Le parti de gauche

Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32206
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 04 mars 2010, 13:57:00

Bonjour,

Le Parti de gauche (PG) est un parti politique français fondé le 1er février 2009 et dont la création avait été annoncée par Jean-Luc Mélenchon et Marc Dolez le 12 novembre 2008, après leur départ du Parti socialiste (PS) cinq jours plus tôt, c'est-à-dire le lendemain du vote des militants sur les motions pour le congrès de Reims.

Le PG est un parti de gauche au sens classique, se référant à l'analyse marxiste avec l'objectif de l'adapter aux réalités contemporaines. Il se présente comme l'héritier de l'expérience des luttes féministes, antiracistes, écologistes et altermondialistes et promeut le « dépassement » du capitalisme par une méthode (la « révolution par les urnes ») respectueuse des institutions démocratiques. Il met en avant les impératifs sociaux et écologiques, qu'il relie ensemble dans le concept de « planification écologique ». Le Parti de gauche se définit ainsi comme un parti politique d'éducation populaire, « ouvert et démocratique », « alliant réflexion et action », « unitaire et fédérateur », internationaliste et « de perspective européenne ».

Le PG met la crise économique et la catastrophe écologique actuelle sur le compte du système capitaliste, qu'il estime en outre être de plus en plus dangereux. Il prône donc un « renversement politique » et affirme qu'une « autre voie » est possible. Le PG ambitionne de devenir majoritaire, en s'appuyant sur une mobilisation massive, populaire et citoyenne, pour ensuite prendre des responsabilités gouvernementales afin d'appliquer un programme républicain de rupture avec la domination du capitalisme. Il veut agir « en faveur de l'implication citoyenne à tous les niveaux de la vie sociale, dans la protestation comme dans l'action gouvernementale ». Soucieux de « reformuler l'idéal socialiste pour tourner la page du capitalisme », il propose à ce titre un juste partage des richesses, une réhabilitation de la souveraineté populaire qu'il qualifie d'exigence républicaine, le « dépassement » du système capitaliste et celui du modèle productiviste en inventant un « alterdéveloppement ». Il souhaite atteindre ces objectifs en s'attelant à trois tâches : faire face à la droite, rassembler « l'autre gauche » pour gagner les élections et devenir à terme « un parti pour réinventer la gauche ». Le PG propose donc d'organiser ce qu'il qualifie de « travail programmatique » autour de cinq axes.

Faire face à « l'urgence sociale » en redéfinissant ce qui doit revenir sous contrôle public et en inversant l'ordre du partage des richesses entre le capital et le travail sous toutes ses formes.
Faire face à « l'urgence environnementale » en installant la planification écologique pour engager une transition vers un modèle d'alterdéveloppement.
Faire face à « l'urgence démocratique » pour réaliser la refondation républicaine et laïque des institutions et de la société française afin d'inventer la société de ce que Jean Jaurès appelait « la démocratie jusqu'au bout ».
Faire face à « l'urgence européenne » en tournant la page du « modèle de construction libérale de l'Europe dont le Traité de Lisbonne est la règle du jeu antidémocratique et antisociale ».
Faire face à « l'urgence économique, sociale et écologique planétaires », en démocratisant les institutions des Nations Unies, en reconnaissant « la supériorité des normes sociales et environnementales » et en réorientant les politiques de coopération, notamment.
Le Parti de gauche propose également 29 « mesures d'urgence » pour faire face à la crise économique. Ces mesures ont pour objet de combattre les licenciements et les délocalisations, de faire reculer la précarité du travail et la précarité sociale, d'augmenter le pouvoir d'achat et de modifier le partage des richesses, de développer l'emploi et d'amorcer un alterdéveloppement, d'instaurer une maîtrise publique du système financier afin de contrer la spéculation et de maîtriser le développement.

Que pensez vous de son parti ? De ses idées ? Peut il jouer un rôle dans les élections futures ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24124
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 04 mars 2010, 14:18:00

Les idées exposées ici ne son pas inintéressantes mais ce parti est trop crypto-marxiste à mon goût. Notamment sur le dirigisme économique.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 04 mars 2010, 14:38:00

Assez d'accord avec El Fredo. Ce parti est tout récent, certaines idées ont de l'avenir mais j'attends plus d'un parti de gauche, notamment sur le plan économique, ou sauf erreur de ma part (ou manque d'infos) celui ci ne déroge pas aux rigidités habituelles.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50918
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 mars 2010, 14:49:00

En gros, le PG propose de se battre contre le reste du monde civilisé, en essayant de modifier drastiquement les règles du jeu économique. Je serais le premier à dire oui, mais concrètement, comment qu'on fait ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 04 mars 2010, 14:50:00

Egalement d'accord avec El fredo, de toute évidence l'intervention de l'Etat est nécessaire pour réguler l'économie, il faut cadrer les banques et cette financiarisation excessive, l'approche soc libérale me parait plus adapté. Le PG a une approche trop marxiste de l'économie.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 04 mars 2010, 15:13:00

Et bien, nous sommes tous d'accord sur ce point ! Je trouve aussi ce parti plutôt sympathique, il est toujours bon en politique d'avoir un peu de vent frais pour dissiper l'odeur de la charogne. Celle du PS en l'occurrence. Par contre je n'aime pas plus l'Etat qu'un libéral et le dirigisme marxiste m'ennuie profondément. Surtout que quand on y pense, sur de nombreux points libéralisme et marxisme sont les deux faces d'une même médaille.

Evidemment, je sais très bien qu'il ne s'agit pas du marxisme-léninisme tel qu'il a pu être prêché au PCUS durant les années 30, mais quand même. J'aurais préféré un retour au socialisme authentique avec tout ce qui fait sa force, en particulier le désir d'une révolution sociale éloignée de toute tutelle de l'Etat.

Je comptais voter pour Satan aux régionales mais maintenant je me tâte pour voter PG, ou éventuellement NPA si tout ça existe dans mon coin très à droite.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 04 mars 2010, 15:43:00

Pourquoi pas une alliance NPA/PG... Le PG est ouvert, peut être moins besancenot...

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50918
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 04 mars 2010, 15:45:00

Besancenot n'a aucune envie de se laisser phagocyter par le PG.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 04 mars 2010, 15:51:00

Cette gauche de la gauche divisée n'a aucune chance de gagner des élections dans l'état actuel des choses, il faut un parti unique qui puisse les rassembler, du moins d'un point de vue stratégique ça me parait nécessaire.
La guerre des égos pose problème, Quel leader choisir ? Ont t'ils suffisamment de points de convergence pour s'allier ?

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 04 mars 2010, 16:55:00

Avant d'entrevoir des rapprochements, il faut que les partis se pèsent lors d'une élection. On verra après les régionales si il y en a qui ont envie de se rapprocher pour avoir plus de poids ou si ils préfèrent jouer en solo, comme OB qui veut bien que les autres le rejoignent, mais qui ne fera pas de concessions pour passer une alliance ou un accord.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 04 mars 2010, 17:05:00

LP tu as raison, tout le problème est là !

La gauche radicale n'est pas faite pour la notion de leadership. Ca c'est bon pour le marxisme, qui, je le rappelle, était encore considéré au XIXème et au début du XXème comme faisant partie de la social-démocratie acquise à l'idée de représentation politique. Mais l'extrême-gauche n'a rien à faire d'un "grand homme", leader charismatique et couillu, d'où son incapacité chronique à s'adapter à la pratique politique dans les démocraties fondées sur l'électoralisme. Quand on est réellement démocrate on ne suit pas comme un mouton le premier venu qui dit représenter les masses ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Georges
Messages : 6994
Enregistré le : 28 févr. 2009, 00:00:00
Parti Politique : Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA)
Localisation : Village de Normandie

Message non lu par Georges » 04 mars 2010, 21:58:00

Libre penseur a écrit :Pourquoi pas une alliance NPA/PG... Le PG est ouvert, peut être moins besancenot...
C'est ce qu nous avons fait dans notre régions et d'autres pour ces élections, et au NPA nous ferons le maximum pour que cette union continue et se généralise. C'est vrai ce ne sera pas facile mais une union de la gauche radicale se fera, et se fera d'autant plus facilement que le PS se rapprochera du centre.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 04 mars 2010, 22:05:00

Ce genre d'union est à souhaiter. Cela pourrait réellement créer une force d'attraction à l'image de ce qu'est en train de réaliser Europe Ecologie. Les dissensions pourront toujours venir plus tard si le coeur y est ;)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
wesker
Messages : 30164
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 mars 2010, 13:07:00

Le PG est le nouveau nom que se donneront, à l'avenir les communistes pour permettre de servir de reserves de voix à un PS en déclin en quête de ligne doctrinale et stratégique.

Contrairement à ce dernier, le PG est clair dans sa doctrine, ses references, présente une coherence et un programme d'action ce qui le sépare du NPA et le distingue du PS. Reste que les idées, communistes, qu'il defend ne sont pas nouvelles et connaissent, dans le pays, une sérieuse regression. Le charisme de son leader parviendrait il à enrayer le declin idéologique de son mouvement, il faudra du temps et des resultats de plusieurs scrutins pour verifier sa capacité à atteidnre l'unité des communistes d'une part et l'impact qu'il a auprès des français d'autres part.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 09 mars 2010, 14:56:00

Il est certain que tant qu'il y aura des mauvaises langues pour assimiler le communisme du PG au communisme de Staline ou de Pol Pot, ce genre de parti continuera à faire peur :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Mieux connaitre vos partis »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré