Les Français et les sciences

Venez discuter des sujets en rapport avec les sciences
Avatar du membre
les orteils
Messages : 3821
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par les orteils » 11 août 2021, 19:55:17

Nombrilist a écrit :
11 août 2021, 19:09:26
@les orteils , en gros, ton raisonnement c'est : dans les domaines où les maths sont nécessaires, on trie par les maths. Donc, la société trie par les maths. Forcément, vu comme ça... Quant à S qui ouvre toutes les portes. Ben oui forcément, vu qu'en S (qui est mal nommée), on fait de tout.
Disons que ceux qui n'ont pas le niveau en maths n'ont que peu de débouchés. Donc les maths sont bien le discriminant. En L aussi on fait des maths, mais c'est très élémentaire, et insuffisant même pour faire une licence de maths, alors une prépa...
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

pierre30
Messages : 9276
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par pierre30 » 11 août 2021, 20:10:37

Golgoth a écrit :
11 août 2021, 19:45:17
pierre30 a écrit :
11 août 2021, 19:43:44
Je n'ai pas fait beaucoup de maths. Trop glandeur au lycée et puis je trouvais sans intérêt la méthode qui consistait à appliquer des recettes de cuisine pour calcuer des intégrales et autres .
Par contre je me suis intéressé à la science en lisant d'abord des revues et surtout des bouquins de vulgarisation de plus en plus trapus. Aborder des abstractions de plus en plus perchées était un jeu. Ensuite je me suis un peu intéressé à l'épistémologie, puis j'ai arrêté faute de temps et aussi après épuisement de la bibliothèque et du bibliobus.
Je n'avais pas suffisament de bases en math pour aller plus loin.
Il est encore temps :mrgreen2:
Appliquer les recettes de cuisine, ça me rebute toujours autant. Ce n'est pas suffisament ludique pour faire l'effort.

pierre30
Messages : 9276
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par pierre30 » 12 août 2021, 09:02:49

les orteils a écrit :
11 août 2021, 19:55:17
Nombrilist a écrit :
11 août 2021, 19:09:26
@les orteils , en gros, ton raisonnement c'est : dans les domaines où les maths sont nécessaires, on trie par les maths. Donc, la société trie par les maths. Forcément, vu comme ça... Quant à S qui ouvre toutes les portes. Ben oui forcément, vu qu'en S (qui est mal nommée), on fait de tout.
Disons que ceux qui n'ont pas le niveau en maths n'ont que peu de débouchés. Donc les maths sont bien le discriminant. En L aussi on fait des maths, mais c'est très élémentaire, et insuffisant même pour faire une licence de maths, alors une prépa...
Ils n'ont pas peu de débouchés mais moins de débouchés. Ceux qui ont peu de connaissances en lettres et autres cultures générales semblent moins pénalisés. Il est vrai qu'on ne demande pas une culture générale très importante dans beaucoup de métiers techniques (informatique par exemple).
Mais si on observe les profils cadre sup, les gens ont généralement une bonne culture générale et s' expriment très correctement à l'oral et à l'écrit, ce qui indique qu'ils n'ont pas fait que des maths dans leur vie. A ce niveau, c'est une nécessité incontournable, ce qui ne veut pas dire qu'ils ont fait L, mais qu'ils sont suffisamment curieux pour se cultiver en dehors des études .

Ensuite il existe beaucoup de métiers où le savoir faire et l'intelligence pratique sont essentiels. Le niveau de maths n'est pas d'un grand secours lorsqu'il s' agit de prendre les bonnes décisions pour un exploitant agricole ou un artisan.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 12595
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par Yakiv » 12 août 2021, 12:50:48

Je ne sais pas si les Français sont moins scientifiques que leurs voisins, mais j'ai plutôt le sentiment que la science a perdu du crédit auprès des Français.
Quand j'étais jeune, il ne me semblait pas qu'on remettait beaucoup en cause la science. Thème religieux mis à part, la science était plutôt considérée comme la recherche de la vérité et donc ses résultats comme proches de la vérité.
Est-ce que la science n'a pas énormément perdue de son aura avec le temps mais surtout avec la crise Covid ?

Bon moi je suis de formation scientifique, mais je m'en suis de plus en plus désintéressé et finalement je n'ai pas tellement fait carrière dans un secteur scientifique. Par contre, j'ai toujours gardé un profond respect pour la science.
Et alors je trouve de plus en plus de gens qui méprisent la science et les scientifiques, "tout ça c'est qu'une histoire de fric" → tous pourris (sauf Raoult) :mrgreen:.
Le paradoxe, ce qu'il y a une détestation politique que j'ai évoquée à de nombreuses reprises qui se politise de plus en plus, car au fond le complotisme étayé n'est ni plus ni moins qu'une approche "politique".

Du coup, ces gens là conçoivent et partagent un "révisionnisme de la science" à l'aide des réseaux sociaux. Parce que maintenant les messages visant à inculquer que le vaccin tue les gens et rend malade ne sont plus seulement illustrés par des photos d'enfants décédés, ils sont de plus en plus souvent accompagnés de théories pseudo-scientifiques avec graphiques à l'appui... Donc on réinvente carrément la science en fonction de ce qu'on a envie de croire et surtout parce qu'on n'aime pas Macron. Et qu'est-ce que vous voulez répondre à ces gens là honnêtement (même question que sur le fil "conscience environnementale) ? Si tu leurs dis qu'ils lisent de la m...., ils te répondront de prouver que tes sources sont meilleurs que les siennes... Bon courage pour les sortir de leur monde parallèle.

Tout ça pour dire que parmi les métiers les plus détestés et méprisés de la société, il y a les politiques en prem's, derrière les journalistes et les prostituées et ce qui m'inquiète fortement, c'est que je vois les scientifiques s'en rapprocher de plus en plus.

pierre30
Messages : 9276
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par pierre30 » 13 août 2021, 18:33:48

La formation scientifique est un gage de meilleurs revenus pour les salariés. Je ne suis pas du tout sûr que cet effet existe pour les autres types d'activité.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 4061
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par Cheshire cat » 16 août 2021, 17:53:31

pierre30 a écrit :
11 août 2021, 20:10:37
...
Appliquer les recettes de cuisine, ça me rebute toujours autant. Ce n'est pas suffisamment ludique pour faire l'effort.
L'inconvénient de ne pas savoir cuisiner, c'est qu'on est tributaire de la cuisine des autres.
A part ça, c'est comme la musique, des générations de gamins ont été dégoutés du piano car on commençait par ne leur faire faire que des gammes.
Il faut vite leur faire jouer des petits morceaux, leurs gammes, ils les connaîtront bien à temps.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

pierre30
Messages : 9276
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par pierre30 » 17 août 2021, 07:52:27

Oui c'est l'inconvénient.
J'avais rapproché les maths avec le jeu d'échecs.
Si on faisait apprendre par coeur et répéter ad-nauseam les parties des grands maîtres d'echecs, on aurait certainement quelques grands champions mais très peu d'amateurs.
La culture du plus grand nombre versus la performance ? C'est peut etre un choix à faire.

Existe t il une autre méthode d'enseignement ?

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 4061
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Les Français et les sciences

Message non lu par Cheshire cat » 17 août 2021, 13:01:39

Je comparerait cela plutôt à la musique.
Pour intégrer l'X ou l'ENS, il faut être virtuose en mathématiques, c'est le but des classes préparatoires.
Il faut des virtuoses, mais on peut faire de la musique sans être virtuose.
La France produit des matheux réputés, et même des mathématiciens remarquables, mais aussi pas mal de gens "nuls en maths", ou détestant les "maths".
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Répondre

Retourner vers « Sciences »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré