Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Venez discuter des sujets en rapport avec les sciences
Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par johanono » 28 oct. 2013, 11:18:54

germinal » Ven 25 Oct 2013 - 20:04 a écrit :
johanono » 25 Oct 2013, 12:27:27 a écrit :Bientôt, les animaux auront plus de droits que les être humains. C'est sans doute un signe du déclin de notre civilisation.
c'est quoi ce message stupide icon_question
ce rappel des intellos est nécessaire, que ce soit pour les corridas, l'abattage halal ou casher, les animaux de labos, le transport..etc...il faut une jurisprudence pour arriver à punir tous les abus
Au-delà des quelques considérations juridiques rappelées plus haut, il convient de rappeler que toute l'histoire de l'humanité s'est faite sur l'exploitation de l'animal. L'homme a commencé à domestiquer certains animaux pour les manger, pour se transporter, pour effectuer des travaux agricoles. Plus tard, l'homme a fait des recherches scientifiques sur les animaux, qui ont permis de lutter contre les maladies, de mettre au point des traitements, des vaccins, etc.

Si cette idée que l'animal doit être traité avec autant d'égards qu'un être humain avait existé par le passé, alors tous les progrès agricoles, logistiques, scientifiques, que l'humanité a connus depuis qu'elle existe, n'auraient jamais été réalisés.

Alors je ne défends pas la corrida, le hallal ou la casher. Sans doute faut-il lutter contre certaines cruautés gratuites. Mais on n'a pas besoin de modifier le Code civil pour ça. Modifier le Code civil pour dire que l'animal doit être traité avec autant d'égards que l'être humain me semble porteur de graves dangers.

Nico37
Messages : 18461
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Nico37 » 28 oct. 2013, 12:07:37

Il y a une question éthique : qu'y-a-t-il de commun entre des civilisations où l'animal est sacré et une civilisation où l'animal est objet :?:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Nombrilist » 28 oct. 2013, 12:10:17

Moi je connais une civilisation où certains animaux sont sacrés et où certaines catégories de personnes sont officiellement considérées comme des objets. Et c'est déterminé par la filiation.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par johanono » 28 oct. 2013, 12:12:13

En Inde, ils sont prêts à crever de faim devant une vache sacrée. L'Inde, c'est aussi un pays où les gens sont classés dans des castes, suivant la catégorie sociale à laquelle ils appartiennent. La société indienne est-elle un modèle pour les Occidentaux ? Il est permis d'en douter.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Ramdams » 28 oct. 2013, 15:06:26

C'est également la nation la plus végétarienne au monde. Mais qu'importe. Accorder un statut juridique à l'animal n'est pas rendre obligatoire le végétarisme mais traiter les animaux avec la dignité nécessaire. Actuellement, d'après la loi, il n'y a pas de réelles différences entre l'animal domestique à fin non productive (type chiens et chats, qui sont concernés par ce manifeste) de l'animal domestiqué à des fins productives (vaches, volaille...).

Avatar du membre
johanono
Messages : 23962
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par johanono » 15 avr. 2014, 13:45:03

Loi. Les animaux reconnus comme « doués de sensibilité »

La définition juridique des animaux va passer de « bien meuble » à « être vivant doué de sensibilité ».

« Biens meubles »

La commission des Lois de l'Assemblée nationale a reconnu mardi aux animaux la qualité « d'être vivants doués de sensibilité », alors que jusqu'à maintenant le Code civil les considère comme « des biens meubles », selon une source parlementaire.

Cette modification législative fait l'objet d'une pétition lancée il y a près de deux ans par la fondation de protection animale 30 Millions d'amis.

La commission a adopté un amendement socialiste en ce sens, dans le cadre d'un projet de loi de modernisation et de simplification du droit, qui sera soumis au vote dans l'hémicycle, mardi soir et mercredi.

suite
Le délire continue...

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24017
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par El Fredo » 15 avr. 2014, 14:28:18

Au contraire c'est une évolution logique. On aligne enfin le code civil sur le reste de la législation. Personne ne songerait à attaquer en justice quelqu'un qui a fait souffrir un tabouret.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

phoenix72
Messages : 3321
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par phoenix72 » 15 avr. 2014, 14:57:03

Je ne vois pas ou est le problème ,il me semble tout à fait légitime de considérer un animal comme un être vivant et non comme un meuble.
L'animal souffre ,saigne,recherche l'affection ,il comprend ,il joue ,il pleure par contre je n'ai jamais vu à ce jour un meuble saigner ou souffrir.
Il est normal à ce jour de respecter enfin la nature et les animaux ,il serait temps que l'homme évolue.

Avatar du membre
germinal
Messages : 1005
Enregistré le : 19 mars 2012, 16:17:27

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par germinal » 15 avr. 2014, 16:13:56

enfin :ok:
si les singes savaient s'ennuyer ils pourraient devenir des hommes ( Goethe )

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Ramdams » 15 avr. 2014, 17:18:46

Johanono dira que c'est une victoire du lobby des extrémistes de la cause animale mais si on arrête de caricaturer, on verrait qu'il s'agit d'un alignement du Code civil sur le Code rural.

A priori, tuer un animal reste un délit et non un crime dans ce pays.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2014, 17:57:46

Si cela se limite aux animaux de compagnie, je pense que c'est une excellente avancée. D'ailleurs, ça m'aidera à faire punir les propriétaires de clébards qui couinent toute la nuit.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4485
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Jean » 15 avr. 2014, 19:04:55

johanono » 25 Oct 2013, 19:44:25 a écrit :Il convient de bien distinguer le droit civil et le droit pénal.

Schématiquement, le droit civil régit les rapports d'ordre privé entre les individus : héritages, régimes matrimoniaux, rapports entre voisins, etc.
Le droit pénal vise à condamner certains acte jugés répréhensibles, au nom de l'intérêt supérieur de la société : si vous êtes coupable d'homicide ou de vol ou d'autre chose, vous risquez telle ou telle peine.

Donc au sens du droit civil, l'animal est en effet un objet. Mais cela n'empêche pas qu'il existe déjà des lois pénales qui condamnent les maltraitances contre les animaux. Ce sont deux choses différentes.

Et si le droit civil considère l'animal comme un objet, c'est qu'il y a des raisons. Cela veut dire que l'animal peut avoir une valeur financière : pour tous les agriculteurs, ce n'est pas anodin de savoir que leur cheptel a une valeur financière. De même dire que l'animal est un objet implique qu'il n'a pas la personnalité juridique : il ne peut pas avoir de patrimoine, on ne peut pas lui léguer quoi que ce soit, il ne pas agir de lui-même en justice, etc. Si demain, on dit que l'animal n'est plus un objet, mais une catégorie à part entière se rapprochant de l'être humain, alors cela peut créer des dangers juridiques : peut-être qu'on pourra léguer un patrimoine à un animal, lui permettre d'agir en justice, peut-être que les éleveurs ne pourront plus valoriser leur cheptel, etc.


Tout a fait d'accord dans la logique actuelle où il n'existe que des humains et des choses.

On pourrait créer un statut juridique de l'animal qui permettrait de continuer à le vendre .... tout en lui donnant des droits.

Ne l'a-t-on pas fait à l'époque de Romme pour les esclaves.

Il y aurait les hommes, les animaux et les choses.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1117
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par fan2machiavel » 15 avr. 2014, 19:25:44

Concrètement, et hors considérations éthiques et symboliques (on parle du code civil ici), une telle loi aura surtout un impact pour les animaux domestiques de couples qui se séparent. On arrive de plus en plus à des disputes pour la garde de l'animal similaires à celles pour la garde des gosses et il est en effet temps de clarifier les choses sur ce point. Il y a aussi ce qu'on fait d'un animal à la mort de son propriétaire.
A noter que le code rural définit déjà l'animal comme un être sensible. Il s'agit don surtout de mettre en cohérence le code civil avec le code rural.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Nombrilist » 15 avr. 2014, 22:22:43

En effet, les maltraitances envers animaux domestiques étant punissable de 2 ans d'emprisonnement je crois.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Nico37
Messages : 18461
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Statut juridique de l'animal : un manifeste de 24 intellectuels

Message non lu par Nico37 » 15 avr. 2014, 23:51:55

Ce qui reste bien peu :!:
Si ça aboutit ça sera un petit pas pour l'homme un grand pas pour l'Animalité ;)

Répondre

Retourner vers « Sciences »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré