Biographie d'Eva Joly

Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32334
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Biographie d'Eva Joly

Message non lu par politicien » 18 févr. 2012, 22:25:31

Bonjour,

Eva Joly, née Gro Eva Farseth le 5 décembre 1943 à Oslo en Norvège, est une femme politique franco-norvégienne. Ancienne magistrate française, elle a instruit des dossiers politico-financiers tels que l'affaire Elf.

En 2009, elle est élue députée européenne dans la circonscription Île-de-France, sur la liste Europe Écologie. Elle est candidate officielle d'Europe Écologie Les Verts en vue de l'élection présidentielle de 2012.

Jeunesse et formation
Gro Eva Farseth naît en 1943 à Motzfeldts gate (rue Motzfeldt), dans un quartier modeste d'Oslo, d'une famille issue de l'agriculture.

Gro Eva Farseth passe une partie de son enfance dans le quartier ouvrier de Grünerløkka (blanchisseries, boulangeries, meuneries, fabriques de voiles pour bateaux…), à Oslo, et en fréquente les écoles.

À 18 ans, après avoir fini troisième au concours de Miss Norvège, elle quitte son pays natal, avant d'exercer divers métiers : fille au pair, secrétaire aux Disques Barclay, dactylo, couturière à domicile5. En 1967, elle épouse un étudiant en médecine, Pascal Joly, le fils aîné de la famille où elle travaillait au pair (et cousin de Sylvie Joly), malgré l'opposition de ses futurs beaux-parents6. Ils ont deux enfants, Caroline, qui deviendra avocate et Julien, devenu architecte. Tout en poursuivant des études de droit, Eva Joly gagne sa vie comme styliste en décoration d'intérieur3. Quand son mari termine ses études de médecine, le couple s'installe à la campagne à Bouray-sur-Juine, près d'Étampes.

Eva Joly obtient une licence en droit et un DEA de sciences politiques et devient conseillère juridique de l'hôpital psychiatrique d'Étampes. En 1981, elle réussit un concours exceptionnel d'entrée à l'École nationale de la magistrature et confesse : « Il n'y avait pas d'épreuve de culture générale et cela me convenait ». La même année, à 38 ans, elle est nommée substitut du procureur de la République à Orléans. En 1989, elle est détachée au Comité interministériel de restructuration industrielle (CIRI), organisme rattaché au ministère des Finances, qui épaule les entreprises en difficulté dans les zones sinistrées. Elle en devient la première secrétaire générale adjointe à ne pas sortir de l'ENA. Elle est également auditrice de l'Institut des hautes études de défense nationale dont elle a suivi l'enseignement en 1996.

Engagement politique

Proche du Mouvement démocrate
Eva Joly est, en 2007-2008, proche du Mouvement démocrate20 et aurait, selon Nicolas Hulot, approché François Bayrou pour être tête de liste MoDem aux élections européennes, mais, ne recevant pas l'investiture souhaitée, elle n'aurait pas donné suite. Elle expliquera plus tard ce départ en jugeant que François Bayrou « n'a pas de programme »

Engagement écologiste
En octobre 2008, elle rejoint le rassemblement Europe Écologie, en deuxième position sur la liste des écologistes en Île-de-France en vue des élections européennes. La liste conduite par Daniel Cohn-Bendit recueille 20,86 % des voix, et elle est élue députée européenne, le 7 juin 2009.

Dès 2010, elle annonce son intention de se présenter sous les couleurs écologistes à l'élection présidentielle française de 2012. Eva Joly est considérée comme la favorite de la primaire écologiste26 jusqu'à la déclaration de candidature de Nicolas Hulot. Elle bénéficie du soutien de certains Verts de premier plan, mais pas de la direction27. Elle arrive cependant en tête du premier tour, fin juin 2011, manquant de l'emporter à 63 voix près. Le 12 juillet 2011, elle est proclamée vainqueur de la primaire avec 58,16 % des voix face à Nicolas Hulot : Eva Joly devient ainsi la candidate officielle d'Europe Écologie Les Verts pour l'élection présidentielle de 2012.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Eva_Joly
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
domi
Messages : 880
Enregistré le : 20 mars 2010, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)
Localisation : 63000

Re: Biographie d'Eva Joly

Message non lu par domi » 25 févr. 2012, 21:10:56

Son ex-mari: Pascal Joly

Elle l'évoque longuement dans La force qui nous manque, écrit en collaboration avec Judith Perrignon et publié aux Arènes en 2007. Elle raconte leur rencontre alors que, jeune fille au pair fraîchement débarquée de Norvège, elle est recrutée dans une famille bourgeoise du VIe arrondissement de Paris, les Joly. Elle parle de leur mariage malgré l'hostilité de la famille de son époux, de leurs années heureuses et des chemins qui s'écartent, le refuge qu'il trouve dans l'alcool, leur séparation, plus tard le suicide, en 2001.

Eva Joly n'a pas oublié la manière dont Roland Dumas, en lui présentant ses condoléances alors que l'information n'avait pas été rendue publique, tenta, selon elle, de la déstabiliser: "Qu'il soit au courant, c'était l'expression même, à mes yeux, du non-respect des règles censées protéger la vie privée. Ses mots ont renforcé mon envie de me battre."

Son père et son fils

Elle a appris à être terrifiante quand elle était juge d'instruction

"Après l'affaire Elf, j'ai quitté la France. Et j'ai vécu avec mon père les six dernières années de sa vie", se souvient Eva Joly. Elle dit qu'elle aimerait mourir comme lui: "Il a loué la plus belle cabine du ferry, il a mis ses souliers vernis pour aller dîner avec son amie, et il s'est effondré en revenant se coucher."

De son fils Julien, architecte, elle parle comme de "l'un des hommes de sa vie", interrompt la conversation lorsque son nom s'affiche sur l'écran du téléphone: "Pardon, c'est prioritaire!" Elle tient toujours compte de l'avis de celui qu'elle définit comme "un intellectuel". Parce qu'il sait ses "failles", et qu'il a les mots pour la remettre dans "le droit chemin" Mais c'est sa fille qui l'a fait douter, au plus dur de l'affaire Elf, alors qu'elle-même vit entourée de gardes du corps: "Pendant un moment, elle a été suivie. Heureusement que ça n'a pas continué, j'aurais pu tout arrêter."
« La règle d’or de la conduite est la tolérance mutuelle, car nous ne penserons jamais tous de la même façon, nous ne verrons qu’une partie de la vérité et sous des angles différents. »
Gandhi, extrait de Tous les hommes sont frères

Répondre

Retourner vers « Eva Joly »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré