Anarchie

Vous avez des définitions à nous suggérer c'est ici
Avatar du membre
onu
Messages : 391
Enregistré le : 04 avr. 2012, 15:01:30

Re: Anarchie

Message non lu par onu » 11 juin 2012, 13:10:33

maillé-brézé a écrit :
racaille a écrit :Attention ici il n'était question que de l'étymologie du mot anarchie, indiquant que cette conception du monde ne reconnait pas de cause sans cause.

En ce qui concerne l'anarchisme, il est fondamentalement opposé à l'autorité non-consentie. Ce courant d'idées n'interdit pas de se fier à l'avis d'un toubib lorsque l'on est malade ou d'un informaticien lorsque notre ordinateur est en panne.
bonjour racaille,il y a des lunes de ça quelqu'un à tenté de m'enseigner quelques notions de Latin et de Grec ;Pour Anarchie ,j'ai seulement retenu l'origine Grèque :AN =absence de ;Arkhé = commandement ,ce qui dans ma petite tête à donné = Pas de chef désigné .
Notons ,l'absence du chef ne signifie pas obligatoirement le désordre ;j'ai quelque expérience en ce domaine ;une équipe homogène et bien rôdée en l'absence ou carence du chef ,perpétue le fonctionnement d'un bateau ,d'une plateforme de forage ,d'une patrouille * etc...
* Vous savez ;en colonne par un ,éteignez vos cigarettes ,gardez les distances Bon Dieu !
Sans oublier que, d'un point de vue organisation d'une société, il existait à l'époque pré étatique bon nombre de société qui vivait sans pouvoir central et qui était, contrairement à ce qu'on pourrait penser, extrêmement bien organisée, structurées autour de principes et de valeurs. Par exemple, les indiens d'Amérique du Nord et les aborigene d'Australie , sans chef effectif, étaient régulés par le mythe des origines, qui énoncait strictement des règles de vie a respecter, et les sanctions a appliquer en cas de violations de ces regles. Idem pour les gaulois.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Anarchie

Message non lu par mps » 11 juil. 2012, 16:44:51

onu a écrit :
maillé-brézé a écrit :
racaille a écrit :Attention ici il n'était question que de l'étymologie du mot anarchie, indiquant que cette conception du monde ne reconnait pas de cause sans cause.

En ce qui concerne l'anarchisme, il est fondamentalement opposé à l'autorité non-consentie. Ce courant d'idées n'interdit pas de se fier à l'avis d'un toubib lorsque l'on est malade ou d'un informaticien lorsque notre ordinateur est en panne.
bonjour racaille,il y a des lunes de ça quelqu'un à tenté de m'enseigner quelques notions de Latin et de Grec ;Pour Anarchie ,j'ai seulement retenu l'origine Grèque :AN =absence de ;Arkhé = commandement ,ce qui dans ma petite tête à donné = Pas de chef désigné .
Notons ,l'absence du chef ne signifie pas obligatoirement le désordre ;j'ai quelque expérience en ce domaine ;une équipe homogène et bien rôdée en l'absence ou carence du chef ,perpétue le fonctionnement d'un bateau ,d'une plateforme de forage ,d'une patrouille * etc...
* Vous savez ;en colonne par un ,éteignez vos cigarettes ,gardez les distances Bon Dieu !
Sans oublier que, d'un point de vue organisation d'une société, il existait à l'époque pré étatique bon nombre de société qui vivait sans pouvoir central et qui était, contrairement à ce qu'on pourrait penser, extrêmement bien organisée, structurées autour de principes et de valeurs. Par exemple, les indiens d'Amérique du Nord et les aborigene d'Australie , sans chef effectif, étaient régulés par le mythe des origines, qui énoncait strictement des règles de vie a respecter, et les sanctions a appliquer en cas de violations de ces regles. Idem pour les gaulois.
En fait, on voit des groupes exister sans spécialisation ni chef, au néolithique, avec un chiffre critique aux environ de 15 personnes. On fait tout ensemble, sans plus, essentiellement chercher à bouffer.

Très rapidement, on commence à voir poindre une organisation : les femmes font la cueillette des herbes médicinales, les hommes veillent et les protègent des animaux sauvages. Pour la chasse, on vient très vite à la fabrication d'armes élémentaires, puis à la sophistication des pointes de silex et l'obsidienne. Au début, tout le moinde fait les siennes, puis seulement les hommes (un peu dur pour les femmes), puis des hommes se spécialisent et les font pour tout le groupe, lequel le nourrit et lui file une peau tannée ou un matelas de foin.

La spécialisation augmente fortement les performances du groupe, lui permet de faire des provisions, d'étendre sa zone de chasse et de cueillette, mais aussi d'avoir plus d'enfants (on sait que ces peuplades contrôlaient déjà leurs naissance). Donc, le groupe s'aggrandit. Toujours sans "chef réel", encore que se dessinent un "chef spirituel", vague chaman, et un chef "temporel" à qui on demande des conseils : c'est généralement le plus agé et donc le plus expérimenté. Les décisions restent collégiales encore qu'assez instinctives et automatiques.

A partir d'une soixantaine d'individus, les choses changent. Ces groupes "importants" pratiquent déjà l'élevage et l'agriculture, et se sédentarisent. Dès lors, la société moderne se met en place, avec un réel pouvoir temporel et spirituel, une organisation par différenciation des tâches, et une indispensable planification.

Quelques peuplades n'ont jamais franchi ce pas, et ont donc disparu, comme les Boshimans.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Anarchie

Message non lu par racaille » 11 juil. 2012, 20:47:17

D'accord avec vous trois sur vos remarques, en particulier avec celles de MPS qui rend bien compte de cette notion de "masse critique" et de cette cassure dans l'évolution de l'humanité qu'est la sédentarisation. C'est d'ailleurs pourquoi dès ses origines l'anarchisme a toujours eu une certaine défiance envers "la société" (au sens large et commun, et surtout celle des "civilisés") et qu'il s'est vite prononcé pour une auto-organisation communaliste et fédéraliste - à échelle humaine - plutôt que sur un mode d'organisation centralisé et étatique, propice à l'émergence de chefs dont la puissance pourrait être difficilement contrecarrée. Par exemple : la République telle qu'elle existe en France offre sur un plateau la toute-puissance au chef de l'Etat par l'escroquerie du suffrage universel, ce dernier lui donnant toute légitimité par l'entremise du principe de souveraineté populaire.

L'anarchiste primitiviste américain John Zerzan est particulièrement radical lorsqu'il affirme que c'est par l'invention du langage que l'humanité s'est muée en un éternel purgatoire. Je ne suis pas spécialiste de son travail mais d'après ce que j'ai compris, il milite pour un abandon de la sédentarisation (ainsi que de la propriété privée qui en découle presque naturellement, mais aussi du travail et de sa division) pour un retour à ce qui est selon lui l'apogée de l'humanité : le nomadisme cueilleur-chasseur - et désolé par avance si je trahis la pensée de Zerzan par autant de raccourcis osés !
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Re: Anarchie

Message non lu par mps » 12 juil. 2012, 11:16:15

racaille a écrit :D'accord avec vous trois sur vos remarques, en particulier avec celles de MPS qui rend bien compte de cette notion de "masse critique" et de cette cassure dans l'évolution de l'humanité qu'est la sédentarisation. C'est d'ailleurs pourquoi dès ses origines l'anarchisme a toujours eu une certaine défiance envers "la société" (au sens large et commun, et surtout celle des "civilisés") et qu'il s'est vite prononcé pour une auto-organisation communaliste et fédéraliste - à échelle humaine - plutôt que sur un mode d'organisation centralisé et étatique, propice à l'émergence de chefs dont la puissance pourrait être difficilement contrecarrée. Par exemple : la République telle qu'elle existe en France offre sur un plateau la toute-puissance au chef de l'Etat par l'escroquerie du suffrage universel, ce dernier lui donnant toute légitimité par l'entremise du principe de souveraineté populaire.

L'anarchiste primitiviste américain John Zerzan est particulièrement radical lorsqu'il affirme que c'est par l'invention du langage que l'humanité s'est muée en un éternel purgatoire. Je ne suis pas spécialiste de son travail mais d'après ce que j'ai compris, il milite pour un abandon de la sédentarisation (ainsi que de la propriété privée qui en découle presque naturellement, mais aussi du travail et de sa division) pour un retour à ce qui est selon lui l'apogée de l'humanité : le nomadisme cueilleur-chasseur - et désolé par avance si je trahis la pensée de Zerzan par autant de raccourcis osés !
L'idée est charmante, surtout si on a fumé ;) Tes anarchistes nomades présentent donc une société moins évoluée que celle des chimpanzés qui, eux, ont des chefs (souvent une vieille guenon autoritaire qui assure la survie du groupe) ... et se parlent !

Ceci nous ramène donc au paléolithique, et son age maximum de 30 à 32 ans. (mortalité avant 5 ans de 83 %)

Ce que je remarque, c'est que l'anarchisme se développe surtout en chambre, avec Sécu sur le palier !
Ton auteur aurait dû s'enfoncer depuis longtemps dans quelque jungle, et cesser de s'exprimer icon_idea
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51283
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Anarchie

Message non lu par Nombrilist » 12 juil. 2012, 11:23:18

Racaille, ce serait quoi un "cueilleur chasseur" contemporain ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Anarchie

Message non lu par signora » 14 févr. 2015, 20:36:16

ma définition préférée de l'anarchie est très simple :

"chercher par la liberté un ordre supérieur !"

C'est court et c'est clair ;)
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Nico37
Messages : 18475
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Anarchie

Message non lu par Nico37 » 27 févr. 2015, 23:46:44


Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14565
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Anarchie

Message non lu par Narbonne » 13 mars 2015, 22:17:23

Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
karoline
Messages : 3243
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Anarchie

Message non lu par karoline » 02 mai 2015, 11:58:48

mps » 12 Juil 2012, 11:16:15 a écrit :
racaille a écrit :
L'idée est charmante, surtout si on a fumé ;) Tes anarchistes nomades présentent donc une société moins évoluée que celle des chimpanzés qui, eux, ont des chefs (souvent une vieille guenon autoritaire qui assure la survie du groupe) ... et se parlent !
Un sujet très intéressant, une bonne idée d'y revenir, même si ce message date de 2012:

Je ne considérerai pas le "chef" des chimpanzés comme un ordre hiérarchique ou institutionnel, mais un besoin inconscient de faire confiance à celui qui a le plus d'expérience: donc une société gérée par l'intelligence et le bon sens correspondant à leur niveau et pas par un chef.
Modifié en dernier par karoline le 02 mai 2015, 18:42:49, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18036
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Anarchie

Message non lu par Jeff Van Planet » 02 mai 2015, 16:13:51

Une précision sur le message des chimpanzés: Ce sont les Bonobos qui ont la femelle la plus agée comme chef, pas les chimpanzé qui eux ont un mâle et ses lieutenants comme chef. Là où ça devient vraiment intéressant, c'est qu'en plus du chef et des lieutenants, il y à un challenger et ses amis. De temps à autre, ils s'affrontent, généralement les deux "sous-groupes" se mettent face à face et crient très fort, peu de fois ils en viennent à la violence, mais en tous cas, le leader du groupe qui fait le plus de bruit devient chef. Ce petit rituel se produit plusieurs fois par ans, voir même plusieurs fois par mois.
Donc nos cousins les chimps passent leurs vies à se mettre bien avec leurs amis pour avoir un "sous-groupe" puissant et faire un putsch. C'est très Iznogoud cette organisation sociale.


Pour faire le lien avec l'anarchie: comme nos cousins et nous avons une organisation sociale assez semblable il est peu probable que l'anarchie soit possible, voilà pourquoi il faut tout de même une structure avec des limites (pourquoi ne pas appeler ça constitution? ) au pouvoir des putschistes.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
karoline
Messages : 3243
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Anarchie

Message non lu par karoline » 07 mai 2015, 23:17:28

Jeff Van Planet » 02 Mai 2015, 16:13:51 a écrit : Pour faire le lien avec l'anarchie: comme nos cousins et nous avons une organisation sociale assez semblable il est peu probable que l'anarchie soit possible ..........
L'anarchie serait possible, si nous étions tous dotées d'une intelligence supérieure, si nous étions tous altruistes, honnêtes, sociables, fiables, consciencieux, travailleurs, généreux, désintéressés, sans préjugés........, enfin des extra-terrestres!

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18036
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Anarchie

Message non lu par Jeff Van Planet » 08 mai 2015, 10:48:43

Il faut donc explorer les autres planètes.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
karoline
Messages : 3243
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Anarchie

Message non lu par karoline » 08 mai 2015, 12:01:46

Jeff Van Planet » 08 Mai 2015, 10:48:43 a écrit :Il faut donc explorer les autres planètes.
A la vitesse que nous régressons actuellement, je ne vois plus que ça comme solution :triste:

Répondre

Retourner vers « Suggestions de définitions »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré