Commentaire du face à face : Emmanuel - Artragis

C'est ici que vous pourrez commenter les face à face en cours
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31887
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Commentaire du face à face : Emmanuel - Artragis

Message non lu par politicien » 04 mars 2011, 10:10:00

Bonjour,

Emmanuel a lancé un face à face avec artragis, donc vous pourrez commenter leur face à face.

Le sujet est :  La compétitivité dans l’Education ? Professeurs, Etablissements, Académies, tous concernés ?
Je commence le débat…

L’avenir inquiète de plus en plus les jeunes. Problème de formations, problème d’emplois, ou alors problème d’éducation ? Le gouvernement s’est attelé à la tâche en changeant la formation des professeurs et en supprimant nos IUFM. Mais le problème n’est-il pas de rendre plus compétitif les établissements pour obliger nos professeurs a s’investir davantage dans leur travail… Je vais vite fait parler de la compétitivité entre profs, puis entre élèves, puis donner mon avis sur les académies et l’école privée. Si je part en dehors du sujet ou en dehors de tes attentes Artragis, fais moi un signe, et nous continuerons le débat le mieux possible.

On peut observer que chaque année, les résultats du baccalauréat font tiquer les académies. Qui sera la meilleure cette année ? Pourquoi Grenoble, Rennes, Strasbourg et  Nantes sont-elles les meilleures ? Et Versailles la pire ? La compétitivité est donc bien là, puisque chaque été tout le monde compare les différents résultats du précieux sésame…
Mais selon moi cette micro-compétitivité n’est pas assez efficace. Ces résultats ne reflètent rien du tout. C’est en réalité la pauvreté, le chômage qui est montré avec ces résultats… Cela montre qu’en banlieue, c’est plus difficile de réussir que dans des villes « saines »… Mais il y a une solution à cela : la vraie compétitivité.

Voilà ce qu’il faudrait : Les professeurs doivent être soumis à des résultats. Par exemple, faire des contrôles à leurs élèves au moins une fois par trimestre, qui seront corrigés par des professeurs d’un autre lycée et avoir une obligation de bon résultats, par exemple un pourcentage de note supérieure à 10 ou supérieure à 15. Ils seront alors récompensé financièrement si les résultats sont au rendez-vous. En contrepartie s’ils n’obtiennent pas des résultats fixés dans les objectifs (nationaux) ils se verront diminuer leur prime, voire leur salaire. Ca les obligerait à faire travailler davantage leurs élèves…

Mais les élèves se sentiront-ils concernés ? Ils essayeront peut-être d’obtenir de mauvais résultats s’ils n’aiment pas tel ou tel professeur. Il faut donc faire une double compétitivité.
La première concerne ceux qui sont déjà bons élèves, ce qu’il faut essayer de faire c’est de les faire vouloir devenir LE meilleur de la classe. Ainsi celui qui obtiendra la meilleure note à ce fameux « contrôle trimestriel » (dont je parle ci-avant) aura le droit à une récompense, une sorte de certificat qui sera mis dans le dossier scolaire.
Ensuite la deuxième compétitivité concerne les mauvais élèves, ce qu’il faut essayer de faire c’est de les faire vouloir travailler et obtenir des bons résultats… Quoi de mieux que l’argent… Il faut donc leur donner une bourse d’études si ceux-ci se débrouillent et obtiennent enfin de bons résultats.

La troisième compétitivité, celle des académies, n’a à mon sens, aucun intérêt. Elle ne reflète rien du tout… Il n’y a pas de comparaison à faire, ainsi je propose de supprimer les académies (pour continuer sur le chemin de la suppression des IUFM), elles ne servent à rien sauf à faire de fausses statistiques.

Ensuite je tiens à dire mon mépris envers l’école privée qui ne devrait pas exister. Pourquoi payer pour apprendre quelque chose de gratuit et qui est de plus mieux appris à l’école laïque. Enfin bon, ça ce n’est pas le débat, mais c’est juste pour dire, que les écoles privés font ce qu’elles veulent. Il n’y a donc rien à leur proposer, et surtout pas de rentrer en compétitivité avec l’école laïque… Qu’il reste à l’écart !!!

Voilà mes opinions (pas de source, j’en ai pas besoin), tout vient de moi !!!

 
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50322
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 mars 2011, 11:02:00

1 - Artragis a raison, il s'agit bien de compétition et non pas de compétitivité.
2 - Monnayer la réussite, ce n'est pas non plus une bonne idée. Les bons vont se faire tabasser par certains plus faibles soit pour s'auto-couler, soit pour les laisser copier.
3 - Enfin, comme le dit Artragis, les profs ne sont pas responsable du niveau des élèves dont ils héritent.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Message non lu par Lucas » 04 mars 2011, 11:50:00

Je trouve qu'emmanuel a très bien indroduit le sujet, et que je me retrouve dans ces propos, je suis d'accord dans les grandes lignes, même si je trouve qu'emmanuel va trop sur le cas personnel d'artragis, ce qui peut le pénaliser plus tard dans le face à face.

Mais pour le moment mon vote va plus vers emmanuel, en tout cas très bon début de face à face. J'ai hâte de voir la réponse d'artragis qui est un très bon contradicteur et qui l'a démontré très souvent.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50322
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 mars 2011, 14:59:00

Moi je suis bien plus convaincu par Artragis pour le moment. Il se fait traiter par Emmanuel de Sarkozyste, alors que lui-même nous assène dès le départ:

"Mais le problème n’est-il pas de rendre plus compétitif les établissements pour obliger nos professeurs a s’investir davantage dans leur travail…"

Ce qui est typiquement un propos sarkozien (les profs sont des feignasses).

De plus, je n'aurais pas posé le niveau des élèves comme un problème. Le problème, c'est qu'il faut surtout revaloriser les filières professionnalisantes à un jeune âge (c'est à dire que la personne doit pouvoir trouver un boulot à 18 ans). Autrement dit, il devrait être possible de bifurquer vers 14-15 ans sans que cela constitue une voie de garage ou que cela soit vécu comme une sorte de punition.

Enfin, enfermer les professeurs dans un carcan rigide et les fliquer, je ne suis pas vraiment sur que ça fasse du bien aux élèves.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 05 mars 2011, 20:51:00

Sans rentrer dans le fonds, c'est trop tôt et j'ai pas tout lu encore de façon attentive (ben oui ... je le dis ...) ..., Manu a fait une bonne intro claire et précise mais j'ai pas l'impression que son écoute soit a la hauteur de ses ambitions. (Manu, si tu lis ça, le prends pas mal ... c'est pas une critique, juste une impression).

Voila, c'est juste une petite remarque en passant .... icon_biggrin

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 06 mars 2011, 13:49:00

J'ai voté artragis,malgré ses petits défauts on sent bien qu'il connait bien le sujet.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 10 mars 2011, 21:23:00

Il est fini le face à face a face ???

manu est en vacances ?

Répondre

Retourner vers « Commentaire des face à face »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré