Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

Venez discuter de l'actualité politique.
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32564
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

Message non lu par politicien » 23 sept. 2018, 09:37:16

Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

22 sept. 2018, 17:43:10

Le parti centriste est réuni à Guidel pour sa traditionnelle université de rentrée. En attendant le discours de clôture de François Bayrou, les militants et élus expriment leurs interrogations après…

Image



Image François Bayrou et Emmanuel Macron en mai 2018. LUDOVIC MARIN/AFP


Le parti centriste est réuni à Guidel pour sa traditionnelle université de rentrée. En attendant le discours de clôture de François Bayrou, les militants et élus expriment leurs interrogations après la rentrée tumultueuse de la majorité.



De notre envoyée spéciale à Guidel (Morbihan)


Après quinze mois d'exercice du pouvoir, les difficultés s'accumulent. Affaire Benalla, démission de Nicolas Hulot, sondages en berne et polémiques en série… L'exécutif a du mal à reprendre la main. Cette mauvaise passe n'a pas échappé au MoDem, le parti centriste allié à La République en marche depuis l'accord passé entre François Bayrou et Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Dans les couloirs de l'Université de rentrée du parti, qui se tient de vendredi jusqu'à dimanche à Guidel (Morbihan), certains «se posent des questions». «Il faut clarifier ce qui se passe, certaines pratiques sont inacceptables», s'inquiète Asra, conseillère municipale dans l'Isère, qui cite «la question du port d'armes» de l'ancien conseiller élyséen Alexandre Benalla. «Le ‘pognon de dingue' sur les aides sociales, c'était très dur pour ceux qui ont des difficultés, la baisse des APL a été très violente», poursuit l'élue. «Parfois, c'est vraiment raide ce que dit Macron», abonde Xavier, qui pointe des «doutes» et a l'impression que sur le plan de l'écologie «ça n'avance pas».

(...)

Dimanche, le président du MoDem François Bayrou est attendu pour son traditionnel discours de clôture. Juste avant, le délégué général de La République en marche Christophe Castaner interviendra, dans un contexte où le MoDem attend effectivement davantage de considération de la part des macronistes. Le maire de Pau s'est félicité des 800 inscrits à l'université de rentrée. «Nous sommes un mouvement en forme, plein de vitalité», a-t-il affirmé à la presse. «Notre force, c'est notre unité.»

Article complet sur http://www.lefigaro.fr/politique/2018/0 ... macron.php
Qu'en pensez vous ? Le MoDem est inaudible dans cette majorité non ? Peuvent-ils peser dans les prochains mois ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 25278
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

Message non lu par johanono » 23 sept. 2018, 09:41:38

Au MODEM, ils ont un peu le derrière entre deux chaises, en quelque sorte. Ils ne peuvent pas trop sortir de la majorité, car il n'y a pas de place pour eux ailleurs, et ils ont déjà payé pour connaître le prix de l'isolement politique. L'alliance gagnante avec Macron est une chance extraordinaire qui leur a permis de sortir de cet isolement et de retrouver quelques dizaines de députés. Donc ça n'aurait aucun sens, pour eux, de sortir de cette majorité. A défaut, ils font entendre une petite musique dissonante, histoire de montrer qu'ils existent, sans sortir de cette majorité.

Papibilou
Messages : 6538
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

Message non lu par Papibilou » 23 sept. 2018, 10:18:14

johanono a écrit :
23 sept. 2018, 09:41:38
Au MODEM, ils ont un peu le derrière entre deux chaises, en quelque sorte. Ils ne peuvent pas trop sortir de la majorité, car il n'y a pas de place pour eux ailleurs, et ils ont déjà payé pour connaître le prix de l'isolement politique. L'alliance gagnante avec Macron est une chance extraordinaire qui leur a permis de sortir de cet isolement et de retrouver quelques dizaines de députés. Donc ça n'aurait aucun sens, pour eux, de sortir de cette majorité. A défaut, ils font entendre une petite musique dissonante, histoire de montrer qu'ils existent, sans sortir de cette majorité.
Quand vont-ils comprendre que pour faire un centre il ne faut pas qu'il soit émietté et qu'ils doivent dialoguer avec l'UDI, d'autant que Lagarde n'apprécie pas particulièrement Wauquiez (et Lycée de Versailles)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 18898
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

Message non lu par Jeff Van Planet » 23 sept. 2018, 10:32:49

on est bien d'accord: la pire erreur de l'udi c'est d'être la voiture balais de la droite alors qu'un bon centre doit être indépendant et soutenir ceux qui vont le plus dans le sens du consensus et de la modération. Ces deux mots définissent beaucoup de politiques mais certainement pas celle de Wauquier.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30647
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Le MoDem, entre «attente bienveillante» et «doutes» vis-à-vis de Macron

Message non lu par wesker » 09 oct. 2018, 23:44:45

Politiquement le centre n'existe pas, en ce sens qu'en dehors des slogans et des promesses de campagne, c'est une politique de compromis et de fédéralisme libéral qui se pratique en Europe, sous l'influence de pays qui pratiquent le commerce préférentiel entre eux

Dès lors, l'UDI ne semble être qu'un regroupement pour la défense d'intérêts catégoriels de citoyens qui se retrouvent dans leurs positions et y voient un moyen de se faire entendre.

Répondre

Retourner vers « L'actualité politique »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré