Comment je réformerais nos institutions par Baltorupec

Avatar du membre
provok
Messages : 56
Enregistré le : 25 juin 2015, 20:31:06
Parti Politique : Debout La République (DLR)

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par provok » 05 nov. 2015, 18:56:34

Ramdams » 05 Nov 2015, 19:48:00 a écrit :J

La cohabitation est une absurdité liée à une autre absurdité, celle du régime semi-présidentiel à la française où on ne sait plus très bien qui s'occupe de quoi au gouvernement. C.
+1

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19080
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Golgoth » 05 nov. 2015, 18:56:56

Jospin a été bien plus audacieux qu'Hollande, qu'on aime ou non ses réformes.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17632
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Jeff Van Planet » 05 nov. 2015, 18:57:07

provok » 05 Nov 2015, 19:55:10 a écrit :
Jeff Van Planet » 05 Nov 2015, 19:43:28 a écrit :Idée fausse car en périodes de cohabitations furent votées de nombreuses lois comme par exemples (liste non exhaustive)
-le pacs
-des privatisations comme TF1 Renault Air France
-Les 35 heures
et beaucoup d'autres.

L.Jospin a gouverné pendant 5 ans, heureusement qu'il a fait quelque chose!

Mais il a dit lui-même qu'il ne s'attaquerait aux retraites que si il était élu président

La cohabitation annihile l'audace et favorise la prudence, surtout si le 1er ministre veut devenir président
Attention!
tu as décrit la cohabitation d'un régime parlementaire tel que le notre.
Dans une cohabitation d'un régime présidentiel, tel que les USA, le président étant premier ministre (2 en 1) il propose toujours ses projets de lois mais sont amendés sous pression du parlement.
Juste pour illustrer: supposons que le président propose de recruter 20K profs, et que le pralement (opposition) ne veuille pas. Dans ce cas plusieurs cas de figures s'offrent à lui:
1-abandonné l'idée.
2-revoir à la baisse.
3-accepter une proposition d'opposition pour faire accepter la sienne ( ie: j'accepte le mariage pour tous et vous vous accepter de recruter 20K profs)

Donc comme tu le dis, il faut corriger l’absurdité du régime mongaulien gauliste parlementariste pour passer à un vrai régime présidentiel ou dans le quel les cohabitation ne sont pas du tout un mal.
provok » 05 Nov 2015, 19:55:10 a écrit :
Jeff Van Planet » 05 Nov 2015, 19:43:28 a écrit :Idée fausse car en périodes de cohabitations furent votées de nombreuses lois comme par exemples (liste non exhaustive)
-le pacs
-des privatisations comme TF1 Renault Air France
-Les 35 heures
et beaucoup d'autres.

L.Jospin a gouverné pendant 5 ans, heureusement qu'il a fait quelque chose!

Mais il a dit lui-même qu'il ne s'attaquerait aux retraites que si il était élu président

La cohabitation annihile l'audace et favorise la prudence, surtout si le 1er ministre veut devenir président
TF1 ce n'est pas Jspin, et Renault non plus.
J'ai donc cité exprès Chirac et Baladur.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
provok
Messages : 56
Enregistré le : 25 juin 2015, 20:31:06
Parti Politique : Debout La République (DLR)

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par provok » 05 nov. 2015, 18:58:04

Golgoth » 05 Nov 2015, 19:45:32 a écrit :Je suis d'accord, la dernière fois qu'un gouvernement a fait son job c'était sous cohabitation.
Heureusement qu'en 5 ans, le gouvernement a fait quelque chose

Mais en période normale il aurait fait plus

Avatar du membre
provok
Messages : 56
Enregistré le : 25 juin 2015, 20:31:06
Parti Politique : Debout La République (DLR)

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par provok » 05 nov. 2015, 19:02:43

Jeff Van Planet » 05 Nov 2015, 19:57:07 a écrit :
provok » 05 Nov 2015, 19:55:10 a écrit :
TF1 ce n'est pas Jspin, et Renault non plus.
J'ai donc cité exprès Chirac et Baladur.
En période normale ils auraient fait beaucoup plus. Sauf peut-être pour Chirac. C'était la 1ère cohabitation et on ne connaissait pas très bien les risques d'être audacieux pour un 1er ministre qui veut devenir président

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17632
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Jeff Van Planet » 05 nov. 2015, 19:59:48

J'ai mis à mal l'idée selon la quelle la cohabitation serait synonyme d'immobilisme.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
provok
Messages : 56
Enregistré le : 25 juin 2015, 20:31:06
Parti Politique : Debout La République (DLR)

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par provok » 05 nov. 2015, 20:15:26

Jeff Van Planet » 05 Nov 2015, 20:59:48 a écrit :J'ai mis à mal l'idée selon la quelle la cohabitation serait synonyme d'immobilisme.
Delors disait que Balladur c'était l'immobilisme

Ne disons pas immobilisme disons manque d'audace

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50642
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Nombrilist » 05 nov. 2015, 20:25:00

Jospin s'était très bien occupé des retraites (les fameuses réserves). C'est la droite qui a tout défoncé juste après.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Baltorupec » 05 nov. 2015, 21:53:35

Tu associes le pouvoir exécutif (président) au pouvoir législatif (Sénat), ce qui ne me paraît pas pertinent : le problème de la France, ce sont les élections législatives calquées depuis 2002 sur l'élection présidentielle, je pense nécessaire de s'attaquer à ce problème. D'ailleurs, la réforme que tu préconises oblige un candidat à l'élection présidentielle à s'affilier à un parti, ce qui risque de renforcer la particratie. D'une manière générale, je suis hostile à toute prime majoritaire à un scrutin proportionnel car elle biaise le choix des électeurs. Elle est d'autant plus illégitime quand le parti (ou candidat) arrivé en tête ne l'est que d'une courte tête et n'a qu'une faible majorité relative.
Je suis pour le vote préférentiel pour le président, ce n'est pas une prime au gagnant, c'est une prime au président. Bref, ce n'est pas de la proportionnelle, mais le président obtient un quart des députés, ce qui me semble la base pour pouvoir former une coalition de majorité.
Problème : qui aurait le dernier mot ? Quelle chambre est moins utile que l'autre ?
Les lois devront être validées par les deux assemblées, comme aujourd'hui.
Attention au gerrymandering, les circonscriptions doivent répondre à des critères démographiques bien précis. Le mandat de 6 mois me paraît extrêmement court mais assimiler le processus législatif (dont certains tirés au sort peuvent être totalement ignorants). Qu'en est-il des Français de l'étranger ? Peut-on les inclure, leur voix compte-t-elle ?
Je doute également de la pertinence de la stricte égalité hommes-femmes.
Les femmes et les hommes sont très différents ! C'est pourquoi il me semble qu'il faut associer les deux dans le pouvoir. Je pense que les français de l'étranger devraient avoir leur circonscription comme aujourd'hui ils ont leur députés.
L'inflation législative est en effet un risque important au vu du nombre important de parlementaires que tu proposes (800 au total, 400 tirés au sort, 400 sénateurs). Les 400 tirés au sort auraient également tendance, au vue de la très courte durée de leur mandat, à y laisser leur patte par une loi assez anecdotique. Le Conseil Constitutionnel risque d'être très vite surchargé et avec 50 sages, les délibérations risquent d'être très longues.
1) Il y a aujourd'hui 577 députés et 349 sénateurs, je propose donc moins de parlementaires qu'il y en a aujourd'hui.

2) Je propose 40 sages, soit 30 de plus qu'aujourd'hui, hors aujourd'hui malgré le nombre plus important de parlementaires qu'aujourd'hui et le nombre moindre de membre du conseil, le conseil constitutionnel ne pose pas de problèmes.

3) Fait un peu confiance à l'intelligence du peuple ^^.
Le président peut donc dissoudre une assemblée avant que celle-ci ne vote sa destitution. Le pouvoir risque d'être très personnifié, comme actuellement.
C'est possiblement un des défauts de ce que je propose, je suis d'accord c'est améliorable. Néanmoins le président en dissolvant une assemblées n'est pas sûr d'en retrouver une qui lui est plus favorable.
Un peu populiste quand même l'assemblée populaire...
Devrait y'avoir d'autres moyens pour améliorer la démocratie représentative sans passer par ce système d'envoyer n'importe qui faire la loi...
Oui car le peuple est fasciste, sale et stupide ! Les gens normaux sont beaucoup trop bêtes pour avoir un avis sur la vie de la cité.
Le quinquennat a permis d'éviter des cohabitations
Le président garde tout de même 100 députés, c'est beaucoup, ça permet de former une coalition, si il trop mauvais et se met tout le monde à dos, je ne peux rien pour lui.

L.Jospin a gouverné pendant 5 ans, heureusement qu'il a fait quelque chose!

Mais il a dit lui-même qu'il ne s'attaquerait aux retraites que si il était élu président

La cohabitation annihile l'audace et favorise la prudence, surtout si le 1er ministre veut devenir président
J'ai du mal à la sentir l'audace depuis 13 ans !
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Ramdams » 05 nov. 2015, 22:43:02

Baltorupec » 05 Nov 2015, 21:53:35 a écrit :
Tu associes le pouvoir exécutif (président) au pouvoir législatif (Sénat), ce qui ne me paraît pas pertinent : le problème de la France, ce sont les élections législatives calquées depuis 2002 sur l'élection présidentielle, je pense nécessaire de s'attaquer à ce problème. D'ailleurs, la réforme que tu préconises oblige un candidat à l'élection présidentielle à s'affilier à un parti, ce qui risque de renforcer la particratie. D'une manière générale, je suis hostile à toute prime majoritaire à un scrutin proportionnel car elle biaise le choix des électeurs. Elle est d'autant plus illégitime quand le parti (ou candidat) arrivé en tête ne l'est que d'une courte tête et n'a qu'une faible majorité relative.
Je suis pour le vote préférentiel pour le président, ce n'est pas une prime au gagnant, c'est une prime au président. Bref, ce n'est pas de la proportionnelle, mais le président obtient un quart des députés, ce qui me semble la base pour pouvoir former une coalition de majorité.
Ce que je veux dire, c'est qu'il faudrait élire en même temps un président et une liste de candidats à la députation qui lui sont proches pour accorder cette prime, étant donné que tous les candidats ne sont pas membres d'un parti. Je trouve ça assez bizarre.

Cela suppose aussi que l'élection présidentielle se déroule le même jour que les élections législatives puisqu'on élit à la fois un président et des députés. En accordant sa préférence pour un candidat à la présidence, on s'engagerait automatiquement sur une liste de 100 noms minimum pour la députation définie par le candidat.
Les lois devront être validées par les deux assemblées, comme aujourd'hui.
L'Assemblée nationale a le dernier mot dans notre système. Sauf pour les projets de lois constitutionnelles où elle vote avec les sénateurs au Congrès.
Les femmes et les hommes sont très différents ! C'est pourquoi il me semble qu'il faut associer les deux dans le pouvoir. Je pense que les français de l'étranger devraient avoir leur circonscription comme aujourd'hui ils ont leur députés.
Etant donné qu'il n'y a pas autant d'hommes que de femmes, tout le monde n'aura pas la même chance d'être tiré au sort (même si la différence est maigre) selon son sexe. Surtout si l'on divise le pays en circonscriptions, où les différences peuvent être un plus marquées encore.
1) Il y a aujourd'hui 577 députés et 349 sénateurs, je propose donc moins de parlementaires qu'il y en a aujourd'hui.

2) Je propose 40 sages, soit 30 de plus qu'aujourd'hui, hors aujourd'hui malgré le nombre plus important de parlementaires qu'aujourd'hui et le nombre moindre de membre du conseil, le conseil constitutionnel ne pose pas de problèmes.

3) Fait un peu confiance à l'intelligence du peuple ^^.
En effet, il y en a moins. Mais toujours trop. :star1: À titre personnel, je pense que nous n'avons pas besoin de plus de 300 parlementaires en tout, et d'une seule chambre.
Maintenant, est-ce au Conseil Constitutionnel de juger de la pertinence d'une loi ? Cela nécessite des études d'impact particulièrement fouillées et chronophages.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Baltorupec » 05 nov. 2015, 22:45:27

Le problème du droit français, c'est que la jungle. Les députés ne font aucun effort dans la rédaction des lois, il y a 10 000 normes, donc oui je pense que l'on peut exiger des députés qu'ils maintiennent le code des lois à un volume raisonnable.

Je serais curieux de voir tes propositions Ramdams !
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
johanono
Messages : 23923
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par johanono » 06 nov. 2015, 08:24:00

Je ne convaincu, ni par cette histoire de citoyens tirés au sort (je ne vois pas ce que ça apporterait) ni par l'automaticité entre élection du président de la République et attribution d'un certain nombre de sièges de sénateurs pour le parti du président.

Naudeon
Messages : 1239
Enregistré le : 26 oct. 2011, 20:04:00

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Naudeon » 06 nov. 2015, 10:47:12

Ramdams » 05 Nov 2015, 19:25: 56 a écrit :Je ne suis pas d'accord avec les solutions avancées, je vais essayer de les reprendre une par une.:
Ce n'est pas la bonne méthode !
Il faut s'entendre préalablement sur: Qui a le devoir de Remettre en cause les institutions actuelles ?
2- Qui aura légitimité pour avancer des propositions nouvelles ?
Une Constitution est un tout, ce n'est pas un amalgame d'idées, même bonnes en soi, de Pierre, Paul, Jacques et Jean !
Asinus asinum fricat

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Baltorupec » 06 nov. 2015, 10:55:43

Un des problèmes de notre système est de ne favoriser l'élection que des députés hors-sol, des personnes quand elles sont élues qui ont été coupées des réalités les plus triviales de nos concitoyens, soumis au différents lobbying et conflits d'intérêt. Elles sont souvent issus de partis, mécanismes complexes, où l'intérêt du citoyen n'est pas roi, mais d'avantage des questions d'orgueils. Nos concitoyens sont pour certains c..., mais je pense que la plupart sont des braves gens qui s'intéressent à de divers degré à la politique mais qui ont une expérience du terrain, un sens des réalités, qui manque cruellement à nos députés.

Je dénote, et j'espère que je me trompe, que pour certaines personnes le peuple, les gens du commun sont des gens bêtes, en tout cas trop bêtes pour comprendre des enjeux et à bannir du système politique (sauf si il vote pour les grandes élites), que le statut de citoyen ne veut rien dire.

Comme je disais, je suis pour le vote préférentiel. Hors, je pars du constat qu'un président pour gouverner doit avoir une majorité sur laquelle il peut s'appuyer. Le système préférentiel permettrait à des personnalités comme François Bayrou ou Nicolas Dupont-Aignan, des hommes de nuance et de compromis accéder au pouvoir, ni adulé par l'ensemble des Français mais pas exécré comme a pu l'être NS ou FH.

Le système des 100 députés automatique est mauvais je vous l'accorde, mais je suis dans l'idée qu'un président doit avoir une force de proposition.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17632
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Comment je réformerais nos institutions

Message non lu par Jeff Van Planet » 06 nov. 2015, 17:28:08

provok » 05 Nov 2015, 21:15:26 a écrit :
Jeff Van Planet » 05 Nov 2015, 20:59:48 a écrit :J'ai mis à mal l'idée selon la quelle la cohabitation serait synonyme d'immobilisme.
Delors disait que Balladur c'était l'immobilisme

Ne disons pas immobilisme disons manque d'audace
simple petite phrase de politique politicienne de la part de Delors.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Les Institutions en débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré