Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Logos
Messages : 551
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Logos » 16 juil. 2017, 06:47:18

Le lien entre code du travail et chômage peine à convaincre chez les deux syndicats "modérés".
Loi travail : la CFE-CGC inhabituellement remontée

09 juil. 2017, 18:56:15

D’ordinaire plus mesuré, le syndicat des cadres multiplie les prises de positions contre le projet du gouvernement.

Image


«Un projet totalement idéologique.» Voilà comment François Hommeril, président de la CFE-CGC, évacue la réforme du droit du travail élaborée par le trio Macron-Philippe-Pénicaud. «Faire le lien entre la prétendue complexité du code du travail et le chômage, c’est un pur fantasme», assène cet ingénieur, ancien du groupe Pechiney, élu en juin 2016 à la tête de la Confédération des cadres.

«On a commencé les débats avec beaucoup de confiance dans le dispositif», insiste le syndicaliste. Des fuites dans la presse (dont un document de la Direction générale du travail publié par Libération) laissant entrevoir une réforme plus radicale qu’annoncé ont semé le trouble.

Dans l’Humanité, François Hommeril exhortait mercredi les syndicats à se réunir «officiellement» pour exprimer leurs «désaccords communs avec le gouvernement».Et n’excluait pas de répondre à l’invitation de la CGT à participer à une journée de manifestation et de grève le 12 septembre.

Article complet sur http://www.liberation.fr/france/2017/07 ... ee_1582709
Le syndicat des cadres a également fait paraitre une déclaration le 13 Juillet 2017 :

Extrait :
Il apparaît, à ce stade, que le projet de l’exécutif est de reprendre un grand nombre des dispositions abandonnées, parce que trop clivantes, des lois Rebsamen et El Khomri. Et de les amplifier encore.

Plus inquiétant, nos interlocuteurs peinent à nous démontrer l’impact réel de ces réformes sur l’emploi. Au contraire, la CFE-CGC redoute que des dispositions nouvelles de précarisation du travail introduites par la future loi ne dégradent un peu plus la situation de l’emploi et de l’économie.
http://www.cfecgc.org/actualite/emploi/ ... -salaries/


Laurent Berger (CFDT) dans une interview à Paris-Match publiée le 12 Juillet

Extrait
Permettra-t-elle [la réforme] de créer massivement des emplois ?
Je ne le pense pas. Seuls deux éléments le permettent. D’une part, des investissements intelligents sur les enjeux de demain, comme les transitions numérique et écologique, pour créer une économie performante par sa capacité à innover et à faire face aux transformations du monde. D’autre part, l’élévation des compétences et un meilleur accompagnement des salariés dans leurs parcours professionnels.

Les chefs d’entreprises jugent pourtant qu’elle aidera à lever des verrous…
Il faut arrêter. Ces verrous sont surtout dans la tête de quelques responsables d’organisations patronales. Certains d’entre eux ont été levés avec la création de la rupture conventionnelle, avec la négociation des plans sociaux, avec le raccourcissement du délai de recours aux prud’hommes de cinq ans à un an. A chaque fois, les responsables patronaux se sont livrés à une course à l’échalote pour demander davantage de souplesse et le chômage n’a pas baissé pour autant.
http://www.parismatch.com/Actu/Politiqu ... le-1305887
Modifié en dernier par Logos le 16 juil. 2017, 11:12:44, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 14332
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 juil. 2017, 08:22:10

je cite l'article: «Faire le lien entre la prétendue complexité du code du travail et le chômage, c’est un pur fantasme»
Enfin on a une relation entre pays qui ont un code du travail plus rigide ont plus de chômage et les pays qui ont un code du travail plus flexible en on moins.

Ceci étant dit il faut rajouter deux choses:
aDans les pays qui ont un code du travail plus flexible, en cas de reprise, le chômage baisse plus et plus vite que dans les pays qui ont un code du travail plus rigide où il reste plus élevé.
a Dans les pays qui ont un code du travail plus flexible, en cas de crise le chômage explose alors que dans les pays qui ont un code du travail rigide le chômage augmente moins.

Aux vues de ces deux éléments, il relève de chacun de peser le pour et le contre et d'avoir une préférence, sachant qu'il n'y a pas de mauvaises réponses. Moi, j'ai ma préférence.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 48483
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Nombrilist » 16 juil. 2017, 08:26:56

C'est quand même rare d'entendre un cadre syndicaliste parler de la sorte. Voilà qui m'inquiète. Ah non, je savais déjà tout ça.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 14332
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 juil. 2017, 08:29:31

Mouais, attendez avent de vous enflammer:
dans l'article il est simplement dit qu'il est contre, mais il ne dit pas pourquoi.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 48483
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Nombrilist » 16 juil. 2017, 08:30:39

Ben si. Il explique que la loi reprend - entre autres - les dispositifs qui ont été abandonnés dans la loi El Khomri. Le foutage de g..... quoi.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 14332
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 juil. 2017, 08:32:33

C'est quand même léger. Surtout que dans EL-Khomri il y avait du bon qui a été rejeté. Comme la primoté des accords d'entreprise et le plafonnement des indemnités.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 48483
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Nombrilist » 16 juil. 2017, 08:35:00

Bon ou pas bon selon ton avis, peu importe. Les syndicats ont négocié l'abandon de ces dispositifs en échange de leur signature du texte et ces dispositifs reviennent en force à peine 1 an plus tard. C'est du foutage de g..... et c'est antidémocratique. Si j'étais président de syndicat, je prendrai ça comme un cas de casus belli. Pas étonnant que même la CFE s'énerve.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Hector
Messages : 4151
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Hector » 16 juil. 2017, 08:50:06

Nombrilist a écrit :
16 juil. 2017, 08:35:00
Bon ou pas bon selon ton avis, peu importe. Les syndicats ont négocié l'abandon de ces dispositifs en échange de leur signature du texte et ces dispositifs reviennent en force à peine 1 an plus tard. C'est du foutage de g..... et c'est antidémocratique. Si j'étais président de syndicat, je prendrai ça comme un cas de casus belli. Pas étonnant que même la CFE s'énerve.
Il t'a peut-être échappé qu'entre-temps il y a eu un léger glissement de terrain tout à fait démocratique dans ce pays. Le programme de Macron était parfaitement limpide sur ces sujets et le peuple l'a élu avant de lui donner une grosse majorité.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat)

Avatar du membre
johanono
Messages : 20175
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par johanono » 16 juil. 2017, 09:09:05

Oui, c'est un sujet sensible pour les syndicats. Il n'en demeure pas moins que Macron a toute légitimité démocratique pour faire passer cette réforme, n'en déplaise à tous les pseudo-démocrates qui s'évertuent à contester sa légitimité démocratique.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 48483
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Nombrilist » 16 juil. 2017, 09:15:57

Tout ce que l'on peut dire, c'est que Macron a reçu l'approbation de 24% des votants, puisque le second tour était face à un épouvantail (notons toutefois la proportion et blancs et nuls très importante, du jamais vu). Ensuite, il y a eu une abstention massive en partie due à un matraquage médiatique qui a failli me faire renoncer moi-même à aller voter et qui a permis à ses troupes d'emporter les législatives. De plus, on ne peut pas dire que le peuple ait approuvé cette réforme en particulier puisqu'elle n'a pas été présentée à la présidentielle ni aux législatives. Même maintenant, seules quelques personnes ayant un droit d'accès à l'information savent ce qu'il y a dedans.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 20175
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par johanono » 16 juil. 2017, 09:17:16

Qui ne dit mot consent. On peut juger aussi que les abstentionnistes ont tacitement approuvé le programme de Macron.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 48483
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Nombrilist » 16 juil. 2017, 09:19:24

Qu'entends-tu par "tacitement" ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 20175
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par johanono » 16 juil. 2017, 09:22:23

Il y a un proverbe qui dit que "qui ne dit mot consent". Si les abstentionnistes avaient voulu se mobiliser contre le programme de Macron (à la présidentielle et aux législatives), ils l'auraient fait. Ils ne l'ont pas fait, ça veut dire que la perspective de laisser Macron ne les gênait pas plus que ça. Donc en ne votant pas, ils ont tacitement approuvé Macron.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 48483
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par Nombrilist » 16 juil. 2017, 09:25:33

Un proverbe, c'est juste une "petite phrase". Les média ont joué un grand rôle dans l'abstention. Une preuve que j'en ai, c'est que j'ai failli moi-même renoncer à un moment devant ce battage médiatique donnant Macron archi-gagnant à l'avance par multiples sondages et annonçant que les sondages de cette année avaient eu une précision diabolique pour l'élection présidentielle. Renoncer et se résigner, c'est humain. Beaucoup doivent s'en mordre les doigts à présent.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
wesker
Messages : 25889
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Loi travail : la CFE-CGC et la CFDT expriment leur doutes

Message non lu par wesker » 16 juil. 2017, 09:36:11

Que la CFDT emette des "doutes" est assez ironique quand on y pense, puisqu'elle obtiendra un verre d'eau supplémentaire pour les salariés et pourra signer le texte prévoyant la possibilité d'instauration d'accords d'entreprises pouvant étendre la durée du travail, réduire le nombre de jours de congés etc...

En revanche, comme je l'ai pensé, les cadres, ceux qui ont des bons niveaux de vie seront ils prêts à réduire leurs vacances, précieuses, qu'ils ont les moyens de s'offrir et qu'ils devront, désormais réduire ? Je n'en suis pas convaincu. Sur le reste il est évident qu'établir un lien entre la baisse du chômage et la réforme du code du travail semble illusoire et erroné en ce sens que ce n'est pas le contrat où le code du travail qui cré l'emploi, c'est l'activité et l'investissement que les entreprises décident de réaliser pour y faire face. Or, si l'activité stagne, ou se réduit, elles ne créeront pas d'emplois, même qu'il y ait des souplesse pour licencier, qu'il y ait un barème pour les indemnités prud'hommales pour les patrons hors la loi dont le tribunal ne pourrait plus évaluer et individualisé les indemnités etc...

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré