François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50934
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Nombrilist » 12 août 2014, 21:19:46

Tu crois sincèrement que l'UMP ferait mieux ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Lucas » 12 août 2014, 21:26:46

Les 5 années de Sarkozy ont prouvé que non, mais clairement la situation va de plus en plus mal et on est englué dans l'étau européen.
Donc dissoudre reste une alternative, oui avec un vrai projet alternatif mais le problème c'est que c'est N. sarkozy, ou F. Fillon qui mènerait la bataille des législatives.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50934
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Nombrilist » 12 août 2014, 21:32:16

Donc, on serait back to square one, avec les deux types sous qui la dette de la France a augmenté de 500 ou 600 milliards d'euros et qui passeraient leur temps à taper sur les profs et les roms plutôt que d'essayer de résoudre ce problème.

Franchement, non merci.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Lucas
Messages : 7289
Enregistré le : 30 janv. 2011, 00:00:00
Parti Politique : Les Républicains (LR)

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Lucas » 12 août 2014, 21:34:40

C'est bien pour ça que j'ai marqué : mais le problème c'est que c'est N. sarkozy, ou F. Fillon qui mènerait la bataille des législatives.

Je ne veux ni l'un ni l'autre. Plutôt un type comme Lemaire ou Barouin

Mais l'hypothèse d'une dissolution est-elle crédible ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50934
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Nombrilist » 12 août 2014, 21:37:17

De toute façon non. Hollande et le PS ne vont pas scier l'arbre sur lequel ils s'engraissent. C'est fini les politiques qui se comportent avec classe, droiture et panache. Baroin est germano-béat et je suppose que Lemaire également. Tant qu'on n'aura pas un politique prêt à aller à la confrontation avec l'Allemagne et la Commission sur les aspects économiques, on n'avancera pas.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24142
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par El Fredo » 12 août 2014, 23:23:17

Un dissolution ne servira à rien, le marasme économique est généralisé au niveau européen. Et les crises géopolitiques ont un impact bien au-delà (Russie par exemple). On est en plein milieu d'une décennie perdue à la japonaise.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50934
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Nombrilist » 13 août 2014, 07:48:10

A la fin du mandat de Hollande, ça fera tout juste une décennie. A mon avis, on est parti pour au minimum 2 décennies, voire plus.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4511
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Jean » 13 août 2014, 09:37:43

Dernier manque de chance pour FH :

Il a bloqué les retraites et certaines assistances sociales jusqu'en octobre 2015 en espérant les voir baisser de fait au rythme de l'inflation... malheureusement le taux d'inflation n'a jamais été aussi bas, les prix ont même baissé en juillet 2014 !


Grrrrrrrr et cette Allemagne qui refuse de laisser glisser l'inflation.

Avatar du membre
albert
Messages : 9876
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par albert » 13 août 2014, 09:46:00

Jean » 13 Aoû 2014, 09:37 a écrit :Dernier manque de chance pour FH :

Il a bloqué les retraites et certaines assistances sociales jusqu'en octobre 2015 en espérant les voir baisser de fait au rythme de l'inflation... malheureusement le taux d'inflation n'a jamais été aussi bas, les prix ont même baissé en juillet 2014 !


Grrrrrrrr et cette Allemagne qui refuse de laisser glisser l'inflation.
Ca fait plus d'un an que l'inflation baisse dangereusement et que l'on craint la déflation. Hollande le savait pertinemment lorsqu'il a baissé les retraites et les salaires. Ce n'est donc pas un manque de chance mais un manque de discernement. Tout se passe comme si la déflation n'était pas un problème, en tout cas pas une priorité des dirigeants européens...
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Jean
Messages : 4511
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Jean » 13 août 2014, 09:55:45

Lucas » 12 Aoû 2014, 21:26:46 a écrit :Les 5 années de Sarkozy ont prouvé que non, mais clairement la situation va de plus en plus mal et on est englué dans l'étau européen.
Donc dissoudre reste une alternative, oui avec un vrai projet alternatif mais le problème c'est que c'est N. sarkozy, ou F. Fillon qui mènerait la bataille des législatives.


Difficile de juger le quinquennat de NS dans le sens qu'il s'est pris deux crises importante une de type financière 'système bancaire au bord de l'explosion) puis la crise économique.

Probablement désireux de se faire réélire il a essayé de limiter les dégâts en particulier de la crise en amortissant les licenciements (chômage partiel, prime à l'achat de voitures....)

Résultats : certes on s'est moins écroulé que les anglais par exemple mais on s'est endetté et il a tout de même été battu.

FH a sous-estimé l'importance de la crise (du moins je l'espère sinon sa campagne 2012 aurait été démagogique) et annoncé des changements sans efforts. Il a espéré que les efforts des autres (Grèce, Italie, Espagne, Portugal, Irlande...) suffiraient pour relancer la machine économique européenne afin d'en favorisé en France sans efforts.
Il a sur-estimé l'état de notre pays du fait même de sa résistance en 2008, 2009, 2010 meilleure que dans d'autres pays européens. Mais c'était du fait des mesures "amortisseuses" temporaires, la reprise en France se retrouve de ce fait amortie aussi.

Par ailleurs l'absence de réforme donne le sentiment aux acteurs économique que notre pays est incapable d'évoluer.

Ce ne sont pas les reformes annoncées qui donnent confiance (reforme des retraites en... 2035 et réforme territoriale en 2021 (la partie réellement source d'économie la suppression des CG))

De toute façon ce sont des réformettes qui plus est reportés sur les autres. Qui sera là en 2035 et en 2021 ?

Avatar du membre
Jean
Messages : 4511
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Jean » 13 août 2014, 09:59:56

albert » 13 Aoû 2014, 09:46:00 a écrit :
Jean » 13 Aoû 2014, 09:37 a écrit :Dernier manque de chance pour FH :

Il a bloqué les retraites et certaines assistances sociales jusqu'en octobre 2015 en espérant les voir baisser de fait au rythme de l'inflation... malheureusement le taux d'inflation n'a jamais été aussi bas, les prix ont même baissé en juillet 2014 !


Grrrrrrrr et cette Allemagne qui refuse de laisser glisser l'inflation.
Ca fait plus d'un an que l'inflation baisse dangereusement et que l'on craint la déflation. Hollande le savait pertinemment lorsqu'il a baissé les retraites et les salaires. Ce n'est donc pas un manque de chance mais un manque de discernement. Tout se passe comme si la déflation n'était pas un problème, en tout cas pas une priorité des dirigeants européens...


L'inflation est faible depuis que l'Allemagne et la BCE y veille.

Néanmoins elle était de 1 à 2% ce qui représentait tout de même un gain non négligeable pour les budgets sociaux.

Cette fois on semble sous le 1% voir même près du 0%...

L'opération devient un coup d'épée dans l'eau.

Avatar du membre
albert
Messages : 9876
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par albert » 13 août 2014, 10:15:10

Jean » 13 Aoû 2014, 09:59 a écrit : L'inflation est faible depuis que l'Allemagne et la BCE y veille.

Néanmoins elle était de 1 à 2% ce qui représentait tout de même un gain non négligeable pour les budgets sociaux.

Cette fois on semble sous le 1% voir même près du 0%...

L'opération devient un coup d'épée dans l'eau.
Ce n’est pas tout à fait cela. En fait, l’objectif de la BCE est une inflation légèrement inférieure mais proche de 2 %. Or ça fait maintenant plus d’un an que nous sommes éloignés de ce taux, et plusieurs pays européens ont connu la déflation depuis le printemps 2013. Ca aurait dû faire réagir et la BCE et les dirigeants européens. Or, au lieu de combattre la désinflation, Hollande mène une politique déflationniste (baisse des dépenses, blocage des retraites et des salaires des fonctionnaires, pacte de responsabilité…) et n’a pas l’intention d’en changer selon ses déclarations et celles de son Premier ministre. Quant à la BCE, elle ne remplit pas son mandat en laissant l'inflation à un aussi bas niveau sans prendre des mesures énergiques comme celles que prennent les autres banques centrales.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
albert
Messages : 9876
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par albert » 13 août 2014, 18:57:17

Une rentrée difficile (Jacques Sapir)
(...)

Conclusion.

On constate donc que la crise que connaît aujourd’hui l’économie française n’est pas une crise conjoncturelle mais bien une crise structurelle, ou plus précisément une crise qui provient de la contradiction entre les structures de l’économie française (y compris ses structures démographiques) et le cadre qui est imposé par la zone Euro. La France, de ce point de vue, n’est pas le seul pays à souffrir de la zone Euro[57]. La France a besoin d’une autre politique monétaire, et budgétaire, que celle qui convient à l’Allemagne, pays où la population décroit fortement. Une estimation de ce que pourrait signifier pour la France une sortie de l’Euro a d’ailleurs été faite en septembre 2003[58].

Cette crise est, par ailleurs, amplifiée par les politiques mises en œuvre pour stabiliser la crise des dettes souveraines au sein de la zone Euro. Ces politiques, basées sur des modèles erronés, par l’impact négatif qu’elles ont sur la croissance de différents pays, et en particulier sur la croissance française, provoquent l’accroissement de la charge de la dette et ne font que reproduire la crise contre laquelle elles étaient censées lutter. La dimension conjoncturelle de la crise existe bien aussi, mais comme résultat d’un désordre plus fondamental. C’est ce constat que se refusent à tirer, pour des raisons politiques et idéologiques, les dirigeants français. Ces dirigeants se sont convertis à la « politique de l’offre », sans en mesurer les implications ni les contradictions, en particulier dans le domaine de l’investissement. Cette politique ne peut qu’avoir des conséquences néfastes sur la croissance française.

Dans le contexte actuel de détérioration de la situation sur le continent européen à la suite des événements en Ukraine depuis le début de l’année 2014, la situation ne peut que s’aggraver. Les effets des sanctions prises par les pays de l’UE contre la Russie et en retour la décision du 7 août 2014 de ce dernier pays d’introduire un embargo contre les produits alimentaires, ne pourront qu’être négatifs sur a commerce international. Il est ainsi probable que le chiffre de croissance pour 2014, estimé fin 2013 à 1,2% et corrigé au printemps 2014 à 0,8% sera en définitive en réalité autour de 0,5%. Compte tenu des gains de productivité qui se maintiennent dans l’industrie manufacturière, cette très faible croissance devrait se traduire par un nouvel accroissement du chômage, et des destructions d’emplois importantes dans l’industrie. La hausse des recettes fiscales sera aussi moins importante que prévue initialement et les dépenses des budgets sociaux (comme l’assurance chômage), par contre, seront en hausse. Le déficit budgétaire pour l’année 2014 devrait être plus important que prévu, et le poids de la dette publique calculé en pourcentage du PIB devrait continuer à augmenter. Le risque de voir la situation déboucher sur une « mini-Guerre Froide » en Europe contient pour l’économie française la menace de voir la situation récessive actuelle se traduire à terme en véritable dépression. Le fait que nous soyons aujourd’hui à la limite de la déflation accroit ce danger.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50934
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par Nombrilist » 14 août 2014, 06:29:24

Juste un point de désaccord avec Sapir. Il dédouane nos politiques: incompétents, donc pas responsables. A mon avis, ils savent très bien où cela mène. Ils ne sont pas plus bêtes que nous. Donc, puisqu'ils le savent, c'est que leur intérêt à eux dans tout ça est ailleurs. Ils agissent soit par faiblesse (ce qui est très grave), soit par intérêt personnel (ce qui est très grave aussi). En tout cas, ils jouent délibérément pour l'Allemagne et contre la France. PS comme centre comme UMP. Si ça continue comme ça, la haine entre les peuples des pays du Nord et les pays du Sud va s'accentuer. ça pourrait très mal se terminer.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
albert
Messages : 9876
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Hollande se montre plus grave sur l’état du pays

Message non lu par albert » 14 août 2014, 11:03:40

Nombrilist » 14 Aoû 2014, 06:29 a écrit :Juste un point de désaccord avec Sapir. Il dédouane nos politiques: incompétents, donc pas responsables. A mon avis, ils savent très bien où cela mène. Ils ne sont pas plus bêtes que nous. Donc, puisqu'ils le savent, c'est que leur intérêt à eux dans tout ça est ailleurs. Ils agissent soit par faiblesse (ce qui est très grave), soit par intérêt personnel (ce qui est très grave aussi).
Je ne crois pas que Hollande soit « plus bête que nous », mais il faut dire deux choses à son sujet. Premièrement, c’est un deloriste qui ne peut pas envisager de revenir sur ce qu’il considère comme un acquis de la construction européenne. La sortie de l’euro est pour lui un sujet tabou, il fait un blocage idéologique là-dessus. Deuxièmement, c’est un apparatchik du PS, formé aux compromis et aux synthèses, incapable de trancher dans le vif, de prendre le risque d’une rupture. Il y a donc deux verrous (idéologique et politique) qui l’empêchent d’agir efficacement dans une situation économique extrêmement préoccupante.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré