UMP: Qui va porter le chapeau?

Venez parler des élections régionales qui se passeront le 14 et 21 mars
Répondre
Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 13 mars 2010, 17:45:00

UMP: Qui va porter le chapeau?

Jugement d'un ministre: "La majorité s'est auto-émasculée!" Sentant le vent de la défaite aux régionales, l'UMP cherche déjà un responsable.






A un jour du premier tour du scrutin, l’ombre de la défaite annoncée se porte déjà sur la majorité présidentielle. L’UMP a beau proclamer que chaque région gagnée sera une victoire et Xavier Bertrand, son secrétaire général, continuer sincèrement à espérer de bonnes surprises, la question est tout de même là, lancinante: qui va porter le poids de l’échec? Avec son corollaire, comment évaluer ledit poids?

Depuis le début de la semaine, Nicolas Sarkozy s’est employé à minimiser la portée de ces élections régionales, qui doivent, selon lui, entraîner "des conséquences régionales" et non nationales. L’analyse des résultats sera, bien entendu, subordonnée au taux d’abstention. "Un taux égal ou supérieur à 50% signifierait plus qu’un rejet de la politique de Nicolas Sarkozy, que les électeurs sont dans l’attente de voir les résultats des réformes", note-t-on dans la majorité.

Mercredi, lors du Conseil des ministres, le Président a, en tout cas, anticipé le pire. S’adressant aux membres du gouvernement engagés dans la bataille des régionales, il leur a assuré en substance que ceux qui se seraient bien battus ne courraient pas le risque de perdre leur portefeuille en cas de défaite. Manière de rassurer notamment Valérie Pécresse, qui a fait l’objet d’incessants dénigrements tout au long de la campagne, critiques venues surtout de son propre camp.
Le "kilomètrethon" de la crise et des régionales

La question de l’avenir de François Fillon revient, bien entendu, au premier plan. Le Premier ministre s’est affirmé comme la star incontestée de la majorité pendant ces régionales. Il s’est démultiplié, galvanisant les foules sur son passage, surtout quand il utilise –comme cela a été le cas jeudi à Nantes– l’arme, particulièrement efficace à l’applaudimètre, de la loi contre le voile intégral. Ces bonheurs de campagne vont-ils l’empêcher de jouer le rôle désagréable de bouc émissaire? Hier, dans une interview au Figaro Magazine , Nicolas Sarkozy a semblé raccourcir légèrement son espérance de vie sous les lambris de Matignon. Le Président a ouvert la voie à un remaniement d’ampleur au mois de septembre. "Nous verrons, a-t-il confié, s’il conviendra d’envisager une nouvelle étape politique après la réforme des retraites."

Déjà, les ambitions s’affichent. "Nicolas Sarkozy, qui n’a pas intérêt à donner trop d’impact aux régionales, pourrait ainsi entendre, mais à retardement, le message des Français", espère-t-on dans l’entourage d’un "premier ministrable". A contrario, Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie et numéro deux du gouvernement, est persuadé que François Fillon pourrait très bien passer l’automne. "A partir du moment où le Président est aux affaires, on n’est plus dans le schéma habituel", estimait-il jeudi soir, juste avant de participer à un meeting de Valérie Pécresse à Vélizy (Yvelines).

D’autres rumeurs de remaniement vont bon train. On entend avec insistance revenir le nom de Christine Lagarde pour le Quai d’Orsay. "On aurait une Hillary Clinton à la française!", s’enthousiasme-t-on dans un ministère ami. A l’heure des comptes, c’est finalement plutôt du côté de l’appareil UMP que se tournent les regards. Vers le combat des deux frères ennemis, Xavier Bertrand et le chef des parlementaires UMP, Jean-François Copé. Ils se sont affichés unis lors de meetings cette semaine. Mais leur rivalité a instillé selon un ministre "du poison dans la campagne", la plupart des critiques venant là encore de l’intérieur. Du coup, poursuit ce poids lourd du gouvernement, "on a oublié d’être fiers de la façon dont on avait résisté à la crise et les régionales se sont transformées en “kilomètrethon”, comme si les distances parcourues primaient sur l’enthousiasme! Finalement, avec ses dissensions internes, la majorité s’est auto-émasculée."

Paradoxe de cette campagne: ce ne seraient donc pas les alliés, au premier rang desquels le Nouveau Centre, servi au-delà de ses espérances dans les listes d’union de premier tour, qui auraient posé problème, mais bien le parti présidentiel lui-même, blessé par l’ouverture et pris d’un véritable doute alors que la cote de popularité du Président est retombée à son niveau le plus bas.

Soazig Quéméner - Le Journal du Dimanche

Samedi 13 Mars 2010
http://www.lejdd.fr/Politique/Elections ... /UMP-Qui-v…

***

La chasse aux sorcières commence à l'UMP ! :D
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 mars 2010, 20:24:00

On va sûrement voir dans les mois à venir des rats UMP quitter le navire Sarkozyte.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 13 mars 2010, 20:42:00

Je trouve cela un peu lamentable.. je ne vise personne en particulier mais les élections ne sont même pas passées qu'ils parlent déjà de remaniement, de départs, de responsables. D'une part, ils pensent vraiment qu'à leur carrière non aux régions et d'autre part on dirait qu'ils connaissent déjà le résultat : seraient-ils devins ? Enfin, si le bilan des élus en place est bon, les gens vont voter pour les mêmes ; c'est peut-être juste cela la raison de leur peur non ?
 

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 mars 2010, 20:55:00

"D'une part, ils pensent vraiment qu'à leur carrière non aux régions "

Tu viens de faire une découverte, mais c'est aussi vieux que la république.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 13 mars 2010, 21:27:00

Non, c'est pas une découverte, juste un constat un peu amer.. qui revient à chaque élection quelque soit le parti au centre des discussions. Et puis par rapport au sujet, pourquoi chercher "un coupable" absolument ? 
 

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 13 mars 2010, 21:33:00

Gis a écrit :Non, c'est pas une découverte, juste un constat un peu amer.. qui revient à chaque élection quelque soit le parti au centre des discussions. Et puis par rapport au sujet, pourquoi chercher "un coupable" absolument ? 
Non ! Ce n'est pas quelque soit le parti, mais dans les grands partis, car dans un parti qui fait 5% il est impossible de faire une carriére rentable.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Message non lu par Gis » 13 mars 2010, 22:13:00

Oui ok.. dis Georges, tu ne réponds pas à ma question en lien avec le sujet d'ailleurs "qui va porter le chapeau" ; pourquoi se poser ce genre de question ?

Avatar du membre
artragis
Messages : 7185
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Message non lu par artragis » 14 mars 2010, 08:56:00

je cite Georges :
Ce n'est pas quelque soit le parti
je cite Gis :
quelque soit le parti au centre des discussions
pour ma part, quatre partis sont au centre des discussions : UMP,PS,europe-eco depuis le déclin de Bayrou,FN donc ne t'inquiète pas Georges, on ne s'attaque pas aux partie moins enivrant que el beaujolais, si tu connais coluche...
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 14 mars 2010, 20:51:00

Le système électoral est fait de sorte que nous ne votions jamais pour des idées mais pour des individus censés les incarner à la lettre. Il n'est pas étonnant, dans ces circonstances, que tout le monde soit toujours déçu par son vote ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Election Régionale 2010 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré