Pensez-vous que la presse doive nous tenir au courant de la

venez parler des sujets de société qui vous concerne ( drogue, alcool, avortement...)
Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 mai 2011, 08:40:00

 

L'omerta médiatique française sur la vie privée en sursis

par Yves Clarisse


PARIS (Reuters) - L'onde de choc provoquée par l'inculpation de Dominique Strauss-Kahn marque vraisemblablement la fin d'une exception française, qui a longtemps vu les médias taire ce qu'ils savaient de la vie privée des politiques.

L'arrestation et l'inculpation du directeur général du Fonds monétaire international pour agression sexuelle contre une femme de chambre d'un hôtel de New York, accompagné d'images impensables en France d'un dirigeant politique de premier rang menotté dans le dos et escorté par des policiers, devrait changer durablement le positionnement des journalistes.

"Il y a eu la construction politique d'une exception française à partir de la fin des années 1980", déclare à Reuters Eric Fassin, sociologue à l'Ecole normale supérieure, qui estime que cette attitude est une réaction à la médiatisation de scandales sexuels au même moment aux Etats-Unis.

"A ce moment-là, on a vu se développer tout un discours en France pour dire : 'on ne mélange pas le public et le privé'", ajoute-t-il. "C'est à un certain égard ce qui est en train de se terminer avec l'affaire Strauss-Kahn."

Les journalistes français ont presque toujours affiché un refus d'évoquer la vie privée de leurs hommes politiques, contrairement à ce qui se passe dans les pays anglo-saxons.

François Mitterrand a pu mener pendant presque deux septennats une double vie en ayant un enfant illégitime dont l'existence était un secret de polichinelle qui n'a été révélé que quand le président l'a voulu.

"COMPORTEMENT INAPPROPRIÉ
Les infidélités de Jacques Chirac étaient également connues de la plupart des journalistes et son épouse Bernadette n'en a pas fait mystère dans un livre publié après son départ de l'Elysée. Mais les journaux n'en ont pas parlé.


Dominique Strauss-Kahn avait quant à lui été inquiété en 2008 pour avoir entretenu une relation extra-conjugale avec une économiste hongroise du FMI, qui a finalement passé l'éponge non sans juger son comportement "inapproprié".

Journaliste de Libération auprès des institutions européennes, Jean Quatremer, avait publié dès 2007, lors de la nomination de l'ancien ministre de l'Economie à Washington, un article sur son "rapport aux femmes", qui risquait selon lui de lui valoir des ennuis dans une Amérique puritaine.

Cet article, paru sur son blog, n'avait pas été publié dans l'édition "papier" de Libération.

Depuis l'éclatement de l'affaire Strauss-Kahn, les journaux français, Le Monde en tête mercredi, ne se privent plus d'aborder son "désir effréné de séduire les femmes", sans prendre parti dans la bataille judiciaire en cours aux Etats-Unis au nom de la présomption d'innocence.

"L'exception française" doit beaucoup au rapport très proche qu'entretiennent nombre de journalistes français avec les hommes politiques : tutoiement, dîners, vacances, voire, dans certains cas, mariage, comme Dominique Straus-Kahn avec Anne Sinclair, qui fut une star de la puissante chaîne TF1.

"Il y a une proximité entre le monde des journalistes et le monde politique", estime Eric Fassin, pour qui c'est au nom de la "République qu'on ne touche pas à la vie privée".

Jean-Louis Missika, longtemps titulaire de la chaire de sociologie des médias à Sciences-Po, souligne que les pratiques des médias français sont très différentes de celles en vigueur dans les pays anglo-saxons, où les comportements sexuels des hommes politiques sont étudiés à la loupe.

RETOUR DE BALANCIER ?
"On est vraiment dans un décalage d'univers qui provoque des effets de choc, des effets de sidération", explique-t-il tout en pensant lui aussi que l'affaire Strauss-Kahn "peut faire évoluer le comportement des journalistes par rapport à ces questions de couverture de la vie privée des hommes politiques".

Pour Christophe Deloire, coauteur en 2006 d'un livre sur le caractère aphrodisiaque du pouvoir (Sexus Politicus) qui consacrait un chapitre entier à Dominique Strauss-Kahn, les médias français doivent désormais sortir du bois, sous peine de perdre toute crédibilité auprès de leurs clients.

"Si demain les Français, lecteurs ou électeurs, nous accusent une nouvelle fois d'avoir gardé un secret entre soi, d'avoir accepté chez les puissants ce que nous refusons aux humbles, que leur répondrons-nous ?", demande-t-il dans une tribune publiée par Le Monde daté de mardi.

Pour l'instant, la classe politique, à l'exception du Front national, fait bloc en invoquant la présomption d'innocence et refuse l'idée selon laquelle il y aurait eu une "omerta".

"Quand j'entends de tels propos sur le fait qu'il y aurait une omerta je tombe des nues", souligne François Sauvadet, le président du groupe Nouveau Centre à l'Assemblée nationale.

Mais les conséquences médiatiques de l'affaire Strauss-Kahn pourraient entraîner le balancier dans l'autre direction.

"J'ai du mal à croire qu'on ne va pas se mettre à parler d'autres personnalités", souligne Eric Fassin. "Ça risque de ne pas être forcément sympathique. Après en avoir fait trop peu, on risque d'en faire trop."

Avec Marc Angrand et Emile Picy, édité par Marc Joanny



Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 mai 2011, 08:44:00

A vrai dire je répugnais jusqu'ici à ce que les journalistes parlent de la vie privée,mais j'y suis aujourd'hui favorable,pas pour me délecter de leur vie privée,mais pour qu'ils évitent dans l'avenir de nous abuser,l'exemple de Mitterrand dont la République ,le contribuable a payé les différents avantages de Mazarine garde du corps etc..

J'ai quand même mis l'option qui permet de changer d'avis,dont tout le monde sait aujourd'hui que je suis coutumière^^

Avatar du membre
avatabanana
Messages : 1038
Enregistré le : 06 oct. 2009, 00:00:00

Message non lu par avatabanana » 18 mai 2011, 09:19:00

D'accord avec Cobalt.

Je suis pour le respect de la vie privée dès lors que celle-ci demeure discrète et n'engage aucun coût pour l'Etat donc pour le contribuable.

Pour reprendre l'exemple de l'article, les infidélités de Chirac n'ont aucune importance pour nous.

La double vie de Mitterrand n'en aurait pas non plus s'il n'avait pas logé sa maitresse au frais de l'Etat pendant des décennies.


DSK c'est autre chose il semble, de par de nombreux témoignages aujourd'hui, qu'il soit un malade obsédé sexuel.

Je crois que les maladies doivent faire l'objet d'une révélation au public, les français ont besoin d'un chef d'Etat capable d'analyser froirement une situation (il peut et doit lancer la bombe nucléaire s'il le faut...) et de représenter dignement la France en toute circonstance.

Mitterrand, encore lui, n'était semble-t-il plus opérationnel que quelques heures par jour et quelques jours par semaine au cours des dernières années. Ce n'est pas normal. J'ignore dans quel était Pompidou ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50531
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 mai 2011, 10:06:00

Si tu parles des affaires de cul, je suis d'accord, leur vie privée ne regarde qu'eux. Si tu parles "procès", alors si, ça nous regarde.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 mai 2011, 10:26:00

Disons que les affaires de cul ^^ comme tu dis, ont leur importance parfois comme le dit justement avataba,quand ça coûte de l'argent au contribuable,même pour DSK entre nous soit dit cette affaire déstabilise le PS,le discrédite et ne va pas le mettre en pool position,en admettant qu'on est pas confié ce post à DSK ou que l'on est pas envisagé si sûrement le candidat vainqueur le PS aurait pu mieux se préparer là,ils vont faire,du cache-misère...

Pour DSK être porté sur la bagatelle n'est pas un délit,mais si on a couvert des faits d'agression ça en revanche ce n'est peut être pas très bien,après tout,nous les employons à nous représenter,on a pas envie de l'être mal,la preuve avec sarko et d'autre....

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 mai 2011, 11:23:00

La vie privée est murée, dit la Loi ! Cela s'applique à tous, et même aux politiques, bien évidemment.

Mais il faut distinguer "vie privée" et grosse délinquance, comme DSK.

Si Mitterand voulait un harem, sans battre ou séquester pour autant ses femmes, c'est de la vie privée.

Maintenant, dans certains cas, les politiques exposent eux-même leur vie privée dans un jeu trouble avec la presse, se font photographier dans leur intimité avec leurs amants, et puis viennent de plaindre ...

ce sont les mêmes qui protestent contre les cameras de surveillance sur la voie publique en invoquant leur "vie privée", mais qui tiennent à jour les secrets d'alcôves de leurs dirigeants !  
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 18 mai 2011, 11:48:00

Non, pour la Mite, c’est nous qui entretenions sa maitresse et sa fille....ce n'est donc plus privé!

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50531
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 18 mai 2011, 12:21:00

Bien sur que si, faut pas exagérer..
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 18 mai 2011, 12:28:00

Fife,en quoi entretenons-nous la petite famille latérale de Mitterand ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
FIFE
Messages : 3242
Enregistré le : 11 mars 2009, 00:00:00
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Paris

Message non lu par FIFE » 18 mai 2011, 12:31:00

Elles étaient logées dans des villas appartenant à l'état, elles avaient du personnel et des gardes du corps faisant partie de l'état.

Avatar du membre
marco
Messages : 1541
Enregistré le : 10 févr. 2011, 00:00:00

Message non lu par marco » 18 mai 2011, 12:37:00

"entretenions"

c'est pas moi qui le dit

http://politique.lefigaro.fr/francois-m ... lique.html
http://compte-a-rebours-francois-hollande.fr/
Le défaut du capitalisme c'est qu'il répartit inégalement la richesse; la qualité du socialisme c'est qu'il répartit la misère équitablement.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 18 mai 2011, 13:38:00

Ben on risque d'ouvrir une sacrée boite de pandore, et je ne suis pas sûre que même du côté du FN tout le monde soit très clean.
Les hommes politiques, ou à grosses responsabilités comme on dit, sont un peu comme les sportifs de haut niveau : l'adrénaline les pousse à une surconsommation de sexe.
Donc,  on file du bromure à tout le monde, ou encore on décide que ce sont les femmes qui dirigent le monde.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23692
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Message non lu par johanono » 18 mai 2011, 13:44:00

Dès que lors Mitterrand entretient sa fille et sa maîtresse aux frais de l'Etat, on n'est plus dans le domaine de la vie privée. On est même dans le détournement de fonds publics. Donc évidemment qu'une telle affaire aurait dû sortir. En revanche, les infidélités, les coucheries et les partouzes des une et des autres restent du domaine de la vie privée, et n'ont pas être révélées par les media, au moins quand il n'y a pas d'infraction.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 18 mai 2011, 13:56:00

FIFE a écrit :Non, pour la Mite, c’est nous qui entretenions sa maitresse et sa fille....ce n'est donc plus privé!
Parce que tu crois que Chirac et Giscard entretenaient leux maitresses avec leur argent personnel !

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 18 mai 2011, 14:04:00

pwalagratter a écrit : Ben on risque d'ouvrir une sacrée boite de pandore, et je ne suis pas sûre que même du côté du FN tout le monde soit très clean.
Les hommes politiques, ou à grosses responsabilités comme on dit, sont un peu comme les sportifs de haut niveau : l'adrénaline les pousse à une surconsommation de sexe.
Donc,  on file du bromure à tout le monde, ou encore on décide que ce sont les femmes qui dirigent le monde.
Et bien ce ne serait pas une mauvaise idée une femme au pouvoir,mais une qui ait de l'étoffe du sang froid enfin qui ait autant de qualité qu'un homme,mais ça risque d'être long avant de la trouver...Etant donné qu'il y a plus d'homme formé pour le faire et pas beaucoup de cador^^

Répondre

Retourner vers « Société »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré