"Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Venez discuter de l'actualité politique.
Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14261
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par Narbonne » 03 déc. 2017, 21:31:58

Hector a écrit :
03 déc. 2017, 18:02:12
Narbonne a écrit :
03 déc. 2017, 12:48:03
Le Monde (article de 2012): Depuis vingt ans, la France diminue les charges des entreprises

C'est la politique de l'offre qui est mise en avant depuis 25 ans.
Oui, mais les prélèvements obligatoires sont eux à leur sommet, cherchez l'erreur.
Le taux d'imposition des bénéfices sur les sociétés étaient de 50% jusqu'en 1985, puis a baissé régulièrement jusqu'à 33 1/3 %
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
asterix
Messages : 794
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par asterix » 03 déc. 2017, 21:38:27

albert a écrit :
03 déc. 2017, 06:00:28
Le collectivisme est l'appropriation par l'état des moyens de production. Il n'y a rien de tel dans le programme de LFI. Il faut arrêter de caricaturer.
Oui si on s'en réfère à la la pure définition du collectivisme, et encore c'est partiel. Mais je ne suis pas complètement idiot, rien que la tenue vestimentaire de Mélanchon en dit long sur quelle population il compte ratisser. Notamment des nostalgiques du collectivisme, ou d'une autre forme de collectivisme de forme plus libérale, dans le genre économie de partage dite "collaborative", qui fait d'ailleurs hurler de joie le GAFA!... et qui promets par ailleurs un néo libéralisme plutôt féroce, transformant l'ancien ouvrier ou employé, en acteur indépendant ubérisé, et pratiquant l'économie de rente par la technique du coût marginal zéro.
Comme Ikéa vous fait payer le montage du meuble que vous allez monter vous même. De même, des petits détails du genre facture dématérialisée, grand argument gaucho-écologique, que vous recevez par mail: une autre manière de transférer les charges vers le client, puisque le client l'imprime à ses frais et à son temps. Donc suppression de postes de gestion et secrétariat dans les entreprises, sans que le client y trouve un rabais dans le prix.
Comme Uber fait des marges ahurissantes, avec des frais de fonctionnements dérisoires, déjà amortis pour 10 ans juste dans la première année d'exercice.
Quand as t on vu Mélanchon critiquer ouvertement ce type d'économie? et le bas niveau de conscience des gens du peuple qui s'y prostituent? Son histoire d'hologramme, n'était elle pas un blanc seing pour l'économie numérique de start up basée sur la rente, alors que d'apparence elle est gratuite ou presque?
Et cette mise en domaine public instantanée de travaux de recherche scientifique, de découvertes digne de brevets... dont la vente aurait pu créer de la richesse? Pourquoi cette gratuité du savoir? Ne serait ce pas pour garder le monopole de la diffusion, sous une forme pseudo gratuite de la part du GAFA? Quand je vois ces jeunes idiots, qui par ailleurs forts intelligents, inventent des nouvelles "poudres" technologiques, et au lieu d'en faire une manne économique et employeuse, largue sa découverte chez google, wikipédia (qui réclame des donts), ou Facebook et Instagram.
Mélanchon est entouré d'une jeunesse d'une naïveté jamais égalée! Nous, nous l'avons été aussi, derrière le socialisme, Mylène Farmer nous a qualifié de "génération désenchantée", parce que nous avions cru que notre travail nous gratifierait, tout en faisant grandir notre pays, parce que nous avions cru aussi que l'industrie des loisirs était productive (il y a déjà de quoi avoir un prix Nobel de la niaiserie) alors que c'est elle qui a pompé la richesse pour nous vendre du vent.
Mais là, on est battu à plate couture par nos rejetons!! Ils font cadeau de leur génie à des mastodontes du net, sans comprendre que du chômage de masse, ils sont en train de nous faire passer doucement à un salariat citoyen inactif, pour la grande réjouissance de ce même GAFA!. :rofl: C'est à se taper le cul par terre! Créer des maladies pour vendre le médicament, créer des drames pour vendre la consolation: voilà dans quel piège tombe la jeunesse, qui rangée derrière Mélanchon, croit qu'elle est rebelle, alors qu'elle est soumise et conformiste, comme aucune jeunesse ne l'a encore été.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 794
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par asterix » 03 déc. 2017, 21:57:17

Politique d'offre, politique de la demande.

Est ce que, dans une réflexion purement humaniste, la politique de la demande n'est pas la plus logique. Dans la politique de l'offre, on force les gens a obtenir ce qu'ils n'ont pas demandé, en maintenant leur pouvoir d'achat sous pression, situation qui leur interdit l'épargne et la capitalisation, faculté que les riches veulent se réserver.
Et du reste, la politique de la demande n'est pas incompatible avec une économie libérale fructifiant. Il faut vendre ce que les gens demandent, ce que les gens ont besoin. Ils ont besoin de biens durables, sans obsolescence programmée, car l'accumulation de biens durable, ne serait ce qu'une casserole ou un presse purée qui va durer toute la vie, permet de ne dépenser qu'une fois pour une chose, permet de dépenser le mois suivant pour autre chose, permet à terme de s'enrichir sans augmentation de salaire, parce qu'on achète pas 100 fois la même chose jetable. Certes cela fera monter les prix considérablement, mais peu importe, à terme c'est gagnant gagnant, même en terme d'emploi.

La politique de l'offre, c'est celle de la pollution, du gaspillage, du pillage de la planète. C'est celle du productivisme de gauche comme de droite, du progressisme effréné cherchant "la mort de la mort". Chacun peut constater le progrès quelque peu régressif dont on s'abreuve depuis 40 ans, chacun peut constater dans quel état moral est le citoyen d'aujourd'hui, au vu de sa consommation de drogues licites ou illicites, comme si la vérité était à fuir!
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par wesker » 03 déc. 2017, 23:16:54

Astérix

Effectivement, l'offre et la demande n'ont pas à s'opposer mais à se rencontrer. Une économie libérale suppose la confiance d'entreprises qui investissent, recrutent, créent des richesses et répondent à une demande dynamique, solvable et qui a, aussi confiance dans l'avenir.

Depuis plusieurs années, déjà, des politiques de l'offre sont menées, au profit des entreprises dont une partie d'entre elles, seulement, peuvent s'en prévaloir.

Avatar du membre
albert
Messages : 9176
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par albert » 04 déc. 2017, 08:02:43

asterix a écrit :
03 déc. 2017, 21:38:27
Oui si on s'en réfère à la la pure définition du collectivisme, et encore c'est partiel. Mais je ne suis pas complètement idiot, rien que la tenue vestimentaire de Mélanchon en dit long sur quelle population il compte ratisser.
La tenue vestimentaire est donc plus importante que le programme, selon vous ? C’est une façon très superficielle de juger la politique.
asterix a écrit :
03 déc. 2017, 21:38:27
Comme Uber fait des marges ahurissantes, avec des frais de fonctionnements dérisoires, déjà amortis pour 10 ans juste dans la première année d'exercice.
Quand as t on vu Mélanchon critiquer ouvertement ce type d'économie?
Eh bien, pratiquement tout le temps. Eradiquer la précarité du travail est même dans son programme « l’avenir en commun » (page 53) mais sans doute ne l’avait vous pas lu. En revanche, vous vous faites le défenseur du PS, c’est pourtant bien sous son règne que le travail s’est précarisé, notamment avec la loi El Khomri. Et votre PS n’a rien fait lorsqu’il était au pouvoir contre cette ubérisation.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Papibilou
Messages : 5205
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par Papibilou » 04 déc. 2017, 09:43:30

wesker a écrit :
03 déc. 2017, 23:16:54

Effectivement, l'offre et la demande n'ont pas à s'opposer mais à se rencontrer. Une économie libérale suppose la confiance d'entreprises qui investissent, recrutent, créent des richesses et répondent à une demande dynamique, solvable et qui a, aussi confiance dans l'avenir.

Depuis plusieurs années, déjà, des politiques de l'offre sont menées ...
Au fond vous semblez d'accord avec une politique économique équilibrée, n'allant ni trop loin dans les prélèvements sur les entreprises ni trop bas pour ne pas mettre en péril les finances de la collectivité.
Effectivement l'alternance d'une politique de la demande, pendant de nombreuses années suivie plus récemment par une politique de l'offre, certes timide mais effective, a donné l'impression que l'état ne savait pas dans quelle direction il devait porter ses efforts. Un équilibre affirmé entre les deux eut amené une meilleure stabilité et une meilleure confiance des entreprises.

Avatar du membre
asterix
Messages : 794
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par asterix » 04 déc. 2017, 20:41:43

albert a écrit :
04 déc. 2017, 08:02:43
asterix a écrit :
03 déc. 2017, 21:38:27
Oui si on s'en réfère à la la pure définition du collectivisme, et encore c'est partiel. Mais je ne suis pas complètement idiot, rien que la tenue vestimentaire de Mélanchon en dit long sur quelle population il compte ratisser.
La tenue vestimentaire est donc plus importante que le programme, selon vous ? C’est une façon très superficielle de juger la politique.
asterix a écrit :
03 déc. 2017, 21:38:27
Comme Uber fait des marges ahurissantes, avec des frais de fonctionnements dérisoires, déjà amortis pour 10 ans juste dans la première année d'exercice.
Quand as t on vu Mélanchon critiquer ouvertement ce type d'économie?
Eh bien, pratiquement tout le temps. Eradiquer la précarité du travail est même dans son programme « l’avenir en commun » (page 53) mais sans doute ne l’avait vous pas lu. En revanche, vous vous faites le défenseur du PS, c’est pourtant bien sous son règne que le travail s’est précarisé, notamment avec la loi El Khomri. Et votre PS n’a rien fait lorsqu’il était au pouvoir contre cette ubérisation.
Je ne juge pas la politique par la tenue vestimentaire, vous me faites un procès facile en bricolant ce que j'ai dis. Par contre, si vous n'avez pas compris que la tenue vestimentaire est un code dans notre société, alors bien des choses doivent vous passez inaperçu. Par exemple que l'emballage est plus cher que le contenu bien souvent, et qu'il suscite plus de convoitise que ce qu'il y a vraiment dedans. Abcd du marketing.

Moi, fan du PS? :rofl: alors là c'est raté! Je suis un libéral de centre droit. Et bien au contraire, je préfère mille fois les communistes que les socialistes. Parce que je considères les communistes intègres et convaincus par leur propres idées, par toujours inintéressantes. Et ce ne sont pas des girouettes: pas de changement de discours depuis 1945. Le PS est un gangrène perverse, un parti qui a inventé la novlangue, démagogue au possible, sans jamais reconnaître ouvertement l'économie de marché comme idéale, mais vas y que j'en croque. Des fourbes opportunistes, des politiques éphémères comme la mode, des gouvernements menés comme un tango corse, deux pas en arrière un pas en avant, et puis on fait la sieste.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 794
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par asterix » 04 déc. 2017, 20:48:29

wesker a écrit :
03 déc. 2017, 23:16:54
Astérix

Effectivement, l'offre et la demande n'ont pas à s'opposer mais à se rencontrer. Une économie libérale suppose la confiance d'entreprises qui investissent, recrutent, créent des richesses et répondent à une demande dynamique, solvable et qui a, aussi confiance dans l'avenir.

Depuis plusieurs années, déjà, des politiques de l'offre sont menées, au profit des entreprises dont une partie d'entre elles, seulement, peuvent s'en prévaloir.
On est d'accord. De toute façon, les presque 3 millions d'artisans TPE ou PME ne peuvent pas mener un politique de l'offre. La politique de l'offre suggère la production de masse et un marketing féroce.

Perso je n'offre rien, j'attends la demande. Je vais un peu la chercher quelque fois bien sur, mais je ne pousse pas à la consommation. Au contraire, je pousse à la qualité. C'est le slogan de mon syndicat: "osez la qualité". Et cela s’adresse non pas au clients, mais bel et bien au entreprises.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par wesker » 04 déc. 2017, 21:55:37

astérix

J'ai le sentiment que l'immense majorité des boites, en France sont dans cette situation. Les grands discours et les slogans affichées par les familles politiques (dont la plupart des responsables n'ont jamais bossé d'ailleurs) ne me paraissent, à bien des égards adaptées qu'à une minorité d'entreprises.

L'offre et la demande n'ont pas à être opposées, bien au contraire ils doivent être équilibrés, se rencontrer et l'intérêt des entreprises, des salariés et des consommateurs ou citoyens ne sont que les intérêts des français. Chacun, à son niveau a une part de responsabilité dans l'intérêt général, les uns parce qu'ils doivent se montrer réalistes quant aux capacités des entreprises, aux réalités de la concurrence mondiale, les autres parce qu'il faut bien préserver cohésion et ambitions communes qui ne peuvent réussir en ne raisonnant que par le prisme du profit maximum pour quelques uns.

Avatar du membre
Logos
Messages : 828
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par Logos » 04 déc. 2017, 22:53:32

Pour revenir à Mélenchon, je pense aussi que son style est un obstacle à la victoire de la FLI.
Peut-être même plus que son programme.

Il y a une différence entre incarner cette fameuse "fonction tribunitienne" et ce que fait Mélenchon.
Qui prend un air révolté pour absolument tout et n'importe quoi.
Même quand on fait du "populisme", on doit cibler. Sinon ça n'a plus aucun sens.

Reste à voir ce qui relève vraiment de la stratégie et de son caractère...

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12671
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par Baltorupec » 04 déc. 2017, 23:08:02

Logos a écrit :
04 déc. 2017, 22:53:32
Pour revenir à Mélenchon, je pense aussi que son style est un obstacle à la victoire de la FLI.
Peut-être même plus que son programme.

Il y a une différence entre incarner cette fameuse "fonction tribunitienne" et ce que fait Mélenchon.
Qui prend un air révolté pour absolument tout et n'importe quoi.
Même quand on fait du "populisme", on doit cibler. Sinon ça n'a plus aucun sens.

Reste à voir ce qui relève vraiment de la stratégie et de son caractère...
Il faut voir qui est capable de prendre la relève. Pour l'extrême gauche, il est plutôt réaliste.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par wesker » 04 déc. 2017, 23:19:39

Je pense, également, que, pour cette famille de pensée, Mélenchon fut et reste un atout en ce sens qu'il rend audible, visible et crédible des idées qui ont leur place dans le débat politique. longtemps divisé, les partisans de ces idées parviennent, plus ou moins facilement à se fédérer autour de cette candidature et du projet, l'Avenir en commun là où les communistes restent peu audible malgré leur ancrage territoriale, leur réseau d'élus locaux...

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par johanono » 05 déc. 2017, 10:35:45

Mélenchon semble se réjouir de la défaite de ses alliés communistes aux élections en Corse :
Corse : quand Mélenchon préfère les nationalistes aux communistes

Le leader de la France insoumise s’est félicité du très faible score du PC en Corse et a estimé que les nationalistes représentaient « le dégagisme ».

Image

Article complet sur http://www.leparisien.fr/politique/cors ... 432041.php
Il préfère donc les nationalistes aux communistes. Cela illustre un caractère pour le moins "particulier".

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14261
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par Narbonne » 05 déc. 2017, 11:05:49

Le PC a fait une liste incluant la Corse Insoumise. Cela ressemble à de l'usurpation d'identité
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: "Agressif" et "trop perso", Jean-Luc Mélenchon perd en popularité

Message non lu par wesker » 05 déc. 2017, 12:23:45

Si l'on reprend les propos qu'il tient, il exprime un constat, non une préférence. En l'occurrence, le résultat de l'élection en Corse révèle surtout une abstention considérable liée à une perception d'un Etat qui ne se préoccupe pas suffisamment, aux yeux des électeurs de la situation des citoyens Corse.

C'est, aussi, effectivement, révélateur de la poursuite du dégagisme qui frappe les principales familles politiques qui préfèrent s'interroger sur leur positionnement, leur structure etc...que sur les réponses que les citoyens attendent. Cela traduit, au contraire de fortes attentes et ces interprétations, souvent un peu partisane ne contribueront pas à réconcilier les citoyens avec l'engagement, l'action politique qui restent pourtant essentiels au dynamisme de notre démocratie.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré