Régionales 2010 : une alliance Front de gauche / NPA ?

Venez parler des élections régionales qui se passeront le 14 et 21 mars
Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 sept. 2009, 19:33:00

Des élus qui ne siègent dans aucune majorité de gestion et qui contestent chacune des decisions que prennent les majorités municipales....De ce point de vue là, ils jouent le même rôle que les élus du FN dont ils contestent pourtant les positions....

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 24 sept. 2009, 21:26:00

kpmpf a écrit :Des élus qui ne siègent dans aucune majorité de gestion et qui contestent chacune des decisions que prennent les majorités municipales....De ce point de vue là, ils jouent le même rôle que les élus du FN dont ils contestent pourtant les positions....
C'est faux, il arrive à nos élus de voter avec la majorité PS, Vert et PC; mais quand cette majorité suprime la zone bleue pour la remplacer par des zones payantes dans les quartiers populair;, augmente le prix de cantine, les transports urbains, le prix d'entrée de la piscine; refuse de titularisé des employé communaux sous contrat depuis une éternité, en gros faire la même politique que la droite, voire pire , permets nous de voter contre.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 24 sept. 2009, 22:38:00

De la même manière qu'il arrive au FN de ne pas s'opposer à des projets votés par la droite....Le MPF participe, lui, parfois aux majorités de gestion municipale ce que refuse le FN tout comme le NPA

Pourtant, refuser de participer aux majorités de gestion revient à considerer que son parti detient, seul, la vérité....Attitude peu rassembleuse et peu respectueuse de la démocratie qui n'existe que par la représentation et la prise en compte des volontés de la majorité des français qui ne peut être obtenue que par le biais de la prise en compte des différentes composantes.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 24 sept. 2009, 23:58:00

Refuser de participer aux majorités de gestion c'est garder sa liberté d'action. Je ne vois pas pourquoi on participerait à une majorité de gestion dans la mesure où on est pas d'accord avec ses choix dans sa gestion.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 25 sept. 2009, 13:26:00

Refuser de s'entendre avec d'autres pour gérer au mieux des intérêts des concitoyens revient à considerer qu'on détient, seul, la vérité absolue.....Ce genre de raisonnement n'est guère respectueux de la démocratie et dérive assez vite vers le totalitarisme ne souffrant aucune contradiction.

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 25 sept. 2009, 13:50:00

"et dérive assez vite vers le totalitarisme ne souffrant aucune contradiction."

Tu trouve n'importe quel moyen pour arriver toujours à la même chose, même si cela n'arien à voir.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 26 sept. 2009, 21:50:00

C'est un peu la même stratégie que les anticapitalistes qui accusent les "capitalistes", ceux qui ont réussi d'être les responsables de la situation des plus modestes.

Avatar du membre
axeland
Messages : 213
Enregistré le : 04 juin 2009, 00:00:00
Localisation : Rouen
Contact :

Message non lu par axeland » 27 sept. 2009, 22:28:00

axeland a écrit : Je te pose cette question dans le but de trouver une réponse Georges donc n'y voit pas une provocation personelle:
C'est quoi l'anticapitalisme si ce n'est pas le communisme ?
Depuis la création du NPA le mot communisme semble banni des discours de Besancenot et pourtant j'ai du mal à voir comment se définit une politique anticapitaliste si elle n'est pas communiste...
J'attends tes lumières puisque visiblement tu connais bien le parti.

(encore une fois ce n'est pas le but de critiquer)
Tu n'as pas répondu Georges :(

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 27 sept. 2009, 23:26:00

En dehors du capitalisme et le communiste bureaucratique, une autre voie est possible, un socialisme démocratique qui redonnerait le pouvoir au peuple, dans son quartier, dans son entreprise...comme salarié et comme usagés.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 sept. 2009, 07:54:00

Le socialisme démocratique qui augmente les impôts et aggrave le deficit se pratique depuis des décennies en France....Et pour quels résultats ?

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 28 sept. 2009, 11:46:00

Je ne savais pas qu'en France les entreprises appartenaient aux salariés.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 28 sept. 2009, 12:53:00

Les salariés peuvent acquérir des parts des entreprises multinationales ou être interessés à leur entreprises dans le cadre des fonds regionaux.

Cela dit, l'entreprise a besoin d'une stratégie, d'une perspective à long terme qui justifie d'une vision manageriale alors que les salariés, pour répondre à des besoins de court terme, ne s'interesse qu'à la réussite de court terme de leur entreprise.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31882
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 08 nov. 2009, 21:18:00

Bonjour,

Le NPA s'est montré dimanche toujours ouvert à des listes d'union de "l'autre gauche" au premier tour des régionales, mais avec des conditions rendant très hypothétique une perspective d'accord avec le PCF, même si certains espèrent que le vote des militants changera la donne.
Réuni samedi et dimanche à Clichy, le Conseil politique national (CPN) du parti d'Olivier Besancenot s'est prononcé à 66% pour un "accord national" sur des "listes indépendantes de celles présentées par le PS et Europe-Ecologie" le 14 mars, avant des "fusions démocratiques" en vue du second tour le 21 mars.




Cette motion est une version amendée de la proposition du Front de gauche (PCF-Parti de gauche-Gauche unitaire) faite le 28 octobre aux formations de gauche radicale.
Le parti anticapitaliste a rajouté - et c'est son principal sujet de discorde avec le PCF - que la participation aux exécutifs "ne sera pas possible dans le cadre d'exécutifs qui seraient dominés par le PS et/ou Europe-Ecologie qui mènent des politiques d'adaptation au libéralisme".

Une position qui a du mal à passer chez certains membres de la direction du NPA: "on présente des amendements dont on sait pertinemment qu'ils seront une fin de non-recevoir" pour le PCF, déplore Leila Chaibi, du Comité exécutif.
Au NPA, où certains souhaitent arrêter tout de suite les discussions, "on parle du PCF comme si on parlait de l'UMP", regrette cette militante du collectif l'Appel et la Pioche.
Mardi, une nouvelle réunion "unitaire" sur les régionales se tiendra au siège du parti de Jean-Luc Mélenchon, fer de lance de l'union de "l'autre gauche" depuis qu'il a quitté le PS en novembre 2008.

C'est la "réunion de la dernière chance", le "dénouement" après un mois et demi de rencontres à l'initiative du NPA, a déclaré Olivier Besancenot, réaffirmant sa "volonté d'aboutir à accord unitaire" face au "bloc de centre gauche" qui se dessine entre PS, Europe-Ecologie et MoDem.
Refusant tout accord de gestion avec les socialistes ou les écologistes, le porte-parole du NPA renvoie la balle au PCF dont les militants doivent voter sur la stratégie d'autonomie du Front de gauche vis-à-vis du PS (19-21 novembre). Dans quelques régions, ils pourraient décider de partir avec le PS dès le premier tour.

Déjà, la conférence des délégués communistes de Poitou-Charentes, sans valeur décisionnelle, s'est prononcée samedi pour une liste commune avec le PS dans la région où Ségolène Royal brigue sa succession à la présidence.
Les militants du NPA seront, eux, amenés à se prononcer dix jours plus tard, du 30 novembre au 6 décembre, sur les alliances aux régionales.
"In fine, les militants trancheront", se réjouit Mme Chaibi, leur lançant un appel pour qu'ils "retournent la donne". Elle jugea les membres du CPN "plus sectaires" que la masse des militants.

"Il est possible qu'il y ait des surprises avec le vote des militants", renchérit Yann Cochin, du courant minoritaire Convergences et alternative dont la résolution unitaire a obtenu 20% des voix du CPN.
Reconnaissant que les débats sur l'unité sont "un peu longs et crispants", il prévient que de nombreux militants "quitteront" le NPA "s'il apparaît qu'il porte la responsabilité de la division".
D'après un sondage OpinionWay (29 octobre), si chacune des formations partait de son côté aux régionales, le Front de gauche recueillerait 6% des voix (-2 points par rapport à début octobre), devant le NPA (5%, stable). Des scores quasi-identiques à ceux des européennes.


Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
wesker
Messages : 29601
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 nov. 2009, 00:03:00

Effectivement, une alliance programmatique entre le NPA et les anciens alliés du Front de Gauche (PC, PG...) aurait de la coherence, même si, sur un plan stratégique, tout les sépare.

Le souci et la pierre angulaire de leur discorde reste la participation aux éxecutifs avec des personnes n'ayant pas de valeurs communes avec soi...En même temps, il ne s'agit que d'un projet de gestion des régions, dont il est question lors des prochaines échéances.

Répondre

Retourner vers « Election Régionale 2010 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré