Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32024
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par politicien » 22 mai 2018, 21:26:54

Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

22 mai 2018, 12:44:16

LE SCAN POLITIQUE/VIDÉOS - Le chef de l'État a promis que plusieurs «actions très précises» seront proposées dès juillet, notamment en matière de «sécurité et de justice» et en matière d'«aménagement…

Image



LE SCAN POLITIQUE/VIDÉOS - Le chef de l'État a promis que plusieurs «actions très précises» seront proposées dès juillet, notamment en matière de «sécurité et de justice» et en matière d'«aménagement et de logement».



Son discours était très attendu. Alors que le rapport de Jean-Louis Borloo sur la banlieue n'a pas convaincu l'exécutif, Emmanuel Macron animait ce mardi à l'Élysée un «événement de mobilisation en faveur des quartiers prioritaires de la politique de la ville». L'occasion pour lui de sortir d'inaugurer son «Conseil présidentiel des villes» et sortir ainsi de ce qu'il a appelé un rapport entre «mâles blancs», mais aussi de détailler les grandes lignes de la «politique d'émancipation et de dignité» qu'il entend «co-construire (...) en marchant».


«Je ne vais pas annoncer un plan ville ni un plan banlieue ni quoique ce soit, parce que cette stratégie est aussi âgée que moi», a ironisé le chef de l'État, rappelant que «le premier plan de la sorte a été évoqué par Raymond Barre». «On est au bout de ce qu'on a pu produire sur cette méthode», a encore jugé le président, plaidant pour un changement de «philosophie» et «une méthode et un rythme différents». Il a donc annoncé un «engagement de rendez-vous tous les deux mois» avec maires et associations.


Conscient que les habitants des quartiers «ne croient plus dans les grands discours», Emmanuel Macron s'est engagé sur des «actions très précises» et des «choses mesurables et identifiables». Ainsi, après avoir rappelé les actions engagées depuis le début de son quinquennat («police de sécurité du quotidien», dispotif «action logement», etc...) le chef de l'État a exigé que des propositions concrètes - notamment en matière de «sécurité et de justice» et d'«aménagement et de logement» - soient formulées d'ici juillet.

● Informer les maires des individus «les plus à risque» sur leur territoire


Alors que les attentats terroristes se sont multipliés ces dernières années, les grandes villes ne sont pas les seules à avoir été visées: les petites communes n'ont pas été épargnées non plus. L'omniprésence de cette menace a d'ailleurs poussé plusieurs élus locaux à réclamer à l'exécutif d'être informés de la présence de fichés S sur leur territoire. Une demande jugée «légitime» par Emmanuel Macron, qui estime qu'on ne «peut pas dévoiler» l'identité des fichés S, mais qui s'est engagé à instaurer un «dialogue systématique» entre les maires et les préfets sur les «personnes identifiées comme les plus à risques» et fichées dans le FSPRT.

● Lutter contre «le trafic de drogue et de stupéfiants» dans les cités


Revenant sur l'intervention armée d'un gang à Marseille lundi, Emmanuel Macron a dénoncé un «embrasement des trafics de drogue et de stupéfiants» dans les cités, mené selon lui par des «organisations au moins nationales et bien souvent internationale». Pour y répondre, le président de la République a annoncé qu'il finaliserait «d'ici juillet un plan de lutte contre le trafic de drogue». «On a perdu la bataille du trafic dans de nombreuses cités», a-t-il déploré. Il a enfin profité de cette intervention pour rappeler une nouvelle fois son opposition à la légalisation du cannabis.

● Proposer 30.000 stages de troisième via les entreprises et l'État


Comme l'indiquait Le Figaro dès lundi, Emmanuel Macron a confirmé ce mardi que 15 000 stages de 3e allaient être proposés par les entreprises et que 15 000 autres le seraient par l'État, afin d'aider les jeunes des quartiers en difficulté. «Il faut que tous les jeunes puissent trouver un stage», a déclaré le président de la République, annonçant dans le même temps qu'une «bourse des stages» serait mise en place d'ici à septembre.

● Encourager les entreprises à recruter, et procéder à des tests anti-discrimination


Après l'instauration des «emplois francs» (qui consistent à subventionner de 15 000 euros sur trois ans toute entreprise qui recruterait en CDI un habitant d'un quartier prioritaire de la ville), Emmanuel Macron a annoncé qu'il réunirait «en juillet l'ensemble» des principales entreprises françaises, appelant les 120 plus grandes à «prendre leur part» dans la lutte contre le chômage qui affecte un jeune sur trois dans les quartiers défavorisés. Emmanuel Macron a également annoncé que celles du SBF120 seraient en trois ans soumises à des «testing» (tests anonymes) pour détecter les cas de discrimination à l'embauche, au rythme de 40 par an.

(...)



Article complet sur http://www.lefigaro.fr/politique/le-sca ... ignite.php
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
johanono
Messages : 23692
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par johanono » 22 mai 2018, 21:50:08

Bof, pas grand-chose. Beaucoup de blabla. Il n'a pas repris à son compte la vieille rengaine consistant à promettre un déversement de milliards sur les banlieues. C'est déjà ça. Il n'a pas oublié le volet policier, en annonçant un plan de lutte contre la drogue. C'est bien. Mais ce n'est pas extraordinaire. Les réponses ne sont pas vraiment à la hauteur des enjeux. Et puis il tombe quand même dans certains travers politiquement corrects, avec cette histoire de tests anti-discrimination. Bref, ce n'est pas sous son mandat que les cités de non-droit feront leur retour dans le giron républicain.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23891
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par El Fredo » 22 mai 2018, 23:07:23

Les mesures concernant les stages de 3e sont une très bonne chose, dans certains quartiers défavorisés ou des déserts ruraux c'est très difficile pour les jeunes de trouver un stage. L'association "Viens voir mon taf" travaille sur la question depuis plusieurs années et j'ai été ravi d'apprendre que sa présidente avait été reçue à l'Elysée.

http://www.viensvoirmontaf.fr/

AMHA ça aura un impact beaucoup plus profond que les vieilles recettes façon Borloo à base de ripolinage des cités pourries, sans compter qu'on laisse de côté les territoires ruraux moins visibles.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par Hector » 22 mai 2018, 23:19:54

johanono a écrit :
22 mai 2018, 21:50:08
Bof, pas grand-chose. Beaucoup de blabla. Il n'a pas repris à son compte la vieille rengaine consistant à promettre un déversement de milliards sur les banlieues. C'est déjà ça. Il n'a pas oublié le volet policier, en annonçant un plan de lutte contre la drogue. C'est bien. Mais ce n'est pas extraordinaire. Les réponses ne sont pas vraiment à la hauteur des enjeux. Et puis il tombe quand même dans certains travers politiquement corrects, avec cette histoire de tests anti-discrimination. Bref, ce n'est pas sous son mandat que les cités de non-droit feront leur retour dans le giron républicain.
Il n'a pas déversé de milliards, il a parlé de boulot, de sécurité, d'ordre. Va bene.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29815
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par wesker » 23 mai 2018, 13:03:30

Encore un "conseil" où des gens seront planqués...mais pour y faire quoi concrètement ? Et à combien s'éleveront leurs indemnités.

Souvent ceux qui parlent de ces quartiers difficiles vivent dans de beaux quartiers pavillonnaires et n'ont de ces quartiers qu'une vision médiatique et idéologique. Souvent ce sont des fainéants qui ne se donnent même pas la peine d'avoir le courage et la curiosité de s'y rendre voir par eux même, avant de parler.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14373
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par Narbonne » 23 mai 2018, 21:26:15

Sur le fond, Macron a raison. Par contre la suppression des emplois aidés dans les associations va à l'encontre de cela
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29815
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par wesker » 23 mai 2018, 22:53:33

J'ai cru comprendre que ce Gouvernement finançait la suppression partielle de la taxe d'habituation à travers la réduction des budget attribué au sein des collectivités pour les emplois aidés qu'il juge inefficace à la résinertion.

Cela auradu sens à la condition de mettre en place des dispositifs nouveaux permettant aux demandeurs d'emplois de ne plus être abandonnés. Et, prétendre que la seule réforme de la formation suffira à les réinsérer revient à leur promettre que les diplômes y compris ceux qualifiant aboutissent à l'emploi ce qui n'est pas le cas puisque de nombreux diplômés n'y parviennent pas. Ce qu'il faut mettre en place est une réforme de notre modèle économique permettant aux entreprises d'avoir suffisamment d'activités, de perspectives pour accepter d'investir dans des recrutements de nouveaux personnels, qui doivent être formés (mais qui paye cette formation ?)

En ligne
Avatar du membre
Snark
Messages : 1292
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par Snark » 24 mai 2018, 08:05:28

Narbonne a écrit :
23 mai 2018, 21:26:15
Sur le fond, Macron a raison. Par contre la suppression des emplois aidés dans les associations va à l'encontre de cela
Macron prétend qu'il VA créer de vrais emplois mais COMMENCE par supprimer les emplois aidés
dont certains fort utiles . Il sera toujours temps de dire qu'il y a de vrais emplois disponibles
en omettant de préciser qu'il n'y en a pas assez pour tout le monde ce qui est la grosse ruse des libéraux .

Quant aux banlieues le discours tient du 'débrouillez vous' . On vous augmente la TVA , le prix du carburant ,
on vous réduit les APL et on vous dit que vous feriez mieux d'étre des héros ...
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50525
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par Nombrilist » 24 mai 2018, 18:57:08

J'aimerais bien en savoir plus sur ces 40 tests de discrimination par an à l'encontre des 120 plus grosses entreprises françaises.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29815
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par wesker » 24 mai 2018, 23:07:17

Macron juge les emplois aidés couteux et inefficaces, j'ai le sentiment que cela fut aussi évoqué, durant sa campagne, par conséquent, je ne suis pas particulièrement surpris de le voir prendre cette orientation.E n revanche, alléger la fiscalité de ceux ayant des gros patrimoines lui semble être le moyen d'inciter ces derniers à investir, à entreprendre et à créer de l'activité. Les libéraux démocrates pratiquent des politiques similaires en Europe et orientées en faveur de ces patrimoines, pourtant, tout les pays n'eurent pas les mêmes résultats, peut être serait il temps d'en faire l'évaluation et, éventuellement de procéder à des ajustements.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4408
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Banlieues : Macron veut une «politique d'émancipation et de dignité»

Message non lu par Jean » 25 mai 2018, 17:03:49

Narbonne a écrit :
23 mai 2018, 21:26:15
Sur le fond, Macron a raison. Par contre la suppression des emplois aidés dans les associations va à l'encontre de cela
C'est comme pour les fonctionnaires, il faut supprimer les emplois aidés là où ils sont inutiles et les maintenir voire les accroître là où ils sont utiles.

L'information "réduction du nombre d'emplois aidés" ou "réduction du nombre de fonctionnaires" n'est en rien la marque de quoique ce soit (sauf d'une volonté de faire des économies).

Il faut rentrer dans le détail et supprimer les bons et non arroser le sable uniformément.

Mais ce n'est pas simple.

Le choix de supprimer ou de maintenir des emplois aidés est plus pertinent lorsqu'il est pris au plus près du terrain mais c'est aussi le lieu où le copinage est le plus courant...

Pour être efficace il faudrait une personne en capacité d'analyser le besoin et néanmoins en distance des acteurs locaux...

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot], Papibilou