L'UMP ne veut ni alliance avec le FN, ni front républicain

Venez débattre des élections cantonales de mars 2011
Avatar du membre
wesker
Messages : 30153
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 09 avr. 2011, 14:28:00

NDa pouvait, sur la demande de Paul Marie Couteaux participer à un large accord, autour de la candidature de Marine Le Pen, et à la possibilité d'apporter des contributions sérieuses à un projet de renouveau crédible que les nationaux présenteront lors des prochaines batailles.

Il semblerait qu'il préfère faire cavalier seul pour ensuite, peut être, comme en 2007, se rallier à la bannière UMP afin de préserver son siège de député de l'Essonne

C'est regrettable car si ces qualités de députés sont reconnues, celle de diviseur risquent d'apparaître ainsi au grand jour alors que nombre de patriotes de cette fromation souhaiteraient participer à un large accords national sur des grandes orientations présentielles pour ensuite pouvoir conclure aux législatives des accords plus larges sur la gestion !

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 30 mai 2011, 23:42:00

racaille a écrit :Marrant que tu dises que le Fn n'est ni de droite ni de gauche. C'est la même rhétorique qui a conduit à l'élaboration idéologique d'une troisième voie national-révolutionnaire (tercérisme) il y a quelques décennies : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalis ... utionnaire
Une filiation avec Proudhon et Sorel, tu n'es pas inquiet racaille ?

Avatar du membre
wesker
Messages : 30153
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 31 mai 2011, 13:44:00

Je ne me réfère pas systèmatiquement à des idéologies du passé.

En clair, pourquoi devrions nous admettre l'acception qui conduit soit à la gauche soit à la droite. Peux t-on être attaché aux libertés économiques, à la croissance et au développement de nos PME PMI tout en refusant le déclin social et promouvoir la justice ?

Pour atteindre ces objectifs, il semble que des pistes s'offrent aux français, chacune dans le cadre d'une économie mondialisé, libre échangiste présentée comme inéluctable et profitable alors que je crois que ce n'est pas la réalité.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 01 juin 2011, 23:49:00

Libre penseur a écrit :
racaille a écrit :Marrant que tu dises que le Fn n'est ni de droite ni de gauche. C'est la même rhétorique qui a conduit à l'élaboration idéologique d'une troisième voie national-révolutionnaire (tercérisme) il y a quelques décennies : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nationalis ... utionnaire
Une filiation avec Proudhon et Sorel, tu n'es pas inquiet racaille ?
Non pas vraiment. Ce que l'extrême-droite a retenu de Proudhon c'est (presque) tout ce que les libertaires ont rejeté : tout son conservatisme sur les moeurs, sa misogynie, son obsession de la stabilité et sa haine des révolutions. La seule chose commune au proudhonisme libertaire et celui du cercle Proudhon d'extrême-droite c'est le fédéralisme (plus régional/tradi à droite que chez les libertaires bien entendu).

Quant à Sorel il était de formation marxiste mais ses réflexions sur la violence ne sont pas à l'usage exclusif des marxistes. C'est un peu comme Gustave le Bon, il a été apprécié aussi bien par les gauchistes que par Mussolini ou même De Gaulle. Ces auteurs sont des trousses à outils, n'importe qui est libre de les utiliser à tort ou à raison.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 04 juin 2011, 00:50:00

D'accord, je ne connais pas assez ces auteurs pour élever le débat, par contre je crois aussi que le fédéralisme est commun à ces deux idéologies, et plus globalement je dirais que la critique de l'Etat centralisateur est leur principal point de corrélation

Avatar du membre
wesker
Messages : 30153
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 05 juin 2011, 12:51:00

Le fédéralisme est, effectivement une constante chez les auteurs cités, mais la cause nationale se base précisément sur la démocratie et non le centralisme.

C'est par le peuple que les décisions doivent être prises

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 05 juin 2011, 20:40:00

Exact vous avez raison pour le fédéralisme. Mais il y a quand même une grosse différence puisque Proudhon et Sorel étaient tous les deux internationalistes et militaient pour l'abolition des frontières ainsi que pour l'abolition de l'Etat. Au final ce sont deux visions très différentes de la société qui déboucheraient sur des modalités d'organisation très différentes les unes des autres. Un peu comme si on cherchait à dire que la France c'est comme la Corée du Nord parce qu'il y a présence d'un état-nation dans les deux cas. Ce n'est pas un critère suffisant pour prétendre qu'il y a équivalence.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 juin 2011, 21:14:00

Effectivement l'anarchie préconise un fédéralisme à micro-échelle contrairement aux autres tendances fédéralistes qui préconisent plutôt le régionalisme, la création d'Etats fédérés au sein d'une même nation comme aux States.
Cela dit il faut tout de même rappeler que la nation n'est pas le privilège de l'extrême droite, par exemple le fédéralisme européen se conçoit à gauche.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 05 juin 2011, 21:56:00

Je voulais surtout dire que Proudhon et Sorel n'étaient pas nationalistes. Par exemple dès 1850 et quelques Proudhon évoquait l'idée d'une Europe fédérale - comme seul rempart à la guerre - qui va "de la périphérie vers le centre", de la commune libre à une coordination technique à l'échelle européenne. Le fédéralisme de droite (et de gauche si on considère que le PS est de gauche) est à l'envers, les fédérations restent soumises à un monarque ou autre chef d'Etat de quelque nature que ce soit.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 juin 2011, 22:24:00

La gauche n'est pas forcément internationaliste, il y a un grand écart entre l'internationalisme sans Etats théorisé par Marx, et l'application du communisme qui s'est avéré être le contraire de par la centralisation des pouvoirs sous l'URSS, ou encore sous Mao.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 05 juin 2011, 22:30:00

C'est vrai et le mouvement national-bolchévique montre bien que tous les socialistes ne sont pas internationalistes. En l'occurrence je restais dans le contexte de Proudhon et de Sorel.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2138
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 05 juin 2011, 22:47:00

D'accord, si Proudhon préconisait un fédéralisme européen du fait de la guerre, c'est aussi par pragmatisme, et je crois qu'on pourrait retranscrire à nos jours, il aurait peut être fais partis de ceux qui pensent que l'on ne pourra vaincre le néo-libéralisme que par la force des nations convergentes qui s'opposeront au système mondialiste et centralisateur.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Message non lu par racaille » 05 juin 2011, 23:25:00

Je ne sais pas du tout ce que pourrait penser Proudhon s'il était parmi nous, et d'une manière générale je préfère ne pas trop faire parler les morts à propos du contexte politico-économique contemporain. Par contre je me suis mal exprimé dans l'expression de la cause à effet du fédéralisme proudhonien et de la volonté d'échapper à la guerre. Ma phrase laisse penser que c'est la peur de la guerre qui le pousse à pencher pour le fédéralisme mais c'est le contraire. Il constate juste qu'un fédéralisme européen serait à même de mettre tout le monde dans la même barque, de faire diminuer mécaniquement les occasions de contentieux entre Etats et donc d'éviter la guerre.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Ilikeyourstyle
Messages : 4387
Enregistré le : 06 déc. 2010, 00:00:00
Localisation : La Perle
Contact :

Message non lu par Ilikeyourstyle » 06 juin 2011, 03:56:00

wesker a écrit :NDa pouvait, sur la demande de Paul Marie Couteaux participer à un large accord, autour de la candidature de Marine Le Pen, et à la possibilité d'apporter des contributions sérieuses à un projet de renouveau crédible que les nationaux présenteront lors des prochaines batailles.

Il semblerait qu'il préfère faire cavalier seul pour ensuite, peut être, comme en 2007, se rallier à la bannière UMP afin de préserver son siège de député de l'Essonne

C'est regrettable car si ces qualités de députés sont reconnues, celle de diviseur risquent d'apparaître ainsi au grand jour alors que nombre de patriotes de cette fromation souhaiteraient participer à un large accords national sur des grandes orientations présentielles pour ensuite pouvoir conclure aux législatives des accords plus larges sur la gestion !
NDA - que je n'aime pas - a aussi le droit d'avoir ses propres valeurs incompatibles avec celles du FN. Paul-Marie Couteaux est un homme sans honneur , sans valeurs et sans troupes, un poids mort pour le FN, qu'est ce qu'il amène ? Qu'est ce qu'il l'attire à part un futur mandat de Conseiller Régional ou de député au PE ?

Il est vrai qu'il ne pourra se maintenir dans l'Essone sans l'UMP, et qu'une candidature UMP contre lui lui serait fatale.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30153
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Message non lu par wesker » 06 juin 2011, 09:21:00

ILYS, je ne conteste pas à NDA les divergences qu'il partage, je mets en lumière ses véritables motivations, c'est différents !
Concernant Paul Marie Couteaux, c'est un philosophe et un énarque reconnu, apprécié, défendant les grandes options que proposent le FN pour les présidentielles. Sa volonté de participer au projet de renouveau qui sera défendu par Marine Le Pen peut se comprendre et se respecter.

Libre penseur, chercher à constuire le monde sur un modèle unique, fut ce celui des states ou autres est voué à l'echec, tout simplement parce que les histoires, cultures, spécificités, valeurs de chacune des nations sont différents d'un territoire à l'autre. L'histoire aurait dû au moins enseigner cela aux gouvernants qui préfèrent encore croire et oeuvrer au mythe mondialiste plutôt que de se soucier, comme c'est d'ailleurs leur mandat, de l'avenir de leur peuple.

Répondre

Retourner vers « Election Cantonales 2011 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré