L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Vous souhaitez discuter d'Histoire, des institutions, des concepts, des faits historiques marquants et des hommes politiques de notre pays c'est ici
Avatar du membre
les orteils
Messages : 5217
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par les orteils » 05 sept. 2023, 14:21:13

Il y a un lien, d'accord, mais aussi beaucoup de différences: la peine de mort concerne des gens pour qui justement la vie n'est pas sacrée puisqu'ils l'ont eux-mêmes ôtée, l'avortement peut concerner un viol, l'euthanasie peut être souhaitée par le destinataire... Sur ces trois questions, il y a de multiples cas de figure.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
johanono
Messages : 37111
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par johanono » 05 sept. 2023, 14:54:03

les orteils a écrit :
05 sept. 2023, 13:11:09
Tu ne peux opposer cet argument qu'à "on", mais on peut très bien être contre l'avortement et pour la peine de mort, comme toi (?), ou pour l'avortement et la peine de mort, comme moi. Il y a plusieurs cas de figure, voilà pourquoi ces deux sujets sont indépendants, ce qui n'empêchera pas certain, au nom d'un certain principe de les associer.
Oui, il y a plusieurs cas de figure. Je dis juste qu'il faut trouver un autre argument que le respect de la vie pour justifier l'abolition de la peine de mort si, dans le même temps, on est favorable à l'avortement. Parce que justifier l'abolition de la peine de mort au nom du respect de la vie tout en se disant favorable à l'avortement, c'est contradictoire, ce n'est pas cohérent.
Kadavre a écrit :
05 sept. 2023, 13:52:09
les orteils a écrit :
05 sept. 2023, 13:11:09
Tu ne peux opposer cet argument qu'à "on", mais on peut très bien être contre l'avortement et pour la peine de mort, comme toi (?), ou pour l'avortement et la peine de mort, comme moi. Il y a plusieurs cas de figure, voilà pourquoi ces deux sujets sont indépendants, ce qui n'empêchera pas certain, au nom d'un certain principe de les associer.
C'est moi le ''on''... Effectivement, je pense que sur 3 sujets [l'avortement, l'euthanasie et la peine de mort] il y a un même principe qui est en jeu : le respect de la vie. Mais il y a tout de même une différence : dans le cas de la peine de mort, il s'agit d'un choix collectif [la justice est rendue au nom du peuple français], alors que dans ceux de l'avortement et de l'euthanasie, il s'agit de choix individuels, la société ne faisant que "permettre" ou non cette option sans en être partie prenante ni directement responsable.
Il faut nuancer. Les libertés individuelles procèdent de choix collectifs. Et en pratique, elles sont rendues possibles par la société. Par exemple, l'avortement est financièrement pris en charge par la collectivité, il est pratiqué par des médecins formés aux frais de la collectivité, etc.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 1647
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par Kadavre » 05 sept. 2023, 16:36:22

les orteils a écrit :
05 sept. 2023, 14:21:13
Il y a un lien, d'accord, mais aussi beaucoup de différences: la peine de mort concerne des gens pour qui justement la vie n'est pas sacrée puisqu'ils l'ont eux-mêmes ôtée, l'avortement peut concerner un viol, l'euthanasie peut être souhaitée par le destinataire... Sur ces trois questions, il y a de multiples cas de figure.
Oui, mais si tu es contre la peine de mort, tu l'es d'une façon absolue, par principe. Si tu commences à faire des exceptions, c'est que tu es pour la peine de mort, de facto.
johanono a écrit :
05 sept. 2023, 14:54:03
Oui, il y a plusieurs cas de figure. Je dis juste qu'il faut trouver un autre argument que le respect de la vie pour justifier l'abolition de la peine de mort si, dans le même temps, on est favorable à l'avortement. Parce que justifier l'abolition de la peine de mort au nom du respect de la vie tout en se disant favorable à l'avortement, c'est contradictoire, ce n'est pas cohérent.
Je n'ai jamais dit que je suis favorable à l'avortement. À titre personnel, je n'y suis pas favorable. Mais le droit à l'avortement existe depuis 50 ans, on ne reviendra pas en arrière. Je ne vais pas non plus descendre dans la rue pour qu'on le supprime, surtout que je ne me sentirais pas en très bonne compagnie dans ce genre de manifs...

Avatar du membre
merlin
Messages : 4149
Enregistré le : 31 juil. 2012, 21:01:54
Localisation : BREIZH

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par merlin » 05 sept. 2023, 23:08:18

Oui, cela peut faire peur de rencontrer des gens qui ne veulent pas retourner à l'age de pierre Je comprends cela

Avatar du membre
johanono
Messages : 37111
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par johanono » 05 sept. 2023, 23:14:36

Kadavre a écrit :
05 sept. 2023, 16:36:22
Je n'ai jamais dit que je suis favorable à l'avortement. À titre personnel, je n'y suis pas favorable. Mais le droit à l'avortement existe depuis 50 ans, on ne reviendra pas en arrière. Je ne vais pas non plus descendre dans la rue pour qu'on le supprime, surtout que je ne me sentirais pas en très bonne compagnie dans ce genre de manifs...
Je ne me fais aucune illusion. Je sais bien qu'on ne reviendra jamais, ni sur l'abolition de la peine de mort, ni sur le droit à l'avortement. Mais je persiste néanmoins à penser que qu'une société qui glorifie le droit de tuer un fœtus et le fait de laisser la vie sauve à un tueur est une société décadente.

Papibilou
Messages : 12083
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par Papibilou » 06 sept. 2023, 15:14:09

johanono a écrit :
04 sept. 2023, 11:06:46
les orteils a écrit :
03 sept. 2023, 22:56:05
Je suis pour la peine de mort au moins pour ceux qui tuent par idéologie, comme les terroristes. C'est différent de celui qui tue par convoitise ou intérêt.
Quand je vois que certains pays tuent pour trafic de drogue, je me demande si ce ne serait pas dissuasif chez nous : au moins la règle est claire et affichée, chacun assume. Le problème est l'équité : on meurt alors qu'on n'a pas tué...
En Occident, défendre la vie de criminels et tuer des fœtus qui ne demandent qu'à vivre est désormais perçu comme un progrès social. Grave inversion des valeurs...
Sans doute pas comme un progrès social mas une nécessité sociale et médicale, oui. Rappelez vous ces femmes qui mouraient pour avoir voulu faire "passer" l'enfant.

Papibilou
Messages : 12083
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par Papibilou » 06 sept. 2023, 15:14:48

les orteils a écrit :
04 sept. 2023, 21:10:53
merlin a écrit :
04 sept. 2023, 08:37:16
tu comptes déménager en iran ?
Il doit bien exister un pays dans lequel on peut s'interroger librement, réfléchir... Il paraît qu'il y a même des forums pour ce faire.
Ou ça, Ou ça ?

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 1647
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: L'Abolition de la peine de mort fête ses 30 ans

Message non lu par Kadavre » 09 sept. 2023, 10:49:32

johanono a écrit :
05 sept. 2023, 23:14:36
Kadavre a écrit :
05 sept. 2023, 16:36:22
Je n'ai jamais dit que je suis favorable à l'avortement. À titre personnel, je n'y suis pas favorable. Mais le droit à l'avortement existe depuis 50 ans, on ne reviendra pas en arrière. Je ne vais pas non plus descendre dans la rue pour qu'on le supprime, surtout que je ne me sentirais pas en très bonne compagnie dans ce genre de manifs...
Je ne me fais aucune illusion. Je sais bien qu'on ne reviendra jamais, ni sur l'abolition de la peine de mort, ni sur le droit à l'avortement. Mais je persiste néanmoins à penser que qu'une société qui glorifie le droit de tuer un fœtus et le fait de laisser la vie sauve à un tueur est une société décadente.
Laisser la vie sauve à un tueur n'est pas un signe de décadence, mais d'humanisme. Ce qui est condamnable, c'est de permettre au tueur de récidiver. Le problème, c'est le laxisme, pas la peine de mort. Enfin, c'est mon avis.

Répondre

Retourner vers « Histoire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré