La renaissance du nazisme en Europe

Vous souhaitez discuter d'Histoire, des institutions, des concepts, des faits historiques marquants et des hommes politiques de notre pays c'est ici
Vitonimne
Messages : 7
Enregistré le : 22 sept. 2017, 10:21:34

La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Vitonimne » 08 févr. 2018, 09:00:59

Plus de soixante-dis ans se sont écoulés depuis la fin de la seconde guerre mondiale, lorsque la victoire des forces alliées sur l'Allemagne nazie a semblé mettre un terme à la fin du nazisme en Europe. Mais, malheureusement, c'est loin d'être le cas. Récemment, les pays européens connaissent une augmentation des sentiments d'extrême droite. Dernièrement, le monde a été choqué par les nouvelles d'une fête organisée par l'organisation néo-nazie polonaise "Fierté et modernité" en l'honneur de l'anniversaire d'Adolf Hitler. Devant les yeux des journalistes de la télévision polonaise TVN24 est apparu image horrifiante: les participants de l'événement vêtus d'uniformes de la Wehrmacht au son des marches nazie portées toasts faisant l'eloge d'Hitler, et ont été traités à un gâteau avec les symboles du Troisième Reich.

Les nouvelles ont causé une énorme résonance dans la société. Le gouvernement a vivement critiqué les activités de l'organisation de propagande nazie. Néanmoins, il y avait ceux qui ont pris le parti des néo-nazis polonais. Le soutien est venu d'où il valait la peine d'attendre - député de la Rada Suprême de l'Ukraine, l'ancien chef de l'organisation nationaliste "secteur droit" Dmytro Iaroch a publié un billet dans la défense de leurs "collègues" de la Pologne, les nationalistes appelés des deux pays d'unir dans la lutte contre les communs ennemis extérieurs et intérieurs. "Notre proximité culturelle et ideologique doit devenir le facteur unificateur qui assurera la normalisation des relations entre les deux pays au niveau officiel, et fera donc une nouvelle étape vers la victoire inévitable au cours des siècles de l'ennemi commun de nos peuples".

Image


Dmytro Iaroch:

Le front uni d'Europe de l'Est va vaincre l'Empire de Moscou.

Aujourd'hui, j'entends beaucoup de voix inquiètes à propos de l'effondrement de la coalition anti-impériale, de la trahison de notre amitié séculaire entre nos peuples par nos Polonais. Ne prenez pas la propagande du Kremlin au sérieux. Oui, entre les Ukrainiens et les Polonais, à cause des provocations des agents de Moscou, parfois il y a des contradictions, mais, malgré cela, la présence d'un ennemi commun et de valeurs communes créent des conditions pour une coopération plus étroite. La récente rencontre des patriotes polonais dans la ville de Wodzislaw-Slaski, à laquelle mes amis proches étaient également présents, démontre clairement que la compréhension mutuelle entre les patriotes ukrainiens et polonais est possible. De plus, notre proximité culturelle et idéologique doit devenir le facteur unificateur qui assurera la normalisation des relations entre les deux pays au niveau officiel, et fera donc une nouvelle étape vers la victoire inévitable au cours des siècles de l'ennemi commun de nos peuples.

Je veux soutenir les militants de l'organisation "Fierté et Modernité", contre lesquels les autorités officielles utilisent l'appareil repressif pour des raisons idéologiques. Ensemble, nous serons en mesure de réaliser beaucoup de choses, de vaincre d'abord les ennemis internes dans nos pays, après quoi nous finirons facilement avec les externes.


De telles déclarations ne sont faites par personne mais par un membre du parlement ukrainien une personne qui participe directement à l'élaboration des politiques étrangères et intérieures du pays. En Pologne et en Ukraine la propagation du nazisme a atteint une ampleur sans précédent. Les nazis polonais en toute impunité profanent des monuments à ceux qui se sont croisés dans la lutte contre Hitler. Les ukrainiens radicaux qui dans le cours de la Maidan en 2014 pouvoir effectivement saisi dans le pays sont maintenant activement engagés dans la glorification des dirigeants d'organisations nationalistes ukrainiens, des criminels spécialisés dans l'extermination de la population civile pendant la Seconde Guerre mondiale.

C'est une erreur de croire que la propagation des sentiments d'extrême droite ne se produit qu'en Ukraine et en Pologne. On peut affirmer avec certitude que le néo-nazisme est en train de devenir une tendance européenne. Bien que les symboles nazis est interdite dans de nembreux pays européens, des normes, des valeurs, des idées et des objectifs de cette sous-culture sont devenus un phénomène mondial avec un nombre croissant d'adeptes. Partout en Europe, les formations pro-fascistes et nazies gagnent en popularité, en particulier chez les jeunes. L'extrême droite devient la principale force politique et leur influence ne fait qu'augmenter. Ils font partie du parlement et dans certains pays sont même membres de coalition au pouvoir. Par exemple, dans le Parlement hongrois n'est parti ouvertement nazi Iobbik qui connu pour son soutien à la mise en place de camps de concentration pour les Tsiganes hongrois. Et ce n'est pas le seul exemple. Une vaque de nationalisme a balayé l'Europe. Rappelons-nous le parti nationaliste letton "Tout pour la Lettonie!" faire des héros de la Légion SS lettone et "Démocrates de Suède", en faveur de limiter la migration non européenne sur le territoire de la Suède, et du allemand "Alternative pour l'Allemagne", et du grec "L'aube dorée", qui sont également ne cachez pas leurs opinions radicales. La liste peut être indéfiniment continuée.

Le nazisme est devenu un phénomène de grande ampleur. La tendance monte et menace d'aggraver la situation dans un avenir prévisible. Au lieu de combattre le mal qui pèse sur l'Europe, les politiciens européens se contentent de condamner les déclarations sans prendre aucune mesure décisive. La position des pays européens en la matière démontre un vote sur la résolution sur la lutte contre la glorification du nazisme reçu sur une base annuelle, le néo-nazisme et d'autres formes de pratiques discriminatoires. Chaque année, la plupart des Etats membres de l'EU s'abstiennent de voter pour le document. Il semble que les Européens aient oublié l'ampleur de la tragédie survenue pendant la Seconde Guerre mondiale, lorsque des millions d'innocents ont été tués. Il est difficile d'imaginer ce que seront les conséquences pour l'Europe, si cela arrive, alors, comme le demande M.Yarosh et des représentants des nombreux partis radicaux de l'Europe, en effet, unis. Des conditions préalables existent déjà: l'extrême droite d'une année à l'autre interagit de plus en plus entre eux, ce qui peut conduire à la formation de la force politique la plus forte en Europe. Nous, les Européens, devons nous tourner vers l'histoire, nous souvenir des erreurs de leurs prédécesseurs et empêcher la propagation d'idées radicales dans nos pays.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23265
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par johanono » 08 févr. 2018, 09:09:30

Mon Dieu, quelques dizaines de péquins ont organisé une petite cérémonie revêtus d'uniformes d'officiers nazis, et l'Europe s'en trouverait menacée ! Carrément ! Bougre, j'ai peur ! :mrgreen:

A titre perso, je pense que l'Europe (et notamment la France) est davantage menacée par le péril islamiste que par quelques nazillons. Aujourd'hui, c'est l'islamisme qui tue en Europe, pas une quelconque résurgence du nazisme.

sandy
Messages : 1282
Enregistré le : 02 août 2015, 20:51:11

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par sandy » 08 févr. 2018, 09:14:25

On a tellement peur de defendre note société et nos valeurs qu'on prefere s'interesser a de petits nazillons qui ne feront de mal a personnep lutot que de s'attaquer au vrais problèmes...
C'est un petit poney blanc, dans les monts d'émeraude et il emporte mon cœur!

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12685
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Baltorupec » 08 févr. 2018, 10:40:54

Aaah, les nazis toujours dans l'ombre, avec une base secrète sur la face cachée de la lune, quelques panzers cachés dans les garages, ils sont toujours de retour.

L'extrême droite polonaise traditionnelle a en horreur le nazisme, je vous laisse deviner pourquoi, et d'une manière générale l'ensemble de la pologne haït le nazisme et le communisme.

Il y a une montée de l'ED en Europe, du nazisme non.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par mordred » 08 févr. 2018, 10:55:57

Tout d'abord, ce ne sont pas des nazis. Les nazis sont "aryens". Et le reste de la Planète; Hitler l'aurait anéanti.
Maintenant, l'Extrême-Droite... ben on l'a eu en France dans les années 1880 ! Avec le général Boulanger et sa "coalition" de saletés ! Les antisémites, les royalistes et Bonapartistes mal lunés; bref, tout ce qui était "contre" ! Aujourd'hui, ils sont comme hier : contre les pauvres, les noirs, les juifs... Si on les laissait faire, en 10 ans, il ne resterait plus qu'un bonhomme sur la Planète : le plus fort. Faute d'ennemis, on s'en créée chez ces gens-là.
Le Chômage est l'un des principaux vecteurs de ces phénomènes. Ajoutons à cela la folie collective ambiante; des pseudos-journalistes et "penseurs" qui en rajoutent pour faire leurs chefs...

Telle est mon opinion.

Un fruit pourri contamine la corbeille.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
hérisson
Messages : 260
Enregistré le : 13 sept. 2015, 15:34:06

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par hérisson » 08 févr. 2018, 11:15:34

johanono a écrit :
08 févr. 2018, 09:09:30
Mon Dieu, quelques dizaines de péquins ont organisé une petite cérémonie revêtus d'uniformes d'officiers nazis, et l'Europe s'en trouverait menacée ! Carrément ! Bougre, j'ai peur ! :mrgreen:

A titre perso, je pense que l'Europe (et notamment la France) est davantage menacée par le péril islamiste que par quelques nazillons. Aujourd'hui, c'est l'islamisme qui tue en Europe, pas une quelconque résurgence du nazisme.
Exact, c'est plutôt la renaissance du nazisme islamiste.

Papibilou
Messages : 5468
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Papibilou » 09 févr. 2018, 16:39:08

Ne pas confondre le nazisme avec l'antisémitisme. Les actes antisémites ont énormément progressé en France ces derniers temps.
https://www.20minutes.fr/societe/221327 ... -violences

Autrement dit l'antisémitisme n'a pas besoin du nazisme pour progresser.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17158
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Jeff Van Planet » 10 févr. 2018, 10:20:53

Baltorupec a écrit :
08 févr. 2018, 10:40:54
Aaah, les nazis toujours dans l'ombre, avec une base secrète sur la face cachée de la lune, quelques panzers cachés dans les garages, ils sont toujours de retour.

L'extrême droite polonaise traditionnelle a en horreur le nazisme, je vous laisse deviner pourquoi, et d'une manière générale l'ensemble de la pologne haït le nazisme et le communisme.

Il y a une montée de l'ED en Europe, du nazisme non.
une montée de l'ED qui est nationaliste et défend les valeurs des socialistes...
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Papibilou
Messages : 5468
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Papibilou » 10 févr. 2018, 10:32:59

Jeff Van Planet a écrit :
10 févr. 2018, 10:20:53
Baltorupec a écrit :
08 févr. 2018, 10:40:54
Aaah, les nazis toujours dans l'ombre, avec une base secrète sur la face cachée de la lune, quelques panzers cachés dans les garages, ils sont toujours de retour.

L'extrême droite polonaise traditionnelle a en horreur le nazisme, je vous laisse deviner pourquoi, et d'une manière générale l'ensemble de la pologne haït le nazisme et le communisme.

Il y a une montée de l'ED en Europe, du nazisme non.
une montée de l'ED qui est nationaliste et défend les valeurs des socialistes...
Effectivement ça ressemble à du national socialisme, pas à du nazisme ! :oops:

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Calvero » 19 avr. 2018, 12:50:22

Le terme nazisme est certainement à proscrire mais qu'il y est une recrudescence des nationalismes en Europe est indéniable.

Ça constitue pour moi une menace qu'il serait une erreur de négliger. L'islamisme et le nationalisme s'alimente l'un l'autre, ceux qui se font avoir dans l'affaire ce n'est pas eux les fanatiques d'un bord ou de l'autre mais nous, l'entre deux car leur guerre si elle a lieu nous serons conduit à y prendre part, eux sont des partisans du conflit alors que je pense qu'une bonne partie des européens ne le sont pas.
N'oublions pas que pendant ce temps les financiers se frottent les mains car un peuple qui a peur est hautement malléable et de plus une guerre c'est tout un panel de marché qui s'ouvre un cycle économique qui s'enclenche avec des tas d’opportunités, il y a donc fort à parier que la finance poussera en ce sens.

Le cynisme de la finance n'a d'égal que son imagination.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Jean
Messages : 4397
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Jean » 23 avr. 2018, 13:15:32

Calvero a écrit :
19 avr. 2018, 12:50:22
Le terme nazisme est certainement à proscrire mais qu'il y est une recrudescence des nationalismes en Europe est indéniable.

Ça constitue pour moi une menace qu'il serait une erreur de négliger. L'islamisme et le nationalisme s'alimente l'un l'autre, ceux qui se font avoir dans l'affaire ce n'est pas eux les fanatiques d'un bord ou de l'autre mais nous, l'entre deux car leur guerre si elle a lieu nous serons conduit à y prendre part, eux sont des partisans du conflit alors que je pense qu'une bonne partie des européens ne le sont pas.
N'oublions pas que pendant ce temps les financiers se frottent les mains car un peuple qui a peur est hautement malléable et de plus une guerre c'est tout un panel de marché qui s'ouvre un cycle économique qui s'enclenche avec des tas d’opportunités, il y a donc fort à parier que la finance poussera en ce sens.

Le cynisme de la finance n'a d'égal que son imagination.
D'accord avec le début mais pas avec la fin.

La finance a besoin de paix pour prospérer.

Le peuple est toujours malléable. Heureusement pour nous et pour l'avenir des démocraties dont la survie vient de leur capacité à conduire les peuples généralement pour leur bien d'ailleurs (même si souvent des minoritaires plaident le contraire).
Les dictatures sont beaucoup moins contraintes de gérer leur peuple... C'est leur grande force qui leur permet d'agir vite.

Le terme nazisme a du être inventé pour faire oublier qu'il contient "national" et "socialisme".

Ces deux concepts existent toujours (vet meme se développent). En un mot c'est mettre son pays en avant de tout etde favoriser l'approche sociale.



L'échec d'Hitler (relatif si on considère le début de son histoire et les moyens qu'il a fallu que l'étranger mette en oeuvre pour le réduire) provient de sa volonté :
- d'agrandir son territoire qu'il trouvait trop petit pour son peuple et surtout manquait de matières premières (celles de la Russie le fascinaient)
- de traiter le problème juif d'une façon brutale (même s'il avait pensé pendant un moment les exiler à Madagascar... Il dut y renoncer suite à la décision du RU de ne pas collaborer à son projet de monde nouveau)

Le premier justifiait une guerre et explique son échec et le second explique les raisons pour lesquelles les medias et les intellectuels le représentent toujours comme le symbole de l'horreur absolu.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Calvero » 23 avr. 2018, 13:27:46

Jean a écrit :
23 avr. 2018, 13:15:32
D'accord avec le début mais pas avec la fin.

La finance a besoin de paix pour prospérer.
La guerre ouvre des opportunités inespérées et des revenus hyper conséquent et hyper rapide.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 13:15:32
Le peuple est toujours malléable. Heureusement pour nous et pour l'avenir des démocraties dont la survie vient de leur capacité à conduire les peuples généralement pour leur bien d'ailleurs (même si souvent des minoritaires plaident le contraire).
Là on est vraiment pas d'accord mais c'est une différence de fond qui nous ferait sortir du topic.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 13:15:32
Ces deux concepts existent toujours (vet meme se développent). En un mot c'est mettre son pays en avant de tout etde favoriser l'approche sociale.
En quoi Hitler se rapprochait du socialisme si ce n'est par le nom de son parti ?
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Jean
Messages : 4397
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Jean » 23 avr. 2018, 17:25:26

Calvero a écrit :
23 avr. 2018, 13:27:46
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 13:15:32
D'accord avec le début mais pas avec la fin.

La finance a besoin de paix pour prospérer.
La guerre ouvre des opportunités inespérées et des revenus hyper conséquent et hyper rapide.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 13:15:32
Le peuple est toujours malléable. Heureusement pour nous et pour l'avenir des démocraties dont la survie vient de leur capacité à conduire les peuples généralement pour leur bien d'ailleurs (même si souvent des minoritaires plaident le contraire).
Là on est vraiment pas d'accord mais c'est une différence de fond qui nous ferait sortir du topic.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 13:15:32
Ces deux concepts existent toujours (vet meme se développent). En un mot c'est mettre son pays en avant de tout etde favoriser l'approche sociale.
En quoi Hitler se rapprochait du socialisme si ce n'est par le nom de son parti ?

Certes les guerres peuvent avoir un impact sur l'économe, mais il n'est nullement assuré que le bouleversement quelles créent soit bénéfique aux entités présentes avant guerre. Par ailleurs combien de faillites créées par des événements non maîtrisables...
La finance a besoin de prévisibilité. Elle a horreur de la guerre.


Il suffit de comparer les résultats économiques et sociaux de l'Allemagne en 1933 et 1939 pour constater que la reprise a été explosive. Ce n'est pas pour rien que le peuple allemand a suivi son chef pendant les cinq années de guerre sans protester.
En 1933 le chômage était énorme, la monnaie à plat, le pays ruiné... Six ans plus tard (a peu près le temps d'un mandat de Hollande :D ) ce pays était redevenu la première puissance d'Europe et de loin...
En terme de cible électorale (avant sa nomination au poste chancelier) Hitler courtisait les ouvriers, par son programme social. Il eut d'ailleurs des succès auprès des ouvriers des enterprises moyennes moins embrigadés par les communistes.
On retrouve cette double tentative "nationale" et "socialiste" dans le programme présidentiel du FN en 17 et aussi dans celui des Insoumis.

Il a bâti une société unie et forte capable d'affronter sans défaillir la Russie, les USA, le RU, la France, tous les pays du centre de l'Europe...

On parle toujours d'embrigadement... mais je doute qu'en un délai aussi court on ne parvienne à s'accaparer l'amour d'un peuple évolué si par ailleurs on ne lui apporte pas en grande partie ce qu'il attend.

Cela dit ne nous méprenons pas, je ne fais pas l'apologie de Hitler mais j'essaye simplement de comprendre quels événements ont permis son émergence et son succès auprès d'un peuple dont nous sommes aujourd'hui si proche.
Je crois que le temps a suffisamment passé pour commencer une réflexion sérieuse sur ce qui s'est passé et arrêter d'interrompre toute réflexion sous prétexte qu'il était le mal... Un peu court comme explication.
Mais peut-être que je me trompe et qu'il est préférable d'attendre encore un siècle... Mais un jour cette analyse aura lieu.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Calvero » 23 avr. 2018, 21:33:27

Jean a écrit :
23 avr. 2018, 17:25:26
La finance a besoin de prévisibilité. Elle a horreur de la guerre.
Je ne peux apporter la preuve du contraire mais j'ai le sentiment que c'est le contraire.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 17:25:26
Il suffit de comparer les résultats économiques et sociaux de l'Allemagne en 1933 et 1939 pour constater que la reprise a été explosive. Ce n'est pas pour rien que le peuple allemand a suivi son chef pendant les cinq années de guerre sans protester.
En 1933 le chômage était énorme, la monnaie à plat, le pays ruiné... Six ans plus tard (a peu près le temps d'un mandat de Hollande :D ) ce pays était redevenu la première puissance d'Europe et de loin...
Une bonne partie de l'essor économique était réalisé sur le dos de juifs exproprié, donc oui il y a eu croissance mais elle ne peut être un modèle.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 17:25:26
On retrouve cette double tentative "nationale" et "socialiste" dans le programme présidentiel du FN en 17 et aussi dans celui des Insoumis.
FN oui, Insoumis ? :shock: Patriotique oui sûrement (c'est bien ce que je leur reproche), nationaliste non.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 17:25:26
Il a bâti une société unie et forte capable d'affronter sans défaillir la Russie, les USA, le RU, la France, tous les pays du centre de l'Europe...
Sans défaillir ? Dans un premier temps non, du moment qu'il a déclaré la guerre à la Russie et aux USA le déclin à rapidement démarré.
Jean a écrit :
23 avr. 2018, 17:25:26
On parle toujours d'embrigadement... mais je doute qu'en un délai aussi court on ne parvienne à s'accaparer l'amour d'un peuple évolué si par ailleurs on ne lui apporte pas en grande partie ce qu'il attend.
Goebbels, les jeunesses Hitlerienne, les films de propagande, le culte de la personnalité etc etc... Pour moi il s'agit bien d'embrigadement puis au final du début de sa carrière au moment de la guerre une décennie s'est écoulée c'est assez pour embrigader bien des gens.

Jean a écrit :
23 avr. 2018, 17:25:26
Cela dit ne nous méprenons pas, je ne fais pas l'apologie de Hitler mais j'essaye simplement de comprendre quels événements ont permis son émergence et son succès auprès d'un peuple dont nous sommes aujourd'hui si proche.
Je crois que le temps a suffisamment passé pour commencer une réflexion sérieuse sur ce qui s'est passé et arrêter d'interrompre toute réflexion sous prétexte qu'il était le mal... Un peu court comme explication.
Mais peut-être que je me trompe et qu'il est préférable d'attendre encore un siècle... Mais un jour cette analyse aura lieu.
Je suis d'accord avec toi, il est temps de l'analyser, lui son parcours, son entourage, son époque, si on le comprend on peut le combattre et éviter qu'il refasse surface si on l'ignore on devra tout réapprendre mais à quel prix...

Je pense qu'on s'éloigne peu à peu du sujet, par respect on devrait y revenir car on est censé parler de la renaissance du nazisme en Europe pas de sa genèse.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Jean
Messages : 4397
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: La renaissance du nazisme en Europe

Message non lu par Jean » 24 avr. 2018, 12:34:34

Qu'est ce que la renaissance si ce n'est une nouvelle naissance d'où l'intérêt de s’intéresser à la naissance.

Je reviens sur deux points (pour le reste nos désaccords persisteront donc à quoi bon y revenir)

1. Fallait drôlement que les juifs soient riches pour permettre par la spoliation de leur biens de relancer un pays aussi vite et aussi fort...

2. Quelque soit les performances de la propagande notamment auprès des jeunes, je continue à croire qu'il est difficile d'enthousiasmer tout un peuple simplement par des paroles sans répondre à ses attentes...
Chez nous, même aujourd’hui avec les progrès des communications (réseaux sociaux, télévisions, chaîne spécifique..) il semble difficile à nos démagogues les mieux formés de dépasser 20 ou 25%

Répondre

Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré