Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32214
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par politicien » 25 août 2014, 09:42:41

9h33: Le couple exécutif a tranché dans le vif
Si chacun glosait sur la réponse du gouvernement aux attaques de Montebourg et Hamon, personne n'imaginait - vu les précédents - une telle réaction, assi nette. Et bien voilà, c'est la méthode Valls. Le Premier ministre ne souhaitait pas voir son autorité remise en cause par un Arnaud Montebourg qui n'a cessé de flirter avec la ligne rouge depuis mai 2012.

9h33: Hollande demande à Valls de composer un nouveau gouvernement, ajoute l'Elysée

9h31: Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32214
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par politicien » 25 août 2014, 09:51:57

9 h 30. Hollande demande à son Premier ministre de composer un nouveau gouvernement. La nouvelle équipe sera connue mardi. Ce gouvernement sera constitué "en cohérence avec les orientations qu'il a lui-même définies pour notre pays", a ajouté l'Élysée.
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Nico37
Messages : 18467
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par Nico37 » 25 août 2014, 09:57:38

politicien » Lun 25 Aoû 2014 - 09:42 a écrit :9h33: Le couple exécutif a tranché dans le vif
Si chacun glosait sur la réponse du gouvernement aux attaques de Montebourg et Hamon, personne n'imaginait - vu les précédents - une telle réaction, assi nette. Et bien voilà, c'est la méthode Valls. Le Premier ministre ne souhaitait pas voir son autorité remise en cause par un Arnaud Montebourg qui n'a cessé de flirter avec la ligne rouge depuis mai 2012.

9h33: Hollande demande à Valls de composer un nouveau gouvernement, ajoute l'Elysée

9h31: Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Qu'en pensez vous ?
FAUX, c'était cousu de fil blanc, Valls est un ultra autoritaire droitier : toute contestation c'est la porte, tout début de mutinerie et l'équipage est débarqué :!:

Avatar du membre
albert
Messages : 9878
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par albert » 25 août 2014, 09:59:05

Un gouvernement "en cohérence avec les orientations" de Valls, ça veut dire un gouvernement plus marqué à droite. La majorité va devenir plus étroite, s'affaiblir et les frondeurs vont se radicaliser. Montebourg et Hamon ont raison de quitter ce navire en perdition, rester dans ce gouvernement réduirait à néant leurs chances de représenter une alternative en 2017.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32214
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par politicien » 25 août 2014, 10:01:00

R. Karoutchi (UMP) "le gvt n'a plus de majorité ni pour le budget, ni pour la confiance, il ne reste qu'1 solution, la dissolution"

Est-ce que la dissolution, dont on parlait sur le forum il y a peu, ne se profile pas dans les prochains mois ?
Aujourd'hui l'exécutif a t-il encore une majorité ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
albert
Messages : 9878
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par albert » 25 août 2014, 10:08:56

Une dissolution signifierait la victoire de l'UMP et la cohabitation pour Hollande. Cela lui permettrait de se reposer pendant le reste de son mandat, d'inaugurer des chrysanthèmes (ce qu'il adore faire) loin des responsabilités, et de se refaire une popularité sur l'impopularité de l'UMP. Donc, il peut avoir intérêt à une dissolution, mais je doute qu'il prenne ce risque. En tout cas, ce changement de gouvernement sent l'improvisation, le manque de recul. Sans doute une erreur de la part de Valls, mais ce n'est pas la première.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 24254
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par johanono » 25 août 2014, 10:15:43

Ah oui, quand même... icon_eek Je ne pensais pas que les déclarations de Montebourg prendraient de telles proportions...

Maintenant, que va-t-il se passer ? Un nouveau gouvernement sera nommé, avec probablement quelques ministres qui vont changer, et dont Montebourg ne fera probablement plus partie. Peut-être que c'est ce que voulait Montebourg, et c'est même à mon avis une bonne chose pour lui : un peu comme Chevènement à son époque, l'histoire retiendra qu'il a quitté le gouvernement pour cause de divergence idéologique. Mais à part ça ?

Valls restera Premier ministre, et il continuera de mener une politique d'austérité, vaguement teintée de quelques mesurettes destinées à redonner du pouvoir d'achat aux Français. Des sommets européens auront lieu dans les prochains mois, la France y demandera un assouplissement de la politique d'austérité ainsi que des délais pour réduire les déficits, l'Allemagne et la Commission feront mine de s'y opposer, et puis tout le monde trouvera un vague accord mal taillé satisfaisant tout le monde, ou personne. Alors les problèmes actuels demeureront : la récession perdurera, la désindustrialisation s'accentuera partout en Europe sauf en Allemagne, les déficits ne seront pas résorbés, l'Allemagne ne sera pas contente après cette France qui ne fait pas les "réformes nécessaires", et les Français continueront à gloser sur la nécessité de préserver le "couple franco-allemand".

Concernant la situation de la majorité parlementaire, Karoutchi a raison. Il est manifeste qu'une fraction non négligeable des députés socialistes refuse la politique d'austérité et de déréglementation que le gouvernement tente de mettre en place. Cela peut se comprendre. Moi-même, si j'étais militant de gauche, et député socialiste, j'aurais tendance à penser que je n'ai pas été élu député socialiste pour approuver la politique d'austérité de la droite allemande... Compte tenu de cette ligne de fracture qui traverse nettement la majorité parlementaire, la dissolution est logique. Hollande ira-t-il jusque là ? On peut penser que non, mais on ne sait jamais.

Après, je le répète, la question qui se pose est de savoir quelle politique économique mener ?

A partir du moment où l'on accepte l'appartenance de la France à la zone euro (donc l'impossibilité d'avoir une politique monétaire autonome), à partir du moment où l'on accepte d'être dépendants des marchés financiers pour financer notre dette, à partir du moment où l'on accepte le libre-échange qui soumet nos producteurs à la concurrence étrangère déloyale, à partir du moment où l'on signe et ratifie des traités européens qui nous engagent à réduire nos déficits à marche forcée, il n'y a pas d'autre solution que de mener la politique d'austérité actuelle (réduction des déficits et baisse du coût du travail). Hollande n'a jamais promis de remettre en cause toutes ces contraintes : il était évident qu'il mènerait cette politique d'austérité, NDA et Méluche l'avait d'ailleurs annoncé pendant la campagne, chacun à leur manière. Je ne parviens toujours pas à comprendre comment des gens peuvent être surpris de voir Hollande mener cette politique. C'était tellement prévisible... Si Sarkozy avait été réélu, il aurait mené la même politique : il serait tout aussi impopulaire, mais peut-être que son électorat l'accepterait un peu mieux, et que sa majorité parlementaire le suivrait. S'il y a une dissolution et que la droite revient au pouvoir, elle mènera la même politique.

Donc je répète ce que j'ai déjà dit maintes et maintes fois : si on veut vraiment mener une autre politique économique, il faut poser la question de savoir comment on finance notre dette, il faut poser la question de notre appartenance à la zone euro, il faut poser la question du libre-échange, etc. Montebourg, comme d'autres gens à gauche, demande une autre politique, mais il reste ambigu sur toutes ces questions-là... Tant que les Français n'auront pas compris que l'euro et le libre-échange engendrent nécessairement l'austérité, alors il y aura encore beaucoup de malentendus.

Avatar du membre
albert
Messages : 9878
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par albert » 25 août 2014, 10:22:54

La question de la dissolution, elle est aussi entre les mains des députés frondeurs. S'ils se soumettent, Hollande et Valls pourront continuer leur politique; s'ils refusent de voter la confiance au nouveau gouvernement, Hollande sera devant un dilemme : soit changer sa politique, soit dissoudre avec la perspective d'une cohabitation avec l'UMP. En fait, Hollande devra choisir entre gouverner avec le PS ou avec l'UMP... son choix sera très révélateur...
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Roosevelt 2012
Messages : 290
Enregistré le : 08 mars 2012, 12:24:18
Contact :

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par Roosevelt 2012 » 25 août 2014, 10:24:43

Stratégie de Hollande :
1 - placer son principal challenger au poste le plus exposé pour le griller (fait à la suite des municipales - FH est tout à fait conscient qu'il n'a aucune solution contre la crise mais ce n'est pas son pb)
2 - éliminer les opposants internes - en cours
3 - mi 2015 : dissolution/cohabitation (car statistiquement aucun président n'a été réélu sans cohabitation préalable)
4 - 2017 : une fois l'UMP elle-même grillée (car la crise n'aura toujours pas été réglée), 2ème tour des présidentielles entre Hollande et M. Lepen.

FH compte une fois de + sur un sursaut républicain mais ce coup-ci ça risque de coincer...

(Je précise que cette stratégie provient du dernier bouquin de Pierre Larrouturou "La Grande Trahison" où il dévoile les discussions "confidentielles" qu'il a eues avec les conseillers directs de FH entre 2012 et 2013)
Collectif ROOSEVELT :
70 personnalités (dernier en date : Philippe Maystadt, ex président de la BEI) suivies par plus de 113.000 citoyens
http://collectif-roosevelt.fr/

Avatar du membre
albert
Messages : 9878
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par albert » 25 août 2014, 10:30:45

Roosevelt 2012 » 25 Aoû 2014, 10:24 a écrit :Stratégie de Hollande :
1 - placer son principal challenger au poste le plus exposé pour le griller (fait à la suite des municipales - FH est tout à fait conscient qu'il n'a aucune solution contre la crise mais ce n'est pas son pb)
2 - éliminer les opposants internes - en cours
3 - mi 2015 : dissolution/cohabitation (car statistiquement aucun président n'a été réélu sans cohabitation préalable)
4 - 2017 : une fois l'UMP elle-même grillée (car la crise n'aura toujours pas été réglée), 2ème tour des présidentielles entre Hollande et M. Lepen.

FH compte une fois de + sur un sursaut républicain mais ce coup-ci ça risque de coincer...

(Je précise que cette stratégie provient du dernier bouquin de Pierre Larrouturou "La Grande Trahison" où il dévoile les discussions "confidentielles" qu'il a eues avec les conseillers directs de FH entre 2012 et 2013)
La question de la dissolution se posera dès que le nouveau gouvernement se présentera devant l'assemblée, ça ne pourra pas attendre la mi-2015 si les frondeurs refusent la confiance.
Autre chose : de Gaulle a été élu en 1965 alors qu'il était président depuis 7 ans, et sans cohabitation.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Roosevelt 2012
Messages : 290
Enregistré le : 08 mars 2012, 12:24:18
Contact :

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par Roosevelt 2012 » 25 août 2014, 10:39:25

albert » 25 Aoû 2014, 09:30:45 a écrit :
Roosevelt 2012 » 25 Aoû 2014, 10:24 a écrit :Stratégie de Hollande :
1 - placer son principal challenger au poste le plus exposé pour le griller (fait à la suite des municipales - FH est tout à fait conscient qu'il n'a aucune solution contre la crise mais ce n'est pas son pb)
2 - éliminer les opposants internes - en cours
3 - mi 2015 : dissolution/cohabitation (car statistiquement aucun président n'a été réélu sans cohabitation préalable)
4 - 2017 : une fois l'UMP elle-même grillée (car la crise n'aura toujours pas été réglée), 2ème tour des présidentielles entre Hollande et M. Lepen.

FH compte une fois de + sur un sursaut républicain mais ce coup-ci ça risque de coincer...

(Je précise que cette stratégie provient du dernier bouquin de Pierre Larrouturou "La Grande Trahison" où il dévoile les discussions "confidentielles" qu'il a eues avec les conseillers directs de FH entre 2012 et 2013)
La question de la dissolution se posera dès que le nouveau gouvernement se présentera devant l'assemblée, ça ne pourra pas attendre la mi-2015 si les frondeurs refusent la confiance.
Autre chose : de Gaulle a été élu en 1965 alors qu'il était président depuis 7 ans, et sans cohabitation.
Les "frondeurs" ne sont que des beaux-parleurs et se couchent dès qu'il faut vraiment passer à l'action et prendre le risque de se faire virer du PS.

Pour De Gaulle oui c'est la seule exception.
Collectif ROOSEVELT :
70 personnalités (dernier en date : Philippe Maystadt, ex président de la BEI) suivies par plus de 113.000 citoyens
http://collectif-roosevelt.fr/

Avatar du membre
albert
Messages : 9878
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par albert » 25 août 2014, 10:43:21

Roosevelt 2012 » 25 Aoû 2014, 10:39 a écrit : Les "frondeurs" ne sont que des beaux-parleurs et se couchent dès qu'il faut vraiment passer à l'action et prendre le risque de se faire virer du PS.
Ils sont trop nombreux pour se faire virer, le risque d'éclatement du PS serait trop important. Et s'ils anticipent une dissolution en 2015 comme vous le dites, ils n'ont pas grand chose à perdre à la provoquer maintenant.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32214
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par politicien » 25 août 2014, 10:43:37


Selon une journaliste de BFM-TV, le ministre de l'Économie prendra la parole à 16h à Bercy.

Manuel Valls : "C'est Montebourg ou moi!"
Selon une journaliste du Parisien, Manuel Valls a menacé de démissionner de son poste de premier ministre si jamais Arnaud Montebourg n'était pas exclu du gouvernement : "C'est Montebourg ou moi! Si tu refuses, ce sera sans moi", aurait-il dit au président de la République, selon l'un de ses proches.

Billard: "Montebourg a réussi son coup"
Pour la coprésidente du Parti de gauche, "Montebourg a réussi son coup". "Alors que Valls a chuté dans les sondages, il va essayer d'apparaître comme le recours à gauche", écrit cette proche de Jean-Luc Mélenchon.

Benoît Hamon "serein"
Selon BFM-TV, le ministre de l'Éducation nationale, à l'origine, avec Arnaud Montebourg, de la fronde qui chamboule l'exécutif, est "serein" à la veille de la présentation de la nouvelle équipe. Il "prépare sa rentrée", fait savoir son entourage.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca ... nement.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Roosevelt 2012
Messages : 290
Enregistré le : 08 mars 2012, 12:24:18
Contact :

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par Roosevelt 2012 » 25 août 2014, 10:49:44

johanono » 25 Aoû 2014, 09:15:43 a écrit :Tant que les Français n'auront pas compris que l'euro et le libre-échange engendrent nécessairement l'austérité, alors il y aura encore beaucoup de malentendus.
Sauf si le reste de la zone euro finit par faire comprendre à l'Allemagne que cette stratégie est mortifère.

Et les lignes sont en train de bouger là-bas sur ce sujet.
Collectif ROOSEVELT :
70 personnalités (dernier en date : Philippe Maystadt, ex président de la BEI) suivies par plus de 113.000 citoyens
http://collectif-roosevelt.fr/

Avatar du membre
albert
Messages : 9878
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Manuel Valls «a présenté au Président de la République la démission de son gouvernement»

Message non lu par albert » 25 août 2014, 11:03:30

Ce qui se passe est la conséquence logique de la nomination de Valls à Matignon sur une ligne politique qui n’a pas de majorité.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré