Sciences de la democratie

Venez discuter des sujets en rapport avec les sciences
Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 4066
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par Cheshire cat » 14 mai 2017, 11:37:07

“Pour prendre une décision, il faut être un nombre impair de personnes, et trois c'est déjà trop.”
Georges Clémenceau
Les triumvirats n'ont pas duré.
Question subsidiaire: comment respecter la parité ? :mrgreen:

L'auteur de la vidéo suggère que le paradoxe de Condorcet serait rare si les opinions peuvent s'organiser selon une échelle droite-gauche.
Cela ne me semble pas absurde, il faudrait formaliser ça !
Toutefois, l'échelle droite-gauche est quelque peu secouée, ces derniers temps.

Il semble que cette fois, Macron était le vainqueur de Condorcet, selon les sondages d'avant premier tour sur les hypothétique second tours.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 4066
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par Cheshire cat » 14 mai 2017, 12:02:17

gornnova a écrit :
14 mai 2017, 02:29:57
(...)
Outre le sujet du système de scrutin, la série de vidéo aborde d'autre thèmes. Qu'en pensez vous ?
Pour éviter de se disperser, j'ai lancé un autre sujet ici.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 4066
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par Cheshire cat » 14 mai 2017, 14:08:11

Sur le fait qu'il existe un vainqueur de Condorcet si on peut classer les opinions sur une échelle gauche-droite, en supposant que les électeurs se déterminent uniquement selon ce critère, l'auteur des vidéos développe cette idée dans la vidéo suivante:
https://youtu.be/VH5XoLEM_OA?list=PLtzm ... jdX&t=1097

Pour en faire une démonstration plus formelle et pas trop approximative:
Je considère que je peux placer mes électeurs sur une échelle gauche-droite, et je considère le point médian c de cette distribution.
Il y a donc au moins 50% d'électeur qui sont en c ou plus a droite que c et au moins 50% d'électeurs qui sont plus à droite que c ou en c.
Je considère un candidat situé en c, que j'appellerai C.
Considérons un candidat D plus à droite que C, les électeurs situes en c ou à gauche de c lui lui préfèreront C, on a donc, sauf ex-æquo, une majorité qui préfère C à D.
De même C sera préféré à tout candidat situé plus à gauche que lui par une majorité.
C bat donc en duel tout autre candidats (en négligeant d'éventuels ex-æquo), c'est le vainqueur de Condorcet !
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

gornnova
Messages : 27
Enregistré le : 12 mai 2017, 01:06:41
Parti Politique : En Marche (EM)

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par gornnova » 14 mai 2017, 14:40:25

une démonstration est faite sur la présence d'un vainqueur de condorcet dans un système "droite gauche" ici :

http://images.math.cnrs.fr/Et-le-vainqu ... r-est.html

pierre30
Messages : 9475
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par pierre30 » 10 nov. 2021, 07:33:20

https://www.latribune.fr/opinions/blogs ... 96085.html
Si j'en crois l'article, la décision démocratique, qui est par nature statistique, serait la plus pertinente.

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 60690
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par Nombrilist » 10 nov. 2021, 08:46:04

L'auteur réussit l'exploit de centrer son sujet sur la notion de "bonne décision" sans jamais définir ce qu'il entend par là.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 4066
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Sciences de la democratie

Message non lu par Cheshire cat » 11 nov. 2021, 23:21:41

Bonjour tout le monde !

@pierre30 @Nombrilist
Pour tenter d'éclaircir les choses, je vais reformuler un peu ce que dit cet article, et l'illustrer par un exemple concret. Rassurez-vous, pas trop de mathématiques cette fois-ci.
Les Américains sont souvent passionnés par la chose juridique et s'intéressent beaucoup, du moins ceux qui aiment réfléchir, à la façon dont les décisions sont prises, à ce qui les influence etc. Le fait qu'ils aient de fortes chance d'être jurés au moins une fois dans leur vie y est sans doute pour quelque chose.
Ces questions ont donné lieu à de nombreuses études scientifiques, le cadre est souvent celui de la psychologie expérimentale, on met les cobayes dans une simulation de procès, et on observe leur comportement.
Venons en à l'étude dont il est question, on s'intéresse à ce qui influence les décisions. Il est clair qu'un prévenu risque d'être condamné plus ou moins lourdement selon que le juge est plus ou moins sévère, selon son humeur du jour etc. , ce qui est de l'avis de tous assez injuste.
Comment tenter de remédier à cette injustice ? on peut faire le faire juger par plusieurs juges qui prendront une décision collective (démocratique). On peut montrer par un argument statistique du type loi des grands nombre que cela diminue en moyenne l'effet de la dispersion de la sévérité et de l'humeur des juges.
L'idée n'est pas neuve, cela justifie de prendre un certain nombre de jurés pour un procès.
En fait on peut dire que cela améliore les décisions (en général) sans avoir besoin de faire des hypothèses sur ce qu'est une bonne décision.

L'inconvénient de cette méthode est qu'elle coûte plus cher qu'avec un seul juge.
D'où l'idée de faire juger les prévenus par des machines : elles n'ont pas de variations d'humeur, on peut standardiser leur sévérité,elles sont infatigables , mais comment les programmer ? C'est là que j'en viens à mon exemple.

Le contexte expérimental était celui de juges d'application des peines qui devaient évaluer d'après un dossier le risque de récidive de détenus et statuer sur leur libération conditionnelle. On a utilisé une intelligence artificielle à apprentissage profond qui fut alimentée par les dossiers et les jugements rendus par les juges humains avec pour objectif qu'elle rende ensuite des jugement similaires à ceux qu'auraient rendus des juges humains. L'objectif fut atteint, quand on faisait juger un dossier par la machine et par des juges humains, on obtenait des jugements similaires, mais il faut noter ceci :
La machine avait des préjugés raciaux ! Quand on lui présentait des dossiers identiques en changeant juste la photo du prévenu, elle rendait des jugements différents !
Il ne faut pas trop en vouloir à la machine, elle ne faisait que reproduire les biais de ceux qu'on lui avait donné comme modèles.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Répondre

Retourner vers « Sciences »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré