Roms, tziganes etc.

Vous avez des définitions à nous suggérer c'est ici
Répondre
Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3078
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Roms, tziganes etc.

Message non lu par Cheshire cat » 12 déc. 2013, 16:02:12

Je l'avoue, j'ai déjà posté ce texte dans le fil d'une discussion dans un autre forum.
Il m'est apparu qu'il serait bien à sa place ici.
A quel titre ? Il ne s'agit pas dans l'absolu d'une définition politique, mais il m'a semblé nécessaire de clarifier un vocabulaire utilisé très (trop?) souvent dans le débat politique.
Cette discussion n'a pas pour but de lancer une énième polémique sur les roms mais toutes considérations linguistiques, ethnologiques, historiques géographiques etc seront bienvenues.

Il y a un problème récurent de terminologie à ce sujet qui conduit à d'incessantes confusions...
Le terme "rom" a été forgé récemment artificiellement pour désigner l'ensemble des populations de lointaine origine indienne, souvent mais pas toujours nomades ou itinérants, qui ce sont installées en Europe vers le XVe siècle, le terme français générique approprié est en fait "Tsigane".
Les roms, ou tsiganes, se sont divisés en plusieurs branches, telles les gitans, présents en Espagne et au sud de la France, ou les manouches, présents dans l'est de la France et proches cousins des sintis allemands.L'origine des yéniches est plus controversée., les gitans d'Espagne sont considérés comme une composante indispensable du peuple espagnol.Dans le midi de la France, ils font partie du paysage, comme les manouches dans l'est et sont souvent à des degrés divers sédentarisés.

En langue journalistique populaire et politicienne de la fin des années 2000 et du début des années 2010, le terme "rom" désigne habituellement les tsiganes issus récemment de l'Europe ex de l'est, en particulier de la Roumanie et de la Bulgarie.

L'état Français ne fait pas de statistiques ni de lois ethniques, l'administration utilise la notion de « gens du voyage »
http://www.lepetitjuriste.fr/libertes-f ... -en-france,
Identifier tziganes et et gens du voyage est hasardeux ; nombre de tziganes sont sédentaires, et les gens du voyage ne sont pas forcément tzigane, cela peut être le cas des forains ou des gens du cirque, même si certains tziganes voient dans ces professions un moyen de continuer une vie nomade tout en ayant une raison sociale reconnue.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12675
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Roms, tziganes etc.

Message non lu par Baltorupec » 12 déc. 2013, 16:28:39

De ce que j'ai compris, le terme gens du voyage fait référence aux personnes ayant un mode de vie itinérant ayant la nationalité française. Je ne crois pas qu'il y ait de mot spécifique pour désigner l'ensemble des personnes nomades n'ayant pas la nationalité française.
Modifié en dernier par Baltorupec le 12 déc. 2013, 21:49:28, modifié 1 fois.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3078
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Roms, tziganes etc.

Message non lu par Cheshire cat » 12 déc. 2013, 18:36:54

Les Tziganes d'Europe orientale (je crois que c'est d'eux que tu parle) étaient souvent sédentaires depuis pas mal de temps; on peut imaginer de surcroit que les régimes communistes n'auraient pas laissé trop de gens se balader à gauche et à droite. Ils devaient travailler en fait le plus souvent dans les usines d'état comme tout le monde.
Avec la fin du communisme, le chômage a explosé, et comme toujours, ce sont les minorités ethniques qui en ont le plus pâti.
Les Tsiganes de surcroit ne sont pas culturellement attachés à une terre et ont plus facilement l'idée du voyage; ils ont donc parfois repris une vie d'errance.
Il faut parler d'errance et non de nomadisme, le nomadisme est une vie organisée ce qui n'est pas le cas de campements ne méritant même pas l’appellation de bidonvilles.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12675
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Roms, tziganes etc.

Message non lu par Baltorupec » 12 déc. 2013, 21:57:24

En effet, le communisme a sédentarisé d'un accord forcé un certain nombre de populations. Ce n'est qu'après la chute du mur et la dislocation du bloc de l'est que les ou plutôt devrai-je dire Des roms ont repris leur errance (notamment puisqu'ils étaient assez mal intégrés dans les pays où ils étaient nés, un mélange d'exclusion et d'auto-exclusion de ce que j'ai compris).
Heureusement, grâce à des aides internationales et beaucoup de travail de leur part, certains roms arrivent à s'intégrer.
Cependant, dans certaines communautés, il y a un véritable nomadisme comme mode et philosophie de vie. C'est vrai que l'on peut d'avantage parler d'errance chez une partie des roms. Au fond, ils s'installeraient bien quelque part si ils n'étaient pas forcés de partir. (Quand je parle du fait qu'ils soient forcé de partir, ce n'est pas une condamnation de la politique qui peut être entreprise vis à vis des roms, il n'est pas question d'accepter des bidonvilles où la mendicité et le vol organisé font force de loi).
Et oui en effet, beaucoup de personnes d'origines roms/tziganes/manouches se sont désormais sédentarisé même en Europe occidentale.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Répondre

Retourner vers « Suggestions de définitions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré