquance de la même manière. Seulement, je pense juste, que ce qui est commun à toutes les délinquances actuellement, dans le traitement, a été précisément le problème que j'évoque. Même Mesrine est devenu une victime! Il n'y a que dans le terrorisme, et encore, certain se battent pour rapatrier des daesh de Syrie ou d'Irak, sous prétexte que leur justice (je ne vois pas en quoi) n'est pas légitime. Eux aussi sont en passe de devenir des victimes. Faut arrêter. Qu'en penses tu?
Que les familles essaient de sauver leurs enfants, c'est le jeu et ça se comprend, je ne vois pas comment on peut le leur reprocher.
Je vais donner une illustration simple. Moi, je suis favorable à la peine de mort à l'encontre des meurtriers, tous les meurtriers à de rares exceptions (cas de légitime défense par exemple), parce que je pense que c'est une contribution à la notion de justice et de bien commun. Par contre, si tu me demandes si je ferais tout pour essayer de sauver un de mes enfants qui se rendrait coupable d'un assassinat ou de pire encore, je te dirai que c'est plus que probable. Je crois que c'est un sentiment humain normal.
De toute manière, le problème ne se pose pas vraiment puisque l'état français ne s'active pas beaucoup pour sauver ses concitoyens terroristes de la peine de mort à l'étranger (même si l'état a normalement un devoir d'assistance juridique il me semble) et que ça gêne pas grand monde (là encore, c'est compréhensif).
Du coup je reviens quand même, car j'aime bien ta franchise.
Bon, sur la peine de mort ok, je ne suis pas pour mais je comprends la plus part des raisonnements qui la défendent. Elle reviendrait, je n'en ferais pas un fromage: la démocratie est souveraine.
Par contre, perso, si une de mes enfants commet un meurtre, c'est clair, et profondément ancré dans mon être, il va déjà prendre la torgnole de sa vie, et j'emmène les reste au commissariats. L'amour filial à aussi ses points de ruptures, et l'ordre public pèse autre chose qu'une tendresse paternelle. J'ai toujours dit à mes enfants: "ne croyez pas que le sang familial vous donne un quelconque privilège face à mon éthique, vous aurez avec moi les relations que vous construirez, rien de plus". Et elles furent, et sont toujours formidables, épanouies et plénières.
C'est un autre sentiment humain normal. Mais à mon avis plus favorable à l'état de droit et au pacte républicain des citoyens.
Mais bien sur, je respecte ta position.

Quand à cette notion d'assistance juridique à nos ressortissants, elle existe, mais reste incantatoire, et liée à des tractations pas toujours avouables, et bien heureusement, ce serait nier la suprématie du sol, et l'intégrité de son état, concernant le pays sollicité.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5635
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Yakiv » 01 avr. 2018, 21:38:27

asterix a écrit :
01 avr. 2018, 19:46:04
Du coup je reviens quand même, car j'aime bien ta franchise.
Bon, sur la peine de mort ok, je ne suis pas pour mais je comprends la plus part des raisonnements qui la défendent. Elle reviendrait, je n'en ferais pas un fromage: la démocratie est souveraine.
Par contre, perso, si une de mes enfants commet un meurtre, c'est clair, et profondément ancré dans mon être, il va déjà prendre la torgnole de sa vie, et j'emmène les reste au commissariats. L'amour filial à aussi ses points de ruptures, et l'ordre public pèse autre chose qu'une tendresse paternelle. J'ai toujours dit à mes enfants: "ne croyez pas que le sang familial vous donne un quelconque privilège face à mon éthique, vous aurez avec moi les relations que vous construirez, rien de plus". Et elles furent, et sont toujours formidables, épanouies et plénières.
C'est un autre sentiment humain normal. Mais à mon avis plus favorable à l'état de droit et au pacte républicain des citoyens.
Mais bien sur, je respecte ta position.

Quand à cette notion d'assistance juridique à nos ressortissants, elle existe, mais reste incantatoire, et liée à des tractations pas toujours avouables, et bien heureusement, ce serait nier la suprématie du sol, et l'intégrité de son état, concernant le pays sollicité.
C'est presque l'exact opposé de mon point de vue. ;) C'est vrai que j'ai plus tendance à associer la filiation et le sentiment amoureux à un amour inconditionnel, mais je respecte ton point de vue.

Avatar du membre
asterix
Messages : 1077
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par asterix » 02 avr. 2018, 17:29:15

"Lorsque l'amour veut parler, la raison doit se taire", c'était l'opinion de mes 15 ans. Ah le romantisme...

J'ai connu, notamment 3 mères, mais aussi 2 pères, refouler totalement leur enfant jeune adulte, essentiellement pour des raisons visant à ne pas sombrer dans la folie. Il ne s'agissait pas de meurtres, mais de dérives comportementales liées précisément à la drogue, et aux cocktails funestes qui vont avec, ou simplement à des bipolarités et suractivités violentes. Il se trouve que dans tous les cas, ce fut plutôt salvateur autant pour le parent que pour l'enfant. Je ne crois pas que ce soit totalement dénué de sentiment non plus. Et nous ne sommes pas que des parents, personne n'appartient à personne. Ou alors à l'inverse, (comme on veut), nos appartenances sont multiples, et l'une ne doit pas souffrir de l'autre. Appartenance au couple, à la famille, à la nation, à l'humanité...
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5635
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Bertrand Cantat a-t-il le droit de continuer à chanter ?

Message non lu par Yakiv » 02 avr. 2018, 22:57:18

asterix a écrit :
02 avr. 2018, 17:29:15
"Lorsque l'amour veut parler, la raison doit se taire", c'était l'opinion de mes 15 ans. Ah le romantisme...

J'ai connu, notamment 3 mères, mais aussi 2 pères, refouler totalement leur enfant jeune adulte, essentiellement pour des raisons visant à ne pas sombrer dans la folie. Il ne s'agissait pas de meurtres, mais de dérives comportementales liées précisément à la drogue, et aux cocktails funestes qui vont avec, ou simplement à des bipolarités et suractivités violentes. Il se trouve que dans tous les cas, ce fut plutôt salvateur autant pour le parent que pour l'enfant. Je ne crois pas que ce soit totalement dénué de sentiment non plus. Et nous ne sommes pas que des parents, personne n'appartient à personne. Ou alors à l'inverse, (comme on veut), nos appartenances sont multiples, et l'une ne doit pas souffrir de l'autre. Appartenance au couple, à la famille, à la nation, à l'humanité...
Il y a, en effet, un peu 2 visions de l'amour.
"Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction." (Antoine de Saint-Exupéry),
"Savez-vous bien que c'est qu'aimer ? C'est mourir en soi pour revivre en autrui." (Honoré d'Urfé).
Je suis plutôt de la seconde école.

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré