Commentaire du face à face : Artragis - Cépajuste

C'est ici que vous pourrez commenter les face à face en cours
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31882
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 26 août 2009, 12:59:00

Bonjour,

Voici un nouveau débat, entre artragis et cépajuste :

artragis : "la crise économique qui nous touche depuis fin 2008 et augmente graduellement le chômage viens d'une crise financière. Les fonds spéculatifs et les prêts à haut risques (subprimes), les actifs pourris qui en découlent (CDO,CDS...) on mis à plat les banques et donc les capacité de crédit.
Crise économique car il en a suivi une peur et aussi une impossibilité de consommer qui ont fait perdre à des entreprises une quantité énorme de fonds. Rien que pour les banque on estime à plus de 600 000 milliards (source J.Montaldo, Lettre ouverte...) de perte dans le monde (soit plus que les richesses brassées par le Doe Jones). On sait que GM a été au bord de la faillite et qu'il a fallu la prime à la casse pour faire revenir dans la course les entreprises automobiles française.

L'état Français s'est donc lancé dans un plan de relance à deux vague : un premier de recapitalisation et investissement massifs avec des prêts aux banques, et une seconde avec en plus d'une nouvelle vague d'investissement et de grands travaux, une augmentation des aides pour faire augmenter la consommation. Il faudra ajouter que la formule de calcul du taux du livret A, basé sur l'inflation (qui a été négative) a baissé, décourageant l'épargne et encourageant donc la consommation directe.

Cependant ces réponses à une crise qu'on pouvait anticiper (Obama l'a anticipé d'ailleurs) sont elles suffisantes? Mais surtout la "relance par l'investissement" est-elle un bon coup de fouet à l'économie?

Dans cette introduction, je n'ai pas parlé des différentes réponses de l'Etat Français face au chômage et surtout la manière de gérer cela, cependant il me semble nécessaire de l'aborder plus tard dans ce débat."

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 26 août 2009, 20:50:00

Il y a pas mal de choses à dire sur les solutions proposées pour relancer l'économie.
Cépajuste a une vue analytique et globale de la crise, artragis a le soucis du détail, cela promet un bon débat, car les deux semblent avoir une bonne maitrise technique du sujet, en espérant qu'ils rentrent rapidement dans le vif du sujet...

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 août 2009, 18:50:00

Il faut nettoyer les bilans des banques, mais ça ne suffira pas, car si rien ne change, les mêmes déséquilibres reviendront. Je pense vraiment que la crise financière n’est que la conséquence d’une crise sociale ouverte par la mondialisation néo-libérale et qu’il faudra revoir notre modèle économique pour éviter de nouvelles crises de plus en plus graves. Disons qu’il y a un traitement d’urgence : plans de relance, plans de sauvetage des banques, etc. mais il y a ensuite un traitement de long terme à effectuer, une mutation à opérer, comme ça s’est produit après la crise de 1929 et après la seconde guerre mondiale avec le New Deal et les accords de Bretton Woods.
Moi, ce qui me préoccupe, c'est que quelques appels vibrants au New Deal ne constituent pas de parades à la crise, non pas actuelle - qui est pratiquement résolue- mais celle qui vient !

La seule mutation est celle de la mondialisation en cours : on n'arrête pas un obus avec une ligne de démarquation.

Nous sommes dans l'ère des vases communicants, et il est clair que les pays émergents vont monter leurs salaires, tandis que les nôtres vont devoir les baisser drastiquement, pour arriver à un certain équilibre.

A quel prix pour nos pays de main d'oeuvre de Cocagne ?

Une certaine frange sera épargnée, celle du "travail sur place" : le couvreur, le jardinier, le cuisto ou l'asphalteur n'auront pas grand chose à craindre de la concurrence, (mais seront victimes de la baisse du pouvoir d'achat). Mais que va-t-il advenir de tous ceux qui produisent des biens transportables, directement en concurrence avec le reste du monde ?

Pour info, le prix de l'emballage méticuleux et du transport d'une aile de voiture, de Chine jusque dans le petit garage du coin, est de ... 50 cents !

Pour la modération : je me demande s'il ne faut pas changer le règlement, et laisser les intervenants directs (ici, Cépajuste) répondre aux commentaires qui le concernent. Exactement comme tout exposé est suivi qu'un "question time" ... Est-ce possible ?
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31882
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 27 août 2009, 19:36:00

Bonjour,

Mps pour te répondre rapidement, nous réfléchirons à cela à fin du test donc de ces 2 semaines, mais si les intervenant peuvent débattre ici, le face à face n'aura plus lieu d'être. Donc à voir.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 04 sept. 2009, 08:51:00

Je viens de parcourir le débat entre Cépajuste et Artargis ... n'ayons pas peur des mots, il est d'un niveau absolument exceptionnel !

Un vrai cadeau.

Si j'avais une critique à émettre, c'est qu'il me semble trop "euro-centré" quaénd il parle de l'américanisation de l'économie.

En fait, c'est tout l'axe économique qui se déplace.

L'Amérique et l'Europe ont longtemps été l'attelage économique du monde, mais l'Asie et l'Amérique latine (dans une moindre mesure, mais certainement) établissent actuellement un axe économique avec les USA qui n'a plus grand chose à faire de l'Europe.

C'est une donnée dont nos deux intervenants ne semblent pas suffisamment tenir compte.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Commentaire des face à face »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré