Un adjoint d’Hidalgo veut interdire les locations touristiques au centre de Paris

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Répondre
En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24972
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Un adjoint d’Hidalgo veut interdire les locations touristiques au centre de Paris

Message non lu par johanono » 06 sept. 2018, 15:27:26

Un adjoint à la mairie de Paris lance le débat :
Un adjoint d’Hidalgo veut interdire les locations touristiques au centre de Paris

VIDÉO - Chef de file PCF aux élections européennes, Ian Brossat dénonce «l’explosion des locations illégales» et le «manque de logements» dans les quatre premiers arrondissements. Il veut aussi interdire les résidences secondaires à Paris. Ses propositions «n’engagent pas la mairie».

Image

Article complet sur https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... a0c24f70e/
Et je pense qu'il a raison : si on veut que les Parisiens puissent se loger correctement, il faut interdire ces locations touristiques qui aboutissent à raréfier l'offre de logement.

Reste une question : si on édicte une telle interdiction, est-il possible de la faire respecter ?

Caberlin
Messages : 1032
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Un adjoint d’Hidalgo veut interdire les locations touristiques au centre de Paris

Message non lu par Caberlin » 06 sept. 2018, 21:59:59

Dans les années 80, il était déjà difficile de se loger correctement ! A l'époque il n'y avait ni internet, ni airbnb !

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18630
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un adjoint d’Hidalgo veut interdire les locations touristiques au centre de Paris

Message non lu par Jeff Van Planet » 08 sept. 2018, 09:38:44

enocre de la belle politique spectacle. J'explique:
il y a un problème, "je" me positionne sur le sujet, on parle de moi, mais je sais très bien que ma proposition ne servira à rien car elle ne sera pas applicable.

Un peu à la façon de tous ces chanteurs qui ont fait à la fin du printemps des chansons à la gloire de l'équipe de france: ça les a servit eux mais personne d'autre.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32497
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Un adjoint d’Hidalgo veut interdire les locations touristiques au centre de Paris

Message non lu par politicien » 10 févr. 2019, 18:07:53

La ville de Paris lance une nouvelle attaque contre Airbnb

La capitale a assigné en justice la plateforme de location, l’accusant de violer la loi en mettant en ligne 1000 logements non enregistrés. Airbnb est sous la menace d’une amende record de 12,5…
Airbnb propose plus de 60.000 logements à la location à Paris. Crédits photo : Regis Duvignau/REUTERS




La capitale a assigné en justice la plateforme de location, l’accusant de violer la loi en mettant en ligne 1000 logements non enregistrés. Airbnb est sous la menace d’une amende record de 12,5 millions d’euros.



Le bras de fer entre la ville de Paris et Airbnb se poursuit. La capitale vient d’assigner en justice la plateforme de location, l’accusant d’avoir mis en ligne 1000 logements non enregistrés. La règle en vigueur impose en effet que toute mise en location d’un logement se fasse avec un numéro d’enregistrement et ne dépasse pas le seuil des 120 jours par an. «La réglementation n’a pas été respectée pour ces logements», explique une porte-parole de la mairie ce dimanche. Conformément à la loi Elan, votée en fin d’année dernière, les plateformes qui hébergent ces annonces illégales peuvent être sanctionnées. «La loi prévoit une amende de 12.500 euros pour chaque offre non conforme», rappelle-t-elle. Ce qui signifie que Airbnb s’expose à une amende record de 12,5 millions d’euros.


» LIRE AUSSI - Ces 18 villes où Airbnb bloquera les locations de plus de 120 jours par an


Pour trouver les 1000 logements incriminés, les agents municipaux se sont concentrés sur les arrondissements les plus concernés par la location, ceux du Ier au VIIe ainsi que le XVIIIe. «Les agents se sont penchés sur les locations les plus chères, à plus de 100 euros la nuit, avec au moins dix commentaires sur l’année, ce qui est synonyme d’une mise en location régulière», explique la porte-parole. «En quelques semaines, ils ont trouvé ces 1000 logements. D’où l’assignation en justice déposée vendredi. La mairie réclame l’application de la loi», ajoute-t-elle. L’audience devrait avoir lieu le 21 mai devant le tribunal de grande instance de Paris.


Airbnb estime pour sa part ne pas être dans l’illégalité. «Airbnb est une plateforme qui met en relation les personnes. Elle n’a pas vocation à surveiller proactivement ses utilisateurs», affirme une porte-parole. Elle précise également avoir déjà mis en œuvre «des mesures adaptées afin d’aider les hôtes parisiens à louer leur logement en conformité avec les règles applicables, et ce dans le respect de la réglementation européenne».
(...)


Article complet sur https://immobilier.lefigaro.fr/article/ ... f9be8eca7/
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré