Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 nov. 2014, 17:42:28

!!je vais répondre, mais avant je vais m'éloigner de la réponse:
Aux USA, à ce que j'ai compris, le président et le parlement, ne sont pas toujours en accords, et le président (chef de l’exécutif) doit négocier avec le parlement. Ces négociation donnent des amendement rajoutés aux textes, et certains retirés. un peu comme un commerce qui fait des geste commerciaux: le président accorde un rabais, et le parlement en fait de même. Pour moi, çà à les textes ressemblent beaucoup plus à la volonté populaire... enfin, je veux dire à la volonté des représentants élus^^

Pour répondre à la question, je pense à deux ans, car si on mettait trois ans, à l'élection d'un président nouveau président, il risquerait de se retrouver deux ans avec un parlement d'opposition. En faisant un mandat législatif de deux ans, au moment de l'élection présidentielle, il ne se passe qu'un an avant l'élection législative suivante.


J'y pense: je ne l'avais pas dit avant, mais, si on désynchronise les législatives et les présidentielle, pour moi, il faut absolument retirer le pouvoir de dissolution aux présidents. Voilà pourquoi je pense que deux ans c'est mieux que trois.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par johanono » 11 nov. 2014, 18:11:39

"Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France"

Sauf qu'il n'y a pas de régime présidentiel en France...

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Ramdams » 11 nov. 2014, 18:46:56

Présidentiel, semi-présidentiel... c'est kif-kif.

Sinon, Jeff, je n'ai pas vraiment compris le principe du mandat de 2 ans. Laisserais-tu le mandat législatif à 5 ans ?

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par johanono » 11 nov. 2014, 18:51:02

Non. Le régime politique français est fondamentalement parlementaire.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 nov. 2014, 18:53:07

johanono » 11 Nov 2014, 19:51:02 a écrit :Non. Le régime politique français est fondamentalement parlementaire.
Pourquoi?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Ramdams » 11 nov. 2014, 18:53:36

Le gouvernement français n'a pas l'obligation d'engager sa responsabilité devant le Parlement, ce qui n'en fait pas un régime parlementaire.

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par freeze » 11 nov. 2014, 18:57:51

La Ve République apparaît donc comme un régime hybride présentant simultanément des caractéristiques propres au régime présidentiel et au régime parlementaire. C’est cette originalité de notre Constitution qui explique l’effacement temporaire de la fonction présidentielle au profit du Premier ministre dans les périodes dites de cohabitation.
http://www.vie-publique.fr/decouverte-i ... lique.html

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par johanono » 11 nov. 2014, 19:04:06

Juridiquement, un régime présidentiel est un régime politique où la couleur politique du gouvernement est déterminée par la couleur politique du président de la République. C'est le cas aux États-Unis. Il y a u président démocrate, un Congrès républicain, mais le gouvernement est démocrate, comme le président.

Dans un régime parlementaire, le gouvernement émane de la majorité au parlement (ou au moins, dans une des deux chambres du parlement, en l'occurrence l'Assemblée nationale). S'il y a un gouvernement PS, c'est parce que l'Assemblée nationale est à majorité PS. Tout simplement parce que l'Assemblée nationale a la possibilité de renverser le gouvernement, par le biais d'une motion de censure. Quand le président a une Assemblée nationale hostile, on parle alors de cohabitation : le gouvernement émane de l'Assemblée, pas du président, c'est bien la preuve qu'on a un régime fondamentalement parlementaire.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 nov. 2014, 19:18:34

johanono » 11 Nov 2014, 20:04:06 a écrit :Juridiquement, un régime présidentiel est un régime politique où la couleur politique du gouvernement est déterminée par la couleur politique du président de la République. C'est le cas aux États-Unis. Il y a u président démocrate, un Congrès républicain, mais le gouvernement est démocrate, comme le président.

Dans un régime parlementaire, le gouvernement émane de la majorité au parlement (ou au moins, dans une des deux chambres du parlement, en l'occurrence l'Assemblée nationale). S'il y a un gouvernement PS, c'est parce que l'Assemblée nationale est à majorité PS. Tout simplement parce que l'Assemblée nationale a la possibilité de renverser le gouvernement, par le biais d'une motion de censure. Quand le président a une Assemblée nationale hostile, on parle alors de cohabitation : le gouvernement émane de l'Assemblée, pas du président, c'est bien la preuve qu'on a un régime fondamentalement parlementaire.
Vu comme çà çà se défend.
Personnellement, je préférerais un régime totalement présidentiel, mais pour çà il faudrait abolir le poste de premier ministre, vieil héritage monarchique.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par johanono » 11 nov. 2014, 19:21:48

Si on veut un régime totalement présidentiel, à l'américaine, il faut peut-être supprimer le poste de Premier ministre, mais il faut surtout supprimer la responsabilité du gouvernement devant l'Assemblée nationale, c'est-à-dire supprimer la possibilité pour l'Assemblée nationale de renverser le gouvernement. Ce faisant, le gouvernement dépendra du président et de lui seul. Reste que ce système conduit généralement à une forme d'impuissance politique : le président n'arrive pas à faire voter les lois qu'il voudrait faire voter, et le parlement se contente généralement de faire de l'obstruction.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Jeff Van Planet » 11 nov. 2014, 20:08:59

<<le président n'arrive pas à faire voter les lois qu'il voudrait faire voter, et le parlement se contente généralement de faire de l'obstruction.>>
Je suis d'accord avec cet analyse, et pour moi, c'est ce qui apporte un peu plus de démocratie. Le président doit en permanence, abandonner des articles ou même en rajouter, pour que le parlement votes ces lois. En gros, les différentes tendances politiques représentées apportent leurs pierres à l'édifice législatif.
Après tout, temps qu'aucuns président n'aura fait 100% des voix, il est anormal qu'il ait tant de pouvoirs.
Je pourrais reformule de cette façon: le régime présidentiel permet une plus grande séparation des pouvoirs qu'un système parlementaire.

Mais surtout, pour que çà marche il faut absolument désynchroniser les élections législatives et présidentielles.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par johanono » 12 nov. 2014, 08:21:38

Le président n'a pas tant de pouvoirs que ça. Le parlement conserve une prérogative importante, qui est celle d'accepter ou de refuser de voter les lois proposées par le gouvernement. Si les parlementaires n'ont pas le courage d'exercer correctement cette prérogative, ça devient ennuyeux, en effet, mais qu'est-ce qu'on y peut ?

Alors je sais bien que cette idée de faire en sorte que tous les partis s'associent, négocient et discutent ensemble pour gouverner ensemble la France séduit beaucoup de Français. Mais en pratique, ce n'est pas comme ça que ça se passe. Une situation à l'américaine (avec un régime présidentiel et un parlement hostile au président), ou bien un parlement sans majorité, cela génèrerait blocage et impuissance publique. Ce serait encore pire qu'aujourd'hui.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12671
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Baltorupec » 12 nov. 2014, 08:50:51

En tant que président non, il n'a pas tant de pouvoir que ça. Mais la synchronisation des élections législatives et présidentielles fait que le président chef de sa majorité est de facto l'homme le plus puissant du gouvernement.

Il ne faut pas oublier que De Gaulle avait imaginé un président au-dessus des partis, et non comme homme de parti comme les sont nos candidats d'aujourd'hui.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par johanono » 12 nov. 2014, 09:53:40

Dans les faits, oui, l'élection présidentielle vampirise la vie politique française. Les députés sont élus sur le nom du président et n'osent pas aller contre lui. Ce qui fait dire à certains que le président est tout puissant et qu'on a un régime présidentiel. Mais il est tout puissant parce que les contre-pouvoirs éventuels le laissent faire, pas parce que les textes disent qu'il est tout puissant.

Si demain, Hollande dissout l'Assemblée et que la droite gagne la législatives, on aura un gouvernement de droite, ce sera la cohabitation, et on s'apercevra alors que Hollande n'aura plus guère de pouvoirs...

A la présidentielle, on se demande parfois ce que pourrait faire MLP si elle l'emportait. Il y a l'idée que, même si elle gagnait la présidentielle, elle ne pourrait pas gouverner, elle ne pourrait de toute façon pas gagner les législatives après, donc elle ne pourrait pas gouverner. C'est bien la preuve que ce qui compte le plus, ce sont les législatives...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49875
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Un think-tank américain préconise la fin du régime présidentiel en France

Message non lu par Nombrilist » 12 nov. 2014, 10:26:14

Tout à fait. Parcontre, on a l'impression d'un régime présidentielle peut-être parce que ça manque cruellement de proportionnelle: seul 60% des électeurs sont représentés ! Du coup, ça ne laisse pas beaucoup de place au désaccord à l'assemblée, hormis le désaccord de façade. Sans parler du Sénat qui est fait pour être de droite.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Les Institutions en débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré