Post.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59213
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 15 juin 2011, 21:43:00

Bon ben l'expérience a déjà été tentée en Espagne et en Suisse. Deux catastrophes. Inutile d'en ajouter une troisième.

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 15 juin 2011, 23:04:00

Un extrait d'un autre tchat
http://www.liberation.fr/societe/120147 ... aire-de-se…


 
Curieux. Dans quoi se reconvertiront les malfrats qui perdront le marché de la drogue?
Aujourd'hui, il a 100.000 petits dealers en France qui touchent entre 800 et 1400 euros par mois, qui n'ont pas de sécurité sociale, pas de vacances. Et tous les risques puisque maintenant, ils prennent les coups de feu. C'est un problème économique et sociale, il faut réussir à leur offrir du travail. Sur le milliard d'euros dépensé dans la lutte policière contre les trafics, il y a certainement de l'argent pour qu'ils retrouvent un emploi, une vie sociale.

Natan. Pensez-vous que la légalisation entraînera une augmentation de la consommation de cannabis?
 Non. Le Portugal qui a seulement dépénalisé a vu sa consommation baisser de moitié en dix ans. Par contre, en légalisant, le produit sera nettement de meilleure qualité qu'il ne l'est aujourd'hui.

Nicolas R. Quelle méthode préconisez-vous pour la légalisation du cannabis? Quel circuit de production-distribution-contrôles envisagez-vous ?
 Il faut réguler à la fois la production en travaillant avec les agriculteurs, autoriser la cannabiculture et des accords internationaux qui permettent des importations de résine de cannabis en provenance de certains pays, qui permettra de contrôler la qualité du produit. Ensuite, pour la distribution on pourrait par exemple dans les années qui viennent, aller au tabac acheter des cigarettes de cannabis. Vous pouvez lire pour plus de détails mon livre Pour en finir avec les dealers (Grasset). Regardez ce qui s'est passé dans les années trente aux Etats-Unis à la fin de la prohibition.
Un projet  pour nos agriculteurs et autres cultivateurs urbains mais aussi de futurs auto-entrepreneurs dans les quartiers.
C'est moins stupide et plus constructif que de vouloir demander à un RSA de travailler  5 à 10 h par semaine histoire qu'il recouvre sa dignité disparue par l'assistanat ...

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 15 juin 2011, 23:14:00

Nombrilist a écrit : Le problème est que cette loi n'étant pas respectée et que personne n'ayant la volonté de la faire respecter, on se retrouverait rapidement avec plein de fumeurs de shit dans l'enceinte de la gare.
Pure spéculation .

J'ajoute que ce n'est pas parce qu'une loi n'est pas appliquées avec la rigueur qui devrait être celle qui suit une décision législative que tous les prochains textes sont forcément à jeter.

La j'avoue que je ne te comprend pas ... icon_biggrin

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59213
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 juin 2011, 15:31:00

Bah, je sais que j'ai raison. Il n'y a pas de flic présent pour faire respecter la loi de toute façon. Je ne connais aucun fumeur prêt à éteindre sa clope dans une gare. Alors un fumeur de shit (qui provoque une dépendance bien plus forte), je n'ose même pas imaginer ! L'air sera irrespirable devant les trains.

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Message non lu par Lucas » 16 juin 2011, 15:36:00

Pour une fois je suis d'accord avec Nombrilist, par conséquent je suis contre une légalisation des drogues douces lorsqu'on voit les chiffres en Espagne passant de 93 (1983) à 813 (1992) morts par overdose, ça donne pas envie de légaliser le cannabis.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... ARTFIG0048…

Sinon c'est très intéressant ce Tchat, avec plusieurs avis, et le continuer plus calmement, plus posément est aussi intéressant, bravo au forum de ce développer de cette façon.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 16 juin 2011, 15:42:00

Nombrilist a écrit : Bah, je sais que j'ai raison. Il n'y a pas de flic présent pour faire respecter la loi de toute façon. Je ne connais aucun fumeur prêt à éteindre sa clope dans une gare. Alors un fumeur de shit (qui provoque une dépendance bien plus forte), je n'ose même pas imaginer ! L'air sera irrespirable devant les trains.
Lucas a écrit : Pour une fois je suis d'accord avec Nombrilist, par conséquent je suis contre une légalisation des drogues douces lorsqu'on voit les chiffres en Espagne passant de 93 (1983) à 813 (1992) morts par overdose, ça donne pas envie de légaliser le cannabis.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... ARTFIG0048…

Sinon c'est très intéressant ce Tchat, avec plusieurs avis, et le continuer plus calmement, plus posément est aussi intéressant, bravo au forum de ce développer de cette façon.
Idées fausses :

Il n'y a pas de dépendance au cannabis et pas d'overdose non plus.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 26110
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 16 juin 2011, 15:45:00

Il faudrait comparer les chiffres avec ceux de pays pratiquant la prohibition, on risque d'être surpris...

(en règle générale se méfier des fausses causalités statistiques)


En attendant j'ai trouvé ça :

http://www.emcdda.europa.eu/publication ... eport/2008
http://www.emcdda.europa.eu/attachement ... AR08_fr.pd…

La figure 11 (Taux de mortalité chez tous les adultes (15-64 ans), décès dus à la drogue) ne permet pas de conclure sur une corrélation entre dépénalisation et mortalité.

Par exemple pour les pays à faible mortalité nous avons la République Tchèque et la Slovaquie, culturellement et géographiquement proches, le premier pratiquant l'interdiction et le second la dépénalisation. Quant aux pays à forte mortalité nous avons la Norvège et le Danemark, dans le même cas de figure.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 59213
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 16 juin 2011, 16:40:00

"Il n'y a pas de dépendance au cannabis et pas d'overdose non plus."

Il y a une dépendance avérée au cannabis. Il suffit de connaître des gens qui en prennent régulièrement (au moins une fois par jour) pour ne plus avoir de doute sur la question. Parcontre, en effet, je n'ai jamais entendu parler d'overdose léthale. Comportementale, parcontre, j'ai déjà vu les ravages que ça fait.

Mais là n'est pas la question. Les mecs peuvent fumer ce qu'ils veulent, c'est leur droit. Parcontre, je ne veux pas avoir à en respirer. C'est mon droit.

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 16 juin 2011, 18:13:00

Bravo à Emmanuel,très sympa le Tchat,je n'arrive pas à me positionner,je suis un peu 50/50 et l'idée d'un certain accompagnement dont parle Gibet est indispensable,et à la fois légaliser et faire des campagnes pour dire les méfaits cela semble antinomique mais pas tant que ça on interdit plus , mais on informe et en connaissance de cause certain n'y toucheront jamais,ceux qui consomment consommeront toujours,comment dire...on pourrait rapprocher ce genre de désir comme celui du sexe et il y a ceux qui transgressent les règles et d'autre jamais,donc certain homo,d'autre qui le sont mais ne transgressent pas et ceux qui n'ont pas envie ou besoin de s'évader de cette manière ne le feront pas ,parce que c'est légalisé,donc c'est une façon de contrôler ceux qui consomment et mal,alors là on peut les aider,avec l'argent que cela rapporterait à l'état,ils pourront faire des campagnes informations,finalement pour mais à condition^^

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34088
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 16 juin 2011, 21:56:00

Bonjour,


http://www.europe1.fr/France/Villepin-p ... bis-589597

 Villepin pour une dépénalisation du cannabis



"Il est temps de passer à un stade contraventionnel", estime l'ancien Premier ministre.
Au tour de Dominique de Villepin d'apporter sa contribution au débat sur le cannabis. L'ex-Premier ministre s'est prononcé pour la dépénalisation de l'usage de cette drogue, qu'il souhaiterait voir sanctionner d'une simple "contravention", lors de l'émission Elections 2012, qui doit être diffusée sur le site internet Youtube jeudi soir.

"Il est temps de décriminaliser l'usage"

L'ancien ministre de l'Intérieur a souligné que cette mesure permettrait d'alléger la charge des services de police et de justice. "En ce qui concerne le cannabis, 4 millions de consommateurs en France, 90.000 interpellations dans notre pays, ce qui engorge nos services de police, mobilise la police judiciaire pour des enquêtes qui, souvent, sont infructueuses", a-t-il dit.
"Je ne suis pas sûr que nous soyons mûrs pour une légalisation, même pour une légalisation sous contrôle. Par contre il est temps de décriminaliser l'usage, la consommation de cannabis et de passer à un stade contraventionnel", a souligné Dominique de Villepin. "La contravention c'est un message suffisant mais nécessaire, parce que la consommation de cannabis reste dangereuse", a-t-il ajouté.

Les magistrats ont une grande marge d'appréciation
L'usage de produits stupéfiants est interdit par l'article L3421-1 du code de la santé publique, qui prévoit des peines maximales d'un an d'emprisonnement et 3.750 euros d'amende.
Cependant, il s'agit de peines maximales et, dans la pratique, les magistrats ont une grande marge d'appréciation et l'emprisonnement est exceptionnel. En cas d'interpellation, le consommateur peut éviter la sanction pénale en acceptant une aide médicale, psychologique et sociale.

Le débat sur le cannabis relancé
La gauche a relancé mercredi le débat sur la dépénalisation du cannabis, y compris dans ses propres rangs, en prônant, dans un rapport parlementaire, une "légalisation contrôlée" de cette drogue. Depuis plusieurs semaines, de nombreuses voix de la classe politique se sont exprimées sur la question.
Stéphane Gatignon, le maire EELV de Sevran, en Seine-Saint-Denis, a ainsi prôné dans un livre la légalisation du cannabis pour mettre un terme aux trafics de drogue qui gangrènent les banlieues.



Europe1.fr

 
 
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
pwalagratter
Messages : 1901
Enregistré le : 06 avr. 2010, 00:00:00

Message non lu par pwalagratter » 16 juin 2011, 22:51:00

Hé ben ça se voit qu'on est en période électorale hallucinatoire  icon_cheesygrin

Avatar du membre
GIBET
Messages : 3256
Enregistré le : 02 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Finistère

Message non lu par GIBET » 17 juin 2011, 14:51:00

Je suis surpris que l'ion demande plus de liberté et plus de responsabilité pour soi m^me mais que l'on ait toujours l'impression que la m^me accordée aux autrtes se traduise par un laisser aller
Une dépénalisation telle que je la vois n'est pas le droit de tout faire
1 - C'est d'abord casser le prix libre et donc les réseaux qui s'enrichissent avec cela (cf prohibition de l'alcool en 1930 aux USA)
2 - C'est précéder la dépénalisation d'une très forte communication vers les jeunes (Cinéma - Tv - école - université)
3 - C'est accompagner la décision par une réseau d'écoute et d'aide (médecin - hôpitaux - associations)
4 - C'est faire un bilan objectif pour voir ou sont les problèmes 'il en survient

On ne lutte pas contre les addictions par la loi . la dépénalisation n'est pas l'autorisation libre...mais l'autorisation accompagnée
Mais je comprends parfaitement les réticences car dans notre Pays on fait souvent les choses à moitié et alors c'est plus dangereux qu'utiles.
Voila en tout cas ce que je voulais dire sur le chat que j'ai trouvé d'une excellente tenue
Bravo Emmanuel, bravo à tous
GIBET
Le silence est un ami qui ne trahit jamais

Avatar du membre
racaille
Messages : 8638
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Lemuria

Message non lu par racaille » 17 juin 2011, 15:43:00

J'ai décidé de faire l'impasse sur ce "débat" à propos du cannabis. J'ai vu Daniel Vaillant argumenter hier à la TV et ça m'a profondément dégouté. Il dit en gros : "le cannabis fait des ravages dans notre société, donc il faut le légaliser". Avec un raisonnement pareil, il est clair que ce "débat" part d'un mauvais pied et qu'il ne sert en fin de compte qu'à libérer le PS de cette question-marronnier en vue des élections de l'année prochaine. On en parle vaguement maintenant pour ne plus avoir à le faire lorsque la campagne démarrera vraiment.

Hier j'ai passé l'après-midi à écumer les chaines TV d'info et les actualités web, j'ai constaté une sorte de consensus sur les effets prétendument "dévastateurs" (sic) du cannabis, de la part des prohibitionnistes aussi bien que de ceux qui défendent la dépénalisation et/ou la légalisation encadrée. Je m'aperçois que je n'ai pas ma place dans ce débat puisque je nie ces affirmations gratuites et non-documentées lues et entendues ici et là. Selon moi le niveau du "débat" est revenu plus de 40 ans en arrière cette année, tout le travail qui a pu être effectué sous la mandature Jospin dans le domaine de l'information a été réduit à néant.

Et bien soit, la légalisation n'aura pas lieu, la demande des consommateurs restera la même et ils continueront à aller se fournir chez des dealers qui n'hésitent pas à revendre des produits coupés et éventés. Tout le monde y perd mais il parait que c'est pour notre bien. Passons maintenant au sujet d'actualité suivant sans perdre de temps :)
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Cobalt

Message non lu par Cobalt » 17 juin 2011, 19:24:00

GIBET a écrit : Je suis surpris que l'ion demande plus de liberté et plus de responsabilité pour soi m^me mais que l'on ait toujours l'impression que la m^me accordée aux autrtes se traduise par un laisser aller
Une dépénalisation telle que je la vois n'est pas le droit de tout faire
1 - C'est d'abord casser le prix libre et donc les réseaux qui s'enrichissent avec cela (cf prohibition de l'alcool en 1930 aux USA)
2 - C'est précéder la dépénalisation d'une très forte communication vers les jeunes (Cinéma - Tv - école - université)
3 - C'est accompagner la décision par une réseau d'écoute et d'aide (médecin - hôpitaux - associations)
4 - C'est faire un bilan objectif pour voir ou sont les problèmes 'il en survient

On ne lutte pas contre les addictions par la loi . la dépénalisation n'est pas l'autorisation libre...mais l'autorisation accompagnée
Mais je comprends parfaitement les réticences car dans notre Pays on fait souvent les choses à moitié et alors c'est plus dangereux qu'utiles.
Voila en tout cas ce que je voulais dire sur le chat que j'ai trouvé d'une excellente tenue
Bravo Emmanuel, bravo à tous
GIBET
:ok: :D

Répondre

Retourner vers « Débat Tchat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré