Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

C'est ici que vous pourrez commenter les face à face en cours
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31742
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par politicien » 07 juil. 2013, 19:52:43

Bonjour,

Artragis et Jeff ont décidé de faire un face à face avec comme sujet : Redistribution/Egalité/Etat

Donc vous pourrez commenter leur face à face sur ce sujet, voici le lancement du sujet :
Ce face à face fait suite à un échange de plus longue durée dans le topic sur la propriété privée.
Afin de garder des débats sains, nous avons décidé de développer les idées que nous avions dans un face à face.
Nous l'intitulerons :
Redistribution/Egalité/Etat
Les sujets abordés seront :
la redistribution est-elle nécessaire?
qu'est-ce que la redistribution?
qu'est-ce que l'égalité?
doit-on atteindre l'égalité?
comment atteindre l'égalité?
quelle égalité atteindre?

Je commence donc à propos de la redistribution :

J'appelle "redistribution" les actes des pouvoirs publics (état/collectivité territoriale) de ponction d'un surplus de richesse chez une catégorie de citoyen pour éviter la paupérisation des plus défavorisés via une politique de dépense.

Je considère cette redistribution comme nécessaire. En effet, notre système est fortement basé sur la compétition, mais au début de la vie, nous ne partons pas tous de la même ligne d'arrivée. En effet, la richesse de la famille, ses liens avec les puissants... déterminent la facilité avec laquelle nous pourrons monter haut dans la hiérarchie sociale.
Ne pouvant très clairement pas limiter les rapports sociaux entre certaines personnes (ça serait une atteint à des droits "naturels et sacrés" (DDHC)) il est important d'agir là où c'est possible, c'est à dire au niveau financier.

Cette nécessité est aussi tout à fait motivée puisque le gain de richesse par les riches augmentent le coût de la vie. Ne pas s'assurer que les plus pauvres suivent le rythme est une erreur stratégique de haute importance.

Maintenant, est-ce un "privilège" qu'on accorde à certain?
Ma réponse est clairement négative.
Premièrement, la redistribution est motivée par une réalité économique forte qui permet le nivellement "par le haut" (même si cette expression est impropre puisque le nivellement est toujours par le bas, par définition) des conditions de vie des personnes.
La preuve que le mouvement est bien "vers le haut" fut la rapidité avec laquelle le marché du mobile s'est développé en France alors que la compétition entre opérateur était minime (et donc les prix assez élevés). Les Etats Unis ont mis bien plus longtemps que nous !

ENsuite il s'agit d'une close du "contrat social"(Rousseau) qui régit les pays. Tous, sans exception, redistribuent, seules les modalités changent.
Ce contrat social est ce qui permet au groupe d'être plus fort que la somme des forces des individus ! (contrairement à la mécanique. En effet en mécanique, plus vous chaînez les "forces" et moins elles sont rentables, regardez le tirage de corde : à 8, le dernier de chaque côté ne compte quasiment pas)


Enfin, raisonnons par syllogisme :
Il est nécessaire qu'un avantage soit accordé à une personne par le simple fait qu'elle est elle et pas une autre pour que ça soit un privilège,
Or la redistribution est un "droit" auquel on est tous amené à participer. Si un jour vos revenus baissent, vous êtes aidés, s'ils augmentent, vous aidez. Cela, indépendamment de qui vous êtes.
Donc la redistribution n'est pas un privilège.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31742
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par politicien » 12 juil. 2013, 06:50:42

Bonjour,

Après quelques jours de face à face entre Artragis et Jeff, que pensez vous de leurs arguments ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par freeze » 12 juil. 2013, 10:44:17

artragis me parait plus convaincant sur le fond et la forme

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50102
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par Nombrilist » 12 juil. 2013, 10:58:31

Je n'aurais jamais cru lire un jour une argumentation qui nierait l'accaparement des richesses par quelques-uns. Rayons donc "oligarchie" du dictionnaire.

Ensuite, aucun des deux ne parle de l'autre aspect qui nécessite l'impôt: mettre les moyens en commun pour bâtir ou faire fonctionner des choses d'intérêt général (routes, centrales, écoles, réseaux en tous genres...).
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50102
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par Nombrilist » 12 juil. 2013, 13:45:07

Comment il fait le gars pour se faire 1200 € par mois sans bosser + loyer gratuit + CMU ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
SideWinder[FireBird]
Messages : 364
Enregistré le : 19 avr. 2013, 21:02:12

Re: Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par SideWinder[FireBird] » 12 juil. 2013, 23:16:10

Les 1200 euros ne sont pas totalement un gain à mon avis. Ce doit être la somme de ce qui gagne et de ce qui ne dépense pas. Des demi-vérités quoi!

bye 2
Messages : 412
Enregistré le : 18 mai 2010, 00:00:00

Re: Commentaire du face à face : Artragis - Jeff Van Planet

Message non lu par bye 2 » 22 juil. 2013, 11:22:49

Le débat est intéressant.

J'ai relevé une confusion, qui n'interfère pas dans l'échange.
L'étatisation n'est pas la nationalisation; par exemple, l'EN est directement sous contrôle, régencée par la tête politique de l'Etat, en l'occurrence le ministre.
Si j'osais, j'avancerais que l'EN fournit les têtes ( et bras ) corvéables à merci pour la bourgeoisie. C'est le rôle de l'Etat, d'ailleurs, d'instruire, de fournir les éléments d'instruction..et non d'éduquer qui suppose développer le sens critique ( on en est évidemment très loin ).
Les services publics ( par exemple, l'énergie ) suppose que les usagers disposent de l'unicité de traitement, de prix,..enfin, à l'origine.Les entreprises ne sont pas oubliées, bien sûr, avec la garantie de fourniture, prix suivant le débit de consommation,..
Ce n'est pas tout à fait le même contenu qu'un corps étatisé, dépendant directement de la volonté politique de l'Etat ( socialiste ou libéral, qu'est-ce que cela change ? )de dresser un corps social.
Et bien sûr, ce n'est pas le même statut: salaires, retraites payées par l'Etat pour les fonctionnaires,...

Quant à la redistribution organisée par l'Etat, on pourrait en déduire que l'Etat "tolère" , approuve , encourage, préserve la grande richesse des uns, à condition qu'ils daignent verser leur obole à ceux qui sont victimes de cette disparité.
A l'opposé, l'Etat maintient les classes défavorisées dans leur condition, en leur versant quelques miettes du gâteau.

L'Etat dispose, bien sûr, d'autres armes ( sic ) afin de maintenir cet ordre social.

Répondre

Retourner vers « Commentaire des face à face »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré